Virgin Classics

Artaserse

Artaserse, un jalon vers l’authenticité baroque

Vous aimez les voix de contre-ténors ? Voilà un coffret qui devrait combler vos désirs. Des six rôles principaux de cet opéra, cinq sont tenus par des contre-ténors. L’autre rôle est pour un ténor. C’est dire que le registre aigu de la voix est favorisé. Pour qui a vu le spectacle, sur scène et en costumes comme à l’Opéra de Nancy  ou en version de concert comme à l’Opéra de Lausanne, ...
virgin_faure_jarvi

Paavo Järvi dirige Fauré

Requiem… S’il est vrai qu’il est associé à la mort, ce mot vient du latin « requies » signifiant repos. Fauré devait bien l’entendre ainsi, lui qui écrivait : « voilà si longtemps que j’accompagne à l’orgue des services d’enterrement ! J’en ai par-dessus la tête. J’ai voulu faire autre chose ». Loin des couleurs sombres du classicisme ou de la violence du romantisme, le compositeur a choisi douceur et pureté musicales avec un petit effectif : ...
virgin_lamentazione

Lamentazione de Paul Agnew

Près de vingt ans après sa première rencontre avec William Christie et Les Arts Florissants, le ténor écossais Paul Agnew débute au disque comme… chef ! Comme il le dit lui-même : « c’est un rôle tout à fait différent, presque un nouveau métier ». Ce rôle, il le tient déjà avec Le Jardin des Voix et Les Arts Florissants, dont il est « associate conductor ». Là, il passe à l’acte : celui du disque. Il a ...
farnace_virgin

Farnace, opéra de Vivaldi en première mondiale

Même si le Farnace de Vivaldi a déjà fait l’objet de plusieurs enregistrements discographiques, ce coffret paru chez Virgin Classics constitue en réalité une première mondiale. Il s’agit en effet de la version de l’opéra dite de Ferrare, celle de 1738, soit la septième qu’ait mise en musique par Vivaldi à partir d’un livret dont il s’était épris à Rome quelque quatorze ans plus tôt, lors d’une audition du Farnace ...
virgin_didonato

DiDonato : un récital d’une rare versatilité

Voilà enfin un CD-récital au programme original, fondé comme il est sur un concept consistant à faire alterner figures masculines et féminines d’opéras qui présentent des personnages tirés d’une même histoire. Au Siebel de Gounod fait ainsi pendant la Marguerite de Berlioz, à l’Ariane de Massenet répond le Komponist de Strauss, au Sesto de Gluck succède la Vitellia de Mozart, etc. Ce sont en tout seize portraits d’hommes et de ...
Une heure avec Cléopâtre

Natalie Dessay, une heure avec Cléopâtre

Il n’y a pas très longtemps encore, un disque comme ce «Cléopatra» n’aurait pas existé. Une diva telle que Natalie Dessay aurait, bien sûr, immortalisé sa Cléopâtre dans le cadre d’une intégrale. Aujourd’hui, elle doit se contenter de nous présenter les grands airs du rôle auxquels s’ajoutent quelques pièces orchestrales, deux airs alternatifs (jamais enregistrés d’ailleurs) ainsi que le duo final avec (quel luxe !) la formidable Sonia Prina dans le ...
Un Caldara bien sage

Un Caldara bien sage par Philippe Jaroussky

Suffit-il d’enfiler une douzaine d’airs d’opera seria, aussi bien écrits soient-ils, pour convaincre de l’efficacité dramatique d’un compositeur ? La chose reste à démontrer, et le présent enregistrement n’en apporte pas une preuve véritablement convaincante. Autant le précédent disque de Philippe Jaroussky, consacré à des airs de Jean-Chrétien Bach, avait séduit par la richesse et par la variété des pages sélectionnées – les airs d’opéra y alternaient avec des pièces de ...
Beethoven avec Renaud Capuçon et Frank Braley

Beethoven avec Renaud Capuçon et Frank Braley

Comme pour les Symphonies, les Concertos ou les Sonates pour piano, chaque mélomane possède probablement une version de référence des Sonates pour violon de Beethoven. Magnifiquement réussie, l’intégrale signée Renaud Capuçon/Frank Braley ne menace toutefois pas nos repères en la matière. Car les deux compères, liés par une évidente complicité, offrent une version parfaitement homogène et équilibrée de ce corpus inégalé dans l’histoire du genre mais, malgré une belle imagination, ...
Paavo Järvi dirige Bizet

