tous les dossiers(1)

Opéras

beczala_antonacci-werther-liceu-c2ae-a-bofill

Piotr Beczala, extraordinaire Werther au Liceu

« Ets el millor tenor del món ! » (« Tu es le meilleur ténor du monde ! ») crie un spectateur en catalan à Piotr Beczala après son interprétation du célèbre air « Pourquoi me réveiller ? » Alors que la mise en scène de Willy Decker tourne un peu partout dans le monde depuis près de vingt ans, l’événement autour de ce spectacle était le retour de Werther au Liceu après presque vingt-cinq ans d’absence (la dernière ...
img_0138

Kamchatka, le premier opéra de Daniel D’Adamo au Théâtre Dunois

On avait apprécié son monodrame La Haine de la musique, donné à la Maison de la Musique de Nanterre en février 2015. Avec Kamchatka, le compositeur franco-argentin Daniel D'Adamo signe son premier ouvrage lyrique. Créé en novembre 2016 au Teatro Colón de Buenos-Aires, l'ouvrage est donné dans sa version française au Théâtre Dunois pour sept représentations tout public et dix séances scolaires. Kamchatka est à l'origine un scénario de film écrit ...
img_0107-orphee-eurydice-2017-gilles-abegg_opera-de-dijon

Le retour d’Orphée à Dijon

Après L’Orfeo de Monteverdi donné à Dijon en octobre, voici venu le temps d’Orphée et Eurydice de Gluck. La confrontation des styles, la manière de traiter le même mythe par deux compositeurs majeurs de l’histoire de l’opéra, offrent un plaisir musical et intellectuel des plus intenses. En outre, l’angle sous lequel les deux metteurs en scène ont choisi de montrer cette histoire clé est radicalement différent. Après un Orfeo assez ...
Orpheus in der Unterwelt

Orphée aux enfers à Stuttgart, pas pour rire

Pas beaucoup plus d'esprit que de substance dans un Orphée aux Enfers peu festif. Même dans le temple du théâtre musical sérieux qu'est Stuttgart, il n'est pas interdit de se divertir pour les fêtes : cette année, c'est Offenbach qui est au programme, en allemand comme on le faisait à son époque. Le problème de ce spectacle commence là : la démarche n'est pas illégitime, même si elle oblige l'oreille des ...
Don Giovanni
von Wolfgang Amadeus Mozart
in italienischer Sprache mit deutschen Übertiteln
Wiederaufnahme
13. November 2016


Musikalische Leitung: Willem Wentzel
Regie: Andrea Moses
Bühne und Kostüme: Christian Wiehle
Choreografie: Jacqueline Davenport
Licht: Reinhard Traub
Chor: Christoph Heil
Dramaturgie: Hans-Georg Wegner, Moritz Lobeck

Auf dem Bild: Shigeo Ishino (Don Giovanni),  Bernarda Bobro (Donna Anna),  Michael Nagl (Masetto),  Sebastian Kohlhepp (Don Ottavio),  Adam Palka (Leporello)

Foto: Martin Sigmund

Don Giovanni, festival de la blague à Stuttgart

Andrea Moses noie Mozart sous l'humour facile : dommage pour la musique. Ottavio et Anna repoussent leur mariage d’un an ? Quelle rigolade ! Elvire se retire dans un couvent ? Trop drôle ! Quand vient le sextuor final de ce Don Giovanni, cela fait bien une demi-heure que la metteuse en scène a épuisé son répertoire de petites blagues, mais le public ne va pas s’arrêter en si bon chemin, et il était dit ...
romeo_o_048

Zingarelli et les amants de Vérone à Schwetzingen

Une mise en scène un peu limitée pour Giulietta e Romeo, belle œuvre de Niccolò Antonio Zingarelli qui n'avait pas été représentée sur scène depuis les années 1830, servie par une distribution de premier plan. Allons bon. Comme si le rôle de méchant de l'histoire ne lui suffisait pas, voilà le cousin Tybalt devenu par la magie de l'opéra le fiancé de Juliette - heureusement, il respecte les règles de l'art ...
orlando-paladino-03

A Fribourg, Orlando Paladino brillant d’humour

Sans les moyens des grandes maisons d’opéra, l’Opéra de Fribourg avec son unique production annuelle prouve sa capacité d’enthousiasmer le public (et le critique) dans un Orlando Paladino de Joseph Haydn réussi grâce à une mise en scène enjouée, une remarquable direction d’acteurs et une distribution vocale de haut vol. Depuis des mois Alexandre Emery, le directeur général de l’Opéra de Fribourg, tentait de communiquer son enthousiasme pour l’Orlando Paladino de ...
la-vie-parisienne-02

