Mot-clef : Orchestre national de Lyon

gens berlioz2013

Festival Berlioz 2013 avec François-Frédéric Guy, Leonard Slatkin et Véronique Gens

Pour la 20ème édition du Festival Berlioz, François-Xavier Roth affirme, bravache, que le Festival est devenu le « Bayreuth berliozien que nous attendions tous ». A vrai dire il n’est pas sûr qu’il faille souhaiter une telle destinée à la Côte Saint-André. Laissons à la colline bavaroise ses distributions de luxe, et continuons de faire de la Côte un rendez-vous berliozien symphonique, champêtre et bon enfant, où l’expérimentation et le mélange des genres ...
JGilbert

Brillante soirée hongroise à l’Auditorium de Lyon

L'Auditorium de Lyon a voulu faire découvrir à son public une série d'œuvres de compositeurs hongrois, inspirées à des degrés divers par la musique populaire nationale. Exigeant la participation de deux solistes, et de l'Orchestre National de Lyon au grand complet, ce concert pantagruélique était divisé en deux parties homogènes, chacune centrée sur une œuvre concertante, pour un résultat d'une variété ébouriffante, et qui a largement séduit. La première moitié du ...
Leonard Slatkin©Niko Rodamel

Ravel lyrique en version de concert par Leonard Slatkin

Hasard des calendriers, le versant lyrique de Maurice Ravel est à l’honneur dans la capitale en ce début d’année 2013, avec des représentations scéniques de L’Enfant et les Sortilèges à l’Opéra de Paris, et cette venue Salle Pleyel de l’Orchestre National de Lyon et son directeur musical actuel Leonard Slatkin dans une version de concert de cette même œuvre, couplée logiquement avec L’Heure espagnole. Cette production s’inscrivait plus largement dans ...
naxos slatkin ravel

Ravel prometteur par Slatkin

Après un beau disque Hector Berlioz, l’Orchestre national de Lyon et Leonard Slatkin entament une anthologie Ravel bien venue car au fond, si les albums dédiés aux grands tubes pullulent, les anthologies complètes ne sont plus si fréquentes au catalogue. Passionné de découvertes, on parie que le chef américain saura retrouver des raretés et des orchestrations peu usitées à l’image de la Pièce en forme de habanera orchestrée par Arthur ...
naxos berlioz slatkin

Le solide Berlioz de Slatkin

Pour son premier disque avec l’Orchestre national de Lyon, le chef américain Leonard Slatkin se lance dans la Symphonie fantastique. Ce choix est assez téméraire tant la discographie de l’œuvre est bardée de références historiques de prestige, mais elle est aussi caractérisée par des récentes lectures de très haut niveau : Marek Janowski (Pentatone), Esa-Pekka Salonen (Signum) ou Robin Ticciati (Linn). Quant à l’orchestre de Lyon, on l’avait laissé en état ...
Leonardslatkin © Bruno Amsellem

Leonard Slatkin, en avant Lyon

Le chef d’orchestre américain Leonard Slatkin commence sa deuxième saison au poste de directeur musical de l’Orchestre national de Lyon et il sort son premier disque avec ses musiciens : la Symphonie fantastique de Berlioz. ResMusica rencontre ce chef charismatique, animé de mille projets. « Je suis étonnamment optimiste » ResMusica : Vous êtes l'un des chefs les plus demandés. Qu'est-ce qui vous a convaincu d'accepter la direction musicale de l'Orchestre national de Lyon? Leonard Slatkin : J'avais ...
debussy_naxos_markl

Intégrale Debussy à Lyon

Naxos remet en coffret premium son intégrale des œuvres orchestrales et de certaines transcriptions de Claude Debussy par Jun Märkl et l’orchestre national de Lyon. Il faut parler d’édition premium car Naxos complète les disques parus individuellement par une orchestration du cycle complet des Préludes (Selon Colin Matthews).  Qui plus est le box est esthétiquement assez réussi et tranche avec le design fonctionnel, mais minimal, des disques Naxos. Sur le marché ...
Jean-Guihen Queyras © DR

