Mot-clef : Paul-Émile Fourny

CARMEN de Bizet d'après la nouvelle éponyme de Mérimée
Version avec dialogues

Carmen à Metz revisitée par Paul-Émile Fourny

Mise en scène à concept et accomplissement du travail d’équipe pour un des plus beaux fleurons du répertoire lyrique. Succès garanti en dépit de quelques faiblesses vocales. Le concept de mise en scène développé par Paul-Émile Fourny repose sur deux idées centrales. La première, plutôt heureuse, consiste à transposer l’univers des contrebandiers vers celui d’artistes de théâtre, le lieu représenté sur scène étant explicitement inspiré du Théâtre Moriconi de Jesi, ancienne église ...
????????????????????????????????????

Le retour de Samson et Dalila à Metz

Mise en scène classique, distribution homogène, mais sans étoiles, pour le chef d’œuvre dramatique de Saint-Saëns. Cela faisait bien longtemps que Samson et Dalila de Saint-Saëns n’avait pas été donné à Metz, et l’on ne peut que se réjouir de réentendre cette merveilleuse partition, qui va comme un gant à Jacques Mercier et à l’Orchestre national de Lorraine, rompus aux grandes pages symphoniques de la musique française du XIXe siècle. ...
La Bohème 7 © Arnaud Hussenot - Opéra-Théâtre de Metz Métropole

La Bohème mise en scène par Paul-Émile Fourny à Metz

Transposé à la Belle Époque, le spectacle brille par sa vitalité débordante et nous rappelle que La Bohème est aussi un bel hymne à la jeunesse. Un plateau homogène et prometteur contribue au succès d’une réalisation qui innove sans bousculer les traditions. Située dans une esthétique inspirée à la fois de la Belle Époque (Moulin Rouge, affiches, french cancan, bas résilles…) et de l’univers steampunk de la fin du XIXe siècle ...
aida-2017-8-c-philippe-gromellecopie-c547b

Quand Amneris vient troubler une Aida routinière à Orange

En programmant pour la énième fois Aida à un moment critique de son existence, les Chorégies d’Orange s’assuraient à la fois la séduction d’un large public mais aussi les foudres des aficionados qui attendaient une distribution à la hauteur du lieu. La défection de Sondra Radvanovsky et l’usure du temps sur la voix de Marcelo Álvarez n’ont pas rendu la tâche aisée. C’était toutefois sans compter sur l’immense Amneris proposée ...
Werther-3_Chantal-Droller

Un Werther bien encadré mais surtout bien entouré à Massy

Avec cette nouvelle production créée à Metz au début du mois, nous rejoignons Werther dans une salle de musée. Plaisante sans être originale, la mise en scène de Paul-Emile Fourny tourne autour d’un Sébastien Guèze ne paraissant malheureusement pas à la hauteur du rôle alors qu’il est admirablement soutenu par le talent du chef David T. Heusel, par Mireille Lebel qui incarne une élégante et raffinée Charlotte et par la ...
il-trittico-il-tabarro-1-arnaud-hussenot-opera-theatre-metz-metropole

Le Triptyque de Puccini à Metz, pari réussi pour Paul-Émile Fourny

Traités pour leurs qualités intrinsèques mais aussi pour les différents thèmes qui les relient, les trois volets de l’avant-dernier ouvrage de Puccini gagnent résolument à être présentés ensemble. Réussite totale pour un projet ambitieux et innovant. Les occasions de voir ensemble les trois volets du Triptyque de Puccini sont rares, et il piquant de noter que le soir de la représentation messine, on donnait à quelque soixante kilomètres au sud de ...
LAKME 06 © Philippe Gisselbrecht - Metz Métropole

Metz : Lakmé sans daturas

C’est sous le signe du dépoussiérage que semble avoir été placée la production de Lakmé récemment donnée à l’Opéra-théâtre de Metz. Débarrassé du kitsch et de la pacotille orientale qui entachent si souvent les mises en scène du chef d’œuvre de Delibes, ce spectacle coproduit avec le Theater Bonn ramasse l’action sur elle-même pour mieux se concentrer sur la vérité des personnages et sur la sincérité de leurs sentiments. Le contexte ...
Nathalie Manfrino et le Chœur de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole © Philippe Gisselbrecht – Metz Métropole

Metz : Fantômatique Traviata

Joué dans un décor unique aux tons gris, bleu et beige pastels, rendu plus flou encore par l’utilisation de tulles et de voilages, le spectacle mis en scène par Paul-Emile Fourny présente du chef d’œuvre de Verdi une vision fantomatique, dictée par un souci de faire de l’ouvrage une allégorie de la mort et de la solitude. Des personnages anonymes évoluent mystérieusement dans un ailleurs fantasmé, soit emprisonnés dans un trumeau ...
ac gillet-tours

Anne-Catherine Gillet, magnifique Juliette à Tours

L’un des principaux attraits de cette nouvelle production tourangelle de Roméo et Juliette était la prise de rôle en Juliette d’Anne-Catherine Gillet. Depuis ses premiers pas dans la troupe de l’Opéra Royal de Wallonie à la fin des années 90, la soprano belge a en effet construit sa carrière avec une grande sagesse et un succès certain. Après une entrée en scène légèrement tendue, elle nous impressionne au fil des ...
© Philippe Gisselbrecht – Metz Métropole