La Vie Parisienne envahit Lausanne

Les grosses ficelles de La Vie Parisienne de Jérôme Savary présentées à Lausanne en 2005 sont encore dans les yeux des spectateurs quand s’ouvre le rideau sur cette nouvelle production. Alors qu’on riait assez grassement (quand on était certain de ne pas être épié par son voisin) sur les gags à deux balles du metteur en scène argentin, on sourit joliment au spectacle plus finement agencé de Waut Koeken. Le décor ...
laboheme-03

Paolo Arrivabeni enlace La Bohème à Genève

La nouvelle production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini affirme l’incontestable magnificence de la musique à travers la superbe direction d’orchestre de Paolo Arrivabeni et la bouleversante Mimi de Nino Machaidze. Pourquoi cet opéra réussit-il toujours à émouvoir bien que presque tous les spectateurs en possèdent des incontournables références discographiques ? Peut-être parce que la musique de Puccini s’inscrit au-dessus de l’intrigue, de l’image, de la scène. Parce que cette ...
Anna Netrebko retrouve le Macbeth controversé de Martin Kušej

Anna Netrebko retrouve le Macbeth controversé de Martin Kušej

Le public s’est déplacé des quatre coins de l’Europe pour (ré)entendre la Lady Macbeth d’Anna Netrebko à Munich dans la toujours très controversée production de Martin Kušej. Bien lui en a pris tant la soprano y est apparue souveraine et au sommet de ses moyens. Le livret du Macbeth de Verdi est assez proche de la pièce de Shakespeare qui inspire souvent beaucoup les metteurs en scène. D’inspiration, Martin Kušej n’en ...
turandot_stemme_munich

Une Turandot sacrifiée à Munich

Turandot est rare sur les scènes françaises depuis une dizaine d'années. Il faut donc se rendre à Munich pour entendre la grande tenancière actuelle du rôle, Nina Stemme. Hélas, le choix de la version purement puccinienne, amputée du final d’Alfano, prive la soprano suédoise du triomphe auquel elle pouvait légitimement prétendre. Nous ne reviendrons pas sur la mise en scène de la Fura Dels Baus, déjà commentée ici, si ce n’est ...
50126-histoires-sacrees-phdelval-614

Sacrées histoires de Charpentier à la Chapelle Royale

La période de Noël à la Chapelle Royale correspond à une programmation de musique religieuse foisonnante comprenant cette année les Histoires Sacrées de Marc-Antoine Charpentier par l’ensemble Correspondances, en résidence au Théâtre de Caen depuis cette année. La première aventure théâtrale de Sébastien Daucé et de son ensemble se révéle bien prometteuse. Sous la complicité de Vincent Huguet, la qualité individuelle des interprètes associées à l’équilibre et à l’énergie collective, ...
Bern 24.11.2016 - GP zu Le Nozze di Figaro von Wolfgang Amadeus Mozart. Premiere: Samstag, 26. November 2016
© Annette Boutellier

Musikalische Leitung Kevin John Edusei
    Regie Markus Bothe
    Bühne Kathrin Frosch
    Kostüme Justina Klimczyk
    Chor Zsolt Czetner
    Dramaturgie Katja Bury

    Berner Symphonieorchester
    Chor Konzert Theater Bern
    Barbarina Daniela Ruth Stoll
    Susanna Oriane Pons
    La Contessa Sophie Gordeladze
    Cherubino Eleonora Vacchi
    Marcellina Claude Eichenberger
    Basilio Andries Cloete
    Don Curzio
    Il Conte Todd Boyce
    Figaro Jordan Shanahan
    Bartolo Stephen Owen
    Antonio Kai Wegner

A Berne, laborieuses Noces de Figaro

Une interprétation trop personnelle de la comédie de Beaumarchais par le metteur en scène Markus Bothe embourbe cette production des Nozze di Figaro dans une vision laborieuse et dépourvue de l’humour, comme des enjeux amoureux, sociétaux et hiérarchiques du chef d’œuvre de Mozart. Dix ans que les spectateurs bernois n’avaient plus entendu Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart dans leur théâtre d’opéra. C’est dire si cette production était attendue. ...
jm161520

L’île du rêve de Reynaldo Hahn : envolez-vous en première classe

En programmant le premier opéra de Reynaldo Hahn, le théâtre de l’Athénée permet au spectateur de découvrir une musique riche et élégante et de se replonger dans l’œuvre de Pierre Loti. Surtout, grâce à un orchestre chambriste et à l’intimité que procure le théâtre de l’Athénée, il ressuscite avec une nostalgie heureuse l’esprit des salons parisiens de la fin du XIXe siècle. Sans conteste, une expérience rare à ne pas ...
lady_macbeth_a-_kampe_misha_didyk_c_w-hoesl_

