Lieu : Suisse

laboheme-03

Paolo Arrivabeni enlace La Bohème à Genève

La nouvelle production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini affirme l’incontestable magnificence de la musique à travers la superbe direction d’orchestre de Paolo Arrivabeni et la bouleversante Mimi de Nino Machaidze. Pourquoi cet opéra réussit-il toujours à émouvoir bien que presque tous les spectateurs en possèdent des incontournables références discographiques ? Peut-être parce que la musique de Puccini s’inscrit au-dessus de l’intrigue, de l’image, de la scène. Parce que cette ...
marek-janowski_0

À Genève, Marek Janowski durcit Bruckner

Quatre ans après avoir fait ses adieux à un Orchestre de la Suisse Romande admirablement reconstruit, Marek Janowski revient à Genève à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, orchestre avec lequel il a, entre autre, enregistré une intégrale des opéras de Richard Wagner, dont un superbe Parsifal, et un magnifique Meistersinger von Nürnberg. Dès les premières notes de la Symphonie n° 8 de Ludwig van Beethoven, on ...
Bern 24.11.2016 - GP zu Le Nozze di Figaro von Wolfgang Amadeus Mozart. Premiere: Samstag, 26. November 2016
© Annette Boutellier

Musikalische Leitung Kevin John Edusei
    Regie Markus Bothe
    Bühne Kathrin Frosch
    Kostüme Justina Klimczyk
    Chor Zsolt Czetner
    Dramaturgie Katja Bury

    Berner Symphonieorchester
    Chor Konzert Theater Bern
    Barbarina Daniela Ruth Stoll
    Susanna Oriane Pons
    La Contessa Sophie Gordeladze
    Cherubino Eleonora Vacchi
    Marcellina Claude Eichenberger
    Basilio Andries Cloete
    Don Curzio
    Il Conte Todd Boyce
    Figaro Jordan Shanahan
    Bartolo Stephen Owen
    Antonio Kai Wegner

A Berne, laborieuses Noces de Figaro

Une interprétation trop personnelle de la comédie de Beaumarchais par le metteur en scène Markus Bothe embourbe cette production des Nozze di Figaro dans une vision laborieuse et dépourvue de l’humour, comme des enjeux amoureux, sociétaux et hiérarchiques du chef d’œuvre de Mozart. Dix ans que les spectateurs bernois n’avaient plus entendu Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart dans leur théâtre d’opéra. C’est dire si cette production était attendue. ...
davidfischer

Finale Chant du 71e Concours de Genève

Chaque année le Concours de Genève attire beaucoup de monde pour assister aux épreuves finales. Et, comme dans chaque concours, les décisions des jurys soulèvent des interrogations sinon des réprobations. Avec le chant, cette nouvelle édition n’a pas fait exception. S’il est deux domaines où les mélomanes sont rarement en accords avec les décisions des jurys, ce sont ceux qui concernent le piano d’une part et le chant d’autre part. Cette ...
Der Vampyr

A Genève, Der Vampyr en liberté musicologique ?

Malgré d'importantes coupures infligées à la musique de cet opéra pour en faire un spectacle de Grand-Guignol, la production genevoise de Der Vampyr du compositeur allemand Heinrich Marschner rencontre un succès mérité grâce au soin apporté à la réalisation musicale, orchestrale et vocale. Cette coproduction du Grand Théâtre de Genève avec le Komische Oper Berlin soulève une question fondamentale concernant le respect des œuvres qui sont présentées au public de nos ...
peter-oundjian-01

À Genève, un Sibelius en gris

Alors que les affiches du concert extraordinaire des Amis de l’OSR annonçaient la violoniste Janine Jansens dans le Concerto pour violon et orchestre en ré mineur op. 47 de Jean Sibelius, brusquement souffrante, c’est le violon de Valery Sokolov qui la remplace au pied levé en s’attaquant au même programme que sa consœur. Ainsi allait-on découvrir ce jeune prodige (d’aujourd’hui trente ans tout de même !) que Bruno Monsaingean, époustouflé par ...
d37521a8be-w-326

