Mot-clef : Gregory Kunde

Le retour du Postillon de Lonjumeau à l’Opéra-Comique

Le retour du Postillon de Lonjumeau à l’Opéra-Comique

Créé en 1836 à l'Opéra-Comique, Le Postillon de Lonjumeau, qui revient aujourd'hui à Paris, fut un triomphe mondial jusqu'à la fin du XIXe siècle, puis tomba complètement dans l'oubli. Il fallut, pour pouvoir entendre l’œuvre d'Adolphe Adam tout au long des cent années suivantes, rester à l’affût et voyager beaucoup, ne serait-ce que dans la bonne ville de Longjumeau, qui le mit à l'honneur au début des années 2000. Conformément à ...
Gregory Kunde Prophète à Berlin

Gregory Kunde Prophète à Berlin

Après Vasco de Gama en 2015 et Les Huguenots en 2016, le Deutsche Oper Berlin poursuit son cycle Meyerbeer et s’intéresse cette saison au Prophète, grand-opéra réapparu récemment en Europe avec plusieurs nouvelles productions à Karlsruhe, Essen et Toulouse. En utilisant ses habituelles marottes, Olivier Py ne parvient pas à intéresser à un livret de Scribe pourtant correctement construit, là où Enrique Mazzola dynamise moins la fosse qu’il n’avait su ...
Norma (Patrizia Ciofi) -® Lorraine Wauters - Op+®ra Royal de Wallonie-2

Patrizia Ciofi et Gregory Kunde triomphent dans Norma à Liège

Mise en scène parfois contestable pour ses choix esthétiques, mais plateau de luxe pour une Norma furieusement belcantiste. Au côté du Pollione chevronné de Gregory Kunde, Patrizia Ciofi réussit son redoutable pari de s’affronter au rôle des rôles. La nouvelle mise en scène du chef-d’œuvre de Bellini, proposée par Davide Garattini Raimondi à l’Opéra Royal de Wallonie, est un succès mitigé. Si d’emblée l’on adhère au concept qui consiste à bien délimiter ...
Manon.03

À Turin, l’émotion de Manon Lescaut est dans la fosse

Les émotions jointes de Giacomo Puccini et de Gianandrea Noseda sont les grands triomphateurs d'une production de Manon Lescaut scéniquement anecdotique et conventionnelle. Troisième opéra de Giacomo Puccini, Manon Lescaut est un hymne aux émotions. Aux émotions amoureuses. Au XIXe siècle, avec Manon nait la figure de la femme libérée des stéréotypes de la société patriarcale. Elle n'a plus honte de ses désirs érotiques, ni de son attirance pour la richesse ...
À Turin, le somptueux Samson de Gregory Kunde

À Turin, le somptueux Samson de Gregory Kunde

Les moyens scéniques et musicaux nécessaires pour mettre sur pied un ouvrage comme Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns, fait comprendre la rareté de ses représentations. Le Teatro Regio de Turin relève brillamment le défi en présentant une superbe production de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’opéra français, même si le ravissement des yeux supplée un plateau parfois décevant. Un grand mur accolé d’un escalier et deux portes monumentales (les ...
roberto_devereux_dvd_bel_air_classics_2016

Le supplice d’un Roberto Devereux écartelé entre fosse et scène

Créé au Welsh National Opera en 2013, capté à Madrid en 2015, ce Roberto Devereux est le cadeau idéal pour ceux qui pensent que l'opéra c'est d'abord de la musique. «Il semble au bon sens vulgaire que l'on devrait, dans les établissements dits lyriques, avoir des chanteurs pour les opéras ; mais c'est justement le contraire qui a lieu : on y a des opéras pour les chanteurs. » Chaque fois que l'on ...