Coup d’envoi de la Biennale Musiques en scène

Liberté, curiosité, modernité: le slogan imprimé en lettres d'or sur le catalogue de la Biennale Musiques en Scène 2012 – qui fête cette années ses 20 ans - ne saurait mieux résumer l'esprit que son nouveau délégué artistique Damien Pousset veut insuffler à cette manifestation dédiée à la musique d'aujourd'hui et à la création. Rappelons que Musiques en scène s'élabore au sein de Grame, un centre national de création et ...
ton_koopman_lyon_vign

Noël avec Ton Koopman

Tout bien pensé, il est rare que l'on ait envie de parler de l'atmosphère d'un concert. On peut trouver les interprétations plus ou moins réussies, les artistes plus ou moins sympathiques, tantôt froidement professionnels, tantôt gentiment émus. Mais d'ordinaire, le spectateur sur son siège, qui vient savourer quelques instants musicaux, reste retranché dans sa tour d'observation ; quand le concert est réussi, il recueille quelques émotions, dont il jouit personnellement, et ...
naxos_debussy7_markl

Debussy concertant chez Naxos

En complément de son intégrale des œuvres pour  orchestre de Debussy, Jun Märkl et l’orchestre de Lyon se confrontent aux partitions avec instruments solistes du compositeur. L’initiative est éditorialement pertinente car, pour l’instant, aucun disque regroupant ces pièces sur un même album, n’avait été publié sur le marché (pourtant pléthorique)  du disque et le choix des solistes confronte des valeurs sûres et des musiciens à l’orée de leur carrière. Mais le ...
mahler2

Mahler : de l’hyperinflation aux années 2010

Si Mahler commençait à s’imposer durablement dans les années 1970. La décennie 1980 fut celle de l’hyperinflation avec une multiplication des enregistrements. Cette fascination pour le compositeur ne fit que s’amplifier et les disques, même en temps de crise de la musique enregistrée, continuent de se multiplier ! La deuxième partie de cette analyse passe au crible les étapes de cette croissance exponentielle. L’hyperinflation des intégrales Entre 1980 et 1995, le ...
Fin de l’intégrale Debussy de l’Orchestre de Lyon

Fin de l’intégrale Debussy de l’Orchestre de Lyon avec Jun Märkl

Avec ces deux volumes, Jun Märkl et son orchestre de Lyon complètent leur intégrale de l’œuvre pour orchestre de Claude Debussy. Sur le papier, l’entreprise était triplement pertinente car les seules intégrales Debussy d’orchestres français remontent à celles de Manuel Rosenthal et l’orchestre de l’opéra de Paris (disques Adès) et de Jean Martinon et l’orchestre national de l’ORTF (EMI). De plus, cette initiative était louable à une époque où les ...
Debussy bien servi par l’orchestre de Lyon

Debussy bien servi par l’orchestre de Lyon

Jun Märkl continue, avec constance et opiniâtreté, son intégrale orchestrale de l’œuvre de Claude Debussy à la tête de ses musiciens de Lyon. Le premier volume de cette somme, publié en 2008, avait été très fraîchement accueilli dans ces colonnes. Mais force est de constater qu’à force de fréquenter Debussy et de travailler son propos, le chef, et ses troupes, arrivent à un niveau pertinent. Même si, dans ces œuvres ...
Ilan Volkov

L’effet Volkov continue !

Voilà un concert plein de belles surprises et généreux en satisfactions musicales. En premier lieu, la création de Pierre d’éclair d’Edith Canat de Chizy asseoit la singularité de la compositrice, définitivement en dehors des modes. «Le titre est de René Char : toute la mystique du poète est concentrée dans ces deux mots dont le rapport est à la fois antinomique et fusionnel. Antinomie de l’immobile et de la fulgurance, de la ...
Le Berlioz intérieur de Serge Baudo

Le Berlioz intérieur de Serge Baudo

Si L’Enfance du Christ est objectivement l’une des œuvres les moins populaires de Berlioz, les amusantes conditions de sa composition sont bien connues : ce cher Hector, qui s’ennuyait dans une soirée carte répondit à un défi de l’architecte Joseph Duc en créant une musique pour son album. Il choisit volontairement une tonalité naïve et douce pour écrire le chœur des bergers adressant ses adieux à l’enfant Jésus, puis se joua ...
Impériale Elisabeth Leonskaya