Paavo Järvi dirige Bizet

Pour son premier disque avec son nouvel orchestre de Paris, Paavo Järvi a décidé de mettre Bizet à l’honneur. L’idée s’avère bonne car le programme choisi est à la fois exigeant et relativement rare pour jauger un orchestre par rapport à d’autres versions. On pense en particulier à la Fantaisie symphonique : souvenirs de Rome qui n’encombre pas les bac des disquaires ! Quant à la Symphonie en ut, il s’agit ...
Jean-Chrétien Bach par Jaroussky : des opéras à redécouvrir

Johann Christian Bach par Jaroussky : des opéras à redécouvrir

De tous les opéras de Johann Christian Bach, seule La clemenza di Scipione semble avoir connu un jour les honneurs du disque, même s’il est vrai que certaines pièces isolées – les ouvertures notamment – ont été enregistrées séparément. À écouter cette anthologie réalisée tout récemment par Philippe Jaroussky et le Cercle de l’Harmonie, il paraît scandaleux qu’un compositeur aussi doué et aussi prolifique ait pu tomber à ce point dans ...
Noël à Saint-Pétersbourg pour Gautier Capuçon

Noël à Saint-Pétersbourg pour Gautier Capuçon

Enregistré live à Noël 2008 dans la nouvelle salle de concert du Mariinsky, ces deux œuvres pour violoncelles et orchestre nous permettent d’entendre le violoncelliste français Gautier Capuçon entouré des locataires habituels des lieux, l’orchestre du Mariinsky et son chef Valery Gergiev. Au programme, les ludiques Variations sur un thème rococo de Tchaïkovski et la plus rare Symphonie concertante de Prokofiev. Souvent enregistrées, les Variations ne manquent pas de versions de ...
De la croix au paradis

L’Arpeggiata fête ses 10 ans : De la croix au paradis

L’Arpeggiata fête ses 10 ans ! Christina Pluhar propose, à cette occasion, un programme autour de la Passion du Christ dans lequel se mêle musique savante baroque et musique traditionnelle du bassin méditerranéen. On ne se lasse pas de ce métissage quand il est servi par de tels interprètes : les voix de Nuria Rial et de Philippe Jaroussky se fondent dans Lumi potete piangere (Giovanni Legrenzi) sans dolorisme excessif. L’ensemble corse Barbara ...
Une veuve pas si joyeuse

Une veuve pas si joyeuse à l’Opéra de Lyon

Cette Veuve Joyeuse de Franz Lehár donnée pour les fêtes de fin d’année 2006 à L’Opéra de Lyon a convaincu les uns et déçu les autres. On se situera plutôt du côté des autres, en considérant la mise en scène de Macha Makeïeff comme ratée, à côté de la plaque. La réécriture des dialogues embrouille l’histoire plus qu’elle ne l’éclaire. Des gags téléphonés ralentissent l’action sans amuser, l’ajout de personnages ...
Les folies de Natalie Dessay

Les folies de Natalie Dessay

Natalie Dessay fait partie de ces gens qui pourraient captiver un public en lisant le Bottin du téléphone. Plus encore si elle le chantait. Natalie Dessay fascine. Dans cet album commercial, elle fait revivre quelques instants de sa déjà légendaire carrière. Une carrière en deux parties. Celle de la découverte stupéfiante d’une soprano aux aigus uniques. Celle qui a fait délirer le public avant que la découverte de polypes nécessite ...
Pelléas en version de référence

Pelléas en version de référence par Laurent Pelly / Bertrand de Billy

Après les versions Strosser/Gardiner (Arthaus – Opéra de Lyon 1987) musicalement irréprochable mais à la mise en scène trop statique et Stein/Boulez (DG - Welsh National Opera 1992) exemplaire en tout points, cette nouvelle parution en DVD de Pelléas et Mélisande coiffe au poteau ses prédécesseurs. La mise en scène de Laurent Pelly est un exemple de théâtre. Les divers rires, pleurs ou halètement des personnages, tous ces bruits expressifs pourtant ...
Vivica Genaux s’invite sur les terres de Cecilia Bartoli

