Mot-clef : Ermonela Jaho

18-19-ONP-HUGUE113_DxO.jpg

Le retour des Huguenots à l’Opéra de Paris

Enfin ! On l'avait tant désiré, tant rêvé, tant appelé de nos vœux, le chef-d’œuvre de Meyerbeer revient dans la ville de sa création, lui qui n'avait plus été donné en ces lieux depuis 1936, après plus de 1 000 représentations ! Bien sûr, les puristes hurleront aux coupures, à une mise en scène ou une distribution pas toujours adéquate, mais Les Huguenots sont bel et bien de retour à Paris ! ...
La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

Dans une nouvelle production assez littérale de Lotte de Beer, Kirill Petrenko développe les trois opéras du Tryptique avec une extrême finesse, au risque de lasser par trop de retenue et le refus constant de toucher les émotions simples, pourtant inhérentes aux partitions de Puccini. La distribution, d'un niveau de grande qualité habituel à la Bayerische Staatsoper, fait ressortir le baryton Ambrogio Maestri et les sopranos Eva-Maria Westbroeck et Ermonela ...
Ermonela Jaho, une Butterfly qui entre dans l’histoire

Ermonela Jaho, enthousiasmante Butterfly au Théâtre des Champs-Élysées

Donnée en juillet 2016, aux Chorégies d’Orange dans une mise en scène de Nadine Duffaut, cette Madame Butterfly de Giacomo Puccini avait déjà enthousiasmé les foules, public et critique, par la seule présence d’Ermonela Jaho dans le rôle-titre. La voilà de retour à Paris, pour une version de concert au Théâtre des Champs-Élysées, le temps d’une soirée unique qui suffit à fournir une étincelante et émouvante confirmation : Ermonela Jaho, ...
Ermonela Jaho double la mise dans la Traviata des Chorégies d’Orange

Ermonela Jaho double la mise dans la Traviata des Chorégies d’Orange

Remplaçant au pied levé Diana Damrau initialement prévue dans cette Traviata, Ermonela Jaho retrouve les Chorégies d'Orange pour la seconde fois en l'espace de quelques semaines (après Madama Butterfly). Sans atteindre des sommets de hardiesse et d'imagination, la mise en scène de Louis Désiré résout la difficile équation d'une scène à la fois très large et peu profonde. La vie de Violetta se résume d'un seul coup d'œil, de jardin à ...
ERMONELA JAHO TRANSCENDE SA BUTTERFLY AU THÉÂTRE ANTIQUE D’ORANGE

Ermonela Jaho transcende sa Butterfly au théâtre antique d’Orange

Une heure avant la représentation, la pluie qui s'abat sur le théâtre antique d'Orange fait craindre pour le bon déroulement de la soirée mais en définitive la représentation de Madama Butterfly aura bien lieu, avec quelques degrés de moins. On a d'emblée une pensée compatissante pour le très inutile ballet de geishas qui précède l'entrée à jardin de Cio-Cio-San. Le décor sépare en trois espaces flottants sur l'eau la large scène, ...

Sonia Yoncheva et Rolando Villazón annulent à Munich

D’après notre confrère Slipped Disc, Sonya Yoncheva et Rolando Villazón ont annulé leur prestation à Munich, dans la Traviata, les 15 et 18 juillet. Ils seront remplacés par Ermonela Jaho et Pavol Breslik. Et il y a même une troisième défection, celle de Christoph Stephinger qui sera remplacé par Kristof Klorek. Lire cet article sur la prestation de Sonia Yoncheva dans la Traviata à Paris, en juin dernier.

Les lauréats des Opera Awards 2016

Les Opera Awards 2016 ont été décernés hier à Londres. Fondés en 2012 en partenariat avec le magazine britannique Opera, ces prix sont décernés par un jury de professionnels de l'industrie musicale. Ont été primés en catégorie "CD Opéra" : Les Martyrs de Gaetano Donizetti (Opera Rara) ;  "CD récital" : la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg pour Agrippina (DHM) ; "Choeur" : l'English National Opera ; "Chef d’orchestre" : Gianandrea Noseda ...
Verdi, Simon Boccanegra, photo 2, par Stofleth

Un Simon Boccanegra bienvenu par David Bösch

Ce Simon Boccanegra II induit un rappel immédiat : oui, un Simon Boccanegra I existe, que seuls les musicologues connaissent via la partition. Mais musiciens et spectateurs l’ignorent ; après quatre décennies à hanter les salles de spectacles, le rédacteur de ces lignes ne fait pas exception, qui n’en a jamais assisté à une seule production. En France, la fameuse mise-en-scène que, en 1978, à l’Opéra Garnier, réalisa Giorgio Strehler (avec Piero ...
MANON; ROH,Manon Lescaut; ERMONELA JAHO,Lescaut; AUDUN IVERSEN,Chevalier des Grieux; MATTHEW POLENZANI,Le Comte des Grieux; ALASTAIR MILES,Guillot de Morfontaine; CHRISTOPHE MORTAGNE,De Bretigny; WILLIAM SHIMELL,Pousette; SIMON MIHAI,Javotte; RACH

Manon au Royal Opera House de Londres

Pour ouvrir l’année 2014, Le Royal Opera House redonnait Manon de Massenet dans une mise en scène de Laurent Pelly proposée pour la première fois en 2010, mais avec de nouvelles têtes d’affiche : l’albanaise Ermonela Jaho et le ténor américain Matthew Polenzani dans les rôles de Manon et du chevalier Des Grieux. Le résultat fut solide et sûr : Emmanuel Villaume donna à la partie d’orchestre toute la saveur à la ...
LA VESTALE -

