Mot-clef : Orchestre du Teatro Regio de Turin

Agnese.01

Le coup de vieux d’Agnese de Ferdinando Paër

Dans cette saison du Teatro Regio de Turin, concoctée à la hâte depuis le départ précipité de Gianandrea Noseda, cette Agnese de Ferdinando Paër figure comme l’une des raretés lyriques les plus improbables programmées dans une maison d’opéra. Cette œuvre n’avait plus été donnée à Turin depuis 190 ans ! Quand, en 1809, Ferdinando Paër compose Agnese pour une compagnie d’amateurs, il ne s’imagine certainement pas que son opéra deviendrait un ...
Traviata.03

À Turin, la musique et les mots seuls ne font pas La Traviata

Depuis le départ de Gianandrea Noseda de la direction musicale du Teatro Regio de Turin, les démissions du directeur artistique Gaston Fournier-Facio et du directeur général Walter Vergnano, le nouveau directeur artistique Alessandro Galoppini - alors qu’aucun directeur musical n’a encore été choisi - s’est attelé à une programmation d’urgence de la saison 2018-2019 en favorisant les reprises et les coproductions. C’est le cas de La Traviata de Giuseppe Verdi ...
Septmus18.02.01

À Montreux, la générosité de Gianandrea Noseda

Après quinze années passées à la tête du festival, Tobias Richter signe son dernier "Septembre Musical" avec le Chœur et l’Orchestre du Teatro Regio de Turin qui, coïncidence du calendrier, joue pour l’une des dernières fois (1) sous la direction de Gianandrea Noseda, son chef depuis 2007. Un chef italien, un chœur italien, un orchestre italien, qui pendant plus de dix ans se sont côtoyés dans la musique avec l’excellence que ...
FALSTAFF

À Turin, magnifique Falstaff de Carlos Àlvarez

Pour la vingt-et-unième fois depuis sa première création en décembre 1893, le Teatro Regio de Turin offre un de ses opéras fétiches, Falstaff de Giuseppe Verdi, dans la mise en scène remarquable d’intelligence de Daniele Abbado portée par un magnifique et touchant Carlos Àlvarez dans le rôle-titre. Falstaff. L’opéra des opéras. Tout dans cette musique de l’ultime opéra de Giuseppe Verdi sublime le mot, transcende la parole, exacerbe la phrase. Toutefois, ...
600x337_edgar_moreau_cjulien_mignot_erato

Edgar Moreau, jeune génération française du violoncelle

Prix du jeune soliste au concours Rostropovitch en 2009, deuxième prix du concours Tchaïkovski en 2011, révélation instrumentale de l'Adami en 2012, lauréat de la fondation Banque Populaire en 2015, deux Victoires de la musique classique en 2013 et 2015 en tant que révélation puis soliste instrumental de l'année : à seulement 23 ans, Edgar Moreau est devenu en quelques saisons l’un des violoncellistes les plus en vue de sa génération. "Ce qui me frappe ...
Gianandrea Noseda (2)

Un enthousiasmant Macbeth par Gianandrea Noseda

Donné en juin dernier à Turin, dans une version scénique très remarquée d’Emma Dante, Macbeth revient à Paris, le temps d’une soirée, dans une version de concert époustouflante portée par une distribution vocale de haute volée et par la direction très narrative de Gianandrea Noseda à la tête de son Orchestre Teatro Regio Torino. Encore légèrement handicapé par une intervention chirurgicale récente, le chef italien dirige tantôt assis, tantôt debout, ...
Tristan.01

Tristan à Turin : l’amour manque son rendez-vous

Malgré la baguette attentive de Gianandrea Noseda, l’amour extraordinaire de Tristan und Isolde de Richard Wagner ne parvient pas à se sublimer à cause d’une direction d’acteurs qui ne tient pas suffisamment compte des personnes protagonistes de l’œuvre. La production d’un opéra de Richard Wagner est pain béni pour un metteur en scène. L’esprit souvent irréel, les légendes qui habitent les opéras wagnériens lui permettent un éventail infini d’interprétations. Ainsi les ...
Macbeth à Turin, l’admirable Verdi d’Emma Dante