Vivica Genaux s’invite sur les terres de Cecilia Bartoli

Qui n’a pas son Vivaldi ? Après le succès remporté par l’album Vivaldi de Cecilia Bartoli (on parle de plus d’un million d’exemplaires vendus depuis sa sortie en 1999), après le récent enregistrement de Magdalena Kozená sans parler des éditions que le label Naïve dédie au compositeur, voici que Vivica Genaux s’invite sur les terres de Cecilia Bartoli. Si comparaison n’est pas raison, difficile pour autant de ne pas s’interroger sur l’opportunité ...
Sur les traces de la Callas

Joyce DiDonato sur les traces de la Callas

Whaou ! Dès les premières notes de ce nouvel enregistrement, l’explosion vocale que nous offre Joyce DiDonato dans son « D’Amor al dolce impero » soulève le souvenir de la version que Maria Callas donnait au public du Teatro Communale de Florence en avril 1952. Malgré la qualité désastreuse de la prise de son, Callas crevait l’écran. Jamais depuis on avait entendu une telle fougue, une telle projection vocale. Avec son interprétation, Joyce ...
Diana Damrau, nouvelle Natalie Dessay ?

Diana Damrau, nouvelle Natalie Dessay ?

Après ses récents albums pour Orfeo et son premier essai chez Virgin Classics, la soprano allemande délivre une nouvelle démonstration de ses talents. Après près de quatre ans d’absence des studios d’enregistrement, Diana Damrau nous revient chargée de l’expérience acquise sur les scènes du monde entier pour nous offrir son album incontestablement le plus accompli de sa carrière. Sa voix s’est considérablement étoffée dans le registre médium et grave lui ...
Inva Mula: Si le chef n’y était pas …

Inva Mula, fascinante mais ternie par le chef

C’est à un moment crucial de sa carrière que Inva Mula sort son premier récital lyrique. Laissant derrière elle le répertoire colorature, elle s’apprête à aborder des emplois plus lourds. Ainsi, après sa Mireille parisienne, sa première Amelia (Simon Boccanegra) l’attend à Madrid en juillet prochain. Cet album, enregistré au printemps dernier à Zagreb, la montre donc un peu à mi-chemin : par le répertoire d’abord (plus de Lucia ni de ...
Véronique Gens, tragédienne : la force du destin

Véronique Gens tragédienne, la force du destin

En 2006, Véronique Gens, Christophe Rousset et les Talens Lyriques, nous offraient le volume 1 de «Tragédiennes». La critique et le public unanimes tombèrent sous la grâce de l’altière noblesse de ce récital couvrant l’ensemble du répertoire baroque. Aujourd’hui, avec ce volume 2, les mêmes interprètes nous permettent de découvrir le passage entre l’art de la déclamation et l’art lyrique. Véronique Gens ose s’y permettre avec l’élégance qui la caractérise ...
Mozart dans la dentelle

Langrée Capuçon Tamestit, Mozart dans la dentelle

Encore un CD sur Mozart ! Mais Mozart est tellement agréable à écouter que l’on ne s’en lasse pas ! Et quand il est joué par l’un des meilleurs virtuoses français, même si le choix n’est pas vraiment original, on est ravi de l’avoir dans sa discothèque, ne fut-ce que pour comparer avec les autres… et admettre que tout compte fait les concertos pour violon de Mozart ne sont pas si faciles ...
Biondi & Boccherini, ou l’art des tenebrosi

Biondi & Boccherini, ou l’art des tenebrosi

La sélection d’un programme prouvant la richesse et la diversité d’une œuvre encore mal connue couve une interrogation surprenante mais non moins évidente : le génie de Luigi Boccherini a t’il donné naissance à trois des genres explorés par L’Europa Galante ? Car si l’on s’entend sur le fait que le quatuor, sans nier tout à fait la contribution des musiciens de Mannheim, prit forme un beau jour de 1757 sous l’heureux effet ...
Faramondo la flamboyance de la virtuosité vocale