La Force du destin a encore frappé à Bâle

Courageux pari que celui de monter La Force du destin. Bâle, qui n'a décidément pas froid aux yeux cette saison, fait appel à Sebastian Baumgarten. Etait-ce le bon choix ? 1861 : à Saint-Pétersbourg, la créatrice du rôle de Leonora tombe malade. 1862 : sa remplaçante se voit privée à jamais de scène au lendemain de la première. 1960 : à New York, le baryton américain Leonard Warren meurt avant d'entrer en scène. 1971 : à ...
andreasbrantelid_marios-taramides

A Genève, le vibrant violoncelle de Andreas Brantelid

Traditionnellement, à pareille date, la Confédération Suisse, la Ville et le Canton de Genève offrent un concert de l’Orchestre de la Suisse Romande aux délégués de l’Organisation des Nations Unies pour souligner l’anniversaire de la création de cette institution le 24 octobre 1945. Après les quelques discours de circonstance, le chef slovène Marko Letonja entame le concert avec l’ouverture de Lohengrin de Richard Wagner. Dès les toutes premières mesures, un malaise ...
orfeo-01

À Lausanne, Robert Carsen en poète d’Orfeo

Ouverture de saison colorée avec L'Orfeo de Claudio Monteverdi admirablement mis en scène par un Robert Carsen cultivant le beau, le rêve et l’humain. L’Orfeo de Claudio Monteverdi n’est certes pas l’opéra le plus populaire du répertoire. Bien sûr, le mythe d’Orphée, son amour pour Eurydice le poussant courageusement à affronter les enfers et enfreignant l’obéissance à Pluton pour finalement perdre son Eurydice, a été célébré sous toutes les formes d’art. ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...
thomas_hampson-01

A Genève, le métier de Thomas Hampson

Au lendemain de la tapageuse production de Manon de Massenet au Grand Théâtre de Genève, le baryton Thomas Hampson revenait dans la cité de Calvin après plus de quinze ans d’absence pour un récital qu’il a donné avec grande noblesse malgré les rides de son instrument. Après plus de trente ans de scène, le métier conseille la prudence. Surtout lorsqu’on est, comme Thomas Hampson, un artiste reconnu et célèbre dans le ...
manon-geneve16

À Genève, Manon révèle un merveilleux Chevalier des Grieux

Avec la mise en scène qu’en proposait le metteur en scène Olivier Py, Manon de Jules Massenet devait faire l’évènement de l’ouverture de saison du Grand Théâtre de Genève. Apportant son bagage de provocations, les facéties du metteur en scène français font chou-blanc, le public ne s’en offusquant plus. Elles sont balayées par la musique et l’admirable prestation de Bernard Richter en Chevalier des Grieux. Dans une récente interview, Olivier Py ...
A Gstaad, Angela Gheorghiu en diva assoluta

A Gstaad, Angela Gheorghiu en diva assoluta

Avec l’énigmatique et bref communiqué du Gstaad Menuhin Festival annonçant « pour des raisons artistiques, la soprano Angela Gheorghiu remplacera la cantatrice Anja Harteros », le concert originalement prévu de longue date n’a aucunement déçu le public. Bien au contraire ! « Donnez-moi un point d'appui, et avec mon levier, je soulèverai le Monde » affirmait Archimède. Donnez-moi un chef d’orchestre et je soulèverai le public aurait pu dire la soprano ...
Mahler:Verbier.01

Gustav Mahler en apothéose au Verbier Festival

Le Festival de Verbier clôt brillament sa vingt-troisième édition avec la Symphonie n° 3 de Gustav Mahler admirablement dirigée par un Michael Tilson Thomas inspiré et un Verbier Festival Orchestra au faîte de sa musicalité. D’une longueur inhabituelle (une heure trois quart !), la Symphonie n° 3 de Gustav Mahler semble avoir rebuté les salles de concert de la programmer. Pourtant, depuis le début de cette année, c’est la quatrième fois ...
Don Giovanni.01

Un Don Giovanni d’Académie à Verbier

Monter Don Giovanni de Mozart dans le confinement d’une petite église, avec un orchestre d’une douzaine de musiciens et des chanteurs, pour la plupart, encore bruts de décoffrage, est une entreprise périlleuse. C’est pourtant le défi qu’ont relevé les professeurs de l’Académie du Festival de Verbier. Opération pleinement réussie si on fait abstraction des moyens que leur opposent les grandes scènes institutionnelles. Côtoyer les chanteurs qui demain, peut-être, seront la relève ...
Fischer:Wagner.01

