Mot-clef : Charles Castronovo

Sir-John-Eliot-Gardiner-by-Gert-Mothes

Un Requiem de Verdi décevant par Gardiner à Saint Denis

À l’heure où Raphaël Pichon ouvre le Festival d’Aix en Provence sur un Requiem de Mozart quelque peu iconoclaste, Sir John Eliot Gardiner, à la tête de ses troupes du Monteverdi Choir et de l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique, clôt le festival de Saint-Denis sur un Requiem de Verdi qui ne restera pas dans les mémoires. Curieuse œuvre que ce Requiem de Giuseppe Verdi dont Hans von Bülow affirmait qu’il s’agissait en ...
Alceste__D._Roeschmann__C._Castronovo_c_Bayerische_Staatsoper_Wilfried_Hoesl_LM0A2083

Alceste de Gluck à l’Opéra de Munich, sans style et sans noblesse

Seule la chorégraphie élégante de Sidi Larbi Cherkaoui sauve la soirée du désastre. Après l’éclatante réussite de ses Indes Galantes, on pouvait avoir de fortes attentes dans la mise en scène de Sidi Larbi Cherkaoui, même si la place de la danse est naturellement moindre dans Alceste. Il propose avec les danseurs de sa compagnie Eastman un spectacle d’une belle tenue esthétique, où c’est tout le spectacle qui est en mouvement. ...
Verdi requiem Thielemann cover

Grandeur et objectivité de Thielemann dans le Requiem de Verdi

Voici le Requiem le moins italianisant de la discographie ! Le chef allemand Christian Thielemann nous en offre une lecture dérangeante et passionnante à la fois. On aimera ou bien on rejettera cette version à part dans la discographie. Chaque année, le 13 février, la Staatskapelle de Dresde donne un concert afin de commémorer la destruction totale de la ville lors des bombardements alliés (13 février 1945). Est-ce la gravité du moment qui conduit Christian Thielemann à ...
Staatsoper Berlin
MEDÉE
Musikalische Leitung: Daniel Barenboim
Inszenierung: Andrea Breth
Bühnenbild: Martin Zehetgruber
Kostüme: Carla Teti
Licht: Olaf Freese
Darsteller: Sonya Yoncheva, Marina Prudenskaya,Elsa Dreisig, Charles Castronovo,

Sonya Yoncheva est Médée au Staatsoper Berlin

Quelques mois après sa splendide interprétation d’Imogene à la Scala, Sonya Yoncheva cherche à nouveau les pas de Maria Callas avec cette fois l’un des rôles fétiches de l’aînée, une Médée peu aidée ici par la faiblesse de la direction de Daniel Barenboim et l’absence d’intensité de la production d’Andrea Breth, là où l’ouvrage reste marqué pour l’amateur contemporain par la géniale proposition de Krzysztof Warlikowski. L’ouverture du chef-d’œuvre de ...

Une représentation de La Bohème sauvée au Royal Opera House

Le 20 juillet dernier, le ténor Atalla Ayan souffrant vocalement a dû interrompre au deuxième acte une représentation de La Bohème au Royal Opera House. Miracle, se trouvait dans la salle Charles Castronovo venu comme spectateur soutenir son épouse Ekaterina Siurina qui interprétait le rôle de Mimi. Le ténor s’est alors proposé de remplacer son collègue dans le rôle de Rodolfo qui lui est familier pour terminer la représentation, alors ...

Les annulations de stars : entre déception et opportunité

Quand on casse sa tirelire afin d’acheter un sésame, un an à l’avance, pour entendre la diva que l’on préfère, il y a toujours le risque qu’elle annule, avec l’amère déception qui s’ensuit. On le sait tous. Il nous est tous arrivé de subir ce genre de déconvenue ; et pourtant, allez savoir pourquoi, on recommence toujours… L’idée de ce billet d’humeur a germé dans mon esprit le 25 février 2018 ...
Carmen Toulouse 1