Impériale Elisabeth Leonskaja

Pour conclure un cycle russe lyonnais, l’Orchestre National de Lyon avait invité le chef Vladimir Fedoseiev et surtout la très grande Elisabeth Leonskaja, qui se produisait pour la première fois à l’Auditorium Maurice Ravel. Le concert débutait par une rareté de Chausson, Viviane. Ce court poème symphonique, première véritable composition orchestrale de l’auteur de la Symphonie en si bémol majeur, témoigne de sa fascination pour les légendes arthuriennes. Tout ...
Les malheurs de Geneviève de Brabant

Genoveva à Paris : les malheurs de Geneviève de Brabant

Mythe fondateur de A la Recherche du Temps perdu, inspiration de Satie et d’Offenbach, Geneviève de Brabant n’a pas porté chance à Schumann. Le livret, qui lui a coûté tant d’efforts, a toujours été considéré comme indigne, bien qu’il exploite assez efficacement la légende pour ménager des situations dramatiques. L’œuvre n’a jamais été en faveur sur les scènes, victime de diverses avanies, notamment la concurrence immédiate de Lohengrin et un ...
Jun Märkl à la conquête de l’Est

En terre d’élection?

Avec toutes les tensions qui agitent l’ONL depuis le début de saison, on se rendait à ce concert avec un peu d’appréhension... Bien mal nous en aura pris de douter tant une nouvelle fois l’orchestre aura donné le meilleur, prouvant son incroyable motivation et sa capacité à répondre présent aux grands rendez-vous. Après un concerto pour piano de Schumann transcendé par Nelson Freire, il incombait au deuxième concerto de Brahms, chef-d’œuvre ...
Nelson Freire joue Schumann

Nelson Freire joue Schumann

Orchestre National de Lyon Il y avait la foule des grands soirs en ce jeudi d’avril pour applaudir Nelson Freire dans le Concerto pour piano de Schumann. Dès les premières mesures de l’impétueux premier mouvement, Freire nous immerge dans un univers à la poésie sonore impalpable. Tout est clair-obscur, liquidité, délicatesse et confidence dans ce pianisme qui ne martèle point, ne cogne jamais, fuit le démonstratif et l’autosatisfaction. Fluidité du discours, ...
lawrence_foster_09

Tant qu’il y aura l’Amérique

Orchestre National de Lyon Alors qu’un beau disque Messiaen sort chez Naxos, L’ONL nous proposait en ces jours de l’Avent un programme 100% américain. A l’exception de la rare Sérénade pour cordes de Bernstein, le concert affichait trois tubes du répertoire pour orchestre. Programme de fête avec un père Noël qui a roulé sa bosse un peu partout dans le monde, Lawrence Foster -auteur d’une intégrale remarquée des concertos de Beethoven ...
Mention Honorable

Mention Honorable

Orchestre National de Lyon Curieusement intitulé «Couleurs du Nord» (Nielsen, Grieg mais aussi Dvořák étaient au programme), ce concert de l’Orchestre National de Lyon, quinze jours après une superbe Sixième de Mahler sous la direction de Simone Young, n’a pas atteint le même niveau d’excellence. Avec un pianiste dont la maîtrise technique n’est plus à démontrer – Lars Vogt - et un chef d’orchestre qui a fait des prodiges au Danemark ...
Belle entrée en Mahler

Belle entrée en Mahler avec Simone Young

Orchestre National de Lyon Alors que la polémique consécutive à l’arrivée de Laurent Langlois à la direction de l’ONL et ses démêlés avec Jun Märkl commencent à s’essouffler, tout en ayant laissé des traces indélébiles, l’Auditorium Maurice Ravel créait l’évènement en invitant la chef d’orchestre Simone Young, quatre ans après un programme Verdi-Respighi qui avait marqué les mémoires. Pour cette deuxième invitation, Simone Young avait choisi la plus aboutie sans doute des ...
Une brillante soirée de clôture

Une brillante soirée de clôture

Festival international de Besançon L’édition 2009 du Festival de Besançon, version longue puisqu’elle accueillait cette année le 51ème concours international de Jeunes chefs d’orchestre, s’achevait ce samedi 23 Septembre par un concert de très haute tenue donné par l’orchestre National de Lyon sous la direction précise autant que passionnée de leur chef Jun Märkl. Au programme et pour débuter la soirée, le triptyque Omen (Présage), une des plus belles pages orchestrales ...
Forza Italia!

