Mot-clef : Quatuor Pražák

Décès de Pierre-Émile Barbier

Fondateur et directeur artistique du label Praga, éditeur de bandes historiques de la radio tchèque (Sviatoslav Richter, David Oïstrakh, Karel Ancerl…), puis du label Praga Digitals à partir de 1992, Pierre-Émile Barbier est décédé vendredi 13 avril 2018. Infatigable défenseur du répertoire tchèque, il permit à de nombreux ensembles d’Europe de l’Est de graver des enregistrements de musique de chambre, tel le Quatuor Pražák, le Quatuor Kocian, le Trio Guarneri de ...
iddo_2_b02

Classicisme viennois aux Moments musicaux de La Baule

Comme chaque année, les Moments musicaux de La Baule réunissent une pléiade de grands artistes autour d'un thème, cette fois la première trilogie viennoise Mozart-Haydn-Beethoven, occasion de confronter ensembles constitués et duos de circonstances. Pour cette nouvelle édition, René Martin a choisi non plus de donner carte blanche à un ou des artistes comme les années précédentes (Nikolai Lugansky il y a deux ans, le Quatuor Modigliani l’an dernier) mais de ...
Quatuor Prazak

Festival de quatuors du Lubéron, les Pražák de retour au sommet

Itinérant dans les merveilleuses petites églises de cette ravissante région, le 41e festival de quatuors à cordes du Lubéron a choisi cette année comme fil conducteur l’Autriche-Hongrie de 1867 (année du couronnement de l’impératrice Élisabeth comme reine de Hongrie) à 1918. La programmation fait la part belle aux meilleurs quatuors tchèques (Pražák, Talich, Zemlinsky), viennois (Artis, Hugo Wolf) et, bien sûr, français de l’heure, ainsi qu’à de nombreux chefs-d’œuvre méconnus de ...
3760127222828_600

Raphaël Sévère et le Quatuor Pražák magnifient Hindemith

Le couplage des Quintettes pour clarinette et cordes de Brahms (1891) et de Hindemith (1923, révision 1955), permet d'associer d'une part la sublime méditation automnale d'un maître du romantisme finissant, et d'autre la verve et l'esprit de divertissement du jeune trublion de l'avant-garde allemande après le cataclysme de la Grande guerre. Un rapide coup d’œil sur la photo de couverture nous montre le jeune Raphaël Sévère, 21 ans à peine, mais déjà lauréat de plusieurs concours internationaux ...
IMG_3995

La Baule, une carte blanche à Lugansky éblouissante

Donner carte blanche à Nikolai Lugansky et ses amis c'est offrir une promenade parmi les plus hauts chefs d'œuvre de la musique de chambre servis par les meilleurs interprètes slaves du moment. On s'incline bien bas devant le pianiste, le Quatuor Pražák et surtout le génial violoncelliste Alexander Kniazev. Des moments musicaux inoubliables ! Deux fois par an, le cadre enchanteur de La Baule sert d’écrin à des "Moments Musicaux" programmés ...
prades2012

Kryštof Mařatka en résidence au Festival Pablo Casals

Si l'idée du Thème (celui de la musique de chambre) et ses Variations, choisie par Michel Lethiec pour la 60ème édition du Festival Pablo Casals, reste éminemment classique, la résidence du compositeur tchèque Kryštof Mařatka, tout juste 40 ans (lire notre chronique du concert anniversaire ) dans une telle manifestation allait ébranler les habitudes d'écoute - celles d'un public au demeurant curieux et très fidèle - et faire naître d'autres couleurs sous ...
Alda Caiello  © Festival de Ravenne

Autour de l’œuvre de Paul Klee

L'exposition de la Cité de la Musique montre un Klee musicien averti, dépassant la frontière de la peinture. Le cycle de concerts permet d'approfondir cette correspondance : sait-on d'ailleurs que Hindemith dessinait et que Schoenberg peignait ? Le Quatuor en fa mineur de Hindemith date de 1920. Le Quatuor Pražák l'empoigne avec sa générosité coutumière. A l'écoute de ces élans débridés, de ces interventions solistes fougueuses et de ce violoncelle grondant, on distingue ...
Ernest Bloch n’est plus une voix dans le désert

Ernest Bloch n’est plus une voix dans le désert

Au sein d’un très intéressant disque consacré à différents compositeurs de la Nouvelle Ecole Juive (1908-1938) et à Ernest Bloch (1 CD Hänssler Classic), ce dernier se distinguait notablement de cette école par l’émotion et l’expressivité simple qui parcourt De la vie juive et la Méditation hébraïque. Bloch disait chercher à exprimer l’âme juive, celle «complexe», «agitée», «qui parcourt la Bible», en écrivant de la «musique bonne et sincère», et ...
Certains des derniers quatuors de Beethoven

