Mot-clef : Ballet du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg

Muenchner_Philharmoniker__Valery_Gergiev__Helene_Grimaud_credit_Hans_Engels

Gergiev et Grimaud à Munich, festival de couleurs

Un concerto de Beethoven passionnant, un Petrouchka inhabituel : Valery Gergiev ne fait rien comme les autres, et cette fois, avec un plein succès. Tout fraîchement confirmé dans son poste de directeur musical des Münchner Philharmoniker (jusqu'en 2025), Valery Gergiev partage les esprits, ceux du public munichois, ceux de la critique, et même ceux des musiciens de l'orchestre. En entendant, pour entamer le concert, les Symphonies d'instruments à vent de Stravinsky ...
dvd-cendrillon-mariinsky

Cendrillon, revisitée par Ratmansky

Chorégraphiée en 2002, la Cendrillon d’Alexei Ratmansky ne parvient pas à se démarquer de la version de Noureev. Décidément, les Russes sont friands de Cendrillon! Après Marius Petipa et Lev Ivanov en 1893 puis Rudolph Noureev en 1986, Alexei Ratmansky est le troisième chorégraphe russe à s’attaquer au conte de Perrault. Si la version de Petipa est aujourd’hui oubliée, celle de Noureev fait référence. Difficile pour Ratmansky de sortir des pas ...
Sylvia 2

Sylvia au Mariinsky, Chasseresse sur le territoire de l’amour

Le Ballet du Mariinsky a fait entrer lors de son festival annuel une œuvre fort emblématique du répertoire de la troupe du Royal Opera House : Sylvia de F. Ashton, dont la présence sous les cieux russes pose singulièrement la question de la raison pour laquelle une troupe souhaite faire entrer dans son quotidien ce qui n’est habituellement pas le style qu’elle connaît et qu’elle défend. On pouvait donc douter ...
Sacre

Du contemporain au Mariinsky

Comme nos voisins Outre-Manche appellent ceci, un triple bill au Mariinsky qui permet à la troupe d’exploiter des facettes du répertoire contemporain. En premier lieu, Infra, de Wayne McGregor, dont c’est un des ballets les plus éloignés de son habituelle tendance à considérer le corps humain comme sujet d’expérimentations sur la recherche de l’extrême ; non pas qu’il n’y ait pas les hyperextensions, les bizarreries dans les combinaisons physiques, mais ...
ANNA KARENINA.2012

A Genève, Anna Karénine entre en danse

Quelle leçon ! Rarement il a été donné à votre serviteur d’assister à un spectacle aussi abouti. Une leçon. Une leçon de danse, de musique, de chorégraphie, de dramaturgie, de mise en scène, de décors, de costumes, d’énergie, d’inventivité, de technique, d’humilité. En un mot comme en mille : un leçon d’art. Annoncé du bout des lèvres en début de saison par le Grand Théâtre de Genève, la venue du ballet ...
Jewels_mariinski

Joyaux de Balanchine au Mariinsky: une certaine modernité

Le Théâtre du Mariinsky édite en DVD Joyaux (Jewels) de Balanchine. La particularité de cet enregistrement réside en une prise de vue assez originale mais pas forcément heureuse, pour du ballet. Utilisant fréquemment des travellings avant, l’impression est souvent donnée d’être carrément sur la scène : le spectateur devient voyeur, non pas tant de l’effort physique que de la connexion entre les danseurs. Or, la danse doit bénéficier d’un espace ...
Sucrerie pétersbourgeoise

La Belle au Bois Dormant au TCE, sucrerie pétersbourgeoise

Ballet féerique à souhait, la Belle au Bois Dormant aurait pu être un écrin parfait pour la troupe du Ballet-Théâtre de Saint-Pétersbourg, qui se produisait cette année encore sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées. Un choix qui s’est malheureusement avéré trop ambitieux, puisqu’il a laissé transparaître les limites techniques de la compagnie. Le ballet, qui bénéficie d’une mise en scène soignée (un grand bravo en particulier à la costumière Galina ...
Pas forcément à son avantage