Lady Macbeth de Munich, opéra pour orchestre

Quand distribution et mise en scène déçoivent, il reste toujours Kirill Petrenko. On ne peut pas toujours proposer, dans les grandes maisons d'opéra, les mises en scène les plus avant-gardistes, mais Lady Macbeth de Mtsensk est de ces œuvres qui appellent l'audace. C'est pourtant à Harry Kupfer que l'Opéra de Bavière a fait cette fois appel, et le résultat est plus timoré encore qu'on aurait pu le craindre. Kupfer se repose ...
5840379e0000000000000000_medium

Les voix à l’honneur dans Iphigénie en Tauride au Palais Garnier

En passant les grilles du Palais Garnier, on se demandait, un peu atterrée, quelle mouche nous avait piquée de nous porter volontaire pour ce spectacle, dont la mise en scène en 2006 nous avait profondément affligée, si ce n'est une distribution plus que prometteuse. Or, la soirée s'est révélée absolument magnifique. Krzysztof Warlikowski a manifestement repensé sa production de bout en bout, et l'a débarrassée de tous les éléments qui la ...
csm_fg_elisir_d_amore_2-_akt04_una_furtiva_lagrima_f50d1863e2

L’Elisir d’amore à Munich : Pretty Yende, David Bösch et la routine

La mise en scène de David Bösch garde quelques qualités dans une reprise plutôt routinière dont se détache Pretty Yende. En décembre 2009, le jeune metteur en scène David Bösch faisait ses débuts à l'Opéra de Bavière avec cette production de L'Elisir d'amore, et cette première réussite ouvrait la voie à quelques spectacles inoubliables, notamment un déchirant Orfeo de Monteverdi. Six ans et un jour après la première de L'Elisir, que ...
Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

À défaut de convaincre totalement, la réunion improbable de Cavalleria Rusticana et de Sancta Susanna permet à l’Opéra de Paris d’élargir son répertoire et de faire découvrir au public parisien l’œuvre d’Hindemith. La réussite d’une soirée vient parfois de là où l’on ne l’attend pas. Mario Martone tente de justifier ce rapprochement par l’approche commune de la sensualité et de la passion sous l’emprise de la morale religieuse. C’est vrai mais ...
Le Mandarin Merveilleux et le Château de Barbe-Bleue en diptyque

Le Mandarin Merveilleux et le Château de Barbe-Bleue en diptyque

Donnés dans un décor unique, les deux chefs d’œuvre de Bartók gagnent en unité thématique et en cohérence dramatique. La sublime orchestration du compositeur hongrois en ressort triomphante. Excellente idée que de coupler le ballet de Béla Bartók Le Mandarin merveilleux avec l’unique opéra du compositeur, Le Château de Barbe-Bleue. Même si les deux œuvres diffèrent radicalement en termes de genre et d’esprit, leurs contenus thématiques ne sont pas aussi dissemblables ...
À Turin, le somptueux Samson de Gregory Kunde

À Turin, le somptueux Samson de Gregory Kunde

Les moyens scéniques et musicaux nécessaires pour mettre sur pied un ouvrage comme Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns, fait comprendre la rareté de ses représentations. Le Teatro Regio de Turin relève brillamment le défi en présentant une superbe production de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’opéra français, même si le ravissement des yeux supplée un plateau parfois décevant. Un grand mur accolé d’un escalier et deux portes monumentales (les ...
Komische Oper Berlin "DIE ZAUBERFLOETE"

La Flûte très enchantée du Komische Oper

C'est une mise en scène qui a fait le tour du monde. Après son triomphe dans de nombreux pays, et en attendant Paris en novembre 2017, La Flûte enchantée de Barrie Kosky et Suzanne Andrade revient à sa première maison : le Komische Oper de Berlin. Dans cet éblouissant alliage de vidéos animées, où on voit littéralement des éléphants roses, on s'amuse, s'ébahit mais aussi et surtout, on y retrouve ...
spyres

Ermione au TCE : magistrale bascule des rôles

L'opéra Ermione de Rossini, créé en 1819 au Teatro San Carlo de Naples, n'est pas celui qui a connu le plus beau succès de postérité, mais il comporte d'admirables pages musicales qui font évoluer l'action à partir du canevas d'après Andromaque de Jean Racine. Devant répondre à des exigences techniques effroyables, chacun des chanteurs ce soir-là aura donné une image impressionnante de ce que Rossini pouvait écrire et quels chanteurs ...
http-_com-ft-imagepublish-prod-us-s3-amazonaws-com_81c8a8a4-9c43-11e6-8324-be63473ce146