Carmen à Toulouse, entre authenticité et tradition

« L’oiseau rebelle » de Bizet n’a pas détourné Jean-Louis Grinda d’une mise en scène bien trop sage pour cette nouvelle production présentée à Toulouse. Charge donc à Andrea Molino, avec à l’appui une distribution vocale homogène et convaincante, de mener l’œuvre dans sa version originale, avec l’élan et la séduction qu’elle mérite. À Toulouse, indéniablement, la nouvelle production de Carmen ne fait pas preuve d’une grande originalité : alors qu’on a retrouvé Carmen ...
Traviata - Marina Rebeka

Une Traviata en grande forme à l’Opéra de Paris

L’annonce de la défection d’Anna Netrebko, qui devait faire ses adieux au rôle, avait déjà échaudé le public. Quand l’annonceur est venu expliquer que Plácido Domingo était souffrant, le public parisien a manifesté si bruyamment son mécontentement qu’une partie de l’assistance n’a pas compris que l’idole maintenait sa participation. Une ambiance à tirer au couteau a donc ouvert cet après-midi hivernal à l’Opéra Bastille. Trois heures plus tard, ce fut ...
Lucia.dvd.01

Diana Damrau et Katie Mitchell enflamment Lucia

Quand la télévision et le DVD offrent à voir une production de Lucia di Lammermoor, c’est souvent pour refléter le plaisir vocal de divas qui, dans le rôle-titre font l’attrait de cette œuvre. La partie théâtrale reste souvent un faire-valoir des prima donna qui se complaisent dans l’exécution des airs les plus fameux en se plantant face au public (ou caméra) dans des attitudes stéréotypées et conventionnelles. Rien de tel dans ...
lalo

Coup de cœur pour La Jacquerie de Lalo et de Coquard

Redécouvert à l’été 2015 au Festival de Montpellier et de Radio France, l’opéra commencé par Édouard Lalo et achevé par Artur Coquard nous arrive aujourd’hui en CD. L’occasion d’apprécier une partition de qualité, servie par une distribution proche de l’idéal. Dû à Lalo pour la conception d’ensemble, pour l’intégralité du premier acte et pour la plupart des thèmes qui parsèment l’ouvrage – dont beaucoup, d’ailleurs proviennent du Fiesque de 1868 ; ...
DVD-cover-Rondine-700

La Rondine mise en scène par Villazón

Pour sa première mise en scène berlinoise, Rolando Villazón s’attaque à un ouvrage rare de Puccini, La Rondine. L’engagement de tous finit par remporter l’adhésion. Auteur de mises en scène depuis 2010, le protéiforme Rolando Villazón n’a pas choisi la facilité en se mesurant à un ouvrage pour le moins hybride, souvent présenté comme un impossible croisement entre La Bohème, La Traviata, Le Chevalier à la rose et La Chauve-souris. De ...
Brillant Mefistofele de Boito au Festival de Pentecôte de Baden-Baden

Brillant Mefistofele de Boito au Festival de Pentecôte de Baden-Baden

Une mise en scène originale et spectaculaire, une distribution de qualité internationale, un orchestre et un choeur somptueux, une direction énergique et convaincue : autant d’atouts qui ont mené Mefistofele de Boito à un accueil triomphal du public. Poursuivant son exploration du mythe de Faust, après celui de Gounod en 2014 et La Damnation de Faust de Berlioz en 2015, le Festspielhaus de Baden-Baden présente cette fois le bien plus rare Mefistofele, l’unique ...
faust turin

À Turin, admirable Faust visionnaire de Stefano Poda

Une interminable ovation salue un Faust sublimé par une lecture théâtrale chargée de symboles dévoilés dans un écrin scénique somptueux et par la formidable densité musicale d’un Gianandrea Noseda, artiste d’exception. Depuis bientôt quarante ans que votre serviteur assiste à des spectacles d’opéra, jamais son souvenir ne lui a fait connaître telle ovation à l’endroit d’un metteur en scène. Certains spectacles sont applaudis pour leur pertinence ou pour leur beauté esthétique. ...
BPhil_BB_Rosenkavalier_002 (bis)

