Archives de l’auteur : Michel Thomé

avatar

À propos de Michel Thomé

Médecin anesthésiste de profession, Michel Thomé est un pur autodidacte que rien ne prédestinait à la passion pour l’art lyrique. C’est à l’adolescence, après avoir exploré le monde symphonique de Beethoven, qu’il a eu une révélation en découvrant le pouvoir de la voix humaine chantée dans l’unique opéra du grand compositeur allemand. Après cette introduction assez inhabituelle et trois décennies plus tard, c’est toujours les voix qui le poussent à arpenter sa région d’origine (la Lorraine) et des horizons plus lointains pour y explorer le monde passionnant de l’opéra. C’est à partir du bel canto romantique, qui reste son terrain de prédilection, qu’il a progressivement élargi ses connaissances à la fois vers tout le XIXème siècle et vers l’opéra baroque. Mozart a été le plus long à conquérir, question de maturation de la sensibilité. Plus que les œuvres, ce sont encore et toujours les artistes et leur capacité à émouvoir et captiver qui le motivent.
Le Coq d’or©Opéra national de Lorraine (2)

À Nancy, un succulent Coq d’Or

Après Bruxelles, Nancy accueille Le Coq d’Or de Rimski-Korsakov dans la mise en scène optimale de Laurent Pelly. De la nouvelle distribution émerge surtout la remarquable Reine de Chemakha de Svetlana Moskalenko. Quelle heureuse idée a eue l’Opéra national de Lorraine de programmer ce Coq d’Or, en coproduction avec le Théâtre Royal de La Monnaie de Bruxelles et le Teatro Real de Madrid ! Car le dernier opéra de Rimski-Korsakov, inspiré par ...
A Strasbourg, Salomé doit plus à Nietzsche qu’à Oscar Wilde

A Strasbourg, Salomé doit plus à Nietzsche qu’à Oscar Wilde

Abordant Salomé de Richard Strauss pour la première fois, Olivier Py déborde d’idées et d’intentions mais ne parvient pas à clarifier son propos. Un spectacle riche mais inabouti dans une réalisation musicale irréprochable. Ces deux-là étaient d’évidence destinés à se rencontrer. D’un côté, l’opéra noir de Richard Strauss, tiré de la pièce à scandales d’Oscar Wilde qui, sur fond d’histoire biblique, aborde des thèmes aussi dérangeants que les perversions adolescentes, l’inceste ...
La Juive à Strasbourg : musique superlative pour mise en scène iconoclaste

La Juive à Strasbourg : musique superlative pour mise en scène iconoclaste

Une interprétation musicale de très haut niveau sauve La Juive d’une mise en scène visant à la désacraliser. Depuis qu’il a pris les rênes de l’Opéra national du Rhin, Marc Clémeur s’est fixé l’objectif d’y présenter chaque saison une rareté du répertoire français. Pour la saison 2016-2017, son choix s’est porté sur La Juive, parangon du « grand opéra » du XIXe siécle, dont il a fait venir la production de ...
Il matrimonio segreto©opéra-national-lorraine.fr (10)

Nancy présente un Matrimonio Segreto de pur burlesque

Reprise à Nancy d'un Mariage Secret, dans la mise en scène bien rodée de l'Allemande Cordula Däuper. Bien que créé à Vienne en 1792, Le Mariage Secret de Domenico Cimarosa demeure un des plus parfaits exemples de l’opéra bouffe napolitain. Énorme triomphe dès sa première représentation, puisqu’il fut intégralement bissé à la demande de l’empereur Léopold II, repris dans toute l’Europe dans les années qui suivirent, il s’est fait plus rare ...
aelisir_damore_onr_photoklarabeck_pg8753

