Mot-clef : Jean-Christophe Keck

Moreau

Edgar Moreau explore les marges du répertoire concertant pour violoncelle

Le jeune Edgar Moreau nous livre un disque au programme original mais déconcertant qui associe le long concerto écrit par Offenbach pour son propre compte et le concerto bizarrement hétéroclite composé par Friedrich Gulda pour Heinrich Schiff.  Voici un disque au programme original et assez curieux. Le « concerto militaire » d’Offenbach fut écrit en 1847 par le jeune musicien désireux de briller comme violoncelliste, puis perdu après une première exécution (d’ailleurs sans doute ...

Jean-Christophe Keck relaxé

Condamnés en décembre 2017 pour abus de faiblesse dans une affaire les opposant au fils de la cantatrice suisse Eva Rehfuss (décédée le 8 décembre 2008) et épouse du compositeur de musique légère Roger Roger, Jean-Christophe Keck, ainsi que l’avocate Michèle de Kerckhove avaient contesté la décision. Tous les deux ont été relaxés par la Cour d’appel de Lyon le 30 janvier 2019. (JBdLT)

Jean-Christophe Keck condamné pour abus de faiblesse

Poursuivi pour abus de faiblesse par le fils de la cantatrice Eva Rehfuss, décédée en 2008 à l’âge de 85 ans, et épouse du compositeur de musique légère Roger Roger, le musicologue spécialiste d’Offenbach et chef d’orchestre Jean-Christophe Keck a été condamné ce lundi 4 décembre 2017 par le Tribunal correctionnel de Lyon à neuf mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende. L’avocate au barreau de Versailles, Michèle ...
354575DSC3629

Des Contes d’Hoffmann bien musicaux à Saint-Étienne

Comme à son habitude, l'Opéra de Saint-Étienne montre son amour et son respect absolu de la musique française, en proposant une version des Contes d'Hoffmann dans une version indiquée dans le programme de salle comme étant de Michaël Kaye / Jean-Christophe Keck, et dans une distribution entièrement française, d'une grande qualité. Le prologue et les deux premiers actes diffèrent peu de ce qu'on l'on connaît bien maintenant depuis les travaux de ...
Le Festival de Radio France Montpellier sous le signe du voyage d’Orient

Le Festival de Radio France Montpellier sous le signe du voyage d’Orient

Le 31e Festival de Radio France Montpellier-Languedoc-Rousillon-Midi-Pyrénées, rebaptisé Montpellier-Occitanie, se déroule sur le thème du « Voyage d’Orient ». Les premiers concerts sont d’une grande intensité, comme pour annoncer le succès de l’ensemble. Le festival commence par deux concerts de piano, par deux des jeunes pianistes les plus en vue, un récital par Beatrice Rana et un concerto par Lucas Debargue. Beatrice Rana entame une série de tournées avec les Variations ...
brabant_4

Geneviève de Brabant d’Offenbach à Montpellier

On avoue notre grande perplexité au sortir du Corum de Montpellier. Venu pour assister à la résurrection d'une œuvre rare d'Offenbach, Geneviève de Brabant, on ne peut pas dire qu'on a assisté à un mauvais spectacle, mais à quel spectacle justement ? Opéra, comédie musicale, théâtre de boulevard ? Le choix de la version, tout d'abord. Geneviève de Brabant fut d'abord un opéra-bouffe, créé en 1859. Objet d'une nouvelle version en 1867, il ...
32AE1DF820

Hoffmann traîne dans la banlieue de Bâle

Davantage que pour tout autre opéra, le suspense est de taille lorsque l'on se rend à une représentation des Contes d'Hoffmann : quelle mise en scène ? une seule chanteuse pour les 3 rôles féminins ? mais surtout : quelle version pour ce génial opéra où Offenbach mit l'art de toute une vie? L'Opéra de Bâle vient d'apporter sa réponse dans une nouvelle production où la partie musicale fait davantage rêver que la partie scénique. Décédé ...
The Tales of Hoffmann Natalie Dessay (Antonia) and Christian Van Horn (Coppelius). ©Cory Weaver/San Francisco Opera.