Macbeth à Turin, l’admirable Verdi d’Emma Dante

La formidable mise en scène d’Emma Dante en symbiose totale avec la musique finement et intelligemment dirigée par Gianandrea Noseda sont les artisans des ovations qui ont salué la production turinoise de Macbeth de Giuseppe Verdi. Alors que le chœur chante "Schiudi, inferno, la bocca, ed inghiotti nel tuo grembo…" ("Ouvre-toi, gouffre de l’Enfer…"), venant du fond de la scène en lente procession, un groupe de femmes porte la dépouille du ...
PHOTO CAROLINE DOUTRE

Le Festival de Pâques d’Aix en pleine effervescence

Pour sa 5e édition, le Festival de Pâques à Aix-en-Provence propose des affiches particulièrement séduisantes. Illustration par deux soirées fastes. Mozart, Beethoven, Schubert Une fois n’est pas coutume, Christoph Eschenbach était le pianiste de cette soirée, lui qui dirige la plus part du temps les plus grandes phalanges de la planète. C’est avec la célébrissime sonate « Le Printemps » de Beethoven que débute le programme. Tempo idéal, une alchimie organique s’instaure ...
Manon.03

À Turin, l’émotion de Manon Lescaut est dans la fosse

Les émotions jointes de Giacomo Puccini et de Gianandrea Noseda sont les grands triomphateurs d'une production de Manon Lescaut scéniquement anecdotique et conventionnelle. Troisième opéra de Giacomo Puccini, Manon Lescaut est un hymne aux émotions. Aux émotions amoureuses. Au XIXe siècle, avec Manon nait la figure de la femme libérée des stéréotypes de la société patriarcale. Elle n'a plus honte de ses désirs érotiques, ni de son attirance pour la richesse ...
Katia Kabanova.04

À Turin, admirable Kát’a Kabanová

Depuis sa création au Vlaamse Opera à Anvers, puis à Gand en 2004, cette production de Kát’a Kabanová a voyagé dans toute l’Europe. À son tour, le Teatro Regio de Turin lui réserve un accueil éminemment chaleureux tant par la beauté dépouillée de la mise en scène de Robert Carsen que par la splendeur de l’interprétation musicale où transparaît la patte de Gianandrea Noseda, le directeur musical du Regio, dans ...
À Turin, le somptueux Samson de Gregory Kunde

À Turin, le somptueux Samson de Gregory Kunde

Les moyens scéniques et musicaux nécessaires pour mettre sur pied un ouvrage comme Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns, fait comprendre la rareté de ses représentations. Le Teatro Regio de Turin relève brillamment le défi en présentant une superbe production de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’opéra français, même si le ravissement des yeux supplée un plateau parfois décevant. Un grand mur accolé d’un escalier et deux portes monumentales (les ...
03-ramella-018

À Turin, peu convaincante nouvelle production de La Bohème

La nouvelle production de La Bohème de Giacomo Puccini en ouverture de saison du Teatro Regio de Turin s’avère peu convaincante pour qui s’arrête à la lettre de l’œuvre tant musicale que théâtrale du compositeur italien. Faire du neuf à tout prix. C’est un peu l’idée maîtresse d’Àlex Ollé dans cette nouvelle production de La Bohème de Giacomo Puccini. Adieu au siècle dernier, berceau de l’intrigue originale de cet opéra. En ...
Carmen_1237

À Turin, quelle Carmen pour Anna Caterina Antonacci ?

Le Teatro Regio fait le plein pour l’un des opéras parmi les plus populaires du répertoire lyrique, Carmen de Georges Bizet dont la personnification par la soprano Anna Caterina Antonacci reste pour le moins problématique tant du point de vue théâtral que vocal. Après les échelles, les roulottes, les néons, puis les chaises, les mises en scène actuelles favorisent une scène vidée de tous accessoires. Cette production importée de l’Opernhaus de ...
turin noseda

À Turin, La donna serpente pour Gianandrea Noseda

La direction d’orchestre lumineuse de Gianandrea Noseda sort d'un inévitable oubli le compositeur Alfredo Casella et son unique "grand" opéra (La Favola d’Orfeo étant un opéra de chambre). Un plateau vocal homogène et bien préparé sauve une mise en scène colorée mais quelque peu confuse. Au début du XXe siècle, après le belcanto, après le vérisme, avec un public devenu exigeant, la musique lyrique et ses compositeurs recherchent de nouvelles voies ...
AIDA-Teatro Regio di Torino