Faramondo avec Max Emanuel Cenčić, flamboyance de la virtuosité vocale

Max Emanuel Cenčić, à l’origine de ce projet, relève au moins deux défis. Celui de nous faire découvrir un opéra de Haendel que l’on avait presque oublié, tant sa réputation était celle d’une œuvre mineure voir ratée. Et celui de réunir autour de lui une distribution de rêve, des stars qui loin de tous caprices expriment un vrai plaisir à tout donner à Faramondo. Le livret de Gautier de Costes ...
Moteur … ça tourne ! et rudement bien

Moteur … ça tourne ! et rudement bien

Le monde fermé de la musique classique aura peut-être un haussement d’épaule en se disant «il n’y a que lui pour faire ça …» et oui, Laurent Korcia. Et bien tant mieux. Bousculons les idées reçues, et prenez la peine d’écouter les arrangements originaux portés par des musiciens investis et plein de talent, cela serait dommage de passer à coté de Vincent Peirani, Michael Wendeberg, ou encore Pierre Boussaguet, et ...
L’abus d’Opium est excellent pour la santé …

L’abus d’Opium est excellent pour la santé…

Ces dernières années, quelques contre-ténors de renom (Brian Asawa, David Daniels entre autres) avaient approché la mélodie française avec bien peu de réussite, leurs tentatives se transformant plutôt en «Opération Castafiore» ! A son tour, notre contre-ténor national Philippe Jaroussky se lance dans l’aventure et démontre avec brio et grâce qu’on peut tendre à la perfection dans ces expériences. Opium est un disque somptueux et une réussite exceptionnelle, l’un de ces ...
Pour les délicieuses fureurs de la voix de mezzo-soprano

Pour les délicieuses fureurs haendeliennes de Joyce DiDonato

Son CD de duos haendéliens avec la ravissante Patrizia Ciofi n’avait pas vraiment enthousiasmé, faute de susciter une véritable émotion et surtout d’échapper à une certaine monotonie. Dans ce récital solo, entièrement consacré à des airs de bravoure de Haendel, Joyce DiDonato montre un pouvoir d’expression autrement plus convaincant ce qui, pour un disque intitulé «Furore», semble être la moindre des choses. En effet, la jeune Américaine excelle autant dans ...
De la suite dans les idées

Quatuor Ebène, de la suite dans les idées

A voir les poses languides et les regards épars de la jaquette sans esprit choisie par leur nouveau label, on s’attendrait presque à un disque morose. Mais rien n’est plus loin de la réalité. Le quatuor Ebène, créé en 1999, livre ici toutes ses promesses et va même au-delà. Fauré, Debussy, Ravel c’est dans un monde de finesse, de lyrisme et d’atmosphères qu’il se lance après Bartók. L’intensité qu’ils déploient est ...
Mozart pour têtes blondes

Mozart for kids

Une très bonne idée : sélectionner des extraits diversifiés et plus ou moins connus de Mozart pour nos têtes blondes. Voilà le concept de ce « Mozart for kids ». Et effectivement, entre les airs de la Flûte enchantée, version traditionnelle (« Der Vogelflänger bin ich ja » de Papageno par exemple) ou version orientalisante (le très célèbre air de la Reine de la Nuit qui devient la Reine des 1001 Nuits…), les parties instrumentales ...
David Fray illumine Bach

David Fray illumine Bach

David Fray est un des jeunes phénomènes français dont la renommée outrepasse déjà l’Hexagone. A seulement 27 ans, avec ce deuxième disque, il dépasse cette étiquette facile. Choix de cœur, choix d’artiste mature, quatre œuvres concertantes de Bach y sont abordées avec une fraîcheur et une révérence qui force l’admiration. Accompagné par la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, formation dont la technicité baroqueuse l’emporte parfois sur la musicalité, le pianiste adopte une attitude ...
Bach, secrets de jeunesse

Bach par David Fray, secrets de jeunesse

Quelque chose en lui nous rappelle Glenn Gould. Peut-être son attirance, si jeune, pour Bach ou la clarté de ses convictions sur le sujet. Ou encore sa posture recroquevillée et le chant sous-jacent. Ou serait-ce cette singulière extravagance qui chez lui transparaît sur le visage et qui le placerait parmi les illuminés. Oui, on comprend pourquoi ce documentaire, empreinte visuelle du disque, est signé Bruno Monsaingeon. En fait Swing, sing and ...