Lieu : Marseille

P1140159 photo Christian DRESSE 2019

Des prises de rôle réussies pour Rigoletto à l’Opéra de Marseille

L'Opéra de Marseille avait tablé sur une triple prise des rôles principaux pour ce Rigoletto, ce qui en soit représentait un gros risque, mais après le forfait de Sabine Devieilhe, il n'en restait plus que deux, et ce fût une immense réussite. Dans le rôle-titre, Nicola Alaimo fait une énorme impression. La voix est belle, longue, souple, capable de n'importe quelles nuances. Le personnage est caractérisé avec intensité, passant par toute ...
IMG_4931 photo Christian DRESSE 2019

Tristes Noces à l’Opéra de Marseille

De belles voix mais des Noces de Figaro bien mornes à l'Opéra de Marseille. Le rideau s'ouvre comme il se doit sur la future chambre nuptiale de Susanna et Figaro, peuplée de choristes masqués et vêtus comme pour le carnaval de Venise. Soudain, ils revêtent des gants de vaisselle et pendant toute l'ouverture, accrochent çà et là des objets représentatifs de l'opéra : maquettes, costumes, accessoires, etc. On remarque aussi, derrière ...
IMG_6876

Bien sages Fêtes Vénitiennes à Mars en Baroque

Le Théâtre de La Criée à Marseille a accueilli une version de concert des Fêtes Vénitiennes de Campra par le Concerto Soave, dirigé par Jean-Marc Aymes. Malgré une réalisation musicale irréprochable, il manquait ce soir-là l'idée de spectacle consubstantielle à l'opéra-ballet. Pendant un mois, Marseille vit au rythme du baroque grâce au festival Mars en Baroque. Pour sa dix-septième édition, Jean-Marc Aymes, le directeur artistique, a choisi de nous faire partager ...
P1070424 photo Christian DRESSE 2019

Faust à Marseille ou les avantages de la coproduction

Cette production de Faust de Gounod donnée à Marseille avec une magnifique distribution, n'est pas une nouveauté. Après un passage à Avignon, Nancy et Metz, elle fera plus tard escale à Nice. C'est pourquoi nous allégerons notre propos sur la mise en scène, précédemment fort bien analysée par notre confrère Pierre Degott, et réserverons toute notre admiration à la distribution réunie par l'Opéra de Marseille, car c'est bien de belles voix, ...
P1120877 photo Christian DRESSE 2018

Donna del lago à Marseille : un feu d’artifice du bel canto

L'Opéra de Marseille est réputé pour nous proposer les belles voix à entendre. C'est de nouveau le cas avec cette Donna del lago (dame du lac) en version de concert, œuvre de Rossini fort peu donnée à l'intérieur de nos frontières. Autant le dire d'emblée, Karine Deshayes dépasse la distribution de la tête et des épaules. Celle qu'on ne peut plus qualifier de mezzo-soprano, mais plutôt de soprano dramatique d'agilité, impressionne ...
P1120359 photo Christian DRESSE 2018

Simon Boccanegra, doge à Marseille

Empruntée à Piacenza, la mise en scène ultra-classique de Leo Nucci ne sert que de cadre au Simon Boccanegra de Juan Jesús Rodriguez et au Jacopo Fiesco de Nicolas Courjal, face au Gabriele Adorno de Riccardo Massi et au Paolo Albiani d’Alexandre Duhamel, bien soutenus par un Orchestre de Marseille ample et lyrique. Le parcours de Leo Nucci en tant que baryton verdien n’est plus à faire et encore récemment, nous ...
Quatuor vocal d’exception pour l’Ernani de Marseille

Quatuor vocal d’exception pour l’Ernani de Marseille

Pour sa dernière production scénique avant l’été, l’Opéra de Marseille s’offre le meilleur casting verdien de l’hexagone cette saison après Don Carlos à Paris, cette fois avec l'exceptionnel Ludovic Tézier lui-même Don Carlo, face au magnifique Ernani de Francesco Meli et au Silva d’Alexander Vinogradov. Hui He complète un quatuor vocal intégré à une scénographie classique au milieu d'un chœur chaud, survolant un orchestre embrasé par la direction inspirée ...
IMG_1878 photo Christian DRESSE 2018

