Mot-clef : Diego Fasolis

Agnese.01

Le coup de vieux d’Agnese de Ferdinando Paër

Dans cette saison du Teatro Regio de Turin, concoctée à la hâte depuis le départ précipité de Gianandrea Noseda, cette Agnese de Ferdinando Paër figure comme l’une des raretés lyriques les plus improbables programmées dans une maison d’opéra. Cette œuvre n’avait plus été donnée à Turin depuis 190 ans ! Quand, en 1809, Ferdinando Paër compose Agnese pour une compagnie d’amateurs, il ne s’imagine certainement pas que son opéra deviendrait un ...
14046

Poppée, Néron et les autres aux Journées baroques du Staatsoper Berlin

Tant pis pour une direction un peu pesante et une mise en scène qui se perd en cours de route : tous les honneurs vont aux deux protagonistes. Le baroque a une place de longue date dans la programmation du Staatsoper de Berlin : ce fut longtemps René Jacobs qui eut la tâche d’occuper la salle pendant que la Staatskapelle était en tournée au loin ; désormais d’autres lui ont succédé, ...
Orfeo_1

Au Théâtre des Champs-Élysées, Orfeo sur terres arides

Pour cette affiche de premier ordre au Théâtre des Champs-Élysées avec Patricia Petibon et Philippe Jaroussky, on était en droit d’espérer un Orfeo ed Euridice incandescent. Platonique et un brin ennuyeux, on ne peut pas dire que Gluck ait beaucoup inspiré Robert Carsen et les musiciens. Patricia Petibon, singulière Euridice, aurait eu les moyens de rehausser une soirée bien austère si la production avait choisi une autre version de l'opéra ...
Jaja

L’histoire d’Orphée avec Emőke Baráth et Philippe Jaroussky

De Monteverdi à Sartorio, en passant par Rossi, ce sont trois facettes du couple Orphée-Eurydice que nous proposent des interprètes investis et talentueux. À quand une intégrale de Sartorio ? Que l’on n’aille pas penser qu’il s’agit du dernier récital de Philippe Jaroussky, même si tout, dans l’emballage communicationnel et promotionnel – photo de couverture, note d’intention du contre-ténor français, choix des couleurs pour le nom des interprètes –, pourrait le ...
A Lausanne, l’Ariodante sublime de Stefano Poda

À Lausanne, l’Ariodante sublime de Stefano Poda

Grâce à une formidable mise en scène et direction d’acteurs de Stefano Poda, à une remarquable distribution vocale et à une direction musicale inspirée de Diego Fasolis, le public de l’Opéra de Lausanne, gagné par l'émotion, fait un triomphe à cette nouvelle production d'un Ariodante de Haendel digne des plus grandes scènes européennes. Nos lignes s’étaient déjà enchantées par l’extraordinaire mise en scène de Stefano Poda dans Faust de Gounod au ...
Cecilia Bartoli met le feu à Norma

Cecilia Bartoli met le feu à Norma

Judicieuse idée de reprendre la Norma flambant neuve voulue par Cecilia Bartoli à Salzburg 2013 pour accompagner son enregistrement Decca. Après Zürich, la directrice d'école imaginée par Moshe Leiser et Patrice Caurier en lieu et place de l'habituelle druidesse fait la classe à Monaco dans l'intimité exceptionnelle de l'Opéra Garnier. Voici un spectacle qui fait douter de l'utilité des sur-titres. Non point tant à cause des vaines arguties didascaliques face aux transpositions ...
bartoli

Cecilia Bartoli entre kitsch et délices

La mezzo italienne triomphe dans "St Petersburg", récital consacré aux airs baroques inédits composés par des musiciens italiens et allemands pour la cour de Catherine II de Russie. Fascinante ou exaspérante ? La réponse tient à la capacité du public à faire la part entre la leçon de chant et les exigences d'une tournée de promotion de son nouvel album chez Decca. Dans un registre alternant meneuse de revue et star ...
Cecila Bartoli.cd

