Lieu : Italie

Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Il y a 50 ans, dirigé par Claudio Abbado, la toute nouvelle production du Barbier de Séville revue par Alberto Zedda avait fait renaître l’opéra et donné à Gianfranco Mariotti l’idée du festival Rossini de Pesaro. Cette œuvre complexe, emblématique du compositeur, a pourtant été peu donnée au festival depuis, et jamais dans une production réellement satisfaisante. Pier Luigi Pizzi relève le défi. Peut-être, comme l’explique Gianfranco Mariotti dans sa préface au programme ...
Lisette Oropesa - Adina enfin heureuse © Amati Bacciardi

Lisette Oropesa, une Adina étincelante au ROF de Pesaro

Entourée d’une troupe de haut niveau, Lisette Oropesa incarne une Adina virtuose et émouvante, au cœur d’une mise en scène très et presque trop « buffa ». Un léger tohu-bohu accueille les spectateurs qui s’installent, une cacophonie moyen-orientale créée par l’orchestre qui s’accorde un peu plus bruyamment que d’habitude et semble mimer phonétiquement de joyeux bruits de rue... Au centre du rideau de scène, un grand faire-part rose annonce à tous les ...
Ricciardo et Zoraide ouvrent le festival Rossini de Pesaro

Ricciardo et Zoraide ouvrent le festival Rossini de Pesaro

Créé en 1818, il y a deux cents ans, Ricciardo e Zoraide est peut-être le moins réussi des opéras écrits par Rossini pour le Teatro San Carlo à Naples, mais cette nouvelle production de Marshall Pynkoski est un feu d’artifice de stars, avec un duel au plus haut niveau entre deux ténors, Juan Diego Flórez et Sergey Romanovsky, et un outsider gagnant, Xabier Anduaga. Le rideau se lève sur une immense tente ...

Une Scala di seta juvénile et craquante à Cortone

Raucous Rossini, la troupe internationale de jeunes artistes réunis par Max Fane, termine sa tournée toscane par un feu d’artifice vocal. Les lumières du Teatro Signorelli s’éteignent imperceptiblement. Silence dans la salle, chacun retient son souffle dans une attente heureuse. La célèbre ouverture commence, légère. Puis, dans le tournoiement des thèmes, au fil des crescendi et decrescendi, l’orchestre lance la mécanique rossinienne et les personnages surgissent dans des vignettes drolatiques qui ...
Fondazione Teatro La Fenice GIORGIO BATTISTELLI, RICHARD III
Direttore: Tito Ceccherini Regia: Robert Carsen
Scene e Costumi: Radu and Miruna Boruzescu
Photo ©Michele Crosera

Richard III de Giorgio Battistelli entre à La Fenice

Repris dans la mise en scène efficace de Robert Carsen, Richard III de Giorgio Battistelli trouve à La Fenice un orchestre compact tenu d’une main de maître par Tito Ceccherini, quand sur scène la troupe et les chœurs exaltent le drame de Shakespeare autour du magnifique roi de Gidon Saks. Lorsque Marc Clémeur, alors directeur du Vlamsee Opera, commande un opéra à Giorgio Battistelli et au librettiste Ian Burton, le premier ...
Fidelio Scala Skelton Pisaroni l

Le Fidelio de Stuart Skelton entre les murs de La Scala

Spectacle d’ouverture de La Scala en 2015, la production du Fidelio de Deborah Warner retrouve les planches milanaises cet été avec en fosse le chef Myung-Whun Chung et une distribution intégralement revue, dont se démarque le Florestan de Stuart Skelton. Ouverture de la dernière saison de Daniel Barenboim à la tête du Teatro alla Scala, la nouvelle production de Fidelio avait surtout marqué lorsque le 10 décembre, Stéphane Lissner, alors encore ...
Fierrabras Scala

Harding superbe de délicatesse pour Fierrabras à La Scala

Claudio Abbado n’a jamais dirigé à Milan l’opéra de Schubert qu’il a permis de faire redécouvrir, mais celui qui aurait eu 85 ans ce 26 juin est dans toutes les mémoires lors de cette dernière représentation du cycle qui permet l’entrée de Fierrabras au répertoire de La Scala, tout particulièrement à l’écoute de la direction si fine et si délicate de l’un des meilleurs assistants du mentor italien, le chef ...
Sonya Yoncheva dans Il Pirata à la Scala

