Lieu : Vaud

Rosey_07052019.02

À Rolle, la jota s’invite chez Beethoven

En tournée avec l’Orchestre de Cadaqués, le guitariste Pablo Sáinz Villegas offre une prestation contrastée du Concerto d’Aranjuez de Rodrigo dans un concert par ailleurs de belle tenue. Dans la mise en bouche animée à souhaits de deux extraits de la Suite espagnole no. 1 op.47 d’Isaac Albéniz orchestrée par le pianiste et compositeur catalan Albert Guinovart, l’Orchestre de Cadaqués fait preuve d’une belle homogénéité et son chef Jaime Martín se ...
Les émouvantes retrouvailles de Cecilia Bartoli et Maxim Vengorov

Les émouvantes retrouvailles de Cecilia Bartoli et Maxim Vengorov

Au milieu de la « soucoupe volante » comme la nomment les habitants de la cité lémanique de Rolle en raison de l’architecture osée de ce centre culturel inauguré en 2014, trône le Rosey Concert Hall, une salle de concert de 900 places où le bois est roi. Lieu de culture élitiste, il recevait quelques solistes de l’Académie Menuhin qui, sous la direction du violoniste Maxim Vengerov, forme de jeunes ...
48376271_2107296429331757_6130971763846152192_o

Édith Canat de Chizy mise à l’honneur à l’HEMU de Lausanne

La compositrice Édith Canat de Chizy est l'invitée d'honneur de la Haute École de Musique (HEMU) de Lausanne. Conférence, répétition publique et concert monographique ponctuent une résidence de quatre jours où cinq de ses pièces sont à l'affiche. Au centre de la ville, dans une ancienne halle dont la toiture transparente a été préservée, l'HEMU de Lausanne accueille des étudiants du monde entier dans un cursus allant du bachelor au doctorat. ...
Septmus.2018.02

Septembre Musical : Marc-André Hamelin en maître chez Beethoven

Au Septembre Musical, soirée symphonique beethovénienne entre sublimation avec Marc-André Hamelin et routine. Pour faire bon poids sur la durée, le concert débute avec une page de Gustav Mahler. Prévu comme un mouvement de la partition originale de sa Symphonie n°1 « Titan » de 1889, l'andante allegretto fut supprimé dans la version de 1896 et depuis joué seul sous le nom de Blumine. A Montreux, cette petite dizaine de minutes ...
Septmus18.02.01

À Montreux, la générosité de Gianandrea Noseda

Après quinze années passées à la tête du festival, Tobias Richter signe son dernier "Septembre Musical" avec le Chœur et l’Orchestre du Teatro Regio de Turin qui, coïncidence du calendrier, joue pour l’une des dernières fois (1) sous la direction de Gianandrea Noseda, son chef depuis 2007. Un chef italien, un chœur italien, un orchestre italien, qui pendant plus de dix ans se sont côtoyés dans la musique avec l’excellence que ...
Babayan.03

À Tannay, le jeu de Sergei Babayan beau à pleurer

Plus tôt dans la semaine, nous faisions état des impressions que certains concerts peuvent laisser sur un public. De l’enchantement à la colère, de l’émotion à l’indifférence, toutes les perceptions de l’intellect peuvent habiter le spectateur, l’auditeur à différents degrés. Parfois le jugement du public est unanime. Et le concert de clôture des Variations Musicales de Tannay est de ceux-ci. À cela, plusieurs éléments entrent en considération. L’endroit d’abord. Un parc ...
IsabelleFaust.03

À Tannay, l’Akademie für Alte Musik et Isabelle Faust

Certains concerts transforment le spectateur. D’autres, le fâchent par l’impression d’avoir été dupé. D’autres encore, le confondent par l’exploit, ou par l’honnêteté artistique. Après celui offert par Isabelle Faust et l’Akademie für Alte Musik Berlin dans le cadre du festival des Variations Musicales, on mesure combien l’interprétation musicale reste un travail, un engagement de chaque instant et qu’après l’aspect purement technique, la donne artistique peut encore être difficile à joindre. Et ...
Avenches.01

