Lieu : Maison de Radio France

ABR_5238 Ibrahimov Fuad © Christophe Abramowitz Radio France

Pas de Premier Prix au 4e Concours de chefs Svetlanov : compte-rendu

Trois femmes et seize hommes étaient invités au 4e Concours International de Chefs d’Orchestre Evgeny Svetlanov, pour la seconde fois à la Maison de la Radio. En finale le 8 septembre, il ne reste que quatre candidats face à un jury présidé par Alexander Vedernikov et composé de figures importantes de la musique, parmi lesquels Nathalie Stutzmann, Andreï Boreïko ou Gidon Kremer. Les mardi 4 et mercredi 5 septembre, l’Orchestre ...
Hommage à Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio

Hommage à Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio

Dans le cadre du Concours International de Chefs d’Orchestre Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio, un hommage est rendu au chef russe avec au programme deux œuvres chambristes portées par les pianistes Boris Berezovsky et Andreï Korobeïnikov, puis une pièce symphonique de Svetlanov lui-même développée par Vadim Repin et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction d’Andris Poga. Marina Bower n’était pas seulement l’agente d’Evgeny Svetlanov, elle était ...
MAITRISE_AUDITO_RECADRE

Un Petit Ramoneur plein de vie à Radio France

Composé par Benjamin Britten avec la même exigence que ses plus grandes œuvres, sans y perdre en simplicité, Le Petit Ramoneur permet à la Maîtrise de Radio France de faire partager au jeune public son plaisir du chant et de la scène. Dès le début de la représentation, l’arrivée, côté public, des enfants de la Maîtrise costumés en ramoneurs, lampes de poches à la main, nous met dans le bain… comme ...
143-acousmonium_salle_olivier_messiaen_2009_photo_didier_allard_ina

Multiphonies au studio 104 de la Maison de la Radio

Lors du week-end multiphonique au studio 104 de la Maison de la Radio, l'INA-GRM a déployé son acousmonium (orchestre de haut-parleurs) sur scène et au sein du public. Pour le dernier rendez-vous de la saison, trois soirées sont dédiées aux musiques acousmatiques et mixtes. A l'affiche du samedi soir, les cinq créations mondiales enchaînent pièces conceptuelles, voyages auriculaires et field recording. C'est du « total field recording » (enregistrement de terrain) souligne Christian ...
matthewbarley

Dans l’atelier de la modernité avec Pascal Rophé et l’Orchestre National de France

La Maison Ronde résonne ce soir de quatre œuvres dans un programme bien pensé mettant en miroir le post-romantisme, une modernité colorée ou fracassante et le contemporain le plus chatoyant. Un très beau concert, donc, où brillent deux solistes, Viktoria Mullova et Matthew Barley, ainsi que Pascal Rophé, chef à la fois énergique, engagé et raffiné. Le Webern que l'on connaît n'est pas celui de l'idylle pour grand orchestre Im Sommerwind, ...
Renaud Capuçon © Simon Fowler

Le violon fin de siècle de Renaud Capuçon à Radio-France

On respirait ce soir le parfum suave du début du XXe siècle dans l'Auditorium de Radio-France. Au programme, Debussy, Ravel et Schoenberg, portés par le violon de Renaud Capuçon, ainsi que Lahav Shani, au piano et à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. C'est l'épure de la tardive Sonate (1917) pour violon et piano de Claude Debussy qui ouvre cette soirée. En habitué d'une partition qu'il a déjà enregistrée chez Erato avec Bertrand Chamayou, ...
Soirée autour du Dvořák américain avec le Quatuor de Jérusalem

Soirée autour du Dvořák américain avec le Quatuor de Jérusalem

Intégralement axé sur Dvořák et plus particulièrement sa période américaine, le concert du Quatuor de Jérusalem à l’Auditorium de Radio France commence par un Quatuor « Américain » particulièrement inspiré, avant de se poursuivre avec l’opus suivant, le Quintette à cordes, où figure aussi l’altiste Yura Lee. Le programme s’achève après l’entracte avec le Sextuor à cordes, en compagnie du violoncelliste Gary Hoffman. Chefs-d’œuvre de la musique de chambre, les quatuors de Dvořák ...
Le bouillonnement de la Water music de Haendel à Radio France

