Mot-clef : Moshe Leiser

T1

Les Troyens de Tcherniakov fracturent l’Opéra de Paris

Pour les 30 ans de Bastille, les 150 ans de la mort de Berlioz, en plein questionnement panthéonique autour du Beethoven français, ces Troyens étaient le spectacle le plus attendu de l’année. Las ! La mise en scène dérangeante de Tcherniakov voit sa force malmenée par l’obstination toute parisienne de charcuter encore et toujours la géniale partition. Berlioz n’a jamais vu Les Troyens. Les Parisiens non plus. L’Opéra de Paris s’y attelle pourtant avec ...
La Traviata
Oper von Giuseppe Verdi
 
Musikalische Leitung: Friedrich Haider
Inszenierung: Josef Ernst Köpplinger
Bühne: Johannes Leiacker
Kostüme: Alfred Mayerhofer
Szenische Leitung der Wiederaufnahme: Daniel Witzke
 
Foto: Saad Hamza
 
Die Nutzung/Veröffentlichung ist nur dann gestattet und honorarfrei, wenn die Bilder im Zusammenhang mit einer Berichterstattung über das Aalto Ballett Essen bzw. die Theater und Philharmonie Essen GmbH verwendet werden.
 
Elbenita Kajtazi (Violetta)

À Essen, Trouvère et Traviata dans une seule pièce

On n’en finit pas de louer la belle exception culturelle allemande qui permet de voir un opéra différent chaque soir dans la plupart des villes, le plus souvent dans des présentations soignées et soucieuses d’éviter la routine. Ainsi ces deux Verdi de la « Trilogie populaire » par le Aaalto-Musiktheater d’Essen qui enchaîne un nouveau Trouvère (Leiser/Caurier) et la reprise de sa Traviata de 2012 (Josef Ernst Köpplinger), partagent la contrainte d’un décor ...
LecouronnementdePoppe¦üe-2_preview.jpeg

Couronnement de Poppée de souffrance et de sang à Nantes

Avec treize ouvrages présentés sur les scènes d'Angers Nantes Opéra depuis 2004, Patrice Caurier et Moshe Leiser ont profondément marqué le mandat de Jean-Paul Davois. Ils concluent cette collaboration avec une vision très pessimiste du Couronnement de Poppée placée sous le signe du tourment, de l'érotisme et de la violence. Cette production met remarquablement en valeur la modernité musicale et dramatique de l'ultime opéra de Claudio Monteverdi. Dans un cadre contemporain ...
unspecified

La face sombre des Noces de Figaro à Nantes

Après Don Giovanni la saison passée, Patrice Caurier et Moshe Leiser poursuivent leur exploration de la trilogie Mozart / da Ponte avec Les Noces de Figaro et affrontent un double défi : faire oublier la séduisante production signée ici-même en 2006 par Stephan Grögler, et tenter de renouveler l’imagerie d’un des piliers du répertoire lyrique les plus rétifs à la relecture. De fait, le point de vue adopté est des plus classiques, ...
Vincenzo BelliniNORMAInszenierung Moshe Leiser,Patrice Caurier

La Norma à part de Cecilia Bartoli au Théâtre des Champs-Élysées

Depuis sa prise de rôle à Salzbourg en 2013, Paris attendait avec impatience la Norma de Cecilia Bartoli, pas seulement parce que la mezzo italienne est un choix surprenant pour ce rôle mais peut-être aussi parce que Norma est une œuvre mythique et pourtant très rarement montée. Et pour cause, Norma est redoutable à distribuer car c’est un rôle vocalement multiple et seule une poignée de cantatrices a réussi à ...
unspecified2

Caurier et Leiser dépoussièrent Don Giovanni

En 2008, sur cette même scène, Patrice Caurier et Moshe Leiser avaient tenté de mettre à nu Tosca en la dépouillant des repères imposés par la tradition. Leur réalisation nous avait alors inspiré des impressions contrastées. Guidée par la même ambition, cette mise en scène de Don Giovanni nous apparaît bien plus aboutie. Le mythe est transposé de nos jours avec pour décor l’entrée d’un hall d’immeuble avec son digicode, son ascenseur ...
Cecilia Bartoli met le feu à Norma