À Avenches, la lumineuse Anne-Catherine Gillet

Première réussie pour le retour du lyrique dans les arènes d’Avenches avec Opéra en fête. Un beau plateau vocal avec une Anne-Catherine Gillet admirable.  Les conditions météorologiques incertaines avaient eu raison des finances du festival d’opéra d’Avenches, qui avait plus d'une vingtaine d'année d'existence. Après une année de pause pour réfléchir à l’avenir d’une telle manifestation, une nouvelle expérience est tentée dans les arènes romaines. La coûteuse formule d’un opéra avec sa mise ...
JND_3886

Le Festival de Musique Baroque du Jura : de découvertes en découvertes

Le Festival de Musique Baroque du Jura continue son évolution : un nouveau nom, un nouveau logo mais aussi, et surtout, une programmation originale autour de trois week-ends à thèmes à la découverte de lieux typiques du massif jurassien et un rayonnement qui s’étend, maintenant, jusqu’à la Suisse voisine. Le troisième week-end emmène le Festival vers de nouveaux lieux. D’abord vers Arbois et son église Saint-Just. En 2009, Marco Mencoboni et ...

Pourquoi ResMusica ne chroniquera pas les prochains spectacles de l’Opéra de Lausanne

L’Opéra de Lausanne a décidé de ne plus accréditer notre correspondant permanent en Suisse, Jacques Schmitt, pour les prochains spectacles de son institution. Sa direction lui reproche d’une façon générale un manque d’objectivité et des commentaires injustes, et plus particulièrement dans son dernier article « A Lausanne, la Sonnambula portable d’Olga Peretyatko » des prises de position d’ "une rare violence" selon elle. ResMusica, conscient que les critiques ont une part irréductible ...
KOUPLES

Un Elle et Lui enjoué par la compagnie operAct

En proposant trois petits bijoux lyriques en un acte rarement montés, la directrice du Casino-Théâtre de Rolle, lointaine cheffe du Service Communication du Grand Théâtre de Genève à l’ère Renée Auphan, aurait mérité de faire le plein de spectateurs. Une trilogie conjugale dans l’univers enveloppant de la télévision, du téléphone et d’internet (très intelligemment transposé dans les années cinquante à partir d’œuvres composées entre 1909 et 1947), voilà ce que signe ...
La Sonnambula.02

À Lausanne, La Sonnambula portable d’Olga Peretyatko

Une salle comble pour recevoir Olga Peretyatko, l’une des artistes parmi les plus emblématiques de l’Opéra de Lausanne qui, après La Traviata de Verdi en février 2015, Otello de Rossini en 2010, L’Elisir d’Amore de Donizetti en 2012 privilégie cette maison pour créer les rôles qu’elle chantera sur de plus vastes scènes. C’est ainsi qu’aujourd’hui, la soprano russe s’offre à sa création d’Amina, personnage central de La Sonnambula de Vincenzo Bellini. ...

La finale du Prix de Lausanne 2018

Cette finale du 46e Prix de Lausanne, largement dominée par le prodige canadien Shale Wagman, n’a pas laissé beaucoup de surprises sur le verdict final. La carrière de Jean-Christophe Maillot a été récompensée par le Life Time Achievement Award et, pour la première fois, un projet chorégraphique a été mené avec cinquante élèves issus d'écoles partenaires. Pour cette 46e édition, soixante-quatorze danseurs issus de seize nationalités différentes ont été sélectionnés parmi ...
Chanteur de Mexico.04

À Lausanne, le kitch bienvenu du Chanteur de Mexico

Créé en 1951, joué plus de 1 000 fois alors, Le Chanteur de Mexico de Francis Lopez devait son énorme succès à la présence électrique de Luis Mariano et de Dario Moreno, le premier pour sa voix exceptionnelle, le second pour son énergie débordante. Reprise en 2006, au Théâtre du Châtelet à Paris, cette production d’Emilio Sagi refait surface à l’Opéra de Lausanne pour les fêtes de fin d’années, à ...
Stephane Degout©Julien Benhamou.01

À Lausanne, Stéphane Degout l’orfèvre

Au milieu d'une tournée passant par Lyon, Stéphane Degout s’est arrêté à l’Opéra de Lausanne pour y présenter son récital. À l’Opéra de Lausanne, les dimanches se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors que la semaine dernière Béatrice Uria-Monzon tentait de nous faire vivre Maria Callas devant une salle comble jusqu’aux derniers rangs des balcons, ce dimanche, c’est à peine un quart de salle qui assiste au récital du baryton ...
Beatrice Uria-Monzon