Strasbourg : un Elixir d’Amour champêtre aux couleurs de l’Italie

Pour sa première réalisation scénique en France, Stefano Poda s’affronte à l’Elixir d’Amour. « La légèreté est la chose la plus difficile à traiter pour moi, et la plus dangereuse » confie-t-il dans l’interview du programme de salle. Et en effet, son univers très conceptuel et symbolique s’accorde avec peine à l’apparente simplicité teintée d’humour de l’œuvre de Donizetti. Avec plus de cent mises en scène d’opéra à son actif, Stefano ...
Baden-Baden-Gala : Harteros, Gubanova, Terfel, Kaufmann, au-delà des espérances

Baden-Baden-Gala : Harteros, Gubanova, Terfel, Kaufmann, au-delà des espérances

Avec son programme ultra copieux et son affiche de stars (Harteros, Gubanova, Terfel, Kaufmann) le gala de fin de saison de Baden-Baden a tenu toutes ses promesses et bien plus. Réunir quatre voix parmi les toute meilleures du monde et les plus sollicitées. Leur proposer d’interpréter des extraits soigneusement choisis et emblématiques des œuvres qui ont fait leur renommée. Telle est la recette finalement toute simple qui a mené à l’extase ...
Immersion dans le romantisme allemand au Festival d’été de Baden-Baden

Immersion dans le romantisme allemand au Festival d’été de Baden-Baden

Pour leur traditionnelle participation au Festival d’été de Baden-Baden, Valery Gergiev et l’Orchestre du Mariinsky proposaient un menu pantagruélique consacré aux plus grands compositeurs romantiques allemands. En entrée, une soirée dédiée à Beethoven, l’autre à Brahms, avec à chaque fois le concerto pour violon, un concerto pour piano et une symphonie. Et en plat de résistance, deux représentations de concert de La Walkyrie de Richard Wagner alignant une incroyable distribution de ...
Lucia_nancy1

Du beau chant mais peu de bel canto pour Lucia di Lammermoor à Nancy

Fin de saison en demi-teinte à l’Opéra national de Lorraine avec Lucia di Lammermoor de Donizetti. Une mise en scène avare d’idées, une direction sans fulgurance et une distribution internationale techniquement aguerrie mais peu rompue aux règles du bel canto assurent la bonne tenue du spectacle sans parvenir à l’embraser. L’évolution du bel canto dit romantique au XIXème siècle italien — celui de Rossini, Bellini ou Donizetti — n’est plus une ...
A ONR_DONCARLO_photoKlaraBeck_2275

Très sombre Don Carlo à Strasbourg

La saison de l’Opéra national du Rhin se clôt en apothéose avec Don Carlo de Verdi. Une distribution d’un niveau extrêmement relevé et une direction d’une constante théâtralité conduisent au succès public un spectacle à peine amoindri in extremis par la relecture en contresens de Robert Carsen. Pendant les trois-quarts de la soirée, le metteur en scène canadien propose une mise en scène d’une étonnante sagesse et d’une inhabituelle littéralité. ...
Brillant Mefistofele de Boito au Festival de Pentecôte de Baden-Baden

Brillant Mefistofele de Boito au Festival de Pentecôte de Baden-Baden

Une mise en scène originale et spectaculaire, une distribution de qualité internationale, un orchestre et un choeur somptueux, une direction énergique et convaincue : autant d’atouts qui ont mené Mefistofele de Boito à un accueil triomphal du public. Poursuivant son exploration du mythe de Faust, après celui de Gounod en 2014 et La Damnation de Faust de Berlioz en 2015, le Festspielhaus de Baden-Baden présente cette fois le bien plus rare Mefistofele, l’unique ...
La Défense d’aimer : quand Wagner s’essayait à l’opéra-comique

La Défense d’aimer : quand Wagner s’essayait à l’opéra-comique

Rareté absolue à l’Opéra national du Rhin avec, en création française et scénique, le premier opéra de Richard Wagner ayant été représenté. Un véritable événement, qui plus est dans une présentation extrêmement soignée. En réalité, Wagner en était à sa troisième tentative lyrique ; Les Noces est resté inachevé et Les Fées ne sera crée que beaucoup plus tard en 1888, après la mort du compositeur. La Défense d’aimer est donc bien ...
Les Pêcheurs de perles©Opéra national de Lorraine (1)