Pas forcément à son avantage

Gala de Danse Le gala qui clôture la traditionnelle semaine de danse du Mariinsky en fin d’année dans la très russophile Baden-Baden est d’un bilan mitigé. Le programme, censé représenter une certaine excellence de l’École Vaganova laisse surtout visible une grande carence quant à la coordination globale de l’ensemble ; cela est constatable devant des Études qui devraient être sortis d’un livre d’exercices, et malheureusement le corps de ballet est peu à ...
Voir Lopatkina

Voir Lopatkina dans le le Lac des Cygnes

Un énième rapport du Lac ? Comment témoigner du plus juste intérêt que celui de voir le même ballet avec la même distribution qui s’exerce depuis de si nombreuses années ? On mesure la pieuse rareté de chacune des représentations d’Ulyana Lopatkina comme autant de nécessité de se reconstituer suffisamment de vigueur et de force intérieure pour la suivante. Dans une temporalité autre, dans la ville magnifiée et méconnaissable de Baden-Baden, on ne peut ...
Un conte comme un autre

Casse-Noisette, un conte comme un autre

Il faut inévitablement un Casse-Noisette pour Noël... Mais quelle version retenir? Quand il subsiste des embryons de chorégraphie de Petipa, comme pour le Lac, ou la Bayadère, il y a un consensus autour des ballets. En revanche, pour ce ballet que l’on a trop vite fait de mettre dans la hotte du Père Noël, le conservatisme s’oppose au néo-réalisme. Le Mariinsky reprend donc pour la ville balnéaire de Baden-Baden la version ...
Simplicité impériale

La Belle au Bois Dormant par le Mariinsky, simplicité impériale

Alors que Baden-Baden se couvre d’un manteau neigeux, le Festspielhaus, bien chanceux d’avoir le Mariinsky pour les fêtes de fin d’année, se donne des airs du prestigieux Théâtre de Saint Pétersbourg. Pour un Noël en règle, la Belle en Bois Dormant dans la version de Sergeyev de 1952. La scénographie est simple, lisible, sans encombres ni fioritures narratives. Les costumes sont d’une simplicité désarmante, voire même assez rustiques : les couleurs ...
Ou l’art de jouer sur les allégories

Le Petit Cheval Bossu ou l’art de jouer sur les allégories

Le Petit Cheval Bossuest un ballet tiré d’un conte populaire russe en vers. Le chorégraphe Alexei Ratmansky nous offre du neuf et de l’original. Il est actuellement considéré comme le seul chorégraphe russe à s’exprimer dans le langage de la danse classique contemporaine et semble fortement inspiré par le style pluriforme de Diaghilev. L’ensemble est imprégné d’un ton, d’un humour et d’un folklore spécifiques à la culture populaire russe. A ...
Stravinsky et les Ballets russes : retour aux origines

Stravinsky et les Ballets russes : retour aux origines

C’est une musique et des ballets d’exception que l’on découvre dans ce DVD tourné récemment au fameux Théâtre Mariinsky de Saint Pétersbourg. Son orchestre et ses danseurs, galvanisés par la direction musclée et exigeante de Valery Gergiev, constituent la colonne vertébrale d’un spectacle en tout point inoubliable. Pour L’Oiseau de feu les organisateurs ont eu la riche idée de s’appuyer sur la chorégraphie et le livret de Michel Fokine (1910). ...
Glamour et faste

Gala de Danse à Saint Pétersbourg : Glamour et faste

Le neuvième festival international de danse se terminait comme il se devait par un gala, où nombres d’Étoiles figuraient dans un programme éclectique. Nous n’avons pas été totalement convaincus de l’utilité de mettre au programme Who Cares ?, la troupe s’imprimant mal dans la mouvance jazzy qu’exige Balanchine et par dessus tout Gershwin. Évidemment, Igor Zelensky se taille la part du lion, avec une présence indéniable, remplissant le rôle masculin ...
Victorieuse

Le Lac des Cygnes au Mariinsky : Victorieuse

Fer de lance du Mariinsky, le Lac des Cygnes proposé dans le cadre du festival international annuel s’est révélé assez décevant. Le corps de ballet fut tout juste correct, et l’on est surpris de nombreuses fois de constater des décalages entre les différents groupes qui manifestement ne cherchent pas la même cohésion en tous points, en tout instant. Ce défaut serait moindre si un quelconque aspect concerné avait été utilisé ; ...
Vers un nouveau genre ?