Le Philharmonique de Berlin au Festival de Pâques de Baden-Baden

Pour la troisième année, l’Orchestre philharmonique de Berlin envahit la ville de Baden-Baden pour une véritable cure de musique. En ouverture de ce Festival de Pâques 2015, les 2500 places du Festspielhaus affichaient complet pour une nouvelle production du Chevalier à la Rose de Richard Strauss avec une affiche de stars sous la houlette de Brigitte Fassbaender, mezzo-soprano reconvertie dans la mise en scène et la direction de maisons d’opéra et ...
18.07.14 - Charles Dutoit - (c) Nicolas Brodard (1)

La Damnation de Berlioz par Dutoit à Verbier

Le Verbier Festival propose de plus  en plus d’opéras en versions de concert. Cette année, pas moins de 5 évènements lyriques sont programmés. Charles Dutoit, qui avait marqué les esprits, en 2012, avec un exceptionnel Pelléas et Mélisande, affrontait, ce soir, la Damnation de Faust d’Hector Berlioz. Berliozien émérite, auteur chez Decca  d’un cycle discographique moins médiatisé que celui de Colin Davis, mais qualitativement à recommander, le chef suisse connait les ...
Faust_Presse_12_A.Kremper

Le Mephisto d’Erwin Schrott conduit le bal à Baden-Baden

Malgré la défection d’Anna Netrebko, qui a renoncé à ajouter à son répertoire le rôle de Marguerite qu’elle devait aborder également à Londres et Vienne, le Festival de Pentecôte de Baden-Baden a maintenu sa production du Faust de Gounod. Après une valse-hésitation assez cocasse, qui a vu la participation d’Angela Gheorghiu annoncée puis annulée, c’est Sonya Yoncheva qui, comme à Londres et Vienne, a finalement interprété Marguerite. Les rares spectateurs qui ...
Les Capulets et les Montaigus (saison 2007/2008)

Les Capulets et les Montaigus à Bastille

Quel extra-terrestre n'a-t-il jamais entendu parler des Capulet et des Montaigus de l'Opéra Bastille, dont voici la cinquième reprise ? Qui n'a au moins lu, faute de l'avoir vue, l'accueil favorable réservée chaque fois à la jolie mise en scène de Robert Carsen, qui n'a pas pris une ride en dix huit ans ? Et que va-t-on pouvoir écrire de neuf à son sujet, si ce n'est répéter que, toujours un peu ...
Massenet (Thérèse) bruzane

Thérèse de Massenet par Nora Gubisch et Altinoglu, version de référence

Même s’il ne s’agit pas d’un des opéras les plus populaires de Jules Massenet, Thérèse a déjà connu à deux reprises les honneurs du disque, et le public lyricophile a donc déjà eu l’occasion de se familiariser avec cet ouvrage atypique, et pourtant attachant à plus d’un titre. Mettant en scène les amours complexes de Thérèse pour son Girondin de mari et pour le marquis Armand de Clerval, la partition ...
don giovanni Baden Baden 1

Don Giovanni savamment équilibré à Baden-Baden avec Anna Netrebko et Erwin Schrott

On en a vu, des Don Giovanni ! Traditionnels ou décalés, respectueux du livret ou tentant une transposition, certains fort réussis, d’autre moins… Car « l’opéra des opéras », selon le mot de Richard Wagner, demeure le plus représenté des trois chefs-d’oeuvre de Mozart et da Ponte. Cette nouvelle production du Festival de Pentecôte de Baden-Baden sera certainement à mettre au compte des succès pour deux vertus principales : l’équilibre et un parfum d’authenticité. En ...
5659_-JML1930

The Rake’s Progress par Olivier Py : Du mauvais goût en scène

L’Opéra Garnier ouvre ses portes à l’histoire stravinskienne d’un libertin mégalomane, inspirée d’une série de peintures satiriques de William Hogarth, reprise d'une production de 2008. Un classique qui met en scène les vices de l’homme dans un crescendo d’actions diaboliques qui culminent dans la folie et la mort. Alliant tradition littéraire et musicale et modernité, Stravinsky avec son Rake’s Progress réalise une des plus grandes créations de l’après-guerre. Un opéra ...
LA TRAVIATA (Jean Francois SIVADIER) 2011