Cecilia Bartoli met le feu à Norma

Judicieuse idée de reprendre la Norma flambant neuve voulue par Cecilia Bartoli à Salzburg 2013 pour accompagner son enregistrement Decca. Après Zürich, la directrice d'école imaginée par Moshe Leiser et Patrice Caurier en lieu et place de l'habituelle druidesse fait la classe à Monaco dans l'intimité exceptionnelle de l'Opéra Garnier. Voici un spectacle qui fait douter de l'utilité des sur-titres. Non point tant à cause des vaines arguties didascaliques face aux transpositions ...
L’Aiglon trouve enfin sa place

L’Aiglon trouve enfin sa place

L'opéra à quatre mains d'Honegger et d'Ibert aura connu, depuis sa création en 1937, le même destin que son héros, condamné à la réévaluation puis au quasi-oubli à chacune des reprises. Et si la donne venait de changer enfin à Marseille ? L'Aiglon est le surnom donné au Duc de Reichstadt, au Roi de Rome, au fils de Napoléon premier, qu'on imagina un instant en Napoléon II, avant qu'il ne mourût de ...
MAria Stuarda TCE juin 2015

Maria Stuarda au TCE : pour un répertoire honorable

La coproduction du Royal Opera House, du Gran Teatre del Liceu et du Polish National Opera de Maria Stuarda arrive à Paris, avec une distribution différente de celle de Barcelone. La mise en scène y est semblablement pathétique, avec des effets faciles et une lisibilité qui ne s'embarrasse pas des subtilités des enjeux politiques et des rapports de force entre Maria Stuarda et Elisabetta. L'opposition entre costumes d'époque pour les protagonistes ...
Image 6

Le sacre de Joyce DiDonato au Gran Teatre del Liceu

Après un passage par Covent Garden, cette Maria Stuarda débarque à Barcelone au Gran Teatre del Liceu. Sans surprise, la mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser joue la carte de l'humour décalé mais semble gênée aux entournures par un sujet visiblement moins perméable à la trivialité. Le problème est moins le manque d'idées que l'épaisseur des cordes, à commencer par cette dispensable décapitation Grand-Guignol pendant l'ouverture ou le fait ...
71TnUI4AbHL._SL1100_

Otello de Rossini – défi relevé par Bartoli et Osborn

Pour un théâtre, programmer l’Otello de Rossini, relève de la gageure. Tout d’abord, il faut disposer de trois ténors capables de rendre justice aux prouesses vocales de l’écriture rossinienne – sans pour autant ressembler trop l’un à l’autre. Puis, il faut un metteur en scène capable de gommer les nombreuses ruptures dramaturgiques de l’œuvre. Sans parler de l’ombre de Verdi qui, à tout moment, plane sur l’entreprise… La production filmée à ...
flute-47320

Flûte enchanteresse à Nantes

Pour terminer la saison sur une note festive, Angers Nantes Opéra a eu l’excellente idée de reprendre la production de la Flûte enchantée signée par Patrice Caurier et Moshe Leiser, et créée ici-même en janvier 2006. A cette occasion, nous n’avions pas caché notre enthousiasme devant une mise en scène qui, sans occulter la dimension initiatique de l’ouvrage, met en avant la composante comique du singspiel mozartien. L’ensemble est soigneusement ...
OTELLO -

Rossini’s Otello at the Théâtre des Champs-Élysées

Parisian intellectuals have the habit of booing the direction at all openings, as if it were their only reason for buying a ticket in the first place. To walk in their footsteps is not the point. Indeed, Moshe Leiser and Patrice Caurier's work was rather more interesting than usual. The action shifts to an undetermined, contemporary date. The first act takes place in the anteroom of an official building with many ...
OTELLO -

Otello de Rossini au Théâtre des Champs-Élysées

La mode de l’intelligentsia parisienne étant de huer systématiquement les mises en scène lors des  premières, à croire qu’elle n’achète un billet rien que pour cela, on se gardera bien de jouer les suiveurs, en trouvant le travail de  Moshe Leiser et Patrice Caurier, qui ne sont pas d’ordinaire notre tasse de thé, plutôt intéressant. L’action est replacée à une époque contemporaine indéterminée. Le premier acte se déroule dans l’antichambre d’un ...
L'Aiglon -Carine Séchaye (Duc de Reichstadt) ©  François Berthon