Paillettes et claquettes à Metz pour My Fair Lady

La coutume à Metz a toujours été d’offrir au public un spectacle d’opérette pour la période des fêtes, et cette année c’est la comédie musicale de Frederick Loewe My Fair Lady qui a tenu l’affiche autour de Noël et de Nouvel an. Rien de révolutionnaire dans la mise en scène, qui se situe avec bonheur dans la grande tradition des « musicals » américains des années 50. Dignes de Broadway, strass, paillettes, ...
Faust 1

Faust à Metz, le Maître et Marguerite

Coproduite avec les Opéras d’Avignon, de Saint-Étienne et de Nice, donnée à Toulon en décembre 2011, cette mise en scène de Paul-Emile Fourny a fini par faire son entrée à l’Opéra-Théâtre de Metz. Si l’on goûte au premier chef l’opportunité d’entendre enfin le chef d’œuvre de Gounod donné sans la moindre coupure (scène de la chambre dans son intégralité, ballet du dernier acte), on apprécie également l’intelligence, l’habileté et la ...
Il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Manon Lescaut à Nice, il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Ce devait être le concert de rentrée de l’opéra, un concert de la nouvelle équipe, un concert pour montrer que les choses continuent, un concert pour faire taire les murmures nés des soubresauts de la fin de l’année dernière et ce fut un massacre, une pantomime du ridicule. La mise en scène encore signée Paul-Emile Fourny n’avait rien d’original, si ce n’est sa platitude et son incohérence avec le texte ...
Fantastique Annick Massis

Fantastique Annick Massis dans Les Contes d’Hoffmann

S’il est une chose qu’il faut saluer avant toute autre, ce soir, c’est bien l’extraordinaire performance d’Annick Massis qui, malade, a tenu avec brio le quadruple rôle. Une légère faiblesse dans certains graves et une petite baisse de puissance sur la fin, mais une magnifique interprétation d’Olympia. Il fallait être habitué à la voix claire et pure de la chanteuse pour percevoir sa gêne. Ovationnée par le public pour cette ...
Excellent Gilles Ragon

Excellent Gilles Ragon dans Le Pays du Sourire

L’amorce du spectacle était quelque peu hésitante, comme si le genre hybride de l’opérette - victime de la désuétude culturelle du monde qui en a vu la gloire - devait toujours batailler pour trouver le ton juste, tous interprètes confondus. En effet, au premier acte de ce Pays du Sourire, entre la comédie coquine (Ludovic Crombé élégamment égrillard dans le rôle du Comte de Lichtenfels) et l’intrigue amoureuse naissante, acteurs ...
Opéra pour diva

Opéra pour diva

Norma Plus que périlleuse pour la soprano dramatique, Norma est également une œuvre malaisée à mettre en scène – ne pas tomber dans le pittoresque gaulois. Un écueil est la modernisation à tout crin où s’exprime plus la mégalomanie du metteur en scène que les tourments de la prêtresse comme ce fut le cas pour la production de Guy Joosten à Amsterdam en 2005. L’autre versant est la production « à l’ancienne » ...
Le Jardin des Voix d’ Eve Ruggieri

Le Jardin des Voix d’ Eve Ruggieri

XVIIe Musiques au Cœur d’Antibes Antibes. Villa Eilenroc-Cap d’Antibes. XVIIe Festival d’Art Lyrique « Musiques au Cœur ». (I). 5-VII-2005. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : L’enlèvement au Sérail, opéra en 3 actes. Mise en scène : Paul-Emile Fourny. Avec : Jane Archibald, Constance ; Pavol Breslik, Belmonte ; Debra Fernandes, Blonde ; Loïc Felix, Pedrillo ; Philippe Kahn, Osmin ; Jean-Marc Salzmann, Selim Bassa le Pacha. Orchestre Régional de Cannes PACA, direction : Bruno Ferrandis. (II). 09-VII-2005. Arcangelo Corelli (1653-1713) : Concerto grosso opus VI ...
Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Fin de saison scintillante pour l’Opéra de Nice. Plus précisément pour les ressources locales de l’institution : son directeur, Paul-Emile Fourny, l’orchestre philharmonique de Nice dirigé par son chef Marco Guidarini, les chœurs (étoffés), le ballet de l’Opéra, renouvelaient, ces 17 et 18 juin, le projet populaire d’opéra sonorisé, initié l’an dernier avec Carmen dans ce même Palais Nikaia, qui est pour les niçois ce que le palais omnisports de Bercy ...
Les 120 ans de l’Opéra de Nice

Les 120 ans de l’Opéra de Nice

Aïda souffle En programmant Aida, l’opéra de Nice reprend une partition liée à son histoire. C’est en effet l’ouvrage de Verdi qui inaugura, il y a exactement 120 ans, le « Nouveau Théâtre », édifié par l’architecte niçois François Aune, le 7 février 1885. Anniversaire oblige, puisque le théâtre fête en ce début d’année ses 120 ans justement, l’ouvrage verdien s’imposait donc et c’est le directeur du lieu, Paul-Emile Fourny qui signe la ...