San Francisco’s Tales of Hoffman is Right on Target with Natalie Dessay

Let’s be clear right from the start: the joint effort of Barcelona, San Francisco and Lyon, vocally powerful in this production, is right on target. Because quite simply, precise, explicit, slimmed-down, fast-paced--in a word, successful--it unquestionably achieves its goal. No use rehashing the libretto’s history or the structure of these Tales. That would be opening too large a can of worms. Happily, our colleague Catherine Scholler has deciphered the puzzle ...
SF13-Hoffmann

Les Contes d’Hoffmann à San Francisco font diablement mouche avec Natalie Dessay

Disons-le d'emblée, tout net, cette collaboration entre Barcelone, San Francisco et Lyon, vocalement percutante ici, fait diablement mouche ! Car, tout simplement, précise, explicite, dégraissée, enlevée, bref aboutie, elle sait aller droit au but. Inutile de ressasser l'historique du livret, les structures de ces Contes. Une poule n'y retrouverait pas ses petits. Fort heureusement, notre collègue Catherine Scholler, elle, les y aura retrouvés pour nous (cf : Les Contes d' ...
Sonya Yoncheva

Au plus près des véritables contes d’Hoffmann

Voici donc, enfin, ce qu’on pourrait imaginer LA version définitive des contes d’Hoffmann, tels que Jacques Offenbach avait pu la rêver, faute d’avoir pu l’achever. La partition détruite dans le grand incendie de l’Opéra Comique, tripatouillée avant même sa création posthume, défigurée au fur et à mesure des reprises, ne donnait plus qu’une vague idée des intentions du compositeur. Depuis une trentaine d’année, les musicologues ont cependant accompli un travail ...
ina_Vie parisienne

Offenbach mythique et archéologique

L’INA n’a décidément pas la fibre commerciale, car sous cette pochette quelconque, sans nom de metteur en scène, de décorateur, de costumier, ni même de notice, se cache la mythique production de la compagnie Renaud-Barrault ! Créé en 1958 au Palais-Royal, souvent repris, et finalement enregistré en 1967 pour la télévision, avec une distribution renouvelée, ce spectacle reste encore un fleuron de l’interprétation offenbachienne. A rebours de la mode actuelle, priorité est ...
Les Dieux d’Hollywood

La Belle Hélène à Strasbourg, les Dieux d’Hollywood

Le metteur en scène Calchas enrage. Pour le nouveau péplum qu’il réalise, les moyens que lui octroie le producteur Ménélas sont vraiment trop limités. Pourtant Ménélas est l’époux de la star Hélène, la vedette du film, et l’ami du politicien Agamemnon ! D’ailleurs, ce dernier souhaite renouveler le genre trop sclérosé et découvrir un nouveau talent pour le rôle du jeune premier. Ce sera le figurant Pâris… Dans cette Belle Hélène, créée ...
La Gaîté lyrique à Pleyel

La Gaîté lyrique à Pleyel par Jean-Christophe Keck

Période de fin d’année oblige, le répertoire léger envahit les scènes parisiennes. L’Orchestre National d’Île-de-France proposait donc un programme Offenbach qui a tourné en région parisienne et passait en ce samedi Salle Pleyel. À la baguette, Jean-Christophe Keck, musicologue et directeur de publication des œuvres complètes de Jacques Offenbach aux Editions Boosey & Hawkes, qui délaisse volontiers les salles de vente, bibliothèques et fonds d’archives pour diriger les œuvres de ...
Jubilatoire !

La Belle Hélène à Nantes : Jubilatoire !

C’est avec un plaisir certain que nous retrouvons à Nantes cette production de La Belle Hélène créée à Strasbourg pour fêter la fin d’année 2006. En effet, Mariame Clément a réussi une transposition cohérente et savoureuse dans le Hollywood des années 20. Hélène est une star du muet, Ménélas son mari et producteur, et Pâris un ambitieux figurant, sûr de sa séduction. Les gags s’enchaînent avec un rythme soutenu et ...
Plaisir mitigé

Plaisir mitigé pour Les contes d’Hoffmann à Hambourg

Depuis peu de temps, et grâce aux travaux des musicologues Michael Kaye et Jean-Christophe Keck, le mélomane peut entendre le dernier opéra de Jacques Offenbach dans sa forme la plus complète et la plus fidèle au projet du compositeur, mort avant la création. C’est cette version intégrale que propose l’opéra de Hambourg dans une nouvelle production datant d’octobre 2007. La mise en scène de Christine Mielitz laisse un souvenir contrasté : Les ...
Un petit bijou