L’imposant Wagner d’Iván Fischer au Verbier Festival

Après un début de concert peu convaincant, le chef hongrois Iván Fischer impose un majestueux et prenant Wagner dans un collage réussi de pages choisies du Götterdämmerung. Les ouvertures d’opéra permettent souvent aux spectateurs de la soirée de s’installer dans leur siège, de s’y caler aussi confortablement que possible, de se préparer discrètement à l’entrée des solistes. Avec l’ouverture de Guglielmo Tell, Giacchino Rossini offre presque une dizaine de minutes à ...
capucon.trifonov.01

À Verbier, l’extatique violoncelle de Gautier Capuçon

Dans l’église de Verbier bondée, Gautier Capuçon, Daniil Trifonov, Leonidas Kavakos, trois des plus grands solistes actuels, subliment Schumann, Rachmaninov et Smetana dans une interprétation d’un niveau exceptionnel. Après les tintamarres vocaux de l’opéra, les sonneries symphoniques, le contraste de la musique de chambre est déstabilisant. C’est le propre de la diversité des grands festivals. Comment deux ou trois musiciens, en tout petit comité, peuvent-ils se mesurer à la musique de ...
À Verbier, l’immense Falstaff de Bryn Terfel

À Verbier, l’immense Falstaff de Bryn Terfel

Grâce à une splendide direction d’orchestre, des solistes concernés et une mise en espace intelligente, le Festival de Verbier signe avec ce Falstaff de Giuseppe Verdi, l’une des plus audacieuses et réussies productions d’opéra jamais montées sur leur scène. Quand on sait l’investissement artistique nécessaire à une production d’opéra, avec ses solistes, son orchestre, son chef d’orchestre, ses décors, ses costumes et sa mise en scène, on mesure combien il est ...
viotti

À Verbier, Lorenzo Viotti sublime l’Espagne

Remplaçant au pied levé un Marc Minkowski souffrant, le jeune chef suisse Lorenzo Viotti enthousiasme le public avec sa vision musicale d’une Espagne lyrique et colorée. Il y a des jours où la Musique, celle avec un M majuscule, s’invite là où on l’attend le moins. C’est indéniablement le cas de cette soirée dédiée à l’Espagne. À la tête d’un Verbier Festival Chamber Orchestra en grande forme, le tout jeune chef ...
Carmen:Verbier.02

A Verbier, transparente Carmen

Au Festival de Verbier, l’affiche alléchante de l’opéra Carmen de Georges Bizet attire une foule prête à s’enthousiasmer aux déboires de l’Andalouse. La pâleur vocale de cette dernière n’empêche pas les ovations d’un public satisfait d’avoir entendu « ses » airs les plus connus. Deux Carmen de Bizet en l’espace d’un mois, difficile de ne pas en faire la comparaison. Après Turin, le Festival de Verbier présente une version concertante du même opéra. ...

A Avenches, formidable Butterfly de Sae Kyung Rim

Grâce à une formidable distribution, à un décor efficace favorisant l’intimité de l’action, Eric Vigié, le metteur en scène et directeur du Festival d’opéra d’Avenches signe une excellente production de Madama Butterfly de Giacomo Puccini. Un grand mur blanc rehaussé de masques chinois occupe toute la largeur de la scène alors qu’au centre, quelques marches montent vers un portique avec deux portes coulissantes. Ce décor extrêmement efficace permet aux chanteurs de ...
Donnerstag aus « Licht » : retour vers le futur de la Musique

Donnerstag aus « Licht » : retour vers le futur de la Musique

De Licht, l'opéra "septalogique" de Karlheinz Stockhausen conçu de 1977 à 2003 pour chaque jour de la semaine, le mélomane distrait ne connaît le plus souvent que l'évocation un brin mégalomaniaque d'une des scènes de Mittwoch aus « Licht » dont la musique pour quatuor doit être diffusée depuis 4 hélicoptères ! Il peut à présent appréhender avec davantage de sérieux l'ambition cosmique du compositeur avec Donnerstag aus « Licht » que l'Opéra de Bâle, ...
Falstaff.02