Beau millésime 2018 du Concours de Chant de Marseille

Pour la deuxième année, l’Opéra de Marseille et le Théâtre de l’Odéon présentent un concours de chant dont la particularité est d’accueillir à la fois des chanteurs d’opéra et d’opérette. Les éliminatoires des 4 et 5 juin puis la demi-finale le lendemain n’ont maintenu que dix candidats en lice pour la finale du samedi 9 juin présentée par Sébastien Herbecq et luxueusement accompagnée par l’Orchestre Philharmonique de Marseille et son ...
IMG_8443 b photo Christian DRESSE 2018

Gloire à l’orchestre, dans Hérodiade à Marseille

C'est devenu une sorte de tradition, l'Opéra de Marseille propose régulièrement des raretés de l'opéra français, dans une distribution léchée. Ne serait-ce quand dans les cinq dernières années, nous avons eu le privilège d'y entendre Cléopâtre, Les Troyens, Moïse et Pharaon, ou encore l'Aiglon ! Cette fois-ci, l'institution phocéenne nous offre la grandiose Hérodiade de Massenet. Envoûtante partition que celle-ci, dernier feu d'un grand opéra moribond, qui allie pompe et sentimentalité, ...
Francois Guery_1902

L’Oristeo de Cavalli : le retour

Pour sa 14e édition, le festival Mars en baroque, imaginé par Jean-Marc Aymes et Concerto Soave, crée l'événement en redonnant vie, après 365 ans de silence, aux notes ensorcelantes de l'Oristeo de Francesco Cavalli. Et si l'explication de la popularité encore toute relative de Cavalli, en sus de l'état problématique des manuscrits, se trouvait aussi dans la complexité extrême de ses livrets, voire dans le fil de scénarii plus lâches que ...
L’Aiglon trouve enfin sa place

L’Aiglon trouve enfin sa place

L'opéra à quatre mains d'Honegger et d'Ibert aura connu, depuis sa création en 1937, le même destin que son héros, condamné à la réévaluation puis au quasi-oubli à chacune des reprises. Et si la donne venait de changer enfin à Marseille ? L'Aiglon est le surnom donné au Duc de Reichstadt, au Roi de Rome, au fils de Napoléon premier, qu'on imagina un instant en Napoléon II, avant qu'il ne mourût de ...
LaDigitale_011HD

La Digitale de Juan Pablo Carreño : un polar en musique

On se souvient des sept contes musicaux, un projet ambitieux initié par Roland Hayrabedian et son ensemble Musicatreize, qui convoquait autant de compositeurs, écrivains et metteurs en scène, en 2008. Le chef aventureux récidive avec sa trilogie policière, trois opéras de chambre sollicitant la collaboration du librettiste Sylvain Coher, de la metteure en scène Sybille Wilson et de trois compositeurs de génération différente. Cette affaire très « toxique » va courir jusqu'en 2018 ...
3mai_18h_Musicatreize_mention_Guy Vivien

Coup d’envoi du Festival Les Musiques à Marseille

Émanation du GMEM, Centre national de création musicale, le Festival Les Musiques de Marseille, piloté par son directeur Christian Sebille, donnait samedi 2 mai le coup d'envoi de sa 28e édition. Avec une quinzaine de créations et plus de 25 concerts, la programmation 2015 se penche sur les relations plurielles entre texte et musique et fait une large place au spectacle multi-média, invitant la musique mais aussi le théâtre, la danse ...
IMG_6541 photo Christian DRESSE 2014

Moïse et Pharaon à Marseille, un évènement !

L'Opéra de Marseille a réunit une excellente distribution pour le rare Moïse et Pharaon de Rossini. Un événement. Moïse et Pharaon est une œuvre rare, synthèse entre les goûts de la première moitié du XIX° siècle, italien pour l’embellissement vocal, et français pour la déclamation, et par ce côté hybride, difficile et bien peu souvent montée. On se souvient de la production de l’Opéra de Paris en 1983 et de celle ...
IMG_4783 photo Christian DRESSE 2014

Une Gioconda de grand luxe à l’Opéra de Marseille

Venant de Liège, ayant tourné à Palerme, Nice, Saint-Etienne, cette belle production de La Gioconda atterrit enfin à Marseille. La mise en scène réussit le tour de force d’allier tradition et modernité, de laisser respirer l’action dans les lieux et l’époque du livret, sans tomber dans le chromo de grand-papa. Les décors, plus suggestifs que réalistes, évoquent à merveille la cour du palais des doges, un navire en partance ou l’intérieur ...
P1100622