Les lauréats des Opera Awards 2016

Les Opera Awards 2016 ont été décernés hier à Londres. Fondés en 2012 en partenariat avec le magazine britannique Opera, ces prix sont décernés par un jury de professionnels de l'industrie musicale. Ont été primés en catégorie "CD Opéra" : Les Martyrs de Gaetano Donizetti (Opera Rara) ;  "CD récital" : la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg pour Agrippina (DHM) ; "Choeur" : l'English National Opera ; "Chef d’orchestre" : Gianandrea Noseda ...
otello

Gregory Kunde, l’aujourd’hui Otello de référence

Malgré une mise en scène sans force évocatrice, des costumes et des décors laids, la direction de Gianandrea Noseda galvanise un impressionnant plateau vocal dans un Otello de Verdi de feu à Turin. Gregory Kunde entre dans le cercle envié des ténors verdiens. Quand Gianandrea Noseda lève sa baguette sur les premières mesures de l’ouverture de l’Otello de Verdi, le vent et la tempête jaillissent immédiatement de la fosse. Des mesures ...
Ballo In Maschera_une

A Turin, le Regio clôt le Bal de la saison avec brio

Dépoussiérer n’est pas synonyme de transposer. Ainsi dans sa mise en scène créée lors de la saison turinoise de 2003/2004, Lorenzo Mariani situe le drame de Verdi à la belle époque. Si l’intrigue verdienne veut se référer à l’assassinat du roi Gustave III de Suède en 1792, aucun événement ne justifierait sa transposition au début des années 1920 si ce n’est l’occasion pour Maurizio Millenoti d’habiller le plateau de costumes ...
huguenots-photo-alain-kaiser-2

Après Bruxelles, les Huguenots triomphent à Strasbourg

Bien que ses opéras connaissent un relatif regain d’intérêt après des années de purgatoire, Giacomo Meyerbeer n’a pas encore bénéficié de la « Renaissance » qu’a connue dans les années 1980 son contemporain Gioacchino Rossini. Aussi le retour à Bruxelles sur la scène du Théâtre de la Monnaie des Huguenots, son plus mémorable succès dès sa création en 1836 et ouvrage emblématique du grand opéra historique à la française, fit-il l’événement en ...
LA CLEMENCE DE TITUS (David Mc VICAR) 2011

Distribuer Mozart à Aix ?

Aucune clémence pour cette Clemenza, indigne par rapport aux prétentions du Festival d’Aix. Plateau déséquilibré, mise en scène indigente, tout juste est-ce digne d’une scène de second niveau. Après de curieux choix dans Don Giovanni ou Cosí fan tutte, il est permis de se poser des questions quant aux cast mozartiens d’un festival créé sous les hospices du compositeur le plus connu au monde. La monde ne manque pas de Titus, ...
Viva Verdi !

I Vespri Siciliani à Turin : Viva Verdi !

Il est des œuvres qui feront toujours vibrer la corde patriotique. I Vespri Siciliani de Giuseppe Verdi fait partie de celles qui touchent l’âme des Italiens. Quand l’Orchestre du Regio attaque un Fratelli d’Italia à la fois bouillant et émouvant avant l’ouverture de l’opéra, le public du théâtre se lève comme un seul homme pour chanter l’hymne national avec une ferveur toute latine. Certes, en pleine commémoration du 150e anniversaire ...
Triomphe pour Joyce DiDonato, bronca pour Christof Loy

Triomphe pour Joyce DiDonato, bronca pour Christof Loy

La Donna del Lago Certes, il se trouvera toujours quelque universitaire ou quelque intellectuel branché pour affirmer que le public est inculte, voir ignare. Inculte ? Ignare ? Possible. Mais, après avoir salué d’un triomphe la prestation de Joyce DiDonato, la bronca réservée au metteur en scène Christof Loy et au décorateur-costumier montre que malgré sa prétendue inculture et ignorance, le public a pour lui le goût des choses et que, sous prétexte de dépoussiérer ...
Roberto Abbado peu convaincant

Roberto Abbado peu convaincant avec l’Orchestre Symphonique de Milan Giuseppe Verdi

En 1941, le fondateur du géant suisse de la distribution Migros, Gottlieb Duttweiler déclare vouloir consacrer une part fixe du chiffre d’affaires de Migros à des activités culturelles et sociales. Fort de ses intentions, ce sont aujourd’hui quelque quatre-vingts millions d’euros qui sont injectés chaque année dans des activités couvrant principalement la culture, les loisirs et la formation. La musique classique se trouve parmi les activités privilégiées de cette manne ...
L’impressionnant Doktor Faust de Thomas Hampson

