Mot-clef : Hector Berlioz

TAURAN-Benedicte_2012

Les adieux genevois de Bénédicte Tauran

Après trois années passées au sein de la troupe de chanteurs en résidence, la soprano Bénédicte Tauran fait ses adieux au Grand Théâtre de Genève pour s’envoler de ses propres ailes dans la carrière de l’art lyrique. Sur la scène du Théâtre Les Salons, elle se présente dans le difficile et ingrat exercice du récital. Un récital d’airs d’opéra et de mélodies françaises dont la première partie permet d’apprécier les nuances ...
June Anderson_cop_DR

Héroïnes belcantistes avec June Anderson

Ses dernières prises de rôle (Eugène Onéguine, Capriccio, Daphné, The Bassarids de Henze, Les Dialogues de carmélites, Salomé, bientôt Manon et Le Chevalier à la rose) n’ont pas empêché June Anderson de rester fidèle au répertoire qui l’a révélée au monde lyrique il y a plus d’une trentaine d’années, le bel canto italien. Dans ce domaine, sa maîtrise vocale, son intelligence stylistique et sa palette expressive restent sans égale, et ...
aeon_anne-catherine-gillet_vign

Anne-Catherine Gillet : merci et chapeau bas

Voici enfin le premier récital d'une chanteuse dont la carrière a déjà montré les grandes qualités scéniques et vocales. Le programme est à lui seul un coup de maître. Certes, les Nuits d'été par un soprano ne peuvent jamais totalement convaincre, au contraire des Illuminations, écrites pour une femme avant d'être annexées par les ténors. Cette voix fine et claire convient parfaitement aux souvenirs d'enfance de Knoxville. Et même le ...
Suwanai Akiko

Deux Järvi pour le prix d’un : le sobre et l’imaginatif

C’est à une soirée romantique que nous conviait l’Orchestre de Paris dirigé pas son actuel patron Paavo Jarvi avec le concours de la  violoniste japonaise Akiko Suwanai puisque  allaient se succéder Weber, Mendelssohn et enfin Berlioz avec sa célèbre Symphonie fantastique. De quoi montrer, pour l’orchestre parisien, tempérament et savoir faire dans des œuvres bien connues des publics du monde entier à la veille de sa tournée asiatique. L’Ouverture du Freischütz ...
Charles Dutoit, chef d'orchestre francais

Le Dutoit à grande vitesse de passage à Paris

Ce concert permettait au public parisien d'apprécier le travail mené depuis plusieurs années par Charles Dutoit avec la phalange de Philadelphie dont il est (pour quelques mois encore), le directeur musical. Courte escale française pour le septuagénaire suisse, que l’on connaît bien depuis son passage (rapide car entre deux avions) à la tête du National de France dans les années 1990. Le programme, d'un agencement par ailleurs conventionnel, faisait la part ...
roger_muraro_berlioz

Festival Berlioz 2011 : La Côte-Saint-André, berliozien en diable

« Où diable le bon Dieu avait-il la tête quand il m'a fait naître en ce plaisant pays de France? ...Et pourtant je l'aime ce drôle de pays... Comme on s'y amuse parfois! Comme on y rit! ». Voilà esquissé, via ces quelques mots d'Hector, l'esprit qui souffle sur le Festival Berlioz de La Côte-Saint-André durant une dizaine de jours. Anniversaire oblige, la figure de Berlioz était associée cette année à celle ...
cascavelle_berlioz_munch

Les Berlioz d’un Münch de la première heure

Charles Münch (1891-1968) a si souvent été évoqué sur ce site pour qu’on ne revienne plus sur sa brillante carrière. Les réalisations Music & Arts (CD-1208), West Hill Radio Archives (WHRA~6014, WHRA~6017, WHRA~6027), Archipel (ARPCD0383) nous ont permis de mieux cerner sa personnalité musicale, surtout dans ses concerts publics. Toutefois une production du label allemand Membran dans sa série Artone (222357-354) nous avait révélé ses enregistrements studio du temps de – ...
dalbade_rechsteiner_alpha

L’orgue fantastique de la Dalbade à Toulouse

Nous voici en présence du troisième volume de la collection « Ugab » éditée par Alpha et consacrée à l’orgue. Présenté en format 19 x 14, accompagnant le CD, un abondant livret en couleur de plus de 80 pages nous propose divers articles liés au monde musical de l’orgue symphonique français, avec par exemple un dialogue imaginaire entre Berlioz et Franck, ou encore un essai « de la dévotion au fantastique ». D’autres chapitres évoquent ...
Pour l’incandescente Antonacci

