Lieu : Berlin

mm14_p_einstein_on_the_beach_spaceship_2_c_lucie_jansch_2012_presse_quer

Le sacre d’Einstein on the Beach à Berlin

C’est la fin annoncée de la tournée triomphale d’Einstein on the beach, mythique premier opéra de Philip Glass. Remonté à l’occasion des 75 ans du compositeur pour un anniversaire dont les premières bougies ont été soufflées à Montpellier en 2012 et qui aura finalement duré 2 ans, le monstrueux opus de 4h30, donné sans entracte s’avère être l’occasion de faire le point et de mesurer le statut iconique qu’il a ...
passion berlin

La chavirante Passion de Sellars et Rattle à Berlin

Et si l’on commençait par la fin ? L’image la plus forte est très certainement celle qui a suivi les saluts, les tonnerres d’applaudissements…Après le départ de l’orchestre, des solistes, du chef, du metteur en scène de cette Passion selon Saint Jean, au moment où même une bonne partie du public avait déjà quitté la salle, voir les choristes rester sur scène se tomber dans les bras les uns des ...
transform.php

La Traviata d’Aix ne fait pas son âge à Berlin

Mais qu’est-ce qui a donné à Peter Mussbach une idée pareille ? Une Traviata vue de l’intérieur d’une voiture roulant sous la pluie, avec en prime le va-et-vient d’un essuie-glace géant !! Afin de réaliser cette très singulière proposition scénique, la totalité du cadre de scène est tendue d’un tulle-écran qui va distancier l’action des spectateurs du Schiller Theater, tous embarqués comme un seul homme dans l’immense véhicule. Radical mais ...
damnation1

A Berlin, la Damnation de Faust est un opéra

D’abord, tout est de sa faute : Berlioz lui-même n’a jamais été très clair quant à sa Damnation de Faust. La première fois qu’il l’évoque, il parle de son « grand opéra de Faust (opéra de concert en 4 actes). » Mais dès la création de ce dernier sous forme de concert en décembre 1846, il envisageait déjà une adaptation scénique qui n’eut hélas jamais lieu de son vivant. Munis de ...
Jaap van Zweeden photo  Hans van der Woerd

A Berlin, Mariss Jansons remplacé sans ivresse

Le communiqué avait un petit air de déjà vu : eh non, Mariss Jansons ne dirigera pas ce printanier concert berlinois, pour des problèmes de santé qui l’ont déjà souvent éloigné des salles de concert. Il aurait pourtant été passionnant de comparer son interprétation de la première symphonie de Brahms avec les Berlinois avec son concert salzbourgeois de cet été, où il avait porté l’Orchestre Philharmonique de Vienne à des ...
Eir Indehaug (Gepopo) © Monika Ritterhaus

Un Grand Macabre orgiaque à Berlin

L’opéra contemporain, dit-on, est promis après l’excitation de la première à un oubli irréparable, tant il serait loin des préoccupations du public. De Peter Eötvös à Thomas Adès en passant par Wolfgang Rihm ou Salvatore Sciarrino, les exemples qui démontrent l’absurdité de cette idée reçue ne manquent pas, mais l’unique opéra de Ligeti va encore bien au-delà. La Komische Oper de Berlin avait monté l’opéra en 2003, quelques années à ...
Entführung Bieito  Monika Ritterhaus/Komische Oper

Berlin : Un Enlèvement au sérail théâtral et audacieux

Pour se convaincre du dynamisme de l’opéra comme genre théâtral, il n’est sans doute pas de meilleure expérience que d’aller à Berlin voir les deux productions de l’Enlèvement au sérail qu’offrent la Komische Oper et la Staatsoper. Celle de la Staatsoper, confiée à Michael Thalheimer, frappe par la rigueur de son dispositif, par la pureté de ses lignes ; celle de Calixto Bieito, créée en 2004, joue sur un tout ...
louis langrée 2012

Louis Langrée conducts the Berlin Philharmonic

For any conductor, being invited by the Berlin Philharmonic Orchestra for a concert in its own hall, in a subscription concert is always a feat which made you part for to an exclusive club, a Champion’s League, so to speak. If French conductors have always been highly on demand abroad (while they struggle to find adequate positions in their home country) few have made it to the podium of this ...
langree Photo Benjamin Ealovega