Création française de Kathrin de Korngold par Musiques Interdites

Quoiqu'en puissent penser certains aujourd'hui, à une époque où des hommes et des femmes sont tentés d'offrir un peu de pouvoir à des gens pour qui la Culture est non seulement très secondaire mais, sous les prétextes les plus fallacieux, l'ennemi à abattre en priorité, il faut rappeler que le totalitarisme laisse toujours des traces. Il est très dur de reconstruire ce qui a été écarté. Les nazis l'ont démontré ...
IMG_1209 photo Christian DRESSE 2014

Le Roi d’Ys à l’Opéra de Marseille

Dans les notes d’intentions de ce Roi d’Ys, représenté pour la première fois en 2007 à Saint-Etienne, puis en 2009 à Liège (ce dernier ayant fait l’objet d’une captation DVD sous l’étiquette Dynamic) Jean-Louis Pichon décrit la légendaire cité courbée sous la religion d’Etat, envahie par la frustration, la haine, la jalousie et le culte effréné du pouvoir. Cela nous vaut une mise en scène sombre, dans des décors oppressants ...
NatashaParemski_WebCrop

A Marseille, Natasha Paremski et son piano inspiré

La pianiste américaine d’origine russe Natasha Paremski donnait pour la première fois un récital à Marseille le mardi 19 novembre. Félicitons la Société de Musique de Chambre de la cité phocéenne pour nous avoir permis de l’entendre car encore peu connue en France, elle mène depuis des années une brillante carrière à travers le monde notamment le continent américain et la Grande-Bretagne. Le public marseillais lui a réservé un accueil ...
IMG_1751 photo Christian DRESSE 2013

Exceptionnels Troyens à Marseille !

L’opéra de Marseille, capitale européenne de la culture 2013, a frappé très fort en donnant ces Troyens comme point final de sa saison, qui plus est, dans une distribution presque entièrement hexagonale, et qui donne fort à espérer du renouveau de l’école du chant français ! Que de voix admirables, de diction châtiée étaient réunies ce soir du 12 juillet, pour rendre hommage à Hector Berlioz ! Entendons-nous bien. La perfection ...
Massenet, Cléopâtre, photo Christian Dresse

Marseille : Cléopâtre… et Marc-Antoine

Pour honorer le label Marseille Provence, capitale européenne de la culture, l’Opéra de Marseille offre une saison plus singulièrement méditerranéenne dont la pénultième étape est une rareté. Saluons une institution qui, avec un fier courage, préfère produire un ouvrage quasi-inconnu plutôt qu’une énième (et réputée « fédératrice ») Traviata. Avec cette Cléopâtre (1912), Jules Massenet résuma tout son art. Alors que, en 1912, Debussy, Schönberg et Stravinsky (il avait achevé Petrouchka ...
el bacha© Leslie Verdet

Marseille : El Bacha dans un Brahms déséquilibré

Dans le cadre de la saison symphonique de l’Opéra de Marseille, le pianiste libanais Abdel Rahman El Bacha était à l’affiche de ce concert donné au Silo aux côtés du chef italien Fabrizio Maria Carminati. La première partie de soirée fut décevante et nous laissa quelque peu perplexe : Qu’est- il arrivé à l’orchestre décomplexé qui s’illustrait les années précédentes aux côtés des tout meilleurs solistes actuels ? La Ville ...
Le comte Ory, photo 1, Christian Dresse 2012

Le comte Ory à Marseille

Produire le trop rare Comte Ory est autant une bonne idée qu'un gageure. Bonne idée tant cet ouvrage est drôle et élégant, à certains moments proche du burlesque. Et gageure, sorte de forteresse, il ne se livre pas d'emblée et offre de portes d'accès, souvent inconciliables. Son socle historique et littéraire allie deux ères passées : la Renaissance que la Restauration célébrait comme le modèle d'une époque foisonnante et créatrice (les ...
Un récital de Maître