Sonya Yoncheva dans Il Pirata à la Scala

Première soprano à interpréter le rôle d’Imogene sur les planches de La Scala depuis Maria Callas, Sonya Yoncheva touche par les couleurs du timbre d’un chant à la fois souple et ample. Aujourd’hui fantasmée sur la base du répertoire enregistré par Maria Callas, l’histoire d'Il Pirata de Bellini à La Scala présente en réalité peu d’occurrences depuis sa création triomphale sur cette scène en octobre 1827. L’opéra y tient à l’époque ...
Orphée 1

Le chant d’Orphée à la Scala par Juan Diego Flórez

Le chant flamboyant de Juan Diego Flórez n’est pas le seul point positif de l’Orphée et Eurydice présenté à la Scala. Loin de là. C’est bien un spectacle total mené de bout en bout dont la force et la créativité sont à tous points de vue le maître mot. Incandescent. Coïncidence de calendrier : en ce moment, l’Italie chante en français ! Après la version française de La Favorite à Florence, voilà que ...
DSC_6360Miseria e nobiltà

À Gênes, spaghetti et tutti quanti avec Marco Tutino

C’est désormais chose faite : avec le nouvel opéra de Marco Tutino, Miseria e nobiltà, le Teatro Carlo Felice de Gênes intègre désormais la création contemporaine dans sa programmation. Un défi prometteur, mais qui n’en est encore qu’à ses prémices. Il est toujours intéressant d’assister à une création. C’est encore plus vrai lorsque la dernière commande de l’institution à l’initiative du projet date de 1892 ! L’Opéra de Gênes regarde désormais ainsi concrètement ...
28235000_10156119738764035_2855121770130048036_o

Version française de La Favorite à Florence

Jamais jouée à Florence, la version française de La Favorite présentée actuellement au Teatro del Maggio Musicale Fiorentino ne reste qu’une belle promesse, avec un texte le plus souvent incompréhensible porté bon gré mal gré par une distribution majoritairement italienne. Ce serait pourtant vite oublier le tant attendu Mattia Olivieri, excellent dans la langue de Molière comme dans son incarnation du roi Alphonse, alors que Fabio Luisi donne une belle ...
Sonnambula_c-Yasuko Kageyama_2

Jessica Pratt et Speranza Scappucci portent La Sonnambula à Rome

Pour cette Sonnambula du Teatro dell'Opera di Roma, nous retenons l’éclat de la soprano belcantiste Jessica Pratt, ainsi que la direction soignée et bien à propos de Speranza Scappucci. Dans le rôle du comte Rodolfo, Riccardo Zanellato fait  merveille, alors que la mise en scène insipide de Giorgi Barberio Corsetti, parfois banale, souvent basique, n’apporte malheureusement rien de neuf. Intense, doux, bien écrit, et avec une fin heureuse comme cela arrive assez ...
L’Opéra de Rome rend hommage à la danse française

L’Opéra de Rome rend hommage à la danse française

La Soirée française concoctée par Eleonora Abbagnato met en lumière deux  chorégraphes emblématiques de la danse française, Serge Lifar et Roland Petit. Cette soirée intelligemment conçue nous fait voyager du raffinement du style néoclassique de Suite en blanc à l’énergie électrisante du Pink Floyd Ballet. Eleonora Abbagnato le dit et le répète : Roland Petit a été un « père spirituel » pour elle. Sa bonne étoile aussi, puisque c’est à ...
FALSTAFF

À Turin, magnifique Falstaff de Carlos Àlvarez

Pour la vingt-et-unième fois depuis sa première création en décembre 1893, le Teatro Regio de Turin offre un de ses opéras fétiches, Falstaff de Giuseppe Verdi, dans la mise en scène remarquable d’intelligence de Daniele Abbado portée par un magnifique et touchant Carlos Àlvarez dans le rôle-titre. Falstaff. L’opéra des opéras. Tout dans cette musique de l’ultime opéra de Giuseppe Verdi sublime le mot, transcende la parole, exacerbe la phrase. Toutefois, ...
Tristan.01

Tristan à Turin : l’amour manque son rendez-vous

Malgré la baguette attentive de Gianandrea Noseda, l’amour extraordinaire de Tristan und Isolde de Richard Wagner ne parvient pas à se sublimer à cause d’une direction d’acteurs qui ne tient pas suffisamment compte des personnes protagonistes de l’œuvre. La production d’un opéra de Richard Wagner est pain béni pour un metteur en scène. L’esprit souvent irréel, les légendes qui habitent les opéras wagnériens lui permettent un éventail infini d’interprétations. Ainsi les ...
Chœur Odhecaton

