Mot-clef : Gian Carlo Menotti

erato_andre_cluytens_orchestral

Édition André Cluytens : la splendeur de la perfection

À plusieurs reprises, lors de chroniques d’albums « Icon », nous avions émis le souhait pressant d’une édition André Cluytens de la part de Warner Classics ; on s’attendait peut-être à un coffret Icon d’une dizaine de disques, consacré au chef d’orchestre franco-belge, mais de là à envisager une intégrale orchestrale de 65 CD ! La présente parution est vraiment miraculeuse et inespérée. Fils et petit-fils de chefs d’orchestre, André Cluytens (né à Anvers ...
Retour sur une rencontre avec la basse-bouffe Enzo Dara

Retour sur une rencontre avec la basse-bouffe Enzo Dara

Au moment où on s'apprête à commémorer le dixième anniversaire de la mort de Luciano Pavarotti, c'est une autre grande voix du théâtre lyrique qui disparaît. La basse bouffe italienne Enzo Dara vient de décéder à l’âge de 79 ans des suites d’une longue maladie. Enzo Dara est né à Mantoue le 13 octobre 1938 et c’est dans cette ville, dans SA ville qu’il est décédé le 26 août dernier. En ...
Le Téléphone © Arnaud Hussenot - Opéra de Metz

Diptyque Menotti avec Le Téléphone et Amélia va au bal

Du talent, de l’idée et un peu d’imagination, point n’est besoin de gros moyens pour proposer une soirée lyrique réussie. Le couplage de deux opéras bouffes, Le Téléphone et Amélia va au bal de Menotti, aura une fois de plus fait la démonstration de cette vérité fondamentale. L’année 2017 aura été marquée par trois anniversaires liés à la vie et à la carrière de Gian Carlo Menotti : les dix ans ...
Pierre Boulez, de la posture au mythe

Pierre Boulez, de la posture au mythe

Ses déclarations lapidaires, sa musique hyper-structurée, ses lectures radicales d’un nombre sélectionné d’œuvres ont fait de Pierre Boulez un être autant haï qu’adulé. Sa maîtrise du verbe et du second degré ont traîné ses détracteurs dans le ridicule plus qu’autre chose. De la posture à la structure Seul Jean Barraqué (1928-1973) a poussé aussi loin que Pierre Boulez le principe du sérialisme intégral, terme global qui en réalité reflète l’application à la ...
Menotti

Le Consul de Menotti, éloge de la phobie administrative

Entre Kafka et Broadway, Le Consul de Gian-Carlo Menotti (1911-2007) dénonce les mécanismes d'une administration mystérieuse et tyrannique qui réduit l'humanité au rang de victime. On a peine à croire que Le Consul de Gian-Carlo Menotti ait été en son temps un succès phénoménal, marqué par l'obtention du Prix Pulitzer 1950. C'est pourtant avec cet opéra que le compositeur (âgé de 38 ans) entra de plain-pied dans une carrière jalonnée de ...
1M2A5715

Metz, les retrouvailles avec Vanessa de Barber

Déjà en octobre 2000, l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole avait été le siège de la création française du premier opéra de Samuel Barber, ouvrage dont la destinée scénique semble être calquée sur celle de son héroïne. Courtisée dans sa jeunesse, cette dernière renaît après une longue période de mise en sommeil… Composé sur un livret du compositeur Gian Carlo Menotti, ami et compagnon de Barber dans la vie, l’opéra relate la rivalité ...
rca_stereo_leopold_stokowski

Leopold Stokowski, un maelström de musique

En un élégant petit coffret typique de la série « Masters » de Sony-RCA, voici en 14 CDs l’intégrale des enregistrements stéréo de Leopold Stokowski que la RCA Victor a réalisés de septembre 1954 à mars 1975. c’est en fait la réédition à petit prix d’un album publié en 1997 grâce aux bons soins et à la ténacité du producteur John Pfeiffer, et RCA devait bien cet hommage à Leopold Stokowski, car ...
Premier plan : Diana Axentii (Erika) ; au fond, de gauche à droite : Hélène Delavault (la Baronne), Anne Barthel (la Gouvernante), Jacques Bona (le Docteur), Yun Jung Choi (Vanessa) © Alexandre Ah-Kye

