Mot-clef : Bob Wilson

Décès d’Andy de Groat

Les Chorégraphes associé.e.s nous apprennent la disparition d'Andy de Groat, à l'âge de 71 ans. D'abord danseur chez Bob Wilson, il créa ensuite Red Notes, sa propre compagnie, avec la Danse des éventails, l'une de ses pièces fondatrices. Il marque de sa présence les œuvres de Bob Wilson comme Einstein on the Beach aux côtés de Lucinda Childs au Festival d'Avignon 1976. Spécialiste, à partir des années 80, de la reprise ...
Carmen 19 OONM @ Marc Ginot

Montpellier envoie Carmen dans l’espace

L’Opéra de Montpellier attire forcément les regards avec cette Carmen rhabillée de fond en comble par le metteur en scène Aik Karapetian. Et de deux ! Après Rodolphe dans la Bohème à l'Opéra de Paris, Carmen quitte notre Terre. Mais que se passe-t-il en cette saison avec nos héros favoris ? Apparemment les traversées temporelles auxquelles pléthore de mises en scène les ont contraints depuis un bon demi-siècle ne leur suffisent plus. ...

Décès de Pierre Bergé

L’homme d’affaire et mécène Pierre Bergé est mort ce vendredi 8 septembre 2017 à l’âge de 86 ans. Fondateur de la maison de couture de son compagnon, Yves Saint Laurent, Pierre Bergé était un amoureux des Arts et un soutien des artistes notamment par une importante activité de production (Peter Brook, Bob Wilson, Philipp Glass, carte blanche à Patrice Chéreau au Louvre en 2010 pour Les visages et les corps, etc.). ...
2012dgo032906-c-lucie-jansch

L’Opéra de quat’sous bleu argent de Bob Wilson

Pendant sa rénovation, le Théâtre de la Ville déplace L’Opéra de quat’sous au Théâtre des Champs-Élysées, sans profiter de l’occasion pour donner à l’œuvre toute son ampleur musicale. Le spectacle bénéficie d’une mise en scène sans surprise mais bien agencée par Bob Wilson, dans laquelle la troupe du Berliner Ensemble fait plus ressortir ses qualités d’acteurs que celles de chanteurs. Créée pour un ensemble de sept musiciens de jazz du Lewis ...
ars_nova_022016_photo_arthur_pequin_z1b0827

Les sons, les mots et les images dans le Faust d’Andrea Liberovoci

Du monument pour chœurs et orchestre (Scènes de Faust) écrit par Schumann s'attachant à la langue de Goethe, à la Faust's Box de Liberovici, en passant par le « petit Faust » imaginé par Stravinsky dans l'Histoire du Soldat, la Philharmonie de Paris décline le mythe en un seul week-end et sous tous ses formats. Dans la Faust's Box, Andrea Liberovici prend ses distances vis à vis du personnage et de la tradition, ...
Pneuma (5) © Sigrid Colomyès

Carolyn Carlson crée Pneuma pour le Ballet de l’Opéra de Bordeaux

Inspiré de L’Air et les Songes de Gaston Bachelard, Pneuma de Carolyn Carlson donne du souffle aux danseurs du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux. Alternance de tableaux symboliques, voire oniriques, et de séquences dansées par le corps de ballet, Pneuma est un ballet complet. Tantôt noirs, tantôt blancs, les danseurs du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux se déploient dans de vastes tableaux dansés sur un rythme plutôt lent. Les ...
7426_PELLEAS-ET-MELISANDE--c--ELISA-HABERER----OPERA-NATIONAL-DE-PARIS--10-

Le Pelléas de Bob Wilson, entre splendeur et immobilité

Cette reprise du Pelléas de Bob Wilson à Bastille (déjà documentée en DVD) peut se lire comme la démonstration d'une "méthode". Les convaincus adoreront cette combinaison esthétique-extatique, tandis que les sceptiques lui reprocheront son approche "copier-coller". Impossible pour les deux camps de nier cette fabuleuse machine à produire des images à la composition millimétrée et implacable. Saupoudrées d'un halo entre blanc et bleu cobalt, les personnages se découpent avec la précision ...
dance2