À Lausanne, l’évocation de Maria Callas déçoit

Pour cette année commémorative du quarantième anniversaire de la disparition de Maria Callas, et pour le jour anniversaire de sa naissance en 1923, l'Opéra de Lausanne proposait un concert lyrique animé par l’écrivain et journaliste Alain Duault, figure emblématique des présentations d’opéra à la télévision, et la mezzo-soprano française Béatrice Uria-Monzon. Le spectacle s’ouvre (si l’on peut dire), sur un grand écran couvrant tout le rideau de scène de l’opéra de ...
Lucia.03

À Lausanne, Lucia di Lammermoor révèle Edgardo

Ouverture de saison flamboyante à l’Opéra de Lausanne avec une Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti dont la qualité des deux principaux protagonistes, Lenneke Ruiten et Airam Hernández, portent un spectacle parfois inabouti vers un succès populaire mérité. Quand s’ouvre le rideau en même temps que résonnent les premières notes de l’ouverture, la noirceur du décor, le brouillard ambiant laisse à peine entrevoir les longues silhouettes humaines plantées telles les colonnes d’un édifice ...
À Montreux, Lorenzo Viotti en peintre des sons

À Montreux, Lorenzo Viotti en peintre des sons

En 2013, le chef suisse Lorenzo Viotti remportait à 23 ans (!) le Concours international de direction d’orchestre de Cadaquès. L’an dernier, il remplaçait brillamment Marc Minkowski lors du Festival de Verbier après avoir dirigé un Viva la Mamma ! à l’Opéra de Lyon. C’est devant un programme imposant qu’on le retrouve aujourd’hui devant l’European Philharmonic of Switzerland, un orchestre issu des rangs du Gustav Mahler Jungendorchester créé par Claudio ...
Dutoit:Hamelin.02

À Montreux, Marc-André Hamelin ou le piano comme une diva

Au Septembre Musical, triomphal succès d’un Marc-André Hamelin inspiré complice d’un Charles Dutoit musicalement heureux en un après-midi à la gloire de Ravel et de Gershwin. Pour un pianiste, existe-t-il meilleur support qu’une aussi longue et profitable expérience du Concerto en sol majeur de Maurice Ravel que celle dont peut s’enorgueillir Charles Dutoit qui depuis plus de trente ans peaufine cette partition ? Quand le soliste s’appelle Marc-André Hamelin, quand on ...
poga tannay

À Tannay, Grieg et Dvořák manquent d’espace

Dans le cadre idyllique du château de Tannay, avec la vue magnifique sur le Lac Léman, l’Orchestre symphonique national de Lettonie tente vainement d'affirmer sa réputation dans un concert difficile pour tout un chacun. Sous une tente dont l’acoustique n'autorise pas l’explosion symphonique, difficile de se faire une idée bien précise sur le concert d’un orchestre nécessairement habitué à s’exprimer dans des lieux plus propices à l’expression musicale. En effet, quand ...
DonGiovanni.02

À Lausanne, Don Giovanni fait souffrir Mozart

L’Opéra de Lausanne clôt sa saison avec un Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart laissant un arrière goût de déception pour une représentation parfois inégale tant du point de vue musical que théâtral. Durant l’ouverture, le rideau se lève sur un univers scénique noir dans lequel trainent de sinistres brouillards. Des personnages encagoulés s’approchent et tombent dans une fosse. Sur le fond de scène, des projections vidéo impriment une série de ...
À Lausanne, Les Zoocrates de Thierry Besançon

À Lausanne, Les Zoocrates de Thierry Besançon

À l'Opéra de Lausanne, la musique attrayante de Thierry Besançon dans Les Zoocrates, « loufoquerie opératique » pour jeune public, est dénaturée par le texte ampoulé et onomatopéique du livret et une mise en scène quelque peu tristounette. Le lion devenu vieux, il convoque les animaux des alentours pour trouver son successeur. Mais les jalousies lui conseillent de procéder à une élection zoocratique. S’en suit une série de discours dont on devine ...
Boheme.03