Odhecaton chante Palestrina à Castel Rigone

En Ombrie, un chœur de voix d’hommes recrée une messe, dans une atmosphère proche de celle de la Chapelle Sixtine au XVIe siècle. Ému par les tremblements de terre qui ont blessé l'Ombrie l'année dernière, Alberto Batisti, le directeur artistique de la Sagra musicale Umbra a choisi, pour thème de cette 72e édition, la fraternité et la spiritualité, thèmes reflétés par les œuvres au programme. Manifestations régionales, les douze concerts ont ...
Khanyiso Gwenxane, Nemorino

Un Élixir enivrant au New Generation Festival

A Florence, une première édition réussie du New Generation Festival dans les jardins illuminés du Palais Corsini sul prato, avec L'Elixir d'amour de Donizetti, Installée, sur une estrade, sous les trois arches de la haute loggia du Palais Corsini, la scène représente une petite place, à Florence, avec à droite, les tables d'une terrasse de café et, au centre, un étalage de marchandises pour touristes. Juste avant le début de ...
Standing ovation pour Torvaldo et Dorliska à Pesaro

Standing ovation pour Torvaldo et Dorliska à Pesaro

Torvaldo et Dorliska de Rossini, troisième œuvre au programme du Festival Rossini de Pesaro cette année, est un vrai triomphe. Une grille imposante, comme on en voit encore dans les palais et villas de la région, laisse voir une forêt obscure et mystérieuse, menace effrayante, mais aussi espoir d'évasion. Nous sommes du côté du château, dans une cour où Giorgio attend le duc, son maître, qu’il présente comme "un bestion" dont il ...
Gianluca Margheri-Pietra del paragone

La Pietra del Paragone, heureuse reprise au Festival Rossini de Pesaro

Premier triomphe de Rossini, l'opéra La Pietra del Paragone, vivifié par Pier Luigi Pizzi, revient à Pesaro. Sur la scène de l'Arena, une grande villa rectiligne et transparente dans le style des années 1970, blanche avec quelques détails rouges, meubles et objets design de l’époque. C'est la copie d’une véritable réalisation architecturale de Pizzi. Le chœur annonce l’intrigue, ouvriers et serviteurs en blanc occupés en chantant à remettre de l'ordre après une ...
Carlo Cigni, le Grand prêtre Hiéros, distribue quelques gouttes d'eau

La Fura dels Baus banalise le Siège de Corinthe à Pesaro

Le siège de Corinthe a ouvert le Rossini Opera Festival 2017, édition consacrée à la mémoire d'Alberto Zedda, son fondateur disparu l'an dernier. La scène très (trop) en pente laisse voir un dessin de sol desséché. De grosses bouteilles en plastique empilées, comme celles des fontaines à eau dans les bureaux, font office de murailles. Un groupe d’humanoïdes, vêtus de grenouillères colorées par des peintres tachistes débutants, hante les lieux. La production ...
Anna Maria Chiuri et Stefano La Colla

Une Aida tactile à Macerata

Dans Aida, un immense ordinateur portable figure l'univers dans cette dernière mise en scène de Francesco Micheli pour le Festival d'Opéra de Macerata. Au milieu de la vaste scène du Sferisterio, un immense plan incliné se dédouble et s’ouvre lentement pendant l’ouverture de l’opéra, ordinateur portable géant. Des projections animent le mur de fond de scène, hiéroglyphes et autres signes, qui ponctueront l’histoire de l'amour malheureux d’Aida et Radames, racontée par ...
Turandot-ph. Alfredo Tabocchini

Turandot sur un ours, à Macerata

Au Festival de Macerata dans Turandot, la mise en scène de Ricci/Forte surprend au début et s’essouffle à la fin. Reste la musique… Cinq boites, énormes, démesurées, transparentes, sont posées sur l’immense scène esplanade du Sferisterio. Dans l’une un ours blanc (à la Damien Hirst), dans une autre, moins grande, deux mariés, style gâteau de noces… Pour le metteur en scène Stefano Ricci, qui forme avec Gianni Forte, un duo, Ricci/Forte, ...
Fiona Joice (c) E.Schneiter