Dance de Lucinda Childs : une reprise majeure

Dance, pièce majeure de la chorégraphe Lucinda Childs créée 1979, est aujourd’hui reprise avec une version restaurée du film de Sol LeWitt. Co-fondatrice du Judson Dance Theater à New York, Lucinda Childs est une figure essentielle de la danse minimaliste. Après une collaboration remarquée avec Bob Wilson et Philip Glass sur l’opéra Einstein on the Beach, dont elle signe les chorégraphies, elle poursuit ses projets avec des compositeurs et des artistes ...
L'incoronazione Di Poppea (Saison 2013-2014)

Monteverdi par Bob Wilson, la règle et l’épure

Avis aux amateurs (et ils sont nombreux), ce Couronnement de Poppée version Bob Wilson est à la mise en scène ce que le Bauhaus à l'architecture : le produit d'une école (ici, le Watermill Center) et la démonstration d'une pensée esthétique à la rigueur imparable. L'archétype scénique ne cède jamais à l'idée d'un abandon, d'une adhésion au drame musical de Monteverdi. Tout juste si le bleu cobalt (signature illustre du ...
Picture 3

Zinnias de Bob Wilson, première mondiale à Lyon

Les Nuits de Fourvière se sont ouvertes sur un spectacle haut en couleurs : Zinnias, the life of Clementine Hunter, première mondiale de l’opéra de Robert Wilson, relatant à travers le destin d’une peintre naïve autodidacte, deux siècles de musique noire américaine. Dans le Grand théâtre, alors que le soleil s’est couché sur une ville sublime, et que les derniers arrivants cherchent une place sur la pierre romaine, galette en main (coussinet sur ...
mm14_p_einstein_on_the_beach_spaceship_2_c_lucie_jansch_2012_presse_quer

Le sacre d’Einstein on the Beach à Berlin

C’est la fin annoncée de la tournée triomphale d’Einstein on the beach, mythique premier opéra de Philip Glass. Remonté à l’occasion des 75 ans du compositeur pour un anniversaire dont les premières bougies ont été soufflées à Montpellier en 2012 et qui aura finalement duré 2 ans, le monstrueux opus de 4h30, donné sans entracte s’avère être l’occasion de faire le point et de mesurer le statut iconique qu’il a ...
mme butterfly bastille

Madame Butterfly bouleverse Bastille

C'est la production de 1993 -date à laquelle Madame Butterfly a fait son entrée dans le répertoire de l'Opéra de Paris- qui nous avons redécouvert lors de cette première très applaudie, et force est de constater que plus de vingt ans après, la mise en scène sobre et épurée du célèbre Bob Wilson n'a pas pris une ride. Les superbes costumes de Frida Parmeggiani et de subtiles jeux de lumières (diverses ...
eob3

Einstein on the Beach de retour à Paris

Einstein on the Beach est à l'affiche du Théâtre du Châtelet, une vingtaine d'années après sa dernière représentation dans la région parisienne, à l'occasion de la tournée mondiale de la nouvelle version de l'oeuvre commencée en mars 2012 à Montpellier. Pour l'occasion, la salle était bien sûr comble, même si à moitié vide à l'heure théorique du début de l'opéra, qui d'ailleurs n'avait pas attendu le public pour débuter. Résultat d'une ...
Peter Pan CD 8 2013PP0413XX

La féérie de Peter Pan transfigurée par Bob Wilson et CocoRosie

La musique des sœurs Bianca et Sierra Casady, alias le duo rock CocoRosie, donne un coup de jeune à Peter Pan, la pièce de James Matthew Barrie mise en scène par Bob Wilson pour le Berliner Ensemble. Le résultat est formidable d’inventivité ! Véritable spectacle musical, il renoue avec la tradition des « songs » en anglais et en allemand explorée par Bertold Brecht et Kurt Weil dans les années ...
THE OLD WOMAN

Mikhail Baryshnikov’s new life as an actor

Robert Wilson’s new show involves extraordinary acting parts for both Mikhail Baryshnikov and Willem Dafoe, in a stage version of a Russian novel by Daniil Kharms. The Old Woman becomes a two-part/two-voice text, performed by the two narrator-actors, in Russian (his mother tongue) for Baryshnikov, and in English for Dafoe. For an hour and a half, the two white-faced clowns chosen by Wilson perform in a wide gamut of styles ...
THE OLD WOMAN