L’impressionnant Doktor Faust de Thomas Hampson

Busoni n’a malheureusement pas pu terminer l’écriture de son opéra Doktor Faust qu’il laissa donc inachevé à sa mort en 1924. Complété différemment et à deux reprises, il en reste aujourd’hui une œuvre à l’apparence complexe, hétérogène voire décousue, mais originale et porteuse d’une réelle force dramatique, il est vrai que le mythe de Faust en lui-même est un formidable sujet, maintes fois utilisé. Sans doute plus difficile à monter ...
Un Benvenuto Cellini à la mitraille

Un Benvenuto Cellini à la mitraille

Dans une caricature fameuse de « L’illustration » de 1846, Berlioz dans une attitude impériale et flegmatique dirige un orchestre de cuivres - par douzaines - et de canons encore fumants. On peut y lire ce sous-titre vengeur : « Un concert à la mitraille ». Trente-cinq ans après avoir ressuscité Benvenuto Cellini, Sir Colin Davis repart à l’assaut de ce chef-d’œuvre et le fait avec une nouvelle dimension : il ...
« Paris, Paris, splendeur de mes désirs »

« Paris, Paris, splendeur de mes désirs »

Louise Aujourd’hui disparue de notre paysage culturel, Louise fut un des piliers du répertoire d’opéra-comique dans la première moitié du XXe siècle où elle atteignit le millier de représentations. L’ouvrage, par-delà certains aspects datés, est particulièrement intéressant en ce qu’il illustre le naturalisme en musique. « C’est Zola en musique », résumait Paul Morand. L’argument était particulièrement audacieux pour l’époque (la jeune Louise et le poète Julien s’aiment sans la légitimation ...
Don Pasquale : la veine comique-sentimentale de Donizetti

Don Pasquale : la veine comique-sentimentale de Donizetti

Don Pasquale, comédie musicale bourgeoise, témoigne bien du grand sens de l’humour de Donizetti et inaugure le genre comique-sentimental. Il ne s’agit pas d’un opéra « larmoyant », mais d’une nouvelle veine pathétique et mélancolique dans laquelle le compositeur enveloppe ses personnages. Composé en onze jours, l’opéra fut représenté au Théâtre Italien de Paris le 3 janvier 1843. À cette époque, Donizetti est le compositeur italien le plus connu à l’étranger. Pour son ...
Lucrezia Borgia

Lucrezia Borgia

Difformité morale & Sentiment pur Le théâtre Fontvieille, salle provisoire durant les travaux au Casino Garnier, dit aussi «salle du Canton», espace polyvalent, se trouve à l’orée du nouveau quartier conquis sur la mer au pied du rocher princier. On sait que tout Fontvieille, expansion aux cent statues et immeubles géants, est bâti sur des gravats de pierres immergées. Quant au Casino de Garnier (1879), clef de voûte du quartier Monte-Carlo, ...
Des Troyens conquérants

Des Troyens conquérants

« Un aigle irrité auquel on a refusé son essor » : le portrait que brosse Théophile Gautier du « Grand Hector », nous rappelle combien furent sombres les dernières années parisiennes du musicien. Refus, malédiction : autant d’obstacles conspirant contre sa reconnaissance dont la vaine « Panthéonisation » annoncée, remise, abandonnée, fut l’an dernier, un nouvel avatar. A défaut des honneurs de la pierre, le dvd (et le disque : lire la critique du Benvenuto Cellini par notre ...
Benvenuto Cellini. Des voix d’airain pour un opéra de feu.

Benvenuto Cellini version Nelson, des voix d’airain pour un opéra de feu

Une absence de plus de trente ans au catalogue discographique officiel - la première de Colin Davis remonte à 1972 - prouve a posteriori à quel point l’échec subi en 1838 à Paris a été cruel pour le jeune et fougueux compositeur de 35 ans. Pourtant l’œuvre de Berlioz à l’instar de celle de son illustre modèle florentin, aurait mérité un meilleur sort. Rien ne fut plus injuste que sa ...

Benvenuto Cellini par John Nelson

« Je lus et relus les partitions de Gluck, je les copiai, je les appris par cœur ; elles me firent perdre le sommeil, oublier le boire et le manger. Et le jour où, après une anxieuse attente, il me fut enfin permis d’entendre Iphigénie en Tauride, je jurai, en sortant de l’Opéra, que, malgré père, mère, oncles, tantes, grands-parents et amis, je serais musicien. » [Mémoires, I, 64]. Hector Berlioz n’a pas vingt ...