Mot-clef : Anton Bruckner

blomstedt_vign

Le Bruckner majestueux d’Herbert Blomstedt

Une fois n’est pas coutume, ce concert de l’Orchestre de Paris n’était donné salle Pleyel qu’une seule fois au lieu de l’enchaînement traditionnel mercredi et jeudi, l’orchestre partant dans la foulée en Autriche pour offrir ce même programme dans le cadre de la Brucknerfest de Linz. C’est le chef suédois Herbert Blomstedt qui avait manifestement laissé forte impression lors d’une Symphonie n°5 il y a deux saisons qui revenait officier dans ...
emi jochum

Integrale Eugen Jochum chez EMI

EMI remet en coffret économique ses enregistrements du chef d’orchestre Eugen Jochum. La totalité de ces galettes remonte à la fin des années 1970, quand le chef, vaillant octogénaire, remit sur le métier le chœur de son répertoire : Bruckner, Brahms et Beethoven. En porte drapeau de ce coffret, on retrouve évidement sa seconde intégrale des Symphonies de Bruckner à la tête de la Staatskapelle de Dresde, éternelle fondation du catalogue EMI. ...
photo_1347722029_Chamayou_c_RichardDumas_vign

A La Chaise-Dieu : de Bach à Beethoven

Ce dimanche 2 septembre marque la fin du 46ème Festival de La Chaise-Dieu mais aussi la fin d’un cycle. En effet, après 20 ans de présence dont 9 ans au poste de Directeur Général, Jean-Michel Mathé quitte ce lieu prestigieux à bien des égards. C’est Gildas Pungier et son ensemble vocal Mélisme(s), accompagné d’A Venti, qui ouvrent cette dernière journée avec un programme « de Bach à Bruckner ». Le public a découvert ...
314169873_a7dc5e11d2bis

Les deux admirables symphonies de Johan Svendsen

Johan Svendsen (1840-1911), violoniste, chef d’orchestre et compositeur norvégien a connu une célébrité extraordinaire presque tout au long de sa brillante carrière. Sa réputation et sa popularité furent exceptionnelles. Pratiquement aussi considérables que celles dont bénéficia son grand ami Edvard Grieg, bien que dans des domaines un peu différents et pour une moindre durée. Un Norvégien aussi connu que Grieg Après des débuts précoces et prometteurs il parfait sa formation à ...
claudio abbado

Claudio Abbado et sa luxueuse phalange lucernoise

C'est Claudio Abbado et le Lucerne Festival Orchestra qui donnait, le 8 août dernier, le coup d'envoi du Festival de Lucerne en Eté avec le Requiem de Mozart – et non la Symphonie n°8 de Mahler initialement annoncée - pointant ainsi la thématique de cette édition 2012 tournée vers la Foi et ses multiples implications dans l'oeuvre musicale. Le Maître milanais et sa luxueuse phalange lucernoise qui réunit pour l'occasion les ...
profil bruckner schaller

Gerd Shaller, l’inconnu parfait

Globalement, l’adéquation entre un chef inconnu, un orchestre de cachetonneurs et le cœur du répertoire symphonique, dans un contexte discographique pléthorique, n’a, sur le papier, strictement rien d’alléchant. Pourtant, le chef d’orchestre allemand Gerd Schaller, réussit ce que même pas  1% de ses condisciples peut arriver à faire : marquer la discographie des symphonies de Bruckner, l’un des sommets de la littérature symphonique. Agé d’une quarantaine d’années, Gerd Schaller, mène une discrète ...
Festival de Saintes 2012, Neuburger & Heisser 1, par Michel Guérin

Festival de Saintes : continuité et nouveauté

Pour sa dixième programmation en qualité de directeur artistique du Festival de Saintes, Stephan Maciejewski a mêlé continuité et nouveauté. Continuité avec les fidèles : Philippe Herreweghe (avec ses deux fameux ensembles : Collegium vocale Gent et Orchestre des Champs-Elysées), le passionnant orchestre-école Jeune orchestre atlantique, le régional Ars Nova, le pétillant et audacieux groupe belge Het collectief ou Damien Guillon et son Banquet céleste. Et de nouveaux invités : ...
bruckner_blomstedt4