Le Financier et le Savetier et autres délices de Jacques Offenbach

Vous cherchez un CD agréable à écouter, avec une musique légère, mais pas banale, et des interprètes inspirés ? C’est trouvé, le voilà. Le titre : Le Financier et le Savetier et autres délices… Le compositeur : Jacques Offenbach. Et les interprètes : des spécialistes d’Offenbach. Le Financier et le Savetier, opérette-bouffe en un acte, fut créée en 1856. L’histoire est inspirée de la fable presque homonyme (Le Savetier et le Financier) de La Fontaine : un ...
Un spectacle haut en couleurs

Les contes d’Hoffmann, un spectacle haut en couleurs

«Je, soussigné, lègue au porteur du présent, mon âme après sa séparation naturelle de mon corps. » L’étrange histoire de Peter Schlemihl. Adalbert Von Chamisso L’étrange histoire du manuscrit des Contes d’Hoffmann aurait pu fournir matière à un film d’aventure de Steven Spielberg et à son célèbre archéologue Indiana Jones. Dès l’instant où Jacques Offenbach rejoignit son ombre, un certain théâtre «porteur du présent» s’empara de la clef – celle suspendue ...
contes_hoffman_marseille

Nouvelle version des Contes d’Hoffmann

L’unique opéra « fantastique » de Jacques Offenbach a défrayé la chronique cet été, après qu’une copie manuscrite de la partition d’orchestre originale réputée perdue des « Contes d’Hoffmann », a été découverte, oubliée dans un carton à la Bibliothèque-Copie de l’Opéra de Paris. Jean-Michel Keck, spécialiste de la partition, venait de réaliser la dernière partition critique en date des « Contes d’Hoffmann », parue chez Boosey and Hawkes. C’est cette « nouvelle » version créée par Marc ...
Une saison à l’Opéra

Une saison à l’Opéra

Offenbach / Verdi / Mozart A la veille des festivals d’été, tant attendus cette année, les directeurs d’opéra dévoilent leur prochaine saison tout en préparant leurs activités estivales. C’est à la fois, pour tous les artistes, les derniers contrats de la saison qui s’achèvent, et la confirmation ou la signature de nouveaux engagements pour les années 2004-2005. Restent à l’affiche de l’opéra de Tours une production lyrique en version de concert, ...
Une Grande Duchesse pleine d’entrain

Une Grande Duchesse pleine d’entrain

À l’Opéra du Rhin, un Offenbach restitué par J.-C. Keck Pour les fêtes de fin d’année, l’Opéra National du Rhin a choisi de faire un cadeau royal aux mélomanes alsaciens, en leur offrant un opéra-bouffe en trois actes et deux tableaux de Jacques Offenbach, la Grande Duchesse de Gérolstein. Et pour être gâté, le public l’a été : trois heures d’un spectacle présenté dans sa version originale, restituée grâce au travail remarquable de ...
Offenbach ou les bienfaits du Rhin

Offenbach ou les bienfaits du Rhin

Cosima Wagner tenait un savoureux journal de bord pour son usage personnel. La lecture de certains extraits est édifiante. Ses jugements arbitraires tenaient davantage du règlement de compte que du simple commentaire objectif. Dans son collimateur, Delibes : « des mélodies vulgaires », Saint-Saëns : « le chaos dans la musique instrumentale actuelle »... Quel fiel aurait-elle répandu sur Jacques Offenbach ? « Un saltimbanque innommable composant pour le cirque » ?! Sûrement, hélas. L’auteur de Fantasio est encore ravalé au ...

Geneviève De Brabant ou Wagner et Weber du côté des Monty Python…

Benjamin Lévy / Stéphan Druet On ne peut que saluer l’heureuse initiative du Théâtre de l’Athénée d’avoir programmé en cette période dite « des fêtes », finalement assez morose, ce petit bijou méconnu qu’est Geneviève de Brabant. Créée en 1859, un an après Orphée aux Enfers, cette œuvre a, pendant seize ans, été remaniée plusieurs fois par son auteur : version définitive en 1867, puis troisième version en 1875, au demeurant moins réussie. Cette fois, abandonnant ...

Jacques Offenbach « Die Rheinnixen » : sous l’effet du Rhin

Ne pas chercher plus loin l’événement - et la justification - du Festival de Montpellier 2002. C’est bien sous l’égide magique de ces Fées rhénanes qu’il se sera situé, d’autant qu’on aura lu par ailleurs l’impression générale mitigée qui ressort des sessions de l’Opéra Berlioz - et de la « punition » haendélienne de l’Opéra Comédie. Plus, bien plus encore : ce n’est pas seulement une sublime redécouverte - telle la ...