A la Scala, des Noces de Figaro très rock’n’roll

Quand Mozart est donné comme on aime l’entendre, cela provoque des émotions profondes, que peu d’autres compositeurs parviennent à nous faire percevoir de la même manière. C’est le cas dans la toute nouvelle production des Noces de Figaro du Teatro alla Scala, dirigée par un parfait Franz Welser-Möst. Tout le pouvoir évocateur de la musique du compositeur est là, dans une nouvelle mise en scène plaisante, interprétée par un plateau ...
img_7260

Le premier meurtre de Lavandier avec les forces vives du Balcon

Il y a une belle complicité entre Arthur Lavandier et les musiciens du Balcon  avec qui le jeune compositeur – tout juste 29 ans – a notamment monté sa première réalisation scénique, De la terreur des hommes, en 2011, à l’église Saint-Merri. Pour l'Opéra de Lille, avec la « bande » inséparable du Balcon, son chef Maxime Pascal et la collaboration étroite des librettiste et metteur en scène, Lavandier signe son troisième ouvrage ...
faust1

Castorf : sans Faust à Stuttgart

Dynamiteur en chef, Frank Castorf politise Faust : critique du capitalisme, du consumérisme et du colonialisme, sa partition scénique ultra virtuose servie par une belle distribution oublie cependant parfois les fondamentaux de Gounod. Récemment récompensé du titre d’Opéra de l’année – décerné par la revue Opernwelt –, Stuttgart ouvrait véritablement sa saison avec une première Première attendue. Directeur de la Volksbühne, Frank Castorf qui avait mis le landernau wagnérien en émoi avec sa ...
elektra_050

Berlin : Elektra, Herlitzius, Chéreau

Historique, toujours historique : musicalement et scéniquement, Elektra vue par Chéreau est un triomphe à Berlin comme ailleurs. Il y a trois ans que cette ultime production de Patrice Chéreau bouleverse le monde lyrique, à Aix d'abord, en DVD peu après, récemment au Met et à Helsinki. Avant-dernier des coproducteurs initiaux à accueillir la production, la Staatsoper de Berlin en affiche seulement cinq représentations cet automne, avec une distribution très proche ...
d37521a8be-w-326

La Force du destin a encore frappé à Bâle

Courageux pari que celui de monter La Force du destin. Bâle, qui n'a décidément pas froid aux yeux cette saison, fait appel à Sebastian Baumgarten. Etait-ce le bon choix ? 1861 : à Saint-Pétersbourg, la créatrice du rôle de Leonora tombe malade. 1862 : sa remplaçante se voit privée à jamais de scène au lendemain de la première. 1960 : à New York, le baryton américain Leonard Warren meurt avant d'entrer en scène. 1971 : à ...
La Favorite à Munich, une rareté magnifiée par Elīna Garanča

La Favorite à Munich, une rareté magnifiée par Elīna Garanča

Une œuvre théâtralement impossible, bien servie par quelques chanteurs d'exception. Depuis que Nikolaus Bachler en a pris la tête, l’Opéra de Bavière a suivi avec constance la piste de l’opéra français et surtout italien de la première moitié du XIXe siècle qui n’était guère sa spécialité : certes, Edita Gruberova avait détenu pendant de longues années une sorte d’exclusivité sur quelques titres de bel canto, mais c’était bien tout. Quelques mois à ...
italienne-a-alger-met

L’Italienne à Alger au Met dirigée par James Levine

L’Italienne à Alger classique mais convaincante de la production de Jean-Pierre Ponnelle a séduit le public new-yorkais du Met, qui a retrouvé à cette occasion « son » chef attitré, James Levine. Cet opéra-bouffe réunit tous les ingrédients du drame amoureux : jalousie, séduction, manipulation, sur fond de patriotisme italien. Une bonne dose d’humour donne à cette œuvre de jeunesse de Rossini un caractère de comédie légère qui fait rire de bon cœur. Ildar Abdrazakov ...
aelisir_damore_onr_photoklarabeck_pg8753

Strasbourg : un Elixir d’Amour champêtre aux couleurs de l’Italie

Pour sa première réalisation scénique en France, Stefano Poda s’affronte à l’Elixir d’Amour. « La légèreté est la chose la plus difficile à traiter pour moi, et la plus dangereuse » confie-t-il dans l’interview du programme de salle. Et en effet, son univers très conceptuel et symbolique s’accorde avec peine à l’apparente simplicité teintée d’humour de l’œuvre de Donizetti. Avec plus de cent mises en scène d’opéra à son actif, Stefano ...
 

Banniere-clefsResMu728-90