Bruckner, l’art de la maîtrise de Herbert Blomstedt

Pas à pas le vénérable chef Herbert Blomstedt poursuit son intégrale des Symphonies de Bruckner pour les Allemands de Querstand. Son immense expérience et sa flexibilité stylistique  font ainsi merveille dans cette lecture apaisée et ultra-maîtrisée de la Symphonie n°4. Bien que peu médiatisé, Blomstedt  est un brucknérien émérite et cette lecture est sa troisième interprétation de l’œuvre  au disque après un premier essai avec la Staatskapelle de Dresde en ...
CD_Profil_Hanssler_Bruckner_4_5_Bohm_Dresde

Karl Böhm et un moment d’histoire dans l’enregistrement brucknérien

Ce double album Profil Hänssler nous ramène à l’aube de l’enregistrement des immenses symphonies de Bruckner, à une époque, le milieu des années trente du siècle dernier, où les facilités quasi illimitées de notre XXIième siècle n’existaient pas et où se lancer dans l’aventure discographique était faire œuvre de pionnier. C’est d’ailleurs exactement et peut-être avant tout, ce que nous raconte cet album, grâce à sa notice fort bien documentée, ...
Argentinian-born conductor Daniel Barenb

Barenboim dans son répertoire de prédilection

Si on se fie aux toutes premières annonces, ces deux concerts auraient du être consacrés aux symphonies n°5 et n°8 de Bruckner, mais ce programme, grandiose et peut-être austère, a été depuis remplacé par un double programme Mozart Bruckner, permettant au chef pianiste d’exercer tous ses talents, manifestement au plus grand plaisir du public parisien, préfiguration de l’intégrale de symphonies du maître autrichien que Barenboim et ses troupes berlinoises se ...
sony_rafael_kubelik

Rafael Kubelík, poète de l’orchestre

Dans sa belle série Masters qui nous a déjà valu de superbes rééditions d’interprétations légendaires, dont de remarquables Charles Munch, Sony Classical vient de republier en un élégant petit coffret les enregistrements que Rafael Kubelík (1914-1996) a accompli pour la CBS, après avoir été un artiste EMI puis Deutsche Grammophon. Et cette réédition nous comble de joie, car Kubelík était un musicien, un artiste parmi les purs, qui contrairement à ...
gil_shaham_paris0312_vign

Programme viennois de Shaham et Eschenbach

Pour le retour, semble-t-il maintenant régulier, de Christoph Eschenbach à la tête de l’orchestre qu’il dirigea pendant dix ans, jusqu’en 2010, un fort beau programme entièrement viennois nous était proposé, s’étirant néanmoins sur plus d’un demi siècle entre la symphonie de Bruckner de 1881 et le concerto de Berg créé en 1935. Ce dernier s’inscrivait dans le cycle en cours consacré par Gil Shaham aux concertos des années 30, qui ...
dg_bruckner_barenboim

Cycle Bruckner des plus homogènes par Barenboim à Chicago

Chronologiquement, cette première intégrale brucknérienne de Daniel Barenboim (novembre 1972 à mars 1981) se situe après la première d’Eugen Jochum (février 1958 à janvier 1967) et commence avant celle d’Herbert von Karajan (janvier 1975 à janvier 1981) pour s’achever peu après elle, toutes trois chez Deutsche Grammophon. Le fait que la réalisation de Barenboim chevauche dans le temps celle de Karajan chez le même label montre à suffisance le succès ...
thielemann_©matthias_creutziger (2)

Thielemann dirige Strauss et Bruckner à Berlin

L’Orchestre Philharmonique de Berlin est sans doute une des formations symphonique qui favorise le plus l’engagement en soliste ou musique de chambre de ses membres, puisqu’on y compte pas moins de trente formations de chambre, et que, comme ce soir, un des Philharmoniker est invité à jouer le rôle de soliste d’un concerto, en l’occurrence Albrecht Mayer qui est avec Jonathan Kelly un des deux hautbois solo de l’orchestre, pour ...
bernardhaitink_2011

Haitink et la Radio Bavaroise, pour Bruckner seulement

L’acoustique de la Philharmonie de Munich, copie tardive et ratée de la Philharmonie de Berlin, n’est particulièrement pas favorable à Mozart, et ce malgré les réflecteurs transparents suspendus au-dessus de l’orchestre ; pour tenter de maîtriser ce vaste espace sans formes, il est fait recourir ici à un grand effectif, avec plus d’une cinquantaine de musiciens sur le plateau. Le résultat n’est que partiellement convaincant : la résonance de hall de gare ...
mdg_bruckner_blunier