Abdel Rahman El Bacha, un récital de Maître

Faut- il encore présenter Abdel Rahman El Bacha après autant d’années passées au service de la Musique et des Arts et de succès sur les plus grandes scènes du monde ? Dans le cadre des Moments Musicaux de Notre Dame (L’incontournable rendez- vous dominical de la cité Phocéenne où se produit l’élite des solistes que l’Opéra de Marseille boude étrangement), les privilégiés présents se sont délectés d’entendre du très beau piano sous ...
Et pourtant tout était là…

Et pourtant tout était là…

Aïda Que dire quand on ne sait que dire ! Que dire de juste sur la musique sans paraître déconsidérer les musiciens ? Et pourtant, après trois heures d’un massacre en règle systématique, on se prend à chercher ce qui pourrait être sauvé du carnage de cette soirée égypto-marseillaise. Avec les chœurs, on peut même les estimer héroïques d’avoir pu suivre un chef visiblement dépassé, rattrapant ses musiciens, donnant des départs trop tard, laissant les ...
jonathan_gilad

Jonathan Gilad sans complexes dans Brahms

Orchestre Philharmonique de Marseille Après un passage remarqué à l’Auditorium du Pharo en février 2007, Jonathan Gilad était à l’affiche du premier concert de la saison 2008/2009 du Philharmonique de Marseille. Force est de constater que, contre toute attente, le démarrage fut laborieux. Dans la Symphonie n°2 de Beethoven, mis à part le finale en ré majeur, équilibré et farceur, le jeu de cet orchestre manqua véritablement de caractère et de ...
Un pianiste d’une réelle classe

La classe de Nicholas Angelich

Pour son dernier concert symphonique de la saison, l’Opéra de Marseille proposait une programmation de choix avec la présence du pianiste Nicolas Angelich. Né aux Etats-Unis mais formé à Paris, il est, en effet, considéré comme l’un des plus brillants représentants de notre école de piano et fait partie du cercle fermé des concertistes qui ont également développé une carrière à l’étranger. Avant de l’entendre dans son répertoire de prédilection ...
En toute intimité

Roger Muraro en toute intimité

Imaginez une soirée entre amis où l’un des grands noms français du piano s’inviterait « chez vous » … Quelques privilégiés ont vécu cette expérience dans le cadre des Moments Musicaux de Notre-Dame, rendez- vous incontournable du calendrier culturel Phocéen et organisé dans sa spacieuse résidence par Christiane Berlandini-Laurent, (pianiste, pédagogue et ancienne élève de Pierre Barbizet). Après Akiko Ebi le mois dernier, c’est ainsi au tour de Roger Muraro de ...
Beroff face à un orchestre des grands soirs

Michel Beroff face à un orchestre des grands soirs

Orchestre Philharmonique de Marseille A quand un directeur musical permanent dans la cité Phocéenne (dont l’actualité sportive n’intéresse qu’une partie de sa population) ? La question se pose depuis des années notamment depuis l’arrivée de sa directrice Renée Auphan. Au fil des saisons, l’orchestre philharmonique marseillais montre indéniablement des dispositions de tout premier plan dès qu’un chef de stature internationale est invité le temps d’un concert. Il rivalise même avec des formations voisines ...
Gilad ou l’étoffe d’un Grand

Gilad ou l’étoffe d’un Grand

Orchestre Philharmonique de Marseille La dernière apparition à Marseille de Jonathan Gilad remontait à début 2005 avec un concert promo au forum de la Fnac. Un lieu confidentiel pourtant devenu le passage obligé pour tout musicien classique qui n’a pas décroché de contrat avec une major. C’est finalement dans une salle digne de son talent, l’Auditorium du Pharo, que le pianiste marseillais a fait son retour en terre phocéenne. Sa prestation ...
Le premier rendez-vous  « Arménie Thé ou Café » donne le ton

Le premier rendez-vous « Arménie Thé ou Café » donne le ton

Année de l’Arménie en France Un avant-goût des quatre rencontres « Arménie Thé ou Café » des 17 février, 17, 31 mars et 21 avril prochains, organisées par l’équipe ACECOOL ATTITUDES et l’OMCM. L’occasion de suivre pas à pas le travail de talentueux musiciens annoncés lors de la 1ere édition de « MARGOSE, invitation au voyage… ». Un évènement qui se tiendra au Palais du Pharo les 27, 28 et 29 avril 2007 avec quelques ...