Mot-clef : Nicola Alaimo

Guillaume Tell en vo et en cinémascope aux Chorégies d’Orange

Guillaume Tell en vo et en cinémascope aux Chorégies d’Orange

L’excellente initiative de monter à Orange, et dans sa version originale en français, le chant du cygne lyrique de Rossini achoppe sur une réalisation scénique bien en-deçà de la force d’une œuvre animée d’un puissant souffle musical autant que politique. Guillaume Tell est des opéras les plus mésestimés de Rossini. L’auditeur alléché par le célébrissime galop qui conclut son ouverture découvre ensuite, généralement avec effarement, un ample mélodrame de presque quatre heures, ...
P1140159 photo Christian DRESSE 2019

Des prises de rôle réussies pour Rigoletto à l’Opéra de Marseille

L'Opéra de Marseille avait tablé sur une triple prise des rôles principaux pour ce Rigoletto, ce qui en soit représentait un gros risque, mais après le forfait de Sabine Devieilhe, il n'en restait plus que deux, et ce fût une immense réussite. Dans le rôle-titre, Nicola Alaimo fait une énorme impression. La voix est belle, longue, souple, capable de n'importe quelles nuances. Le personnage est caractérisé avec intensité, passant par toute ...
F9

Un Falstaff aux oeufs d’or à Monaco

Reprise attendue, pour les 100 ans de la première in loco du dernier opéra de Verdi, du plus original des Falstaff, celui relu par Jean-Louis Grinda. Un classique. Tout a été dit sur l’éclat de rire par lequel Verdi, en 1893, a souhaité mettre un terme à la longue liste des drames lyriques qui ont fait sa gloire. Au cinéma, Buñuel a fait de même avec ses hilarants Charme discret de ...
Simon Boccanegra à l’Opéra de Paris avec Ludovic Tézier

Simon Boccanegra à l’Opéra de Paris avec Ludovic Tézier

Sans inspiration, la nouvelle production du Simon Boccanegra de l’Opéra Bastille par Calixto Bieito ne permet pas à une distribution de qualité de s’exprimer à sa juste valeur malgré l’excellent Ludovic Tézier dans le rôle-titre. Fabio Luisi offre à la partition symphonique, si importante, une direction classieuse. Alors que l’on devrait fêter les trois cent cinquante ans de l’Opéra de Paris, difficile de placer Simon Boccanegra, ouvrage entré si tardivement au ...
La Traviata - Anita Hartig (Violetta) - crédit Mirco Magliocca _opt

La Traviata au Capitole ou la belle Violetta d’Anita Hartig

Best-seller du genre, il aura pourtant fallu vingt ans à La Traviata pour intégrer de nouveau une saison lyrique au Théâtre du Capitole même si Verdi à régulièrement fait les beaux soirs de la ville rose ces dernières années. Pas sûr que les amoureux des aventures de Violetta et Alfredo sortent totalement repus. Mais le bel canto est bien là, grâce particulièrement à Anita Hartig. Premier laboratoire que cette Traviata du ...
top-left[1]

Les rares Brigands de Verdi à l’Opéra de Monte-Carlo

I Masnadieri est une œuvre verdienne suffisamment rare pour saisir l’opportunité offerte par l’Opéra de Monte-Carlo de redécouvrir cette partition de jeunesse. Une mise en scène efficace et une distribution de belle facture de laquelle se distingue le baryton Nicola Alaimo portent l’initiative au succès. Composée en 1847 pendant « les années de galère » de Verdi, I Masnadieri regarde encore vers Bellini et Donizetti, avec une division classique entre scènes et arias mais elle ...
Standing ovation pour Torvaldo et Dorliska à Pesaro

Standing ovation pour Torvaldo et Dorliska à Pesaro

Torvaldo et Dorliska de Rossini, troisième œuvre au programme du Festival Rossini de Pesaro cette année, est un vrai triomphe. Une grille imposante, comme on en voit encore dans les palais et villas de la région, laisse voir une forêt obscure et mystérieuse, menace effrayante, mais aussi espoir d'évasion. Nous sommes du côté du château, dans une cour où Giorgio attend le duc, son maître, qu’il présente comme "un bestion" dont il ...
97-IL TROVATORE ©2017-ALAIN HANEL-OMC (9)

Un oppressant Trouvère à Monaco

Un magnifique quatuor vocal dominé par le Manrico de Francesco Meli se déchire dans une vision scénique résolument placée sous le signe du fatum. A l'instar d'un Stephano Poda, Francisco Negrin aime à installer ses spectacles dans le cadre d'un décor unique qui affiche d'emblée la couleur. Le cul de basse-fosse pour Macbeth en 2012 laisse la place, cette fois, au cadre à fort pouvoir esthétique d'une forteresse de béton ouverte ...
34A6269

Luxembourg : David Hermann met en scène Simon Boccanegra

Beau plateau, orchestre suprême et mise en scène discutable. Au Grand Théâtre de Luxembourg la nouvelle production d’un opéra de Verdi trop peu joué n’aura laissé personne indifférent. David Hermann, on le sait, est un jeune metteur en scène qui ne manque pas d’idées ; les productions chroniquées sur notre site (L’Italienne à Alger, Armide, Iolanthe, Mort à Venise, L’Or du Rhin…) l’attestent indubitablement. Pour sa mise en scène de Simon ...
Cecilia Bartoli's choice of photos-4 APPROVED