Tours : l’Aiglon royal

En 2004, Renée Auphan, alors directrice de l’Opéra de Marseille, avait remis à l’affiche L’Aiglon de Honegger et Ibert dans une remarquable mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser, qui n’avait malheureusement pas connu de reprises jusqu’à cette année. Les Opéras de Lausanne et de Tours ont eu l’excellente idée de s’associer pour donner une nouvelle vie à ce spectacle, Renée Auphan en assurant désormais la régie. On ne ...
Aiglon 012w

Lausanne : Sublime envol de L’Aiglon avec Carine Séchaye

En 1831, Napoléon est mort depuis dix ans. Son fils, le Duc de Reichstadt, roi de Rome, avait trois ans quand, suite à l’abdication de Napoléon 1er, il part pour Vienne avec sa mère, l’Archiduchesse Marie-Louise d’Autriche. Au château de Schönbrunn, il reçoit l’éducation réservée à son rang. Le chancelier Metternich déteste l’enfant. A l’adolescence, le jeune homme entretient la légende du glorieux passé de son père grâce à l’environnement ...
chapeaupaille-2003

Nantes célèbre Nino Rota

C’est à Palerme, le 21 avril 1955, que fut créé le Chapeau de paille d’Italie, opéra de Nino Rota anachronique par son sujet de pure comédie comme par son respect de la grande tradition italienne. Les cliens d’œil à Rossini sont en effet appuyés, de l’ouverture à l’inévitable scène d’orage, tandis que l’écriture décalée du rôle d’Elena s’apparente clairement à celle d’une héroïne de Bellini. La partition n’est pourtant en ...
LeNez(Lyon).01

Lyon, l’art du Nez

Après le Metropolitan Opera de New-York et le Festival d’Aix-en-Provence, Le Nez, premier opéra de Dimitri Chostakovitch, fait halte à l’Opéra de Lyon. Plus qu’une halte, c’est un véritable triomphe qui a couronné la représentation lyonnaise. Déjà ovationnée à Aix-en-Provence, la reprise lyonnaise confirme l’intéressante approche de William Kentridge sur cet opéra de l’absurdité. En effet, quoi de plus absurde que de perdre son nez, de le chercher dans les ...
Tous dupés

Véronique Gens mène le jeu dans Falstaff à Nantes

Cette nouvelle production de Falstaff suscitait beaucoup d’attentes du fait de la présence de Véronique Gens, dans un répertoire qui n’est pas celui auquel on l’associe habituellement même si elle a déjà chanté le rôle à Baden-Baden, mais aussi du tandem de metteurs en scène auquel Angers Nantes Opéra doit quelques unes de ses plus évidentes réussites depuis 2004. Ces attentes n’ont pas été trahies et le public nantais a ...
Sacrée sorcière

Hänsel und Gretel à Lyon, sacrée sorcière

Que serait une saison lyonnaise -opéra et théâtre confondus- sans Laurent Pelly ? Acclamé sur les scènes du monde entier, le fringant directeur du Théâtre National de Toulouse doit à la capitale des Gaules quelques notoires réussites (Le roi malgré lui, Orphée aux enfers, La voix humaine) mais aussi de bien laides Boréades en 2004 et une Vie parisienne hystérique et vulgaire. Sans être des « Pellyphiles» acharnés, nous attendions avec impatience cette reprise ...
Quelle affaire !

Makropoulos à Nantes, quelle affaire !

Sans renouveler totalement le miracle de leur Jenůfa nantaise de 2007, couronnée par le Syndicat professionnel de la critique de musique, théâtre et danse, Patrice Caurier et Moshe Leiser confirment, avec cette nouvelle production de L’Affaire Makropoulos, leur rare compréhension de l’univers de Leoš Janáček. Dans un dispositif scénique intemporel, sobre et angulaire, ils s’attachent avec une précision méticuleuse à caractériser chaque protagoniste et à rendre lisible chacune des nombreuses ...
Autopsie de la décadence

Mahagonny, autopsie de la décadence

Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny Mahagonny figure trop rarement à l’affiche des scènes hexagonales pour ne pas nous réjouir de l’initiative d’Angers Nantes Opéra qui, en coopération avec l’Opéra de Lille, nous propose de retrouver la brillante production créée par Patrice Caurier et Moshe Leiser à Lausanne il y a douze ans déjà. Les deux metteurs en scène ont décidé de nous conter une histoire, celle de Jimmy Mahoney, bûcheron ...
Une Tosca mise à nue

Une Tosca mise à nue

Patrice Caurier et Moshe Leiser sont désormais des habitués de la scène nantaise, où ils ont signé de probantes réussites comme cette Flûte enchantée réinventée de façon ludique, cette Jenufa primée par le syndicat de la critique ou ce sidérant Château de Barbe-bleue. Si Tosca nous réserve des satisfactions plus mitigées, on ne peut lui nier son originalité. En effet, les maîtres d’œuvre ont décidé de s’affranchir de la plupart ...
Mal parti, finalement Don Carlo triomphe.