Pour l’incandescente Cléopâtre d’Antonacci

Même si c’est la Symphonie fantastique qui compose la pièce de résistance de ce sympathique CD, l’intérêt de l’auditeur se portera sans doute davantage vers la scène lyrique Cléopâtre, plus rarement entendue au concert. Et pourtant, avec Janet Baker, Véronique Gens, Susan Graham, Béatrice Uria-Monzon et d’autres encore, les bons enregistrements de cette pièce ne manquent pas. Concernant la Fantastique, ce n’est pas que la lecture de Yannick Nézet-Séguin, à la ...
Beecham et la musique française

Beecham et la musique française

La musique française était l’une des grandes passions du chef d’orchestre Sir Thomas Beecham. Son rôle dans la diffusion de la musique hexagonale fut tel qu’il reçut, en 1936, la Légion d’honneur des mains du président de la République française Albert Lebrun. Au centre de ce coffret, on retrouve la légendaire gravure de la Symphonie fantastique de 1959 avec le vénérable Orchestre national de la Radiodiffusion française. Cette lecture est doublement ...
Gardiner, Berlioz et Le Freichütz

Gardiner, Berlioz et Le Freischütz

A Pillet, directeur de l’Opéra, qui lui avait demandé d’adapter Der Freichütz à la langue française en mettant le texte parlé en récitatifs, puisqu’il fallait qu’à l’Opéra de Paris tout fût chanté, Berlioz répondit en ces termes : «J’accepte votre offre à une condition : Le Freichütz sera joué absolument tel qu’il est sans rien changer dans le livret ni dans la musique». Tenu cependant d’ajouter le divertissement dansé de rigueur («tous ...
Le duo Dessay-Naouri à l’Arsenal

Le duo Dessay-Naouri à l’Arsenal

Les occasions d’entendre ensemble le couple Dessay-Naouri ne sont pas aussi nombreuses que cela, et en France il faut sans doute remonter à l’Alcina du Palais-Garnier et à l’Orphée aux enfers de Lyon, tous deux montés en 1997, pour se remémorer les apparitions des deux époux sur scène. À l’étranger, on a pu voir ensemble les deux artistes, notamment dans le Pelléas et Mélisande monté à Vienne ainsi que, plus ...
Vous chantiez ? Eh bien, dansez maintenant !

Orphée et Eurydice version Berlioz et… Mats Ek !

«Vous chantiez ? Eh bien, dansez maintenant !» clame la Cigale de La Fontaine à la Fourmi. Faire danser des chanteurs. C’est le tour de force que le scénographe Mats Ek réussit avec pas mal de brio dans le spectacle de cet Orphée de Gluck/Berlioz. Dans nos lignes, nous avons souvent souligné les extraordinaires capacités du Chœur du Grand Théâtre de Genève. Ici, il confirme une fois de plus ses qualités vocales qu’il ...
Gardiner, la valeur sûre

Gardiner, la valeur sûre

C’étaient principalement des œuvres de jeunesse que nous proposait l’Orchestre National de France, dirigé par Sir John Eliot Gardiner, lors de cette soirée à la Salle Pleyel. Tout d’abord, l’ouverture du Roi Lear d’Hector Berlioz, qui, même si parfaitement maîtrisé par l’orchestre, n’est pas un morceau qui transporte l’auditeur : les longs unissons des cordes, au début du morceau, apparaissent assez rébarbatifs. Puis, Cléopâtre, pour soprano et orchestre, dans laquelle la ...
Pour rendre à Shakespeare ce qui est à Shakespeare

Béatrice et Bénédict, pour rendre à Shakespeare ce qui est à Shakespeare

Le Grand-Théâtre de Luxembourg a eu la bonne idée de reprogrammer la merveilleuse production de Béatrice et Bénédict déjà vue à l’Opéra-Comique il y a deux ans, donnant ainsi l’occasion de redécouvrir l’ingénieux spectacle alors conçu par Dan Jemmett et Bob Goody. Si l’excellente réécriture du livret – fort médiocre – autrefois conçu par Berlioz assure désormais à l’œuvre la cohérence qui lui a tant manqué tout au long de ...
Au gré de la saison