A Turin, Amneris sauve Aïda de l’ennui

Dans une production sans grande inventivité théâtrale, l’extraordinaire prestation de la mezzo soprano Anita Rachvelishvili sauve Aïda de Giuseppe Verdi d’un ennui programmé. Quand dans la scène du Nil, Marco Berti (Radamès) retrouve Aïda, il beugle à tous vents un tonitruant « Pur ti riveggo, mia dolce Aïda… » faisant sursauter la moitié de la salle qui venait à peine de s’assoupir à nouveau après un « O patria ! o ...
norma turin

À Turin, Maria Agresta superbe Norma

Cette production de Norma de Bellini, créée en 2002, reprise en 2012, offre le rôle-titre à Maria Agresta. Avec son interprétation, la soprano sicilienne se taille un succès à la hauteur d’une prestation d’exception. La formidable qualité vocale du plateau féminin a soulevé l’enthousiasme du public, qui a ovationné les artistes pendant de longues minutes. Pour le lyricomane, Norma c’est Callas ou Sutherland. Callas pour la tragédienne, Sutherland pour la voix. ...
faust turin

À Turin, admirable Faust visionnaire de Stefano Poda

Une interminable ovation salue un Faust sublimé par une lecture théâtrale chargée de symboles dévoilés dans un écrin scénique somptueux et par la formidable densité musicale d’un Gianandrea Noseda, artiste d’exception. Depuis bientôt quarante ans que votre serviteur assiste à des spectacles d’opéra, jamais son souvenir ne lui a fait connaître telle ovation à l’endroit d’un metteur en scène. Certains spectacles sont applaudis pour leur pertinence ou pour leur beauté esthétique. ...
Ipuritani.02

A Turin, l’esprit du bel canto redécouvert

Dans cette nouvelle production du Teatro Regio de Turin, la direction inspirée d’un orchestre magnifique transmet à la scène l’esprit du bel canto. Comment chanter le bel canto ? Aujourd’hui, ces intrigues d’un autre temps déclamées avec un langage suranné ne collent plus à l’expression actuelle des sentiments humains. De plus, la toute puissance des metteurs en scène les pousse fréquemment à des transpositions souvent hasardeuses pour démontrer l’actualité du drame. ...
petrassi 2 noseda chandos

Petrassi, orchestral et vocal

La série Musica Italiana menée sous la baguette de Gianandrea Noseda pour le label Chandos nous propose un second album dédié à l’œuvre du trop oublié Goffedro Petrassi. Ce disque s’ouvre avec la Partita pour orchestre, l’une de ses très rares partitions à subsister au répertoire. Composée à l’orée des années 1930, elle propose un caractère virtuose, orchestralement brillant et teinté d’un néo-classicisme tout latin oscillant entre le brio d’un Stravinsky ...
otello

Gregory Kunde, l’aujourd’hui Otello de référence

Malgré une mise en scène sans force évocatrice, des costumes et des décors laids, la direction de Gianandrea Noseda galvanise un impressionnant plateau vocal dans un Otello de Verdi de feu à Turin. Gregory Kunde entre dans le cercle envié des ténors verdiens. Quand Gianandrea Noseda lève sa baguette sur les premières mesures de l’ouverture de l’Otello de Verdi, le vent et la tempête jaillissent immédiatement de la fosse. Des mesures ...
chandos petrassi noseda

Goffredo Petrassi, la redécouverte par Gianandrea Noseda

Dans une récente interview, le chef d’orchestre Gianandrea Noseda nous parlait de sa satisfaction de mener cette série de disques Chandos dédiés à la musique italienne symphonique de XXe siècle. Bien oublié, Goffredo Petrassi fut une figure majeure de l’Italie musicale du XXe siècle, il fut un professeur recherché à l’Académie Santa Cecilia de Rome, où il eut, entre autre, comme élève : Ennio Morricone et Peter Maxwell Davis. Si l’on fait ...
Vasily Ladjuk (Onéguine), Svetla Vassileva (Tatiana), Aleksandr Vinogradov (Grémine), Maksim Aksënov (Lensky) © Ramella&Giannese Teatro Regio Torino

