Mot-clef : Orchestre national de Lyon

Ben Glassberg (c) Petit_1 (2) ter

Le Festival de Besançon a 70 ans

Le deuxième plus ancien festival français (1948, un an après Aix) fait preuve d’une belle vitalité en agrémentant ses fondamentaux (la musique symphonique, symbolisée par la haute tension de son Concours international de jeunes chefs d’Orchestre) d’une quantité de manifestations populaires qui lui permettent de s’affranchir de tout élitisme. Coup de projecteur sur sept instants choisis. Solidement campé sur le trésor de sa mémoire – le rédacteur de ces lignes en ...
Berlioz à Londres au temps des expositions universelles.

Berlioz encore vivant à La Côte Saint-André

Conclu par l'apothéose d'une version de la Symphonie fantastique par Roger Norrington, le Festival Berlioz, au-delà de son bouleversant hommage à une Angleterre pionnière qui a tant fait pour le compositeur, a une fois encore porté très haut les couleurs de la Culture pour tous. Tea time à La Côte-Saint-André Hormis le clin d'œil, hélas très confidentiel, des Quatuors londoniens de Haydn (l'appartement qu'occupa Berlioz lors de son voyage anglais pour l'Exposition ...
gl_pf-slatkin_by_Evgeniy_Ivanov_1

Leonard Slatkin et Hilary Hahn, d’une apollinienne froideur

Avec un concert débutant par les Chairman Dances de John Adams et se concluant sur le « Songe d’une nuit de sabbat » de la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz, on était en droit d’espérer que Dionysos s’inviterait à la fête. Hélas, point de bacchanales furieuses, remplacées pour l’occasion par de belles harmonies bien léchées et policées d’inspiration toute apollinienne excluant le moindre soupçon d’émotion ou de sensualité. Et pourtant, en ouverture, ...

Aline Sam-Giao, directrice générale de l’Orchestre national de Lyon

Aline Sam-Giao a été nommée directrice générale de l'Auditorium - Orchestre national de Lyon. Après avoir travaillé dans différentes structures musicales à Paris et en Auvergne-Rhône-Alpes (ensemble baroque Le Poème Harmonique, Fondation Royaumont, Festival Berlioz...) elle était, depuis 2008, administratrice générale de l'Orchestre des Pays de Savoie.
slatkin_by_cindy_mctee_3a

Symphonies de Tchaïkovski : suite et fin de l’intégrale à Lyon

Intelligemment appariées et interprétées, les symphonies de Tchaïkovski sont encore et toujours un triomphe. C'est le volet central du Festival Russe que propose, à l'orée de l'hiver, l'Orchestre National de Lyon : sous la baguette de Leonard Slatkin, son directeur musical, une relecture complète des symphonies de Tchaïkovski. Après le début prometteur consacré aux symphonies n° 1 et 4, la série se conclut avec la Troisième et la Sixième. Le public, fidèle ...
slatkin-onl

Symphonies de Tchaïkovski par l’Orchestre national de Lyon

Dans le cadre de son festival russe, l’Auditorium de Lyon programme les six symphonies de Tchaïkovski par l’Orchestre national de Lyon, réunissant judicieusement la Symphonie n°1  et la Symphonie n°4 en ouverture de ce cycle. Sous la direction de Leonard Slatkin, l’ONL parvient à un beau résultat d’ensemble, malgré des imperfections individuelles. Le chef d’orchestre américain, au style pour le moins sobre, propose une version plutôt dépouillée de ces œuvres où ...
temirkanov

Une fièvre finnoise et russe illumine novembre à l’Auditorium de Lyon

Pour l’Orchestre national de Lyon, l’Auditorium de Lyon nourrit un compagnonnage avec d’excellents chefs, tel Alain Altinoglu, également sollicité en qualité de chambriste. Et il convie de prestigieux orchestres et chefs étrangers : ce furent le Philharmonique de Saint-Petersbourg et son directeur musical, Iouri Temirkanov. Mullova et Altinoglu : Sibelius autrement Le lien que, depuis plusieurs années, l’Orchestre national de Lyon tisse avec Alain Altinoglu se densifie avec chaque nouvelle invitation. Témoin une Symphonie ...
agastinel