Forza Italia!

Orchestre National de Lyon Dès les premières mesures de l’ouverture de La Forza del Destino, enlevée avec un brio étourdissant par Jun Märkl, le ton est donné : le concert d’ouverture de la saison de l’ONL, battant pavillon italien, sera d’une haute qualité musicale. Avec au menu Verdi mais aussi Tchaïkovsky, Prokofiev, Paganini et Rota : abondance de mets pour un orchestre qui tient une forme olympique! Ce n’est pas les spectateurs des ...
Mer et transfiguration ?

Mer et transfiguration ?

L’orchestre national de Lyon fait un retour au disque avec le premier volume d’une intégrale de l’œuvre orchestrale de Claude Debussy. Initiative intéressante et judicieuse car la seule « intégrale » quasi complète reste celle de Jean Martinon enregistrée dans les années 1970, avec l’orchestre de Paris, pour EMI. Bien malheureusement, ce premier tome, consacré à quelques tubes s’avère très insuffisant dans un contexte discographique de haut vol. Le principal problème ...
La pesanteur et la grâce

La pesanteur et la grâce

C’est dans le sillage de Wagner que Jun Märkl, directeur musical de l’Orchestre National de Lyon depuis 2005, a composé ce programme parisien. Avec un contrepoint étonnant, véritable centre de gravité de la soirée : un concerto pour violon de Mozart sous les doigts de Julia Fischer. L’empreinte du maître se déploie d’abord avec l’ouverture de Faust (1855) dans laquelle l’orchestre peine à trouver ses marques. Techniquement, question de mise en ...
pierre-laurent_aimard

« Le feu sacré » de Pierre-Laurent Aimard

Domaine privé « Réunir en un même concert symphonique trois versions du mythe fondateur de celui qui a tenu le dieu des dieux en échec m’a tenté… » déclare Pierre-Laurent Aimard dont le « Domaine privé » - du 26 mars au 8 avril à la Cité de la Musique – s’ouvrait sur la figure du Prométhée illustrée par trois compositeurs visionnaires, Beethoven, Scriabine et Luigi Nono. Thème beethovénien par excellence, le ...
L’épure du rêve

Lady Sarashina de Péter Eötvös, l’épure du rêve

Le compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös est l’invité d’honneur de la biennale de Musiques en Scène qui se déroule à Lyon du 4 au 20 Mars. Associé au directeur artistique James Giraudon pour la programmation de cette quatrième édition, Péter Eötvös rend un hommage appuyé à Karlheinz Stockhausen - dont il fut d’abord le copiste (!) puis le pianiste et le percussionniste – en programmant l’essentiel de sa ...
Auditorium en feu !

Auditorium en feu !

Orchestre National de Lyon Un beau programme en perspective à l’auditorium de Lyon ce soir ! Du symphonique en présence de grands solistes, tels Alexandre Tharaud ou le médiatique Thierry Escaich. Inspirée de La Primavera de Botticelli, Printemps, la suite symphonique composée par Debussy à Rome en 1887 (notons qu’en raison d’une histoire « complexe », l’orchestration est à mettre au crédit d’Henri Büsser sous la supervision de Debussy), arbore de beaux paysages fantastiques ...
Au delà des mots

Au delà des mots

Certains concerts laissent sans voix. Comment exprimer l’explosion des sens sans la dénaturer ou tomber dans le grandiloquent excessif mais stérile ? Ce n’est pas grave, cette musique est grandiloquente et excessive, me direz-vous. Certes, et c’est bien ce qui fait que le public s’est précipité à ce concert. Le concerto pour violon de Beethoven fait maintenant tellement partie de ces incontournables de la musique classique qu’on en viendrait presque à oublier la ...