Le Petit Cheval Bossu, vers un nouveau genre ?

Que le télescopage et la diversité des troupes classiques en Russie créent nombre d’occasions cocasses ! En une semaine ont lieu pas moins de trois (re)créations (Coppélia, le Petit Cheval Bossu, le Corsaire) dans trois théâtres différents (Bolchoï, Mariinsky, Mikhaïlovsky) avec des chorégraphes (Ratmansky, Vikharev, Ruzimatov), officiant dans l’un ou l’autre, et reprenant des ballets dans les théâtres qui n’avaient pas cette œuvre dans la même forme à leur répertoire. Le Petit ...
A la croisée des styles

Don Quichotte au Mariinsky, à la croisée des styles

Des équipes insolites sont formées lors du festival organisé par le Mariinsky, le théâtre mélangeant des artistes étrangers invités pour l’occasion et des danseurs locaux. Le couple exotique et assez improbable Valdes-Sarafanov ne captive pas particulièrement, tant de nombreux accrochages dans le partenariat semblent être le défaut de mise en comparaison de leurs chorégraphies habituelles. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir précédemment apprécié l’un et l’autre (à Baden-Baden, et ...
…Ou comment clore avec souveraineté

Ballet du Théâtre Mariinsky à Baden-Baden…Ou comment clore avec souveraineté

Gala de Danse Les galas de danse de grandes troupes nationales sont rares en France, mais c’est une grande habitude du Kirov et du Bolchoï que de terminer une tournée par un gala festif ; devant la succession d’extraits de ballets, il est parfois difficile de se montrer exigeant en matière de cohérence de choix des morceaux, et en rendre compte relève plus de la distribution de bons points que d’impressions profondes. ...
Splendeurs et misères du Mariinsky

Splendeurs et misères du Mariinsky

Comme l’année précédente, le Kirov passe les fêtes de fin d’année à Baden-Baden. Les deux représentations de Don Quichotte étaient l’occasion d’évaluer à nouveau cette troupe dont la moitié est constamment en tournée et qui vient d’intégrer très récemment un grand nombre de jeunes danseurs sortis entre autres de l’école Vaganova, première pourvoyeuse d’artistes du Kirov. En matinée, officiaient Alina Somova et Mikhail Lobukhin dans les rôles principaux. Mlle Somova est ...
Et, soudain, l’apparition d’un vrai cygne…

Le Lac des Cygnes au Mariinski : une référence

Cette chronique de DVD sera, une fois n’est pas coutume, relativement courte. C’est que, une fois n’est pas coutume, les mots seront bien en deçà de ce que cette simple galette en plastique recèle. Il ne s’agit pas d’une énième version du Lac des cygnes, dont vous pourrez trouver dans nos pages nombre de comptes-rendus. Là, le Kirov danse le Lac des Cygnes, qui est le ballet créé pour ce ...
Le lac des cygnes

Un Lac des Cygnes du Kirov… pour l’excellence du corps de ballet

Le Lac des Cygnes est l’œuvre du ballet russe classique par essence. Qui ne connaît quelques mélodies émaillant la partition sublime de Tchaikovsky ? Ce n’est pas pour autant l’assurance que tous les danseurs russes soient les meilleurs à pouvoir danser ce ballet. Pour quelle raison avoir enregistré Yulia Makhalina et Igor Zelensky, alors que ces deux danseurs ne sont en rien révolutionnaires, et que l’on parvient même à s’ennuyer avec une ...