A Turin, Onéguine tourne en rond

Le public italien aime l’opéra. Plus encore que l’opéra, il aime le chant, les voix et les chanteurs. A l’entendre applaudir à tout rompre les protagonistes de cette production, on ne peut pas en douter. Quelques belles voix, quelques airs bien chantés et le public transalpin est prêt à pardonner les manquements d’une mise en scène confuse et inaboutie. Dans son avant-propos, le directeur artistique du Covent Garden de Londres qui ...
Ildar Abdrazakov (Filippo II) © Ramella&Giannese – Teatro Regio

A Turin, le meilleur ne fait pas forcément un Don Carlo

Le 200e anniversaire de la naissance de Verdi coïncidant avec celui des quarante ans de la réouverture du Teatro Regio totalement détruit par un incendie en 1936 (il aura fallu 37 ans pour le reconstruire !), l’occasion était trop belle pour cette maison d’opéra, considérée à juste titre comme l’une des meilleures d’Italie d’offrir à son public un beau cadeau avec la reprise de la fastueuse production du Don Carlo ...
hollandais-turin

A Turin, un Hollandais de haut vol

Avec cette reprise de la production de l’Opéra Bastille 2010, le Teatro Regio réussit un « Hollandais » de haut vol. Haut vol musical avec un prise en main de la partition en lui insufflant une énergie et une intensité interprétative formidables. Survolté, Gianandrea Noseda entraîne un orchestre du Teatro Regio en pleine forme dans un déferlant feu d’artifice aux couleurs et aux rythmes chargés d’une puissance peu commune. Dès les premières ...
Ernani.cd.01

Pour Fabio Armiliato et Daniela Dessì, on n’est jamais si bien servi que par soi-même

Pour Fabio Armiliato et la soprano Daniela Dessì, on n’est jamais si bien servi que par soi-même ! Premier de quatre albums comprenant Otello de Verdi enregistré en avril 2011 à l’Opéra Royal de Wallonie, La Fanciulla del West de Puccini enregistré en juillet 2005 au Festival Puccini de Torre del Lago et La Traviata de Verdi en janvier 2010 au Teatro Regio de Parme, cet Ernani de Verdi fait la ...
Ballo In Maschera_une

A Turin, le Regio clôt le Bal de la saison avec brio

Dépoussiérer n’est pas synonyme de transposer. Ainsi dans sa mise en scène créée lors de la saison turinoise de 2003/2004, Lorenzo Mariani situe le drame de Verdi à la belle époque. Si l’intrigue verdienne veut se référer à l’assassinat du roi Gustave III de Suède en 1792, aucun événement ne justifierait sa transposition au début des années 1920 si ce n’est l’occasion pour Maurizio Millenoti d’habiller le plateau de costumes ...
cosi2_turin

Haut de gamme pour Cosi fan Tutte à Turin

Autant Vittorio Borrelli avait convaincu la critique et le public dans sa reprise de la mise en scène de Giuseppe Patroni Griffi pour La Bohème au Teatro Regio de Turin, autant celle du Cosi fan Tutte créé par Ettore Scola en 2003 n’enthousiasme pas. Peut-être que la mise en scène originale du cinéaste ne permettait pas une direction d’acteurs aussi libre que celle que Borrelli semble avoir bénéficié dans l’opéra ...
La boheme2_turin12 (1)

A Turin, la Bohème pour rêver

Créé au Teatro Regio de Turin le 1er février 1896 sous la direction orchestrale d’Arturo Toscanini, et repris près d’une trentaine de fois depuis sa création, « La Bohème » de Giacomo Puccini est un peu l’hymne de cette ville. Pour s’en convaincre, il suffisait de voir la foule qui faisait la queue devant les guichets du théâtre dans l’espoir d’obtenir l’une des rares places encore disponibles. Etrange opéra que « ...
L'Ange-de-Feu1_0212 (2)

À Turin, Valery Gergiev dirige l’Ange de feu

Le maître et son élève. Valery Gergiev, invité de luxe de son probablement plus talentueux élève, Gianandrea Noseda. D’ailleurs, il est là. Dans la salle. Pour entendre ce que le chef russe raconte dans cet opéra de Sergueï Prokofiev. Parce qu’en dépit d’une mise en scène efficace et imagée, c’est de la fosse que jaillissent les images de cette démoniaque aventure. A la tête d’un brillant orchestre du Teatro Regio de ...