L’impossible ascension de la montagne Bruckner

Le label allemand MDG, dont on connaît les choix éditoriaux courageux, se lance dans une série Bruckner avec l’orchestre  Beethoven de Bonn sous la direction de son chef, le Suisse Stefan Blunier. Avant même de mettre le disque sur la platine se pose la légitime question de l’intérêt éditorial de l’objet. La discographie des symphonies de Bruckner est bardée de références, encore plus dans cette édition de 1890, qui était ...
CD_LSO_Bruchner_4_Haitink

Une nouvelle Romantique de Bruckner par Haitink et le LSO

Cet enregistrement publié par le label LSO Live a été réalisé à Londres juste avant le concert parisien des mêmes interprètes que nous avions trouvé un peu « long fleuve tranquille » car  il nous avait semblé que la direction du chef privilégiait trop le respect de la lettre au détriment de l’animation interne. Avec un chef qui ne nous a pas habitués à changer radicalement de vision sur un coup de ...
CD_DG_Bruckner_Sibelius_Nielsen_Dudamel

Gustavo n’a peur de rien, vraiment de rien

C’est avec l’Orchestre Symphonique de Göteborg dont il est le chef en titre depuis 2007 que Gustavo Dudamel nous revient chez son éditeur DG dans un programme où les piliers du répertoire symphonique scandinave, Sibelius et Nielsen, côtoient l’ultime chef-d’œuvre de Bruckner. Connaissant le tempérament latin spontané et jouissif de ce chef au talent précoce, on ne pouvait qu’être curieux de l’entendre dans ces œuvres a priori loin de son ...
Berliner Festspiele | musikfest berlin 2011

Janowski et Bruckner : le concert des nations

Chaque année, le 24 octobre, la Confédération Suisse, la Ville et le Canton de Genève fêtent la journée des Nations Unies en offrant aux dirigeants et employés des institutions internationales une soirée classique. Pour l’occasion, l’Orchestre de la Suisse Romande reste le cadeau magistral de cette soirée. Cadeau magistral s’il en est quand Marek Janowski dirige son orchestre dans la  Symphonie n°3 d’Anton Bruckner. Dans son programme pluriannuel d’enregistrements avec cet ...
bernardhaitink_2011

Fin de résidence parisienne pour le LSO avec Bernard Haitink

Murray Perahia ayant du déclarer forfait, c’est Maria João Pires qui assura la relève, non sans un changement de programme puisque le Concerto pour piano de Schumann céda la place à l’ultime concerto de Mozart, pour ce concert du London Symphony dirigée cette fois-ci par Bernard Haitink. C’est avec une grande douceur que le chef attaqua l’Allegro initial du concerto, faisant chanter avec délicatesse le thème introductif à ses premiers violons ...
Bruckner par Maazel

Bruckner par Maazel avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise

Le label de la radio bavaroise édite l’intégrale des symphonies de Bruckner sous la baguette de Lorin Maazel. Curieusement, au long de son immense carrière, Maazel n’avait pas encore gravé l’intégrale des symphonies de Bruckner. Multirécidiviste en matière de Sibelius, Mahler, Berlioz ou Ravel, on ne lui devait que trois gravures isolées de symphonies de Bruckner : la Symphonie n°5 avec le philharmonique de Vienne (Decca, 1974) et les Symphonies n°7 ...
L’Orchestre de la Suisse Romande, extase brucknérienne

L’Orchestre de la Suisse Romande, extase brucknérienne avec Janowski

Avant de quitter la direction artistique de l’Orchestre de la Suisse Romande, Marek Janowski se veut d’honorer sa promesse d’enregistrer l’intégrale des symphonies de Bruckner. Après ses débuts bucknérien de 2007 avec l’enregistrement de la Symphonie n° 9 en ré mineur, de la Symphonie n°6 en la majeur, et de la Symphonie n° 5 en si bémol majeur, l’Orchestre de la Suisse Romande vient de publier coup sur coup la ...
Bruckner anglais par Kurt Sanderling