Cecilia Bartoli, la soprano qui venait du froid

Pour son nouvel album thématique et de découverte de raretés, Cecilia Bartoli choisit la Russie. Toujours la même virtuosité époustouflante, mais avec une musicalité plus intense. Charmant! Comme Amélie Nothomb, qui chaque année nous offre un nouveau roman, Cecilia Bartoli édite un nouvel album. Et comme Amélie Nothomb dont on ne sait jamais le sujet qu’elle va traiter dans son livre, Cecilia Bartoli surprend son public avec la musique qu’elle lui fait ...
diego_fasolis

Recréation des Mystères d’Isis, pastiche de la Flûte Enchantée

Sous l’impulsion de structures tel le Palazzetto Bru Zane, Centre de Musique Romantique Français, des ouvrages oubliés, souvent à juste titre selon nous, refont surface et occupent le devant de l’actualité pendant quelques temps avant d’être remplacés par d’autres. Le Concert Spirituel présentait dans ce contexte la recréation de l’œuvre qui fit connaître au public français La Flûte enchantée de Mozart. En 1801 sont en effet créés à l’Opéra de ...
Artaserse

Artaserse, un jalon vers l’authenticité baroque

Vous aimez les voix de contre-ténors ? Voilà un coffret qui devrait combler vos désirs. Des six rôles principaux de cet opéra, cinq sont tenus par des contre-ténors. L’autre rôle est pour un ténor. C’est dire que le registre aigu de la voix est favorisé. Pour qui a vu le spectacle, sur scène et en costumes comme à l’Opéra de Nancy  ou en version de concert comme à l’Opéra de Lausanne, ...
© Opéra national de Lorraine

Artaserse à Nancy, comme au temps glorieux des castrats

Avec quelle impatience on l’attendait, cette recréation scénique de l’Artaserse du calabrais Leonardo Vinci ! Il faut dire que le projet, que nous avait annoncé Max Emanuel Cenčić il y a deux ans déjà, avait tout pour aiguiser l’appétit : un compositeur aujourd’hui oublié mais qui fut le chef de file de l’école napolitaine d’opera seria qui allait dominer le goût de toute la péninsule italienne, concurrençant Vivaldi même sur ses terres ...
Bartoli.Mission-mission

Cecilia Bartoli manque sa mission

Depuis quelques années, Cecilia Bartoli réserve à son public une rentrée de saison toujours surprenante. Ses concerts sont précédés d’un album où se confrontent le mystère et l’enthousiasme de la diva. De ses passions, de ses découvertes, on se souvient des merveilleux albums dédiés à Vivaldi, de celui qu’elle voua à La Malibran, de l’époustouflant « Opera Prohibita » (Clef ResMusica) accouché dans le plus grand secret. Pour cet album « Mission », la mise ...
Farnace (Strasbourg12)-9566

Farnace enfin en version scénique à Strasbourg

Ouvrage de la gloire d'Antonio Vivaldi, crée avec grand succès à Venise en 1727 puis donné successivement à Prague (1730), Pavie (1731), Mantoue (1732), Trévise (1737), Farnace fut aussi l’opéra emblématique de la désaffection d’un public toujours plus avide des nouveautés venues de Naples, culminant avec l’annulation de l’ultime reprise prévue à Ferrare en 1738. Pourtant, conscient de l’enjeu de ces représentations ferraraises, Vivaldi avait déjà abondamment révisé la partition ...
cecilia_bartoli_semele1211

A Pleyel, Semele avec Cecilia Bartoli

Après le miracle de Giulio Cesare voici un peu plus d’un an, en ces mêmes lieux, avec la même cantatrice dans le rôle-titre, on attendait beaucoup, trop sans doute, de cette Semele. Ce qui nous a été offert était plus qu’honorable, parfois même excellent, mais n’a pas atteint le niveau de nos espérances. Le principal facteur de déception réside dans la direction bien trop sage de Diego Fasolis. The English Voices et ...
farnace_virgin