Théâtre d’Herblay : l’éternelle jeunesse de Vanessa

C'est un plaisir rare de voir cette œuvre superbe, qui n'a encore jamais été représentée à Paris, d'autant plus que la qualité de l'interprétation donnée au Théâtre d'Herblay (Val d'Oise) est évidente. Les voix sont de dimension adéquate pour cette scène, les timbres mêmes bien adaptés aux personnages, le mezzo frémissant de Diana Axentii se heurtant aux timbres plus froids de Vanessa et d'Anatol. Tous enfin, malgré une diction plus ...
barber

Samuel Barber, des historiques indispensables

Si le centenaire de la naissance de Samuel Barber (1910-1981) vient de s’achever, nous sommes en plein trentième anniversaire de sa disparition, et à cette occasion, le magnifique label historique West Hill Radio Archives, comme son nom l’indique judicieusement, met à la disposition des mélomanes d’inespérées archives radiophoniques qui recouvrent l’entière production du compositeur. Mais pas uniquement d’ailleurs des captations en public, puisque dans ce prestigieux coffret nous retrouvons au ...
La musique en technicolor

La musique en technicolor avec Hilary Hahn et Pietari Inkinen

Un très bon concert assurément, placé sous le signe de l’Amérique. La Fanfare for the Common Man (bien connue des bacheliers 2010 et 2011) ouvre le concert à la manière d’un générique «Twentieth Century Fox», avec panache et force cuivres, cependant que le timbalier assure le spectacle avec sa gestuelle très dramatique. L’œuvre vaut ce qu’elle vaut, mais on peut dire qu’elle plante le décor ! Le concerto suivant peut ainsi ...
Opéra de poche

The Telephone, opéra de poche de Gian Carlo Menotti

Gian Carlo Menotti, le «Puccini du pauvre» selon Pierre Boulez, connaît ces dernières années un grand regain d’intérêt : The Telephone / Amelia al ballo à l’Opéra-Comique et à Lausanne, The Medium à Dijon et Fribourg, Maria Golovin et The Saint of Bleecker Street à Marseille, … Et au-delà des scènes consacrées, les réseaux «parallèles» de production s’y mettent aussi. The Telephone durant à peine trente minutes, la jeune compagnie lyrique «Les ...
Comme des amoureux de Peynet

Fortunio, comme des amoureux de Peynet

Avec une seule production par année, on pourrait penser que la maison d’opéra d’une ville de moins de 35 000 habitants programmerait des tubes de l’opéra pour assurer son succès commercial. C’est mal connaître l’audace du directeur de l’Opéra de Fribourg qui, depuis un dizaine d’années, s’offre un surprenant succès avec des œuvres peu ou pas connues. Après Les Aventures du Roi Pausole d’Arthur Honegger en 2003, La Pietra del ...
Goya de Menotti

Goya de Menotti

Après Juana la loca (1979), Gian Carlo Menotti s’inspira à nouveau de l’Histoire espagnole pour son opéra Goya. Créé au Kennedy Center à Washington le 19 novembre 1986, il est ensuite révisé en 1991 par le compositeur pour être représenté à Spolète. La captation ici proposée par Nuova Era a donc eu lieu au festival de Spolète lors de l’été 1991, sous la direction de Steven Mercurio. Il s’agit d’une libre ...
Un bon présage

Soirée Menotti à l’Opéra-Comique, un bon présage

En assistant à la reprise à l’Opéra-Comique du Spectacle de l’Opéra de Lausanne, Le Téléphone – Amelia al ballo, on ne peut que souscrire point par point au commentaire élogieux de notre confrère Jacques Schmitt. Œuvres de la première moitié du XXe siècle, Le Téléphone (1947) et Amelia al ballo (1937) témoignent d’une image de la femme frivole et sans cervelle bien dépassée de nos jours, mais encore amusante, car prise ...
Milhaud, Menotti : histoires de revenants