Le bouillonnement de la Water music de Haendel à Radio France

Entre délire amoureux et festivités royales, c’est un Haendel bouillonnant de fougue, d’inventivité et de tempérament que propose Leonardo García Alarcón à la tête de l’Orchestre philharmonique de Radio France, accompagné ce soir par la soprano Kristina Mkhitaryan. La première partie de ce concert autour de la cantate Il delirio amoroso flamboie grâce au chant d’une admirable qualité de la soprano Kristina Mkhitaryan découverte récemment à Genève dans Il Giasone. Constitué ...
EmmanuelKrivineCreditPhilippe-HurlinVALIDEE_0

Emmanuel Krivine et le National irréprochables dans Saint-Saëns

Dans un programme éclectique lui associant l’inaltérable Concerto pour violon de Tchaïkovski et le confidentiel Choral n° 1 pour orgue de César Franck, la Symphonie n° 3 de Saint-Saëns constitue le moment fort de ce concert d'Emmanuel Krivine avec l'Orchestre national de France. À défaut d’originalité, Maxim Vengerov ouvre cette soirée avec une interprétation de belle facture du Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski, où le jeu, au fil des ...
constantin trinks

Berezovsky diabolise Franz Liszt, Trinks massifie Hans Rott

Après l’avoir dirigée et enregistrée au Mozarteum de Salzbourg, Constantin Trinks revient à la Symphonie de Hans Rott à Paris en imposant une pâte trop appuyée au Philharmonique de Radio France, au risque de le retrancher dans des sonorités ingrates plutôt que de se servir de sa souplesse. Auparavant, Boris Berezovsky expose son jeu diabolique dans le Concerto n° 1 pour piano puis la Totentanz de Liszt. Assistant de Thielemann en ...
francesco Piemontesi.

Emmanuel Krivine et le National dans les brumes debussystes

En cette année 2018 qui célèbre le centenaire de la mort de Claude Debussy, Emmanuel Krivine poursuit à la tête de l'Orchestre national de France, sur scène comme au disque (label Erato), son exploration de l’œuvre du compositeur français. Un orchestre français, conduit par un chef français, tous deux reconnus pour leur excellence dans ce répertoire, autorisaient tous les espoirs… Espoirs, hélas, cruellement déçus par une interprétation lourde et opaque ...
Thierry Escaich- (c) Christophe Abramowitz

Une singulière édition de Présences autour de Thierry Escaich

Abordant cette année sa 28e édition, Présences, le festival de création musicale de Radio-France, dresse un portrait riche du compositeur et organiste Thierry Escaich. Cris : Concert d'Ouverture Basée sur la Fanfare/générique du festival composée pour l'occasion, l'improvisation inaugurale d'une quinzaine de minutes, signée par le Maître de cérémonie sur l'orgue Grenzing de l'Auditorium de la Maison de la Radio, développe des climats où les influences de Ligeti (façon micro-polyphonie) ou Florentz ...
600x337_duo-xamp-1-768x565

Week-end In & Off au festival Présences de Radio France

Studios, auditorium et agora (un nouvel espace dans la Maison ronde consacré aux concerts-performance), accueillaient ce week-end une quinzaine de concerts à l’affiche du Festival Présences de Radio France. C’est la première fois que Présences invite dans ses murs l’Ensemble Intercontemporain, à l’Auditorium qui plus est, un espace bien sonnant qui donne l’envergure souhaitée à un concert de tout premier plan. Il débute avec Les Oiseaux exotiques pour piano et petit orchestre ...
escaich_-thierry-c-claire-delamarche-9716

Le festival Présences 2018 de Radio France avec Thierry Escaich

Le Festival Présences de Radio France, dédié à la création sonore, met en tête d’affiche de sa 28e édition le compositeur, organiste et improvisateur Thierry Escaich. Une quinzaine de ses œuvres s’inscrivent au programme d’une manifestation ramassée cette année sur six jours, dont un week-end particulièrement dense. Sur la scène de l’auditorium, l’orgue de Radio France est également à l’honneur, un instrument que Thierry Escaich dompte de main de maître. Si ...
Elisabeth Leonskaja splendide dans Beethoven à la Maison de la Radio