Au gré de la saison

La saison de l’Orchestre de Paris se poursuit. Pour le Concerto en ré mineur, Paavo Järvi retrouve Janine Jansen, qu’il avait accompagnée au disque pour Decca, et il met à sa disposition un orchestre dont un récent War Requiem a montré les affinités avec Britten. L’entrée de la violoniste est superbe de douceur impérieuse, mais, bien vite, face à une partie très tendue, son énergie naturelle prend des allures d’expressionnisme ...
D’un Tchaïkovski brillant aux rêveries d’Harold

D’un Tchaïkovski brillant aux rêveries d’Harold

Les premières pages du Concerto de Tchaïkovski ont installé d’emblée une atmosphère énergique et vigoureuse. Paavo Järvi a su conserver une sonorité ample jusque dans les éclats ou climax orchestraux, avec une plénitude rare. Il a laissé s’épanouir chaque individualité dans l’orchestre, sans nuire en rien à l’homogénéité. Denis Matsuev quant à lui a tout de suite imposé sa «patte» : son entrée n’est pas passée inaperçue, avec les couleurs brillantes ...
Plasson et la musique française : un pilier de l’histoire du disque !

Plasson et la musique française : un pilier de l’histoire du disque !

EMI réédite l’ensemble des enregistrements symphoniques que Michel Plasson avait consacré à la musique française lors de son mandat à la tête de l’orchestre du Capitole de Toulouse. C’est bien évidemment une aubaine patrimoniale car la plupart de ces galettes étaient supprimées depuis des lustres (on pense aux titres de la collection l’Esprit français…) sans négliger le côté «économique» de ce box vendu à prix léger. Rien que sur le papier, ...
Le Berlioz intérieur de Serge Baudo

Le Berlioz intérieur de Serge Baudo

Si L’Enfance du Christ est objectivement l’une des œuvres les moins populaires de Berlioz, les amusantes conditions de sa composition sont bien connues : ce cher Hector, qui s’ennuyait dans une soirée carte répondit à un défi de l’architecte Joseph Duc en créant une musique pour son album. Il choisit volontairement une tonalité naïve et douce pour écrire le chœur des bergers adressant ses adieux à l’enfant Jésus, puis se joua ...
Un label historique anglais de bonne qualité sonore mais de présentation sommaire

Un label historique anglais de bonne qualité sonore mais de présentation sommaire

Le récent label britannique nommé simplement Historic Recordings, entreprise de Paul Terry, vient de nous faire parvenir deux disques consacrés l’un à Tchaïkovski et Liadov par Issay Dobrowen (1891-1953), l’autre à Liszt et Berlioz sous la baguette de Selmar Meyrowitz (1875-1941). Ce label est un peu l’équivalent de son confrère français Forgotten Records, à quelques nuances près : tous deux publient des enregistrements historiques en CD-R produits à la pièce à ...
Bizet et Berlioz à l’auditorium : 2 B comme Bravo ! Bravo !

Bizet et Berlioz à l’auditorium : 2 B comme Bravo ! Bravo !

Anima Eterna Brugge Nombreux sont les auditeurs à s’être déplacés pour écouter le concert offert par Jos van Immerseel à la tête de son ensemble Anima Eterna Brugge. À l’affiche, deux symphonies de grands maîtres français du XIXe siècle : la Symphonie en do majeur de Bizet et la Fantastique de Berlioz. Choisir ces deux œuvres est un choix judicieux puisqu’il permet de bénéficier d’un panorama varié, les esthétiques étant complètement différentes. En ...
Laurence Equilbey

Une Enfance du Christ douce et intime par Laurence Equilbey

À l’origine, L’Enfance du Christ est une supercherie du malicieux Hector Berlioz, qui présenta l’Adieu des bergers comme l’ouvrage miraculeusement retrouvé d’un maître de musique du XVIIe siècle, l’obscur Pierre Ducré. Berlioz intégra en conséquence à son langage des archaïsmes, colorations modales et références diffuses aux temps révolus. Éclectique, l’œuvre est atypique dans la production berliozienne et contraste avec d’autres compositions plus sonores. Elle mêle moments dramatiques et sections recueillies, ...
Thomas Dausgaard révolutionne Schumann

Thomas Dausgaard révolutionne Schumann

Rheingau musik Festival Situé sur les collines et dominant la vallée du Rhin, le monastère d’Eberbach, est au cœur d’un domaine viticole de haute réputation et de grande qualité. Sa basilique est l’un des centres principaux du Rheingau Music Festival offrant un cadre intimiste et méditatif pour des concerts des orchestres de chambre. En ouverture d’une mini tournée européenne qui devait également le conduire à Londres et Salzbourg, l’Orchestre de chambre ...
Berlioz par Janowski, les bonnes leçons du professeur !