Quatuor Pražák et Beethoven aux Bouffes du Nord

Ecouter certains des derniers quatuors à cordes de Beethoven un dimanche matin doit se faire religieusement. Tel est le sentiment que le Quatuor Pražák a insufflé aux mélomanes venus remplir la salle comme s’ils se rendaient à la messe. L’une des plus anciennes formations de quatuor au monde, puisqu’il a été fondé en 1974 alors que ses membres étaient encore étudiants au Conservatoire de Prague, le Quatuor Pražák a vu deux ...
La belle récidive des Prazak

La belle récidive des Pražák avec Arnold Schœnberg

Cinquième volume consacré à l’œuvre de musique de chambre d'Arnold Schoenberg, cet enregistrement ne témoigne pourtant ni d’une baisse de qualité des œuvres jouées, ni d’un essoufflement des artistes. Mettant en perspective des œuvres de jeunesse, certes abouties, et de maturité, le Quatuor Pražák nous surprend encore, autant qu’il nous émerveille. Le Scherzo et le Rondo sont d’une fraîcheur lumineuse ; complétés sous la direction d’Alexandre von Zemlinsky, ils témoignent de la ...
Quatuor Prazak

Quatuor Pražák, un petit air de Bohème aux Bouffes du Nord

Cela fait un certain temps que le Quatuor Pražák a pris pour habitude d’établir ses quartiers parisiens dans le théâtre des Bouffes du Nord. La rencontre de ce lieu fascinant et de ces interprètes d’exception fait merveille à chaque fois, et il semble qu’une relation intime se soit créée entre le public et les artistes. Conquise d’avance, l’audience accueille avec recueillement et enthousiasme leur magistrale leçon de musique. Les Pražák forment ...
citemusique_biennalequatuor

IIIe biennale de quatuors à cordes – Les Arditti dans leur jardin

La troisième Biennale de quatuors à cordes qui s’est tenue à la Cité de la Musique du 22 au 27 Janvier témoigne, tout comme les deux premières, du goût immodéré du public pour un genre qui, a priori, en appelle à la rigueur, voire à l’ascétisme mais à travers lequel les compositeurs qui l’ont pratiqué ont certainement livré la quintessence de leur art. Si l’amphithéâtre du Musée offrait le meilleur ...
Intimité partagée

Derniers Quatuors de Beethoven par les Pražák, intimité partagée

Si la réputation du Quatuor Pražák n'est plus à faire (voir à ce propos l'article de notre confrère Edouard Bailly), il la doit en grande partie à son intégrale Beethoven. L'événement est donc de taille lorsqu'ils s'annoncent à Grenoble justement dans ce répertoire. Trois soirées consécutives consacrées à l'intégrale des derniers quatuors de Beethoven. Ce n'est ni la première ni la dernière fois que l'on donne en un temps restreint ...
Excellence et Emotion

Excellence et Emotion

Quatuor Pražák et Evgueni Koroliov La notoriété des Pražák est aujourd’hui à ce point établie qu’ils s’annonceraient pour jouer tels quatuors de Tartempion, ils seraient assurés de « faire une salle ». Alors, pensez! Quand ils mettent Beethoven et Chostakovitch(respectivement, les quatuors n° 1 de l’op. 18 et n° 15 op. 132 ; et le quintette pour piano et cordes op. 57) à leur programme, on y accourt…et comme on a raison! Car c’est ...
Dvořák et son temps

Dvořák et son temps

Le cycle « Dvořák et son temps », programmé à l’auditorium de Dijon, verra, jusqu’en mars 2004 — année du centenaire oblige — se succéder les quatuors : Takacs (décembre), Parkany( janvier), Belcea (février), Kocian, ainsi que le trio Guarneri de Prague (mars) : rien que « du beau monde », en somme… Ce n’est cependant pas la foule des grands soirs — celle des grands rendez-vous symphoniques — pour ce premier concert du cycle. Mais n’en ...

Figures doubles, double concert

Donald Palumbo Composé d’œuvres pour doubles chœurs et de duos instrumentaux, le concert du Chœur de Radio France, de membres du Quatuor Pražák et du Quatuor Kocian ouvrait le week-end de Radio France intitulé Figures Doubles. Si l’intérêt d’un concert tient à la qualité des musiques proposées, il est également le fruit de leur agencement et des oppositions qu’il parvient à susciter. Ici contraste de timbres entre voix et cordes, atmosphères entre profane ...