La nouvelle vie d’acteur de Mikhaïl Barychnikov

Le nouveau spectacle de Bob Wilson réserve un extraordinaire numéro d’acteurs à Mikhaïl Barychnikov et Willem Dafoe, dans l’adaptation pour la scène d’un roman russe de Daniil Kharms. « The Old Woman » y devient un texte à deux voix, porté par les deux narrateurs-acteurs, en russe (sa langue maternelle) pour Barychnikov et en anglais pour Dafoe. Une heure trente durant, les deux clowns blancs choisis par Bob Wilson jouent de tous les ...
naive debussy pelleas

Pelléas et Mélisande de Debussy par Bob Wilson à l’Opéra de Paris

Le Pelléas et Mélisande réglé par Robert Wilson arrive enfin en DVD. Créée au festival de Salzbourg 1997, cette production issue des représentations de 2012 est ensuite devenue un classique de l’Opéra de Paris, au point de survivre à tous ses directeurs depuis 1997… Si l’on connait, souvent jusqu’à l’overdose, le style minimaliste et abstrait du scénographe américain, force est de constater que ce Pelléas reste l’une de ses plus belles ...
© Lucie Jansch

Einstein on the Beach, nous y étions

Honnêtement qu’est-ce qui change dans cette production d’Einstein on the Beach 2012 par rapports aux versions précédentes ? Les acteurs, danseurs et musiciens certes, et ? Mais assister à Einstein on the Beach est une expérience qui vaut le coup d’être vécue au moins une fois dans sa vie ; et une seule. Le  propos est inhabituel pour un opéra. La figure d’Einstein n’est qu’un prétexte, l’acteur ayant le rôle-titre étant en réalité un ...
Elena Tsallagova (Mélisande), Vincent Le Texier (Golaud) © Opéra national de Paris / Charles Duprat

Pelléas et Mélisande par Bob Wilson, du vide en scène

Pelléas et Mélisande de Debussy est un chef-d’œuvre français tout à fait à part dans l’histoire de l’opéra qui continue, à distance d’un siècle, à susciter des doutes dans le public à cause du mystère de ce drame : on ne connait pas les origines des personnages et vers quoi ils vont. Pelléas représente en fait un monde à part entière, très français, caractérisé par des mots suspendus, des propos indéterminés, ...
monteverdi_milan3

Milan, Monteverdi, Wilson : l’ennui porté au rang d’art

La Scala de Milan a décidé de confier un cycle Monteverdi à Robert Wilson ! Venant après un Orfeo (2009), ce Retour d’Ulysse dans sa patrie, coproduit avec l’Opéra de Paris, est un échec   ! On connaît le langage scénique de l’Américain avec ses personnages figés dans un hiératisme total que baignent des lumières bleues travaillées au millimètre près ! Certes, les tics de Wilson peuvent tantôt fasciner, tantôt agacer, mais parfois ...
Robert Wilson met Shakespeare en musique !

Robert Wilson met Shakespeare en musique !

Festival Automne en Normandie Avant le Théâtre de la Ville, avant celui de l’Odéon, le Festival Automne en Normandie invite l’ancienne troupe de théâtre de Bertolt Brecht, le Berliner Ensemble, dans un des moments les plus réussis de leur collaboration artistique (en cours) avec l’américain Bob Wilson : le spectacle Les Sonnets de Shakespeare, véritable manifeste poétique, arrive pour la première fois en France. Jutta Ferbers a sélectionné vingt-cinq des cent cinquante-quatre sonnets ...
Opération commando : mission Gluck

Opération commando : mission Gluck

Iphigénie en Tauride La fin de l’année est tragique à La Monnaie de Bruxelles ; ton peu optimiste dans une saison peu joyeuse, centrée sur les héros et héroïnes marqués par le destin : Semele, Elektra, Iphigénie, Idomeneo, Macbeth… Peter de Caluwe a mitonné une double production des deux Iphigénie en Aulide et en Tauride de Gluck. Il est possible de les voir le même jour ou séparément ou encore de n’en voir qu’une ...
Une fable crépusculaire