Berlioz par Janowski, les bonnes leçons du professeur !

Les affinités de Marek Janowski avec la musique française sont évidentes et dès ses années auprès du Philharmonique de Radio-France, le chef avait gravé des pièces de D’Indy, Schmitt, Roussel et Messiaen. Solides disques, même si l’on peut toujours trouver plus pertinent ailleurs. Avec l’orchestre de Pittsburgh, dont il est l’un des chefs associés, le musicien s’attaque à l’un des piliers du répertoire français : la Fantastique. Dans une discographie archi-pléthorique, on ...
Un Berlioz de compositeur

Un Berlioz de compositeur par Esa-Pekka Salonen

Alors que nous arrive la lecture sur-vitaminée de François-Xavier Roth (Actes Sud) dans cette Symphonie fantastique, un autre grand chef affronte le chef d’œuvre d'Hector Berlioz : Esa-Pekka Salonen à la tête de son Philharmonia londonien. Témoignage intéressant car il permet au musicien de sortir du carcan des musiques contemporaines et des classiques du XXe siècle où il avait été cantonné par ses maisons de disque. Cette lecture, comme celles de Pierre ...
Berlioz à 10 000 volts

François-Xavier Roth, Berlioz à 10 000 volts

Premier disque du label autogéré Les Siècles Live (en collaboration avec Musicales Actes Sud et distribué par Harmonia Mundi), il n’est pas exagéré de parler de réussite. Enregistrer la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz sur instrument d’époque n’est pas en soi une nouveauté. John Eliot Gardiner avait créé la surprise en 1993 avec son Orchestre Révolutionnaire et Romantique (Philips). Plus près de nous, Jos van Immerseel a livré sa version, au ...
Clôture de saison

Clôture de saison de l’Orchestre Lamoureux

Dans le cadre de son 25e anniversaire, le quintette Magnifica (Michel Barré et Michel Torreilles, trompettes, Jean-Michel Tavernier au cor, Pascal Gonzales au trombone et Benoît Fourreau au tuba) se produisait aux côtés de l’Orchestre Lamoureux dans Couleurs cuivres de Jean-Pascal Beintus. Peu connu du grand public, ce dernier écrit pourtant pour de grandes formations (Orchestre Philharmonique de Berlin, Orchestre de l’Opéra de Lyon, Orchestre National de Russie, excusez du ...
Un Berlioz sage

Un Berlioz sage par Jos van Immerseel

Les musiciens d’Anima Eterna Brugge, dirigés par Jos van Immerseel, ont effectué un véritable travail d’interprétation à partir des Mémoires d'Hector Berlioz et de son Grand traité d’instrumentation et d’orchestration modernes. Le souci d’exactitude instrumentale est visible, le résultat du travail audible. Le choix de remplacer les cloches par des pianos dans le Songe d’une nuit de Sabbat pourrait toutefois être discuté : les pianos étaient un pis-aller prévu par Berlioz ...
Charles Münch dirige un trésor de musique française

Charles Munch dirige un trésor de musique française

Charles Munch est mondialement célébré pour ses interprétations irréprochables de la musique française : Berlioz, Debussy, Ravel, Roussel et Honegger, parmi tant d’autres, ont trouvé en lui le musicien incomparable qui sut exalter toutes les potentialités de leurs partitions avec une fougue, une élégance et une jeunesse inaltérable. Charles Münch (1891-1968) ainsi d’ailleurs que son collègue Pierre Monteux (1875-1964) ont été formés dans la culture musicale germanique, grâce à quoi ils ...
Berlioz le shakespearien

Béatrice et Bénédict shakespearien à l’Opéra-Comique

Il fallait tout l’art de Dan Jemmett pour parvenir à monter un spectacle cohérent à partir d’une œuvre aussi bancale que Béatrice et Bénédict. L’ouvrage n’est pas la simple transposition lyrique de Beaucoup de bruit pour rien mais une pochade développée à partir de l’intrigue secondaire de cette comédie, qui voit deux farouches opposants au mariage, Béatrice et Bénédict, tomber amoureux et décider de s’unir et l’exploitation de ce fil ...