Bruckner anglais par Kurt Sanderling

Le problème avec les enregistrements de concerts, c’est qu’ils leurs arrivent de doublonner avec les versions studios définitives ! C’est ce qui se passe avec cette Symphonie n°3 d'Anton Bruckner dirigée par Kurt Sanderling. En 1963, le musicien avait gravé à la tête du Gewandhaus de Leipzig, une lecture magistrale de cette œuvre (Berlin Classics). Même si l’on considère les arguments de la notice de présentation qui mettent en avant la préférence ...
Adieu Bruckner

Adieu Bruckner

Ce 14 février, la Salle Pleyel a connu la foule des grands soirs. Deux impérieux motifs à cette effervescence : au cœur d’une ample tournée européenne, l'Orchestre royal du Concertgebouw faisait halte à Paris ; puis, la rare Symphonie n°7 de Bruckner était annoncée. Las, pour ce second motif, on déchanta : une autre «septième» (de Beethoven) fut jouée. Sans déprécier ce magistral opus beethovenien, rappelons que l’entendre à Paris est fréquent (ne ...
Haitink, l’éternel retour aux fondamentaux !

Bruckner par Haitink, l’éternel retour aux fondamentaux !

Depuis son départ forcé du label Philips, son partenaire historique, en pleine intégrale des symphonies de Mahler avec le philharmonique de Berlin, le chef Bernard Haitink est certainement l’artiste qui a le plus bénéficié de l’apparition des labels auto-produits des grands orchestres et des collections d’archives thématiques des indépendants. Que ce soit à Londres (LSO Live), à Amsterdam (RCO Live) à Chicago (CSO Resound) et à Dresde (Häenssler), le grand ...
Le Bruckner bio et végétarien de Thomas  Dausgaard

Le Bruckner bio et végétarien de Thomas Dausgaard

L’infatigable Thomas Dausgaard poursuit son périple «portes ouvertes» en s’attaquant à Anton Bruckner. Ce choix n’est pas illogique dans la perspective d’explorer les partitions de l’époque romantique en décapant le texte musical. De plus après Schumann, Schubert et Dvorák, Bruckner devait inévitablement passer au scanner du chef d’orchestre. On est juste un peu surpris du choix de la symphonie n°2 qui n’est pas la plus illustre, ni la plus aboutie ...
Bruckner vivant

Kent Nagano de Zimmermann à Bruckner

Orchestre National de Bavière Quel point commun entre les œuvres de Zimmermann et de Bruckner au programme du second concert symphonique de la saison à l’Opéra de Munich ? Kent Nagano est venu l’expliquer lui-même au public pendant la courte pause séparant les deux œuvres : il s’agit là d’œuvres ultimes, écrites par des compositeurs en proie à la solitude et au doute, mais surtout, le ré qui, sous diverses vêtures instrumentales, forme l’une ...
Hans Knappertsbusch, le temps d’un titan

Hans Knappertsbusch, le temps d’un titan

Wagnérien illustre, Hans Knappertsbusch était un chef typique de la première moitié du vingtième siècle. Connu pour ses tempi retenus à l’extrême et sa phobie des répétitions, il reste pourtant un artiste majeur de l’histoire musicale. La parution d’un coffret d’archives est l’occasion de se replonger sur sa vie et son art. Hans Knappertsbusch voit le jour, en 1888, à Elberfeld (désormais un district de Wuppertal). Il étudie la philosophie ...
Une vaste célébration

Lachenmann & Bruckner, vaste célébration par Sylvain Cambreling

Par la simple alternance de deux œuvres, le programme de ce concert audacieux mêlait des époques, des styles et des formations on ne peut plus diverses. Un point commun tout de même, et c’est comme si Lachenmann et Bruckner s’étaient donné le mot pour jouer sur les limites de l’attention et de la résistance du public : les proportions monumentales des œuvres en question. De l’aveu de Lachenmann, l’étirement dans le temps ...
Herbert Blomstedt dirige Bruckner

Herbert Blomstedt dirige Bruckner

Après le Wiener Philarmoniker et le Budapest Festival Orchestra, c’était au tour d’une autre formation européenne prestigieuse, le Gewandhaus de Leipzig, de se produire à l’Auditorium Maurice Ravel dans le cadre de la courageuse série des orchestres invités. Une fois de plus, on déplorera que le public n’ait pas entièrement rempli l’immense vaisseau lyonnais pour fêter ce concert qui s’annonçait comme le plus stimulant du début de saison. Le concert ...