A Genève, Falstaff dans la grisaille

Pour son ultime spectacle de la saison, le Grand Théâtre de Genève offre un Falstaff de Giuseppe Verdi vocalement et musicalement de bonne facture toutefois dans un environnement scénique quelque peu inadapté. Dans la scène finale de Falstaff, Giuseppe Verdi envoie un ultime message ironique à la société en faisant dire à son héros : « Tutto nel mondo è burla » (Tout dans le monde n’est que farce). C’est la ...
SONY DSC

Chez Madame de Staël, la musique des mots

Lors de cette sixième édition du festival « Autour de Madame de Staël », l’environnement du Château de Coppet, chargé de l’esprit du Siècle des Lumières, reçoit, une fois de plus, l’admirable binôme des mots et des notes du pianiste François-René Duchâble et du comédien Alain Carré. En ce deux-cent cinquantième anniversaire de la naissance de Germaine de Staël, le comédien Alain Carré puise dans des textes de Lamartine pour conter, ...
Faust.Lausanne.02

À Lausanne, Faust à l’étroit

Après la magnifique production d’Ariodante de Händel, l’Opéra de Lausanne ouvre à nouveau son plateau au metteur en scène, scénographe, costumier et chorégraphe Stefano Poda pour Faust, l’œuvre majeure de Charles Gounod, coproduit avec le Teatro Regio de Turin. Un événement attendu d’une part par la rareté des apparitions scéniques de cet opéra (le dernier Faust donné en Suisse Romande date d’avril 1995), par la beauté de la musique alliée avec ...
Anne 2783

A Genève, entre frustration et tonnerres sonores

Pour sa fin de saison, l’Orchestre de la Suisse Romande offre un concert dirigé par un Sir Mark Elder plus attentif à la partition qu’à la musique qu’elle est censée exprimer. En février 2011, la soprano Anne Schwanewilms, jusqu’alors inconnue sous nos latitudes, offrait un bouleversant récital sur la scène du Grand Théâtre de Genève. Depuis, la soprano allemande s’est révélée l’une des interprètes parmi les plus importantes de la musique ...
pelleas3

Tcherniakov psychanalyse son Pelléas à Zürich

D'emblée, on reconnaît les éléments qui signent la "patte Tcherniakov" : cette ambiance glacée aux couleurs vives et sofas au design étudié, avec une vaste baie vitrée donnant sur un jardin, une table longue, propice aux inévitables réunions de famille. Projetées sur un immense écran vidéo, les images de synthèse du jardin donnent à voir l'écoulement du temps comme élément du caractère inéluctable et mortifère de l'ennui bourgeois qui règne dans ...
CarminaBurana.01

A Genève, on danse Carmina Burana

Carmina Burana, l’œuvre magistrale et emblématique du compositeur Carl Orff sert de support au chorégraphe français Claude Brumachon pour offrir un ballet semblant favoriser la performance plutôt que l’esthétisme. Après la reprise de Casse Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski en novembre dernier, le Ballet du Grand Théâtre de Genève propose un changement total d’atmosphère dans son second spectacle de la saison avec le chorégraphe Claude Brumachon qui, en s’attachant à l’expression ...
À Genève, Simon Keenlyside en artiste valeureux et vaillant

À Genève, Simon Keenlyside en artiste valeureux et vaillant

En dehors de son Papageno en décembre 1993, de son magnifique Hamlet en septembre 1996, de son splendide Pelléas aux côtés de la Mélisande d’une magnifique Alexia Cousin en février 2000, c’est le quatrième récital que Simon Keenlyside offre au Grand Théâtre de Genève. C’est dire son attachement bienvenu à ce théâtre. Avec un programme entièrement dédié à Franz Schubert, le baryton anglais entame son récital avec un très touchant Alinde. ...
Sol-Gabetta.01

A Genève, Sol Gabetta un violoncelle de soleil

Ne recherchant pas la popularité à tous prix, le chef d’orchestre canadien Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Philarmonique de Rotterdam se penchent sur des œuvres moins connues pour offrir un concert honnête mais sans grande brillance. Sol Gabetta illumine la scène avec un violoncelle précis et inspiré. Avec Francesca da Rimini en ouverture de concert, l’ambiance recherchée est lancée. Est-ce bien Tchaïkovski qu'on entend ici ? Pas d’envolées mais une masse bruyante ...