Cecilia Bartoli et Cenerentola mises en espace par Claudia Blersch

Distribution homogène, orchestre au jeu léger et percutant, mise en espace juste et pertinente : toutes les clés du succès sont réunies pour un spectacle drôle, brillant et émouvant. Et quand Angelina a pour nom Cecilia Bartoli, l’ambiance est à la fête ! Le concept de l’opéra « mis en espace » semble se généraliser dans nos salles de concert. Si certains pourront toujours regretter l’absence de décors, qui donnent un ...
italienne-a-alger-met

L’Italienne à Alger au Met dirigée par James Levine

L’Italienne à Alger classique mais convaincante de la production de Jean-Pierre Ponnelle a séduit le public new-yorkais du Met, qui a retrouvé à cette occasion « son » chef attitré, James Levine. Cet opéra-bouffe réunit tous les ingrédients du drame amoureux : jalousie, séduction, manipulation, sur fond de patriotisme italien. Une bonne dose d’humour donne à cette œuvre de jeunesse de Rossini un caractère de comédie légère qui fait rire de bon cœur. Ildar Abdrazakov ...
Podleś, Flórez, Peretyatko, trois stars à Pesaro

Podleś, Flórez, Peretyatko, trois stars à Pesaro

Cette année au Rossini Opera Festival de Pesaro, retour de la grande Ewa Podleś dans une reprise réussie de Ciro di Babylonia, et deux nouvelles mises en scène : Le Turc par Davide Livermore et La Donna par Damiano Michieletto. Un Ciro d’époque Versatile, irisée, sombre, luisante, monstrueusement divine et émouvante, la voix monte des tripes et semble venue de l’océan du temps, jade, miel et chocolat. Une voix de trois octaves qui va ...
Inganno-Savayas-sicilia-Lepore

Ninetta, Lucia et Lisetta, trois héroïnes tragi-comiques à Pesaro

Trois "petits" opéras de Rossini présentés par le Festival de Pesaro. Porté par la poésie de cette première mise en scène du jeune Graham Vick pour le Rossini Opera Festival en 1994, l’ Inganno felice, (décor et costumes de Richard Hudson, lumières de Matthew Richardson) transcende les limites d’une histoire invraisemblable. Cette farce en un acte, opéra comique, drame joyeux, l’un des trois écrit par Rossini en 1812 et son ...
Guillaume Tell

Guillaume Tell à Pesaro, sensation surtout vocale

La mise en scène de Graham Vick en décevra plus d’un, mais l’interprétation vocale de haute volée rend pleinement justice à la réputation du Rossini Opera Festival de Pesaro. Lors du Rossini Opera Festival de 2013, la nouvelle mise en scène du Guillaume Tell de Rossini avait été moyennement appréciée. Peut-être avait-on exagérément souligné la dimension politique, voire communiste, de la lecture de Graham Vick, marquée effectivement par le rouge d’un ...
Ipuritani.02

A Turin, l’esprit du bel canto redécouvert

Dans cette nouvelle production du Teatro Regio de Turin, la direction inspirée d’un orchestre magnifique transmet à la scène l’esprit du bel canto. Comment chanter le bel canto ? Aujourd’hui, ces intrigues d’un autre temps déclamées avec un langage suranné ne collent plus à l’expression actuelle des sentiments humains. De plus, la toute puissance des metteurs en scène les pousse fréquemment à des transpositions souvent hasardeuses pour démontrer l’actualité du drame. ...
10959407_1609831002584276_4975687826212065855_n

Un électrisant Guillaume Tell au Théâtre des Champs-Élysées

Cette belle réussite du Guillaume Tell provenant de l'Opéra de Monte-Carlo, et repris pour un soir – en version scénique, hélas – au Théâtre des Champs-Élysées est avant tout celle d'un orchestre, et d'un chef. Sous la baguette de Gianluigi Gelmetti, grand spécialiste rossinien, l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo fait glorieusement sonner l'ultime partition du cygne de Pesaro. La palette de couleur, l'articulation, la dynamique rendent pleinement justice à cette œuvre majeure. Rien ...
181_K61A6093

Bouffonnerie rossinienne avec Laurent Pelly à Milan

Météo lyrique très contrastée à la Scala de Milan en ce mois de Juillet 2014. Passer du jour au lendemain du choc esthétique et humain du Cosi fan tutte magistral de Claus Guth à la farce rossinienne du Comte Ory selon Laurent Pelly cause forcément des dégâts collatéraux. Seul point commun entre les deux œuvres : le désir. Mais moyens musicaux fort différents, bien sûr. Qualifié par le critique américain Paul Hume d' ...
5765_-DSC8843

La Cenerentola au Palais Garnier, plaisant sans plus

Nombre de nos collègues, la saison dernière, ont exprimé leur déception pour cette Cenerentola, qu’ils jugeaient dépassée. On retrouve pour notre part avec un grand plaisir cette mise en scène, qui malgré ses quarante ans et plus, reste toujours aussi fraîche, amusante, et poétique. Immortalisée par un DVD que tout bon lyricomane se doit de posséder, avec Frederica Von Stade et Francisco Araiza, on reviendra très peu sur l’élégant décor en ...
Big is Beautiful !

Big is Beautiful !

Falstaff Big is Beautiful ! A Berne, la production du Falstaff de Giuseppe Verdi triomphe, en partie grâce à la prestation de deux artistes d’exception. Deux artistes choisis pour leurs qualités de chanteurs, d’acteurs avant celles qui semblent faire partie des canons actuels de l’art lyrique. A une époque où seul ne semble compter que l’aspect physique des chanteurs (et surtout des chanteuses), au moment où l’opéra se dénude, où des cantatrices ...