Les nouveaux mondes de l’Orchestre national de Lyon

L'Orchestre national de Lyon poursuit sa saison avec bonheur, et explore des rivages lointains. Voilà un plaisant rapprochement que celui de trois œuvres d'esthétiques si contrastées : trois peintures, espacées d'un siècle, de l'inconnu qui se dévoile. Chez Haydn, c'est la raison, à peine plus divine qu'humaine, qui permet que triomphe l'ordre sur les dissonances, et que l'informe devienne mélodie ; chez Dvořák, au contraire, c'est de façon toute intérieure et sensible, ...
jennifer-johnston

Le Requiem de Verdi à Lyon, des limbes au paradis

Quelques regrets, mais surtout de belles impressions, dans le Requiem de Verdi que dirige Leonard Slatkin. Des solistes d'envergure, des chœurs solides, un chef expérimenté, ont tous besoin d'échauffement. Qu'elles sont redoutables, ces premières mesures sotto voce d'un Requiem que l'on associe plus volontiers aux déferlements furieux du « Dies irae » ! La ligne introductive des violoncelles est splendide de tristesse austère, mais le chœur – effet pervers de la pléthore de chanteurs ...
LSlatkin

L’Heure espagnole par Slatkin, une grande réussite

L'Orchestre National de Lyon poursuit son intégrale Ravel pour le disque, avec une Heure espagnole exquise. Difficile de trouver le ton juste dans une œuvre aussi déroutante et facétieuse que L'Heure espagnole. On n'a jamais fini de se demander à quel degré il faut prendre cette « comédie musicale » enrobée d'espagnolades, cette intrigue qui semble n'être jamais qu'un prétexte, ces vers faciles « au rythme qui se casse, à la rime cocasse » (de ...
Visuel CD Over the sea

Matière, mouvement, éclair, dans l’œuvre d’Édith Canat de Chizy

Over the sea (2012), qui donne son titre au nouvel album monographique d’Edith Canat de Chizy produit par le label Solstice, est la première œuvre, commande de l'Ircam, pour laquelle la compositrice fait appel, via l'assistance de Grégory Beller, à l'outil électronique. C'est ici la peinture de Claude Monet et l'univers miroitant et subtil du peintre, qui nourrissent son imaginaire sonore stimulé par la fantasmagorie de l'électronique. Au trio à ...
539w

Leonard Slatkin et Nicholas Angelich à l’Auditorium de Lyon

Sous la baguette de Leonard Slatkin, l’Orchestre National de Lyon était à l’affiche de l’Auditorium de Lyon avec le pianiste Nicholas Angelich remplaçant de Hélène Grimaud, souffrante, dans le répertoire brahmsien, un univers vers lequel ses affinités le ramènent constamment. La première partie fut inversée et débute ainsi par le Cycle des gris de Bruno Mantovani, une commande du Fonds d'Action de la Sacem dans laquelle il s'est attaché à écrire ...
BB

Berlioz versus Beethoven au Festival Berlioz

Audacieuse idée, en fin de Festival, que d'associer le jeune Berlioz et le Beethoven de la maturité au cours d'une soirée intitulée Hymne à la joie. Qui sort gagnant de ce choc des titans ? On l'a beaucoup dit et loué : Beethoven est chez lui au Festival Berlioz. Ces deux géants de la musique de chaque côté du Rhin ont entamé, depuis quelques années déjà, un dialogue des plus stimulants à La ...
leonard-slatkin-cybelle-codish-headshot

Leonard Slatkin, from Detroit to Lyon

"I'm not into maintenance. I'm into forward thinking." Leonard Slatkin is currently Music Director of the Detroit Symphony Orchestra and the Orchestre National de Lyon, having previously held positions with the St. Louis Symphony Orchestra, the National Symphony Orchestra, and the BBC Symphony Orchestra. In this interview, Slatkin reflects on his beginnings in music, his accomplishments, recovering from a protracted musician's strike in Detroit, and making music in Detroit and Lyon.  ResMusica: ...
AAltinoglu

Altinoglu dirige l’ONL dans un programme ravélien

L'Orchestre national de Lyon donne un programme grand public, centré sur le Boléro de Ravel. Ravel est toujours le bienvenu dans la salle lyonnaise qui porte son nom. Lorsqu'il s'agit de plaire aussi bien aux néophytes qu'aux mélomanes les plus blasés, ou de captiver le jeune public, en temps de vacances scolaires, c'est au Boléro que l'on pense d'abord. L'orchestre n'en est pas à sa première interprétation, et l'on sait d'avance ...
Auditorium de Lyon Duchon Doris