Die Dreigroschenoper, fable crépusculaire

«Bob is back !!!» avions-nous envie de crier à tue-tête dans les rues de Baden-Baden après avoir vu cette production (créée en 2007) du Berliner Ensemble qui vient de connaître un beau succès au Théâtre de la Ville, dans le cadre du Festival d’Automne (elle sera à nouveau visible sur la scène parisienne début avril 2010). Avec ce Dreigroschenoper, Bob Wilson signe en effet une mise en scène époustouflante et donne ...
Les ravages de la passion

Sancta Susanna & Le château de Barbe-Bleue : les ravages de la passion

Que mettre avant Le château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, dont la durée (un peu moins d’une heure) nécessite un complément de programme ? L’œuvre est écrasante, aucune tentative n’a été jusqu’à présent satisfaisante. Le tout petit opéra (20 minutes à peine) de Paul Hindemith, Sancta Susanna, en a fait les frais. Cette pièce en elle-même peine à s’imposer. Le sujet, à l’époque sulfureux (la création est faite en 1922) d’une religieuse qui ...
Contribution au débat sur la mise en scène d’opéra

Contribution au débat sur la mise en scène d’opéra

C’est au tour du journaliste et producteur Jean Goury d’apporter sa contribution à un débat qui agite chaque jour davantage la communauté lyrique (lire notamment la tribune d’Yves Bourgade dans l’avant-dernière livraison d’Opéra Magazine) : jusqu’où doit-on tolérer les excès de certains metteurs en scène, et comment peut-on ouvrir de nouvelles voies à la réalisation visuelle des ouvrages d’opéra ? L’auteur est un homme de culture, un honnête homme qui souffre des outrages ...
Richard Strauss à l’orientale

Richard Strauss à l’orientale

La femme sans ombre Reprise triomphale à l’Opéra-Bastille de la production de la Femme sans ombre de Richard Strauss, que Robert Wilson avait monté lors de la saison 2002/03. On y retrouve la même esthétique japonisante devenue marque de fabrication du metteur en scène - quel que soit le spectacle, avec ses codes de couleurs, ses gestes symboliques et ses lignes épurées. Pour La femme sans ombre, opéra qui possède plusieurs ...
La Monnaie de Bernard Foccroulle

La Monnaie de Bernard Foccroulle

C’est de tradition, un directeur d’opéra qui termine son mandat se voit célébrer par un ouvrage. Gérard Mortier, le prédécesseur de Bernard Foccroulle au Théâtre Royal de La Monnaie de Bruxelles, avait eu son peu modeste La Monnaie de Gérard Mortier. Son successeur n’étant pas adepte du culte de la personnalité, il se retranche derrière un humble : La Monnaie, les coulisses de l’Opéra. Le programme de ce livre est de retracer ...
Aida selon Robert Wilson

Aida selon Robert Wilson

Avec un retard considérable sur les autres maisons d’opéra internationales, le Théâtre Royal de La Monnaie de Bruxelles se lance enfin dans l’édition d’une série de DVD, éditée chez Opus Arte. Le premier titre est dédié à la désormais célèbre production d’Aida dans une scénographie de Robert Wilson, coproduction entre le théâtre belge et le Royal Opera House de Covent Garden. Filmé lors de la seconde série de représentations à ...

Une « Femme sans Ombre » à voir yeux fermés et oreilles grandes ouvertes.

R. Strauss, Die Frau ohne Schatten Ecrit avant les événements qui entraînèrent la dilution de l’empire austro-hongrois, resté dans les cartons du compositeur durant le premier conflit mondial jusqu’à sa création à l’Opéra de Vienne en 1919, Die Frau ohne Schatten (« La Femme sans Ombre ») n’est pas le plus joué et le plus directement accessible des opéras de Richard Strauss. Il s’agit pourtant de l’œuvre centrale du compositeur bavarois, celle vers ...

Fiancée de Lammermoor, sur les ailes du Chant

A quoi reconnaît-on un événement ? Si c’est la remise dans une perspective historique et musicologique, aussi moderne que rigoureuse, d’une œuvre - et d’une manière de composer - qui appartiennent à l’histoire de Paris et de l’Europe ; alors le Châtelet, au service de l’Opéra de Lyon, a bien offert à la capitale un événement. Rien, peut-être, n’a plus marqué la vie lyrique de la première moitié du XIX° siècle que l’influence, ...