Raucous Rossini, une jeune troupe enchante Cortone

Menée par l'infatigable Max Fane, la jeune compagnie Raucous Rossini, en tournée avec L'occasione fa il ladro, passe par la Toscane. Installé au fond de la scène du beau Teatro Signorelli de Cortone, l’orchestre est presque caché par une rangée de chaises de velours rouge, celles des loges du théâtre. Sur chacune, une antique valise beige. Les chanteurs les ouvriront l’une après l’autre, pendant l’ouverture, dévoilant un panneau avec le nom ...
Alessio Bax et Antonio Lysy (c)PaulFlanagan

Quatre mains et un violoncelle enivrant à La Foce

Le concert inaugural des Rencontres musicales en Terre de Sienne lance une nouvelle ère pour ce festival, sous la direction artistique du pianiste Alessio Bax. Le soleil a disparu derrière les collines. La lumière s’estompe, les murmures cessent dans la longue cour de Castellucio, une imposante ferme fortifiée au cœur du Val d’Orcia en Toscane. Lucille Chung et Alessio Bax entrent et s’installent au piano, lui bel homme, très brun aux ...
Angela Hewitt 2017 (c) Lorenzo Dogana

Angela Hewitt joue et gagne sur le Trasimène

Le festival du Trasimène s’est terminé comme chaque année par un récital d’Angela Hewitt dans la cour du château des Chevaliers de Malte de Magione, en Ombrie. Cette année, le festival créé en 2005 par la pianiste canadienne Angela Hewitt, s’est ouvert dans la Basilique San Pietro de Perugia, par un concert dirigé par le chef d’orchestre Sir Roger Norrington, à la tête du Zurich Chamber Orchestra, avec en soliste ...
Festival de Spolète, Don Giovanni

Don Giovanni, un banquet d’outre-tombe à Spolète

En ouverture du Festival de Spolète, Don Giovanni met un terme à un projet artistique sur trois ans autour de la trilogie Mozart / Da Ponte. Le Don Giovanni de cette soixantième édition du Festival de Spolète, réalisée en collaboration avec la Rai, le Teatro Coccia di Novara et le Festival di Cartagena, commence sous le signe de la philosophie de Kierkegaard, avec des citations de son texte sur Don Juan, ...
167_K65A7848

Retour de l’Enlèvement à la Scala

Pour les vingt ans de la disparition de Giorgio Strehler, auteur de 30 mises en scène scaligères, le théâtre milanais ressort sa mise en scène légendaire de L'enlèvement au sérail. Présenté pour la première fois en 1965 au Festival de Salzbourg, le délicieux et pittoresque théâtre d’ombres fait son retour. Et tout comme en 1965, Zubin Metha est à la baguette. On le sait, le public milanais, fidèle à ses habitudes ...
Macbeth à Turin, l’admirable Verdi d’Emma Dante

Macbeth à Turin, l’admirable Verdi d’Emma Dante

La formidable mise en scène d’Emma Dante en symbiose totale avec la musique finement et intelligemment dirigée par Gianandrea Noseda sont les artisans des ovations qui ont salué la production turinoise de Macbeth de Giuseppe Verdi. Alors que le chœur chante "Schiudi, inferno, la bocca, ed inghiotti nel tuo grembo…" ("Ouvre-toi, gouffre de l’Enfer…"), venant du fond de la scène en lente procession, un groupe de femmes porte la dépouille du ...
076_K65A0252(1)

À la Scala, le retour virevoltant d’une Pie voleuse toute en grâce

Après 176 ans d’absence, la Scala de Milan retrouve son oiseau préféré, la Gazza Ladra de Rossini (la Pie Voleuse). Curieux, curieux en effet, qu’après un succès triomphal pour sa première en 1817, et des reprises sans relâche jusqu’en 1841, l’oiseau espiègle tombe aux oubliettes jusqu’à la veille de son bicentenaire. Et enfin la voici, intensément désirée par Alexander Pereira, le surintendant du théâtre milanais, et par Riccardo Chailly, son directeur ...
Seong-Jin Cho, pianiste du monde flottant

Seong-Jin Cho, pianiste du monde flottant

Mozart, Debussy, Chopin… De passage au Teatro Morlacchi de Pérouse, Seong-Jin Cho poursuivait une tournée italienne printanière, qui l’a mené également à Macerata et Vérone. C’est avec la glaçante légèreté de la Sonate K 332 de Mozart, que Seong-Jin Cho ouvre ce concert, distanciation brillante à la main droite, sombre flux de la main gauche. Le détachement des ritournelles de l’Allegro, ponctué de silences que Cho étire à peine, confirme le ...