Les 40 ans de l’Auditorium Maurice Ravel de Lyon

L’Auditorium Maurice Ravel de Lyon à 40 ans. Reconnue comme patrimoine du XXe siècle, cette salle en béton est la résidence de l’Orchestre national de Lyon.  Le 14 février 1975, Serge Baudo, directeur musical de l’Orchestre national de Lyon fit résonner la Symphonie fantastique de Berlioz, marquant l’inauguration officielle de l’Auditorium Maurice Ravel. La construction d’un nouvel auditorium était devenue essentielle pour un orchestre reconnu comme « National » en 1972. De plus, ...
diego matheuz 2014

Parfums latinos avec Diego Matheuz à Lyon

L’Orchestre national de Lyon a eu l’heureuse idée de convier le chef  vénézuélien Diego Matheuz. Produit d’une école de direction qui nous déjà  offerts plusieurs jeunes « prodiges » comme le planétaire Gustavo Dudamel, le brillant Christian Vásquez ou les sérieux Rafael Payare et Domingo Hindoyan, Diego Matheuz est l’un des jeunes chefs que l’on s’arrache : il est déjà directeur musical de La Fenice de Venise et chef invité ...
IMG_3219 copie

Formidables machines au Festival Berlioz

Le Festival Berlioz fut implanté par Serge Baudo à Lyon de 1979 à 1989. Les plus beaux Troyens (confiés à l'imagination passionnée du tout jeune tandem Leiser-Caurier) y furent présentés à l'Auditorium en 1987. Bien qu'archi-intégraux, (on y réhabilita même la très belle scène, dite de Sinon, coupée par le compositeur lui-même), il se firent très injustement voler la vedette par la version présentée par Chung et Pizzi pour l'inauguration ...
berlioz harold en italie  slatkin lyon naxos

Berlioz, entre Lyon et l’Italie

La Symphonie fantastique de Berlioz avait été le premier disque gravé par Leonard Slatkin avec son Orchestre national de Lyon. Le chef américain poursuit ses explorations discographiques avec un volume centré sur Harold en Italie et quelques brillantes ouvertures. Si, la Symphonie fantastique a été enregistrée par la quasi-totalité des orchestres français, Harold en Italie reste plus marginal avec seulement une poignée d’enregistrements : Bernstein/McInnes/Orchestre national de France (EMI), Plasson/Caussé/Capitole de Toulouse et Chung/Verney/Orchestre de ...
naxos ravel lyon slatkin

Ravel du piano à l’orchestre avec Leonard Slatkin à Lyon

Après un premier volume prometteur, Leonard Slatkin poursuit son intégrale Ravel au pupitre de l’Orchestre national de Lyon.  Ce présent album, à l’exception de La Valse, propose des partitions, initialement pianistiques, mais ensuite orchestrées par Ravel lui-même ou par le compositeur Marius Constant. Dans ces partitions, Leonard Slatkin impose une lecture franche et claire qui laisse la musique s’écouler et qui met en avant les sonorités raffinées et la précision des ...
JPS-WDR-Thomas-Kost1-362x241

Jukka-Pekka Saraste’s debut in Lyon

The Orchestre National de Lyon likes Finnish conductors: after Hannu Lintu and before Osmo Vänskä and Susanna Mälkki, Jukka-Pekka Saraste was the one in charge that night. Saraste is well-known in France. He has been heard conducting the Toulouse and Paris orchestras, the Orchestre National de France and the Orchestre Philharmonique de Radio France, of whom he is a regular guest. He is also a specialist of French music: his Debussy ...
thumbs_renaud-capucon-c-darmigny_1

Lyon : Leonard Slatkin dans un programme aux couleurs orientales

À l'auditorium de Lyon, le dernier concert avant Noël chante la mort de la suprématie culturelle de l'Occident. C'est un paradoxe, au moment précis où toute notre société vit dans l'attente du jour qu'elle fête avec le plus d'unanimité – et c'est en tout cas une occasion d'entendre de la belle musique. La première partie du spectacle, consacrée à Saint-Saëns, permet de prendre la mesure de l'essoufflement de l'académisme parisien (le ...
JPS-WDR-Thomas-Kost