À Lausanne, le superbe Rodolfo de Giorgio Berrugi

Malgré une direction d’acteurs quelque peu défaillante, la reprise de la mise en scène de 2003 de La Bohème de Giacomo Puccini, alors dirigée par le metteur en scène Claude Stratz rencontre un indéniable succès auprès du public, notamment en raison de l’excellent Rodolfo du ténor italien Giorgio Berrugi. Quelques semaines après une production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini, à une petite soixantaine de kilomètres, l’Opéra de Lausanne programme ...
Finale du Prix de Lausanne 2017

Finale du Prix de Lausanne 2017

La 45e édition du Prix de Lausanne s'est achevée par une finale brillante. Le grand gagnant est Michele Esposito, danseur italien élève de la Tanz Akademie Zürich, qui a proposé une interprétation poignante de Nijinsky en contemporain. Au total, huit prix ont été attribués, reflétant bien, dans l’ensemble, le niveau des candidats. Le Prix de Lausanne est un concours, certes, mais aussi et surtout un formidable accélérateur de carrière pour les ...
Hamlet.01-728x1099_une

À Lausanne, la bouleversante Ophélie de Lisette Oropesa

Après Mulhouse, Strasbourg, Avignon, Marseille, la production de Hamlet d’Ambroise Thomas magistralement mise en scène par Vincent Boussard fait une halte glorieusement reçue à l’Opéra de Lausanne. Un grand moment d’opéra. Quand en 1996 sur la scène du Grand Théâtre de Genève, Natalie Dessay, avec ses aigus d’alors, chantait Ophélie aux côtés du Hamlet de Simon Keenlyside, dans une mise en scène du duo Patrice Caurier et Moshe Leiser, on se ...
la-vie-parisienne-02

La Vie Parisienne envahit Lausanne

Les grosses ficelles de La Vie Parisienne de Jérôme Savary présentées à Lausanne en 2005 sont encore dans les yeux des spectateurs quand s’ouvre le rideau sur cette nouvelle production. Alors qu’on riait assez grassement (quand on était certain de ne pas être épié par son voisin) sur les gags à deux balles du metteur en scène argentin, on sourit joliment au spectacle plus finement agencé de Waut Koeken. Le décor ...
orfeo-01

À Lausanne, Robert Carsen en poète d’Orfeo

Ouverture de saison colorée avec L'Orfeo de Claudio Monteverdi admirablement mis en scène par un Robert Carsen cultivant le beau, le rêve et l’humain. L’Orfeo de Claudio Monteverdi n’est certes pas l’opéra le plus populaire du répertoire. Bien sûr, le mythe d’Orphée, son amour pour Eurydice le poussant courageusement à affronter les enfers et enfreignant l’obéissance à Pluton pour finalement perdre son Eurydice, a été célébré sous toutes les formes d’art. ...

A Avenches, formidable Butterfly de Sae Kyung Rim

Grâce à une formidable distribution, à un décor efficace favorisant l’intimité de l’action, Eric Vigié, le metteur en scène et directeur du Festival d’opéra d’Avenches signe une excellente production de Madama Butterfly de Giacomo Puccini. Un grand mur blanc rehaussé de masques chinois occupe toute la largeur de la scène alors qu’au centre, quelques marches montent vers un portique avec deux portes coulissantes. Ce décor extrêmement efficace permet aux chanteurs de ...
SONY DSC

Chez Madame de Staël, la musique des mots

Lors de cette sixième édition du festival « Autour de Madame de Staël », l’environnement du Château de Coppet, chargé de l’esprit du Siècle des Lumières, reçoit, une fois de plus, l’admirable binôme des mots et des notes du pianiste François-René Duchâble et du comédien Alain Carré. En ce deux-cent cinquantième anniversaire de la naissance de Germaine de Staël, le comédien Alain Carré puise dans des textes de Lamartine pour conter, ...
Faust.Lausanne.02

À Lausanne, Faust à l’étroit

Après la magnifique production d’Ariodante de Händel, l’Opéra de Lausanne ouvre à nouveau son plateau au metteur en scène, scénographe, costumier et chorégraphe Stefano Poda pour Faust, l’œuvre majeure de Charles Gounod, coproduit avec le Teatro Regio de Turin. Un événement attendu d’une part par la rareté des apparitions scéniques de cet opéra (le dernier Faust donné en Suisse Romande date d’avril 1995), par la beauté de la musique alliée avec ...