Elisabeth Leonskaja splendide dans Beethoven à la Maison de la Radio

Dans le cadre d’une intégrale des concertos pour piano de Beethoven en quatre concerts, Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio France invitent pour leur premier soir Elisabeth Leonskaja, qui adjoint ses deux magnifiques prestations à une rareté française portée par l'orchestre, la Symphonie n°2 de George Onslow. Quatre concerts pour cinq concertos et cinq pianistes, le tout en dix jours. Tel est le pari de Mikko Franck en ce début ...
LisaBatiashvili-7321_Fin

Lisa Batiashvili et Mikko Franck captivants dans Sibelius

Mikko Franck remplace Mirga Gražinyté-Tyla, qui vient de succéder à Andris Nelsons à Birmingham, et qui était initialement prévue. Un concert dont le grand moment restera indiscutablement l’incandescente interprétation du Concerto pour violon de Sibelius par Lisa Batiashvili, magnifiée par la direction complice et symbiotique du chef finlandais, violoniste de formation et grand spécialiste du répertoire nordique. La création française du De Profundis pour orchestre à cordes de Raminta Šerkšnyté ...
Kirill Karabits

Kirill Karabits joue russe avec l’Orchestre national de France

Semaine compliquée à Paris pour les orchestres résidents avec l’annonce d’un problème d’oreille chez Franz-Welser Möst le forçant à annuler sa présence devant l’Orchestre de Paris, et la participation de Semyon Bychkov devant l’Orchestre national de France remise en cause quelques jours auparavant. Le premier a purement annulé le concert, le second a remplacé le chef expérimenté par le jeune Kirill Karabits, qui donne un beau son russe aux œuvres ...
RF nono

Nono, Pesson et Debussy par le Philharmonique de Radio France

On pouvait déceler une certaine filiation dans les deux suites d'opéras, celles de Gérard Pesson et de Claude Debussy/Erich Leinsdorf, que le « Philharmonique » de Radio France faisait se répondre dans le très beau concert d'orchestre donné à la Maison de la Radio dans le cadre du Festival d'Automne. Tito Ceccherini est à la direction dans ce programme un rien pléthorique, qui affichait également deux œuvres de Luigi Nono. La pianiste franco-américaine ...
640_meaemmanuel-krivine-philippe-hurlin

Jean-Yves Thibaudet avec le National d’Emmanuel Krivine

L’embellie se poursuit entre le National et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Pour preuve, le nombre de regards bienveillants, de sourires entendus et d’encouragements véhéments, en permanence distillés par le chef à l’intention de ses musiciens. Une complicité qui devient véritablement palpable dans la très belle interprétation que Jean-Yves Thibaudet donne du Concerto pour piano n° 2 de Liszt. Riche idée que de débuter le programme par ces deux pièces ...
YFavorin

Piano à volonté à Radio France, pour le centenaire de la révolution russe

Pour commémorer les cent ans de la Révolution d'octobre (qui eut lieu, en réalité, les 7 et 8 novembre de notre calendrier), Radio France propose six audacieux récitals de piano russe. Six interprètes, tous nés en URSS avant la chute du bloc de l'Est, sont invités pour un week-end à la Maison de la Radio pour une intense série de concerts. Dans une programmation d'une rare munificence, se côtoient treize compositeurs ...
saraste

Jukka-Pekka Saraste décevant dans la 9e de Bruckner

 Malgré un « Philhar » resplendissant, Jukka-Pekka Saraste ne parvient à convaincre ni dans le Concerto pour piano de Grieg, avec Lars Vogt en soliste, où chef et soliste s’enferment dans une lecture par trop théâtrale, ni dans la Symphonie n° 9 de Bruckner entachée d’une pompeuse grandiloquence. Nonobstant ce faux pas d’un soir, le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste essaie à chacune de ses interprétations de proposer une vision originale sortant des sentiers ...
Marek Janowski 02-110907 © Felix Broede

Doubles Métamorphoses sous la baguette de Marek Janowski

Dans un programme exigeant, Marek Janowski montre la qualité de sa direction au pupitre de l’Orchestre national de France, d’abord en accompagnant l’excellent Xavier Phillips dans la Symphonie Concertante de Prokofiev, puis face à un ensemble au grand complet dans les Métamorphoses symphoniques d’Hindemith, avant de revenir en formation réduite pour celles de Richard Strauss. L’habitude est évidemment d’entendre à Paris Marek Janowski avec l’orchestre qu’il a dirigé jusqu’en 2000, le ...
Martha Argerich