Aix et La Traviata, histoire d’un désamour

Le Festival d’Aix-en-Provence doit-il s’entêter à monter La Traviata ? Après le semi-échec de 2003, une production qui ne connut qu’une représentation, avec la mise en scène contestée de Peter Mussbach, la Violetta Valery contestée de Mireille Delunsch et la direction contestée de Yutaka Sado, force est de constater que La Traviata 2011 n’aura même pas la chance d’avoir une grève des intermittents pour faire date dans l’histoire du Festival. Là aussi, ...
La Mireille de Garnier en DVD

La Mireille de Garnier en DVD

On trouvera sur ce DVD le reflet de la mise en scène de Nicolas Joël donnée pour l’ouverture de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. L’ouvrage de Gounod, autrefois un des piliers de l’Opéra-comique, faisait ainsi, plutôt tardivement, sa grande rentrée au Palais Garnier… Il ne fait aucun doute que cette mise en scène de grand-papa aurait satisfait les abonnés de la salle Favart dans les années 1950 et 60, ...
Du bien beau chant, du bien mauvais drame

La Traviata avec Anna Netrebko, du bien beau chant, du bien mauvais drame

Cette production, nouvelle in loco, signée Marta Domingo, élégante, sophistiquée (nos cocottes arrivent à la fête en Buick 1929), si belle à l’œil, dont les décors, l’ameublement et les costumes (ors, argents, diadèmes, plumes, tout y est), somptueux, reproduisent à plein l’ambiance des années 20, ses arômes Art-Déco.... ce projet savoureux, rafraîchissant, joliment vu, mais totalement dénué d’intérêt (cette relecture n’apporte ici rien de bien neuf), impeccablement conçu il y ...
Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Roi d’Ys Cette exceptionnelle ouverture de saison était très attendue et pas seulement au Capitole de Toulouse… Le Roi d’Ys ressorti des limbes de l’oubli se révèle être un ouvrage très dramatique véritable chef-d’œuvre de concision, débordant de splendeurs musicales. Le futur directeur des opéras de Paris y signait une de ses dernières mises en scène. À son habitude il a parfaitement respecté l’esprit de l’œuvre et avec délicatesse et efficacité ...
Un Don desservi par les femmes

Un Don Giovanni desservi par les femmes

Confronté de plein fouet au cynisme, à l’agressivité, à la violence, bref au terrorisme d’un Don violemment expressif, vous ne sortez pas indemne de ce véritable Rake’s Progress qui vous décortique au scalpel, sans concession aucune, la psychologie du Libertin... si tant est qu’elle existe, puisque par nature cette psychologie insaisissable, inexistante en soi, ne peut que se définir ou se calquer sur celles de ses victimes. Un libertin qui ...
Mozart sans Mozart

Mozart sans Mozart

Après Mozart et ses vingt deux opéras en live à Salzbourg, l’été dernier, voici, pour ceux qui ont raté l’évènement ou qui veulent le revivre, le coffret récapitulatif. Vendue aux alentours de trois cent cinquante euros, la boîte compte trente trois DVD, tous vendus séparément à l’exception notable des Noces de Figaro avec Anna Netrebko qui sera mis en vente l’été prochain. Resmusica. com vous proposera une sélection de ces ...
La Clemenza di Tito

La Clemenza di Tito avec la Sesto de Vesselina Kasarova

Paradoxalement, en cette année Mozart, c’est la discographie de La Clemenza di Tito, le plus mésestimé des opéras de la maturité de Mozart, qui aura connu les plus de changements, avec des nouveautés : les versions Mackerras (Deutsche Grammophon), Jacobs (Harmonia Mundi) et Steinberg (RCA), la réédition de Kertesz (Decca), l’exhumation de Keilberth (Capriccio), en plus de quelques DVD captés à Salzbourg (Harnoncourt chez TDK), Drottnigholm (Euroarts) ou Paris (Cambreling ...