Farnace, opéra de Vivaldi en première mondiale

Même si le Farnace de Vivaldi a déjà fait l’objet de plusieurs enregistrements discographiques, ce coffret paru chez Virgin Classics constitue en réalité une première mondiale. Il s’agit en effet de la version de l’opéra dite de Ferrare, celle de 1738, soit la septième qu’ait mise en musique par Vivaldi à partir d’un livret dont il s’était épris à Rome quelque quatorze ans plus tôt, lors d’une audition du Farnace ...
Rinaldo en concert costumé

Rinaldo en concert costumé à Lausanne

Sans être aux pieds de la scène, il fallait avoir de sacrés bons yeux pour voir quelque chose de cette production du Rinaldo de Haendel. Louise Moaty opte pour une reconstitution de l’opéra du XVIIIe siècle, avec ce qu’elle offrait de conventions dans le geste, de dépouillement dans le décor et d’éclairage de la scène. Avec pour seules lumières, une rampe de bougies sur le devant de scène, et quelques ...
Charmant M.E.C !

Charmant Max Emanuel Cenčić !

Le très charmant contre-ténor Max Emanuel Cenčić s’est attiré l’adhésion d’un large public, par sa musicalité sans faille, son joli timbre et sa personnalité sympathique, et il le mérite bien. Cette fois encore, il a été très abondamment ovationné par ses aficionados, pour de fort justes raisons, dont celles citées ci-dessus, mais aussi pour un programme exigeant, et la générosité de l’artiste : pas moins de quatre bis, et pas des ...
Cencic :  voix idéalement  haendelienne

Max Emanuel Cenčić: voix idéalement haendelienne

Au festival de Beaune, Haendel est chez lui depuis longtemps. C’est la ville de France qui offre le plus fidèlement les œuvres du «Caro Sassone» à un public toujours ravi même par des découvertes audacieuses. En cette année anniversaire, le festival se surpasse, lui réservant une large part dans sa programmation. Ce récital a été un moment fort sur le plan musical et vocal. Max Emanuel Cencic dont le dernier enregistrement ...
Faramondo la flamboyance de la virtuosité vocale

Faramondo avec Max Emanuel Cenčić, flamboyance de la virtuosité vocale

Max Emanuel Cenčić, à l’origine de ce projet, relève au moins deux défis. Celui de nous faire découvrir un opéra de Haendel que l’on avait presque oublié, tant sa réputation était celle d’une œuvre mineure voir ratée. Et celui de réunir autour de lui une distribution de rêve, des stars qui loin de tous caprices expriment un vrai plaisir à tout donner à Faramondo. Le livret de Gautier de Costes ...
Immersion historique

Le Triomphe de la République de Gossec, immersion historique

A l’écoute de Triomphe de la République (ou Le Camp de Grand Pré) pour trois sopranos, ténor, baryton, deux basses, deux chœurs et orchestre de François-Joseph Gossec (sur un livret de Joseph Marie Chénier) on se trouve, comme par magie, transporté à l’époque troublée et riche en évènements de la Révolution française. On s’imagine assez facilement la séduction que devait exercer cette musique franchement patriotique, entraînante avec ses lignes mélodiques bien ...
Diego Fasolis dirige Bach

Diego Fasolis dirige Bach

Diego Fasolis est décidément un interprète très inspiré de la musique de Bach. Affilié à la maison Arts, il propose maints enregistrements très convaincants de la musique du Cantor de Leipzig. Ses motets avaient déjà suscité un enthousiasme unanime. Ici, il aborde quelques-unes des pièces maîtresses écrites en sa qualité de protégé du Prince Electeur de Cöthen, puisque avant d'être nommé Kappellmeister à Leipzig en 1723, le compositeur s'adonnait à ...