Sublime Martha Argerich avec l’Orchestre national de France

Il y a des artistes dont chaque apparition est un événement. Pour la première fois à l’Auditorium de la Maison de la Radio depuis sa rénovation, alors que la pianiste est déjà une habituée de la Philharmonie de Paris, Martha Argerich joue de son génie dans le Concerto en sol majeur de Ravel, auprès de l’Orchestre national de France et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Ses apparitions en France et ...
mikko franck

Les 80 ans du Philhar, un octogénaire très séduisant

Chaque concert du "Philhar" est toujours un moment d’excellence musicale, acquise sous la houlette des plus grands chefs, comme Janowski, Myung-Whun Chung, Boulez, Dudamel, Gergiev ou encore Salonen, pour ne citer que les plus récents, qui se sont succédés au pupitre depuis 1937, date de sa fondation. Une perfection musicale qui fait actuellement de la phalange parisienne une des plus réputées sur la scène internationale, dirigée aujourd’hui par le chef ...
Coup d’envoi pour Emmanuel Krivine à la tête du National

Coup d’envoi pour Emmanuel Krivine à la tête du National

Il y a foule et un peu d'électricité dans l'air pour le concert inaugural marquant la prise de fonction d'Emmanuel Krivine à la tête de l'Orchestre National de France en ce tout début de saison. Le chef français – il n'y en a pas eu depuis 40 ans à la tête de cette phalange ! – connaît bien le « National » au point de parler d'ores et déjà de « chimie immédiate » ...
Mikko Franck et le Philhar, épiques dans Sibelius

Mikko Franck et le Philhar, épiques dans Sibelius

Pour son dernier concert de la saison dans le grand auditorium de la maison ronde, Mikko Franck conduit le Philhar sur des sommets dans une interprétation d’anthologie des quatre légendes de Lemminkaïnen de Sibelius, pièce maîtresse d’un concert comprenant également le futuriste Concerto pour piano n° 2 de Prokofiev dans une lecture assez originale du pianiste russe, Alexander Toradze, et la peu connue Symphonie en si mineur de Debussy dans une ...
Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Dans le cadre du week-end Nuits d’été, Radio-France invite en l’auditorium 104 de la maison de la Radio, Yevgeny Sudbin, pianiste rare à la scène en nos contrées, technicien accompli doublé d'une personnalité musicale aussi forte qu'attachante. Le programme de ce soir peut se prêter à plusieurs grilles de lecture : la prédilection pour la pièce narrative, l’exploration de la forme brève, l’évocation de l’atmosphère nocturne au fil des âges, ou l’éternel retour à l’âme ...
kgerstein

Kirill Gerstein et David Robertson portent Boulez et Rachmaninov à la Maison de la Radio

Avant de clore sa saison au Festival de Saint-Denis, l’Orchestre National de France propose un dernier concert à la Maison de la Radio avec un programme difficile, peinant à remplir plus d’un demi-auditorium. David Robertson a pourtant tenté le didactisme pour montrer la puissance d’écriture des Notations de Pierre Boulez à l'orchestre, mises en regard avec la version piano sous les doigts de Kirill Gerstein, ensuite passionnant dans la Rapsodie ...
TEnhco

Un pianiste et des roses : trouvailles à Radio France avec Thomas Enhco

À l'auditorium de la Maison de la Radio, une succession de bonnes surprises fait d'un concert chœur et piano une mémorable soirée. La première des heureuses nouvelles est de trouver ce soir un Chœur de Radio France d'excellente tenue. Dès les Quatuors de Brahms, les chanteurs veillent à bâtir un timbre globalement homogène, grâce à une écoute mutuelle dans les dialogues ; leur bonne diction des consonnes, servie par l'intelligence des textes ...
Louis Langrée

Louis Langrée et le National, d’un Pelléas à l’autre

Après avoir donné très récemment l’opéra Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Élysées avec le même Orchestre National de France, subtil, voluptueux et unanimement acclamé, le chef français Louis Langrée revient sur la scène de l’auditorium de Radio France, cette fois pour le poème symphonique éponyme d’Arnold Schoenberg. La mise en miroir à quelques jours d’intervalle de ces deux œuvres, quasiment contemporaines et inspirées de la même pièce de Maeterlinck, ...