À Nancy, des Pêcheurs de Perles entre rêve et violente réalité

Dans la mise en scène épurée mais efficace d’Emmanuelle Bastet, l’Opéra national de Lorraine aligne une distribution stylée et prometteuse, parfois malmenée par la direction tonitruante de Rani Calderon. Sur un sol de caillebotis, où l’eau ruisselle par moments, se dressent une cabane précaire et des poteaux de bois, successivement échalas — évoquant ceux qu’utilisent encore pour les touristes les pêcheurs de l’actuel Sri Lanka — puis matérialisation de l’enfermement de ...
Orphée et Eurydice@Opéra natio-nal de Lorraine (13)

Orfeo ed Euridice allégorique à Nancy

Troisième et dernière étape d’une première partie de saison consacrée au mythe d’Orphée à l’Opéra national de Lorraine. Après le dynamitage comique de la légende avec Orphée aux Enfers d’Offenbach et la redécouverte musicologique de l’Orfeo de Rossi, place au plus célébré des opéras inspirés par la fable antique : Orphée et Eurydice de Gluck dans sa version originale, en italien et plus resserrée de Vienne en 1762. Venue de Salzbourg où ...
IDOMENEO_ONR_photo A_Kaiser_0671

The new Idomeneo at l’Opéra National du Rhin

The new Idomeneo at l’opéra national du rhin was entrusted to Christophe Gayral, already known at the house for Il matrimonio segreto and Owen Wingrave. In his conception it prefigured Die Zauberflöte, premiered a decade later: Ilia and Idamante were equated with Pamina and Tamino, Elettra with the Queen of the Night, and the final deus ex machina with Sarastro, though this Oracle had been physically present throughout and played ...
Tristan et Isolde ouvre le Festival de Pâques de Baden-Baden

Tristan et Isolde ouvre le Festival de Pâques de Baden-Baden

Avec le Philharmonique de Berlin en fosse, aucune représentation de Tristan et Isolde ne saurait laisser indifférent. A Baden-Baden, ce sommet attendu du Festival de Pâques 2016 a un goût d’inabouti. La faute en incombe à une mise en scène trop convenue et à court d’idées, de plus placée dans une obscurité constante. Si Paris a pris la déplorable habitude de chahuter systématiquement l’équipe de mise en scène lors des premières, ...
c_idomeneo_onr_photo-a_kaiser_64131458119341

Idomeneo à Strasbourg, un opéra initiatique maçonnique

Bien que redevenu plus présent sur les scènes lyriques, Idoménée reste le mal aimé parmi les chefs-d’œuvre de Mozart. Œuvre de jeunesse, soumission aux codes surannés de l’opera seria, livret trop compliqué, trop long, que n’a-t-on pas écrit pour le dénigrer ? L’Opéra national du Rhin tente de contredire les détracteurs avec une nouvelle production. La mise en scène en a été confiée à Christophe Gayral, déjà connu in loco pour son ...
L'Affaire Makropoulos (Strasbourg16)_2

A Strasbourg, reprise de L’Affaire Makropoulos

L’Opéra national du Rhin offre l’opportunité de revoir sa production de L’Affaire Makropoulos de Leoš Janáček, créée en 2011, dans la mise en scène de Robert Carsen. Si la distribution reprend en grande partie celle d’il y a cinq ans, l’intérêt est ravivé par des interprètes renouvelés pour les deux rôles principaux, dont le rôle-titre, un autre orchestre et une nouvelle direction. Étalé sur cinq saisons, de juin 2010 (Jenůfa) ...
Re-création d’Orfeo de Luigi Rossi à Nancy, un enchantement