Milhaud, Menotti : histoires de revenants

Le Pauvre matelot et The Medium Le Pauvre matelot, opéra en trois actes (et une demi-heure), témoigne de la collaboration étroite de Darius Milhaud avec Jean Cocteau, auteur du manifeste du Groupe des six, Le Coq et l’arlequin. Le poète, toujours attiré par la culture hellène, a beaucoup adapté les grands tragiques grecs classiques, non seulement pour le théâtre (La Machine infernale, Antigone) mais aussi pour le cinéma (Orphée, Le ...
Gian Carlo Menotti, (Cadegliano-Viconage, Lombardie 7 juillet 1911, Monaco 1er février 2007)

Gian Carlo Menotti (Cadegliano-Viconage, Lombardie 7 juillet 1911, Monaco 1er février 2007)

Originaire d’Italie, Gian Carlo Menotti entre à l’age de 12 ans au Conservatoire Giuseppe-Verdi de Milan, mais à la mort de son père en 1928 sa famille s’installe aux Etats-Unis. Il poursuit ses études musicales au Curtis Institute de Philadelphie – dont il devint par la suite enseignant – où il fait la connaissance de Leonard Bernstein et surtout Samuel Barber, qui fut son compagnon. En 1937, encore étudiant, il écrit ...
Nuit sanglante à l’opéra

Le Pauvre Matelot et The Medium : Nuit sanglante à l’opéra

«Avec une seule production annuelle, ma saison s’étale sur cinq ans. Je ne peux pas programmer une opérette chaque année», martèle Alexandre Emery, le président de l’Opéra de Fribourg. La légèreté dominait avec Il mondo della Luna, La Pietra del Paragone, Les Aventures du Roi Pausole et autres Don Pasquale alors, cette année est scellée sous le signe du crime de sang. Si Gian Carlo Menotti a la réputation de ficeler ...
Tintin à l’Opéra

Le Téléphone-Amelia al Ballo de Gian Carlo Menotti, Tintin à l’Opéra

Des draps noués descendent des cintres jusqu’à la corniche d’un immeuble circulaire. Un jeune homme à la houppette, vêtu d’un pull bleu ciel et de pantalons-golf bruns glisse le long de ce cordage improvisé. Dans sa lente course, d’une main, il salue le public. L’esprit de la farce est donné. Tintin est à l’Opéra. Mettant en scène avec humour cette Amelia al Ballo, le directeur de l’Opéra de Lausanne Eric ...
Un chef d’œuvre de l’opéra du XXe !

Maria Golovin de Menotti, un chef d’œuvre de l’opéra du XXe !

Après plusieurs échecs depuis sa création à Bruxelles en 1958, Maria Golovin de Gian Carlo Menotti a fini par rencontrer le succès pour la première fois à Marseille, dans une adaptation française. C’est encore à Marseille que l’opéra est créé cette année en France dans sa version originale cette fois. Maria Golovin est une jeune femme dont le mari, prisonnier de guerre, est sur le point d’être libéré. Elle s’installe donc ...
Le bonheur, c’est de le chercher ...

Le bonheur, c’est de le chercher …

Yuli Turovsky et I Musici Depuis trois années consécutives, Yuli Turovsky et l’Orchestre de Chambre I Musici de Montréal, annoncent le printemps d’une manière fort originale. Nous avions apprécié le spectacle quelque peu décapant de l’an dernier, Une nuit à l’Opéra (Voir article). Cette année encore, c’est un concert haut en couleur qui comporte deux volets bien distincts. La première partie intitulée À la recherche du bonheur aurait pu porter le ...
Pas de bonnet d’âne pour le conservatoire

Pas de bonnet d’âne pour le conservatoire

Première française de l’ultime opus scénique de Richard Strauss La ténacité d’un directeur de théâtre têtu comme un ... Breton aura eu raison de facétieux grévistes ; un mouvement social n’eût pas manqué de pénaliser cette initiative originale. Point de musiciens aguerris, mais des élèves du Conservatoire rennais ; lesquels ont confirmé le fameux vers de Corneille « aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années ». Une maîtrise indéniable, un ...