La Vestale resurrected at the Théâtre des Champs-élysées

Paris had to wait for 160 years to see again La Vestale, a masterpiece from the First Empire, the missing link between the French lyric tragedy and the Romantic opera, and a hymn to the glory of Napoleon I. Its sheer inspiration has never been translated well onto the CD support, except for Maria Callas, but the sound recording was all too uncertain. Thus, I was eager to see this Vestale ...
LA VESTALE -

La résurrection de La Vestale au Théâtre des Champs-Élysées

Voici environ 160 ans que Paris attendait de retrouver La Vestale, chef-d’œuvre du Premier Empire, chaînon manquant entre la Tragédie Lyrique et l’Opéra Romantique, hymne à la gloire de Napoléon Ier. L’œuvre possède un souffle intense, qui ne fut jamais rendu au CD, si ce n’est par Maria Callas, hélas dans une prise de son plus qu’aléatoire. L’impatience était grande, donc, de voir cette Vestale pour la première fois, en version ...
Ermonela Jaho, bouleversante tragédienne

Ermonela Jaho, bouleversante tragédienne dans Luisa Miller

Dans son introduction à Luisa Miller, l’Opéra de Lyon annonçait que David Alden, un metteur en scène politiquement incorrect, allait nous rappeler que l’oppression des humbles par les puissants n’avait pas d’âge. Si l’opéra de Verdi, trop souvent oublié de nos scènes, raconte cela, la scène lyonnaise ne donne que rarement cette impression. Au lieu de s’attacher à montrer cet asservissement, David Alden ne réussit qu’à déranger le spectateur avec ...
Le triomphe d’Ermonela Jaho

Ermonela Jaho triomphe dans Madama Butterfly

Grand succès de la saison 2008-2009 à l’Opéra de Cologne, la formidable Madama Butterfly signée Patrick Kinmonth vient d’être reprise pour la plus grande joie du public. Si la mise en scène aussi innovatrice que cohérente n’a rien perdu de son impact, la partie musicale du spectacle a encore gagné en qualité grâce à une distribution entièrement renouvelé. Ainsi, en Pinkerton, Héctor Sandoval succède à Andrew Richards faisant entendre un ...
Non, la Traviata n’est pas la Star Ac’

Non, la Traviata n’est pas la Star Ac’

La Traviata Non, La Traviata n’est pas la Star Ac’. Certes le genre opéra n’est pas sacré, et il est agréable que le public manifeste son admiration. Mais lorsque des milliers de spectateurs applaudissent de façon mécanique dès qu’un aria se termine, ou même couvrent les dernières mesures ; et que de surcroît certains commentent à haute voix, alors là non, l’opéra n’est pas la Star Ac’! C’est la fête, pas la ...
Une ouverture tout en Bel Canto

Zaira de Bellini, ouverture toute en bel canto à Montpellier

Ouverture tout en Bel Canto pour cette 25ème édition du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon ! Fidèle à ses affinités sélectives, son directeur René Kœring nous faisait découvrir en version de concert et en création française, la Zaira (1829) de Vincenzo Bellini, une tragédie lyrique commandée au compositeur italien pour l’inauguration du Teatro Massimo de Parme. Pierre Brunel, auteur d’un Vincenzo Bellini aux éditions Fayard, évoquait, dans sa conférence ...
Requiem pour une sainte

Requiem pour une sainte

La Traviata Après une Lulu superbement montée par Peter Stein et un Britten (Mort à Venise) en tous points fascinants, il incombait à La Traviata, ce « must» indémodable, de conclure une saison d’une qualité exceptionnelle. Pour l’occasion, la billetterie a été submergée de demandes, ce qui a persuadé la direction de programmer une représentation supplémentaire, à laquelle nous avons assisté. Annoncée avant même la première comme un accomplissement majeur ...
Ah ! Donnez-nous des monstres !

Ah ! Donnez-nous des monstres !

La Clemenza di Tito Ah oui, donnez-nous des monstres ! Donnez-nous des traîtres, des scélérats, de vrais personnages sur lesquels faire nos griffes, jeter nos passions... Epargnez-nous ce qui est trop lisse, trop poli. C’est en 1791, année de sa mort, que Mozart composa cet opera seria - en 18 jours seulement - à la demande de l’empereur Léopold II de Bavière qui devait être sacré roi de Bohême à Prague en cette ...
juandiegoflorez_lacrima

Juan Diego Flórez – Pâques sans larmes

La firme Decca a donné au second « album » de Juan Diego Flórez (né à Lima en 1973) le titre du célébrissime air de Nemorino dans l’Élixir d’Amour, « Une furtiva lacrima ». C’est tout sauf un mauvais choix. Outre qu’il situe le jeune prodige péruvien dans un répertoire connu du plus grand nombre de mélomanes, il le place également dans une hérédité chargée – et donc une concurrence acérée – compte tenu ...
Les Noces de Figaro, ou la Double Inconsistance

Les Noces de Figaro, ou la Double Inconsistance

Le Nozze di Figaro Pauvre Wolfgang ! Victime d’une nouvelle production pâlotte, avec un Figaro falot, et una piccola Susannettina… Non qu’il faille déplorer de fautes de goût rédhibitoires. Mais, de là à transformer cette amère comédie humaine en un divertissement léger de boudoir, une farce kitsch outrageusement poudrée ; il y a un pas : il a failli être franchi à plusieurs reprises. Du Mozart très sage, privé d’équivoque – aseptisé ; c’est un ...