Re-création d’Orfeo de Luigi Rossi à Nancy, un enchantement

Après l’éblouissante découverte d’Artaserse de Leonardo Vinci, production qui a fait le tour de l’Europe en version scénique ou de concert et qui a révélé pour beaucoup le phénoménal Franco Fagioli, l’Opéra national de Lorraine, toujours à la pointe des redécouvertes baroques, recrée Orfeo de Luigi Rossi, presque 369 ans après sa création au Palais-Royal de Paris le 2 mars 1647. Luigi Rossi ? Compositeur, chanteur, luthiste, claveciniste et organiste italien de la ...
orphee-aux-enfers_credits-opera-national-de-lorraine

Finesse musicale contre embonpoint scénique pour Orphée aux Enfers

Retour aux fondamentaux à Nancy avec Offenbach et son Orphée aux Enfers pour les festivités de fin d’année. Las ! L’excellence musicale du spectacle s’y trouve handicapée par une mise en scène aux semelles de plomb. Pourtant, tout commence plutôt bien avec le remarquable décor de Clement & Sanôu, reconstitution minutieuse du hall d’un grand hôtel à la décoration Art déco, où le metteur en scène Ted Huffman a choisi de dérouler ...
Traviata (Strasbourg15)_8

Patrizia Ciofi, une Traviata toujours poignante

En programmant le tube de Giuseppe Verdi pour les fêtes de fin d’année, l’Opéra national du Rhin joue la sécurité tout en offrant à Patrizia Ciofi un écrin rassurant pour l’une de ses dernières (voire sa toute dernière) apparitions en Violetta. D’évidence, cette Traviata s’est construite autour et pour « la » Ciofi. En toute logique, Vincent Boussard en fait amoureusement le centre de sa mise en scène, se contentant d’accompagner et ...
Pénélope (Strasbourg15)_8HD

Anna Caterina Antonacci est Pénélope à Strasbourg

Comme chaque année depuis qu’il a pris les rênes de l’Opéra national du Rhin, Marc Clémeur invite le public à redécouvrir une rareté du répertoire lyrique français, en l’occurence Pénélope, l’unique opéra de Gabriel Fauré. Après leur éblouissante réussite avec Ariane et Barbe-Bleue de Dukas la saison dernière, Olivier Py et Pierre-André Weitz sont de nouveau à la manœuvre. Comme à son habitude, Pierre-André Weitz a conçu une architecture complexe et ...
Armide_OpÇra national de Lorraine (3ter)

Accueil triomphal pour Armide de Lully à Nancy

La partie n’était pourtant pas gagnée d’avance. Après plus de trois heures de texte classique déclamé en musique et entrecoupé d’intermèdes dansés, c’est pourtant une salle unanimement enthousiaste qui a fait un réel triomphe à l’ensemble des participants à cette Armide nancéienne. Bien sûr, Armide est un chef d’œuvre. Dernier opéra terminé par Lully et dernière coopération avec Quinault, son librettiste de presque toujours (hormis les deux infidélités de Psyché et ...
Dame de Pique (Strasbourg15)-6

Strasbourg : La Dame de Pique sur tapis vert

Reprise à l’Opéra national du Rhin de La Dame de Pique coproduite avec Zurich. Plus que la mise en scène sans surprise de Robert Carsen, c’est la distribution parfaitement équilibrée et dominée par la somptueuse Lisa de Tatiana Monogarova ainsi que la direction ultra-romantique de Marko Letonja qui emportent l’adhésion. C’est sur une production de La Dame de Pique au Festival de Spoleto que Robert Carsen fit ses premières armes ...
La_Traviata_Baden-Baden_2015_c_Andrea_Kremper (27)

Baden-Baden : La boîte à souvenirs de Violetta

Olga Peretyatko s’affirme comme une magnifique Traviata dans la mise en scène d’un ancien interprète d’Alfredo, le ténor Rolando Villazón. Atalla Ayan et Simone Piazzola complètent une distribution sans fausse note. Bien avant que les violons n’entonnent leur chant éthéré qui ouvre le prélude, Violetta est à l’avant-scène, secouée de quintes de toux, au seuil de la mort, sur une horloge symbolique de la fuite du temps. Seul vestige de sa ...
aARIANE ET BB_photoAlainKaiser_6856