Mal parti, finalement Don Carlo triomphe

L’affaire semblait bien mal partie. Dans cette reprise de la production de Don Carlo mise en scène en 2002 par Moshe Leiser et Patrice Caurier, les deux metteurs en scène français indisponibles à ces dates n’ont pas pu reprendre personnellement leur travail. Comme c’est souvent le cas en pareilles occasions, on s’attendait à une «production raccroc» indépendamment du talent de celui qui reprenait le flambeau. Comme si cela ne suffisait ...
Cecilia Bartoli s’offre au belcanto

Cecilia Bartoli s’offre au belcanto

Clari Comme un boxeur remettant sans cesse son titre en jeu, Cecilia Bartoli remet en jeu sa réputation dans des expériences artistiques sans cesse renouvelées. Cette constante prise de risques est la raison d’être de cette artiste. Après avoir fait redécouvrir l’art lyrique de Vivaldi, remis Gluck à une place qu’il méritait en dépit de sa passagère éclipse, réhabilité la musique d’Antonio Salieri, touché de près le monde de l’opéra interdit ...
Natalie Dessay, la reconversion belcantiste.

Natalie Dessay, la reconversion belcantiste

Idole de l’art lyrique, Natalie Dessay a connu des fortunes diverses dans sa carrière. Fortunes diverses souvent orchestrées par les médias qui, après avoir encensés les dons exceptionnels de sa voix, ont tiré à boulets rouges sur la soprano quand elle a connu une baisse de régime en raison de ses problèmes vocaux. Oubliés les extraordinaires moments que Natalie Dessay a offert au théâtre lyrique, oubliée ses aigus inimitables. Que ...
« N’est-ce pas, c’est amusant ? » en disait Ravel

« N’est-ce pas, c’est amusant ? » en disait Ravel

L’Enfant et les sortilèges De l’Enfant et les sortilèges, opéra ou « fantaisie lyrique » de Ravel, à l’orchestre imposant, Didier Puntos a réalisé une transcription chambriste pour quatre musiciens. Il parvient à conserver au moins pour partie la diversité des timbres de la partition de Ravel – une véritable gageure ! Le piano à quatre mains et les accents âpres ou doux, toujours hautement évocateurs, des flûtes et du violoncelle recréent avec peu ...
Eclatante démonstration

Nouvelle production de Jenůfa à Nantes, éclatante démonstration

Si Jenufa est désormais solidement inscrite au répertoire des maisons lyriques, force est d’admettre que rarement la puissance du chef-d’œuvre de Janacek nous est apparue sur scène avec une telle évidence. Un an après avoir signé ici même une Flûte enchantée d’une irrésistible fantaisie, Patrice Caurier et Moshe Leiser nous transportent désormais dans une Moravie oppressante, marquée par la violence des caractères autant que par celle des actes. La scène ...
Des Noces au microscope

Des Noces au microscope

Les Noces de Figaro Angers Nantes Opéra achève le millésime 2006 comme il l’a étrenné : en célébrant le culte mozartien, année anniversaire oblige. Après l’enthousiasmante Flûte enchantée concoctée par le tandem Patrice Caurier et Moshe Leiser, voici des Noces de Figaro passées au microscope par le metteur en scène Stephan Grögler. Pour un ouvrage dont la parfaite logique théâtrale disqualifie a priori toute tentative de réécriture, celui-ci a eu l’intelligence ...
Etre ou ne plus être...

Hamlet d’Ambroise Thomas, être ou ne plus être…

Le rideau tombe. Si les applaudissements semblent traduire la satisfaction du public, une partie des spectateurs paraissent tempérer leur enthousiasme. Vient alors à l’esprit de savoir combien de ceux-ci assistaient, voici dix ans, à la production de cet opéra sur la scène genevoise. Combien étaient-ils à s’imaginer retrouver le choc émotionnel de la délirante Ophélie de Natalie Dessay? Admirablement dirigée par des Patrice Caurier et Moshe Leiser en veine, la jeune ...