Jukka-Pekka Saraste débute à Lyon

L’orchestre national de Lyon aime les chefs  et cheffes finlandai(se)s, après Hannu Lintu et en attentant Osmo Vänskä puis Susanna Mälkki, c’est au tour de Jukka-Pekka Saraste de se produire au pupitre de l’orchestre de la capitale des Gaules. Jukka-Pekka Saraste est bien connu en France, le public a pu l’entendre à la tête des orchestres de Toulouse, de Paris, du National de France et du Philharmonique de Radio-France, dont il ...
gens berlioz2013

Festival Berlioz 2013 avec François-Frédéric Guy, Leonard Slatkin et Véronique Gens

Pour la 20ème édition du Festival Berlioz, François-Xavier Roth affirme, bravache, que le Festival est devenu le « Bayreuth berliozien que nous attendions tous ». A vrai dire il n’est pas sûr qu’il faille souhaiter une telle destinée à la Côte Saint-André. Laissons à la colline bavaroise ses distributions de luxe, et continuons de faire de la Côte un rendez-vous berliozien symphonique, champêtre et bon enfant, où l’expérimentation et le mélange des genres ...
JGilbert

Brillante soirée hongroise à l’Auditorium de Lyon

L'Auditorium de Lyon a voulu faire découvrir à son public une série d'œuvres de compositeurs hongrois, inspirées à des degrés divers par la musique populaire nationale. Exigeant la participation de deux solistes, et de l'Orchestre National de Lyon au grand complet, ce concert pantagruélique était divisé en deux parties homogènes, chacune centrée sur une œuvre concertante, pour un résultat d'une variété ébouriffante, et qui a largement séduit. La première moitié du ...
Leonard Slatkin©Niko Rodamel

Ravel lyrique en version de concert par Leonard Slatkin

Hasard des calendriers, le versant lyrique de Maurice Ravel est à l’honneur dans la capitale en ce début d’année 2013, avec des représentations scéniques de L’Enfant et les Sortilèges à l’Opéra de Paris, et cette venue Salle Pleyel de l’Orchestre National de Lyon et son directeur musical actuel Leonard Slatkin dans une version de concert de cette même œuvre, couplée logiquement avec L’Heure espagnole. Cette production s’inscrivait plus largement dans ...
naxos slatkin ravel

Ravel prometteur par Slatkin

Après un beau disque Hector Berlioz, l’Orchestre national de Lyon et Leonard Slatkin entament une anthologie Ravel bien venue car au fond, si les albums dédiés aux grands tubes pullulent, les anthologies complètes ne sont plus si fréquentes au catalogue. Passionné de découvertes, on parie que le chef américain saura retrouver des raretés et des orchestrations peu usitées à l’image de la Pièce en forme de habanera orchestrée par Arthur ...
naxos berlioz slatkin

Le solide Berlioz de Slatkin

Pour son premier disque avec l’Orchestre national de Lyon, le chef américain Leonard Slatkin se lance dans la Symphonie fantastique. Ce choix est assez téméraire tant la discographie de l’œuvre est bardée de références historiques de prestige, mais elle est aussi caractérisée par des récentes lectures de très haut niveau : Marek Janowski (Pentatone), Esa-Pekka Salonen (Signum) ou Robin Ticciati (Linn). Quant à l’orchestre de Lyon, on l’avait laissé en état ...
Leonardslatkin © Bruno Amsellem

Leonard Slatkin, en avant Lyon

Le chef d’orchestre américain Leonard Slatkin commence sa deuxième saison au poste de directeur musical de l’Orchestre national de Lyon et il sort son premier disque avec ses musiciens : la Symphonie fantastique de Berlioz. ResMusica rencontre ce chef charismatique, animé de mille projets. « Je suis étonnamment optimiste » ResMusica : Vous êtes l'un des chefs les plus demandés. Qu'est-ce qui vous a convaincu d'accepter la direction musicale de l'Orchestre national de Lyon? Leonard Slatkin : J'avais ...
debussy_naxos_markl

Intégrale Debussy à Lyon

Naxos remet en coffret premium son intégrale des œuvres orchestrales et de certaines transcriptions de Claude Debussy par Jun Märkl et l’orchestre national de Lyon. Il faut parler d’édition premium car Naxos complète les disques parus individuellement par une orchestration du cycle complet des Préludes (Selon Colin Matthews).  Qui plus est le box est esthétiquement assez réussi et tranche avec le design fonctionnel, mais minimal, des disques Naxos. Sur le marché ...