Fascinante phallocratie : Ariane et Barbe-Bleue selon Olivier Py

Quand l’univers d’Olivier Py rencontre le théâtre des âmes de Maurice Maeterlinck, cela donne un spectacle total d’une richesse et d’une profondeur prodigieuses. «Maeterlinck est un pur génie». Par ce cri du cœur dans le programme de salle, Olivier Py affirme son admiration pour la langue et les thématiques du poète et dramaturge belge. Qu’il soit convié à mettre en scène Ariane et Barbe-Bleue de Dukas après avoir abordé Pelléas ...
villemorte-63881@Jef-Rabillon3

Helena Juntunen, star absolue de La Ville morte à Nancy

L’Opéra national de Lorraine a eu la bonne idée de reprendre sa belle production de La Ville morte de Korngold. Helena Juntunen y réitère son triomphe de 2010 dans le rôle de Marietta. Ceux qui ont manqué la première série de représentations à Nancy en 2010 et à Nantes en mars de cette année devraient profiter de l’opportunité. Les occasions de voir sur scène La Ville morte restent en effet ...
BPhil_BB_Rosenkavalier_002 (bis)

Le Philharmonique de Berlin au Festival de Pâques de Baden-Baden

Pour la troisième année, l’Orchestre philharmonique de Berlin envahit la ville de Baden-Baden pour une véritable cure de musique. En ouverture de ce Festival de Pâques 2015, les 2500 places du Festspielhaus affichaient complet pour une nouvelle production du Chevalier à la Rose de Richard Strauss avec une affiche de stars sous la houlette de Brigitte Fassbaender, mezzo-soprano reconvertie dans la mise en scène et la direction de maisons d’opéra et ...
tristan et isolde strasbourg

Tristan et Isolde démythifiés à Strasbourg

A l’Opéra du Rhin, Marc Clémeur poursuit un cycle Wagner jusqu’ici plutôt inégal avec un Tristan et Isolde bien plus équilibré et convaincant. Est-ce la proximité et l’attractivité sur le public allemand qui n’a que le Rhin à franchir ? Est-ce la germanophonie de tradition en terre d’Alsace ? Quoi qu’il en soit, Wagner est toujours bienvenu à l’Opéra national du Rhin et y est accueilli par des salles pleines et enthousiastes. Après ...
+clemenza-di-tito-onr_photoakaiser_51461423146426

La Clémence de Titus à Strasbourg ou l’usure du pouvoir

A l’Opéra national du Rhin, la nouvelle production de La Clémence de Titus s’avère passionnante. Katharina Thoma revisite en profondeur le livret avec acuité et précision tandis que Stéphanie d’Oustrac reprend son Sesto toujours plus intensément incarné. Pour sa première mise en scène à l’Opéra national du Rhin, Katharina Thoma frappe un grand coup. Transposé dans l’Italie postfasciste des années 50, où culpabilité et réconciliation n’étaient certainement pas des notions ...
Opera, generale ALEKO. Nancy, FRANCE -04/02/2015

Aleko aux Enfers : Deux rares opéras de Rachmaninov à Nancy

Des trois courts opéras achevés par Sergueï Rachmaninov, l’Opéra national de Lorraine, toujours aventureux et en quête d’ouvrages rares à faire découvrir, a choisi le premier et le dernier. Aleko n’est que le travail d’examen final du Conservatoire de Moscou d’un compositeur d’à peine dix-neuf ans, encore très redevable à son aîné Tchaïkovski mais qui y montre déjà d’exceptionnelles potentialités. Terminé en 1905 et crée au Bolchoï en janvier 1906, Francesca ...