Louis Langrée dirige le Philharmonique de Berlin

Dans le monde des chefs d’orchestre, diriger l’orchestre philharmonique de Berlin, dans sa salle, lors d’un concert d’abonnement reste un fait d’arme (ou de baguette) qui fait entrer dans un cercle très fermé, sorte de Ligue des champions des podiums. Si les chefs d’orchestre français se sont toujours très bien exportés (faute de trouver des postes à leur niveau  dans l’Hexagone), peu nombreux sont ceux admis au pupitre de la ...
Dorothea Röschmann (Die Feldmarschallin) © Monika Ritterhaus

Rosenkavalier de Noël à Berlin

Dans le système allemand du théâtre de répertoire, il y a reprise et reprise. Souvent, la routine menace ; parfois, au contraire, la venue d’artistes d’exception peut parfois justifier des efforts particulier, et cette reprise d’une production âgée de dix-sept ans entre sans aucun doute dans la deuxième catégorie. Ce n’est certes pas comme chef d’opéra que Simon Rattle est le plus connu ; pourtant, ces dernières années, il a volontiers traversé le ...
berlin jansons munich12

Chapeau bas pour le triplé tchèque de Mariss Jansons à Berlin

Juste après avoir entendu l’orchestre bavarois de Mariss Jansons dirigé par Esa-pekka Salonen, nous avions l’opportunité d’entendre le chef letton diriger le Philharmonique de Berlin, lui-même entendu peu avant salle Pleyel sous la direction de Gustavo Dudamel puis de son chef Simon Rattle ici même à la Philharmonie. Presque une boucle bouclée due aux hasards du calendrier, qui nous permet d’avoir une illustration de l’empreinte imposée par le chef sur ...
Rattle_Simon_2b_Monika_Rittershaus

A Berlin, Rattle peaufine sa Walkyrie

Cinq ans après sa Walkyrie aixoise (disponible chez BelAir) Sir Simon Rattle remet son ouvrage sur le métier, avec une distribution en partie renouvelée et le même Philharmonique de Berlin. Il nous en propose cette fois une simple version de concert, avec les petits jeux de scènes habituels à ce genre d’exercice, et si on retrouve encore de forte similitudes avec sa version de 2007, quelques détails ont changé, et ...
Ingo Metzmacher © Monika Rittershaus

A Berlin, Al gran sole carico d’amore de Nono transcendé par la production de Katie Mitchell

Pour accueillir l'étonnante production d'une des œuvres culte de Nono, Al gran sole carico d'amore, l'Opéra de Berlin délaissait le Théâtre Schiller - lieu de repli durant les travaux du Staatsoper Unter den Linden - pour investir l'ancienne centrale électrique Kraftwertk Mitte, spécialement aménagée pour l'événement : l'espace immense est à la mesure du dispositif envisagé par Nono pour son action scénique dédiée à Claudio Abbado et Maurizio Pollini et ...
thielemann_©matthias_creutziger (2)

Thielemann dirige Strauss et Bruckner à Berlin

L’Orchestre Philharmonique de Berlin est sans doute une des formations symphonique qui favorise le plus l’engagement en soliste ou musique de chambre de ses membres, puisqu’on y compte pas moins de trente formations de chambre, et que, comme ce soir, un des Philharmoniker est invité à jouer le rôle de soliste d’un concerto, en l’occurrence Albrecht Mayer qui est avec Jonathan Kelly un des deux hautbois solo de l’orchestre, pour ...
simonrattle

Berlin, Mahler, Symphonie n°8

Climax de la "Musikfest" de Berlin, cette soirée s'inscrit également dans le cadre du cycle Mahler entamé par les Berliner Philharmoniker et leur directeur musical Simon Rattle. Ce cycle célèbre de manière fastueuse cette double année anniversaire (le 150e de sa naissance en 2010 et le 100e de sa mort en 2011). Nous avons ainsi pu goûter à la démonstrative symphonie n°8 dans le cadre confortable dela Philharmonie berlinoise. Sans ...
A la recherche de Gluck

Armida à Berlin : A la recherche de Gluck

L’Opéra-Comique de Berlin fait partie des rares maisons européennes à persister à traduire dans la langue du pays l’ensemble du répertoire lyrique, à partir de traductions toujours nouvelles. Cette démarche avait un sens pour faciliter l’accès populaire à l’opéra avant l’invention des surtitres, elle n’en a plus guère aujourd’hui. Dans le cas de la présente production, elle conduit même l’ensemble de la production à la catastrophe : en partie en raison ...
Le débauché de Warlikowski

The Rake’s Progress à Berlin, le débauché de Warlikowski

Le seul opéra long de Stravinsky avait perturbé le public de la Biennale de Venise en 1951, et on ne peut pas dire que, malgré les nouvelles productions qui se sont succédé depuis, il ait acquis une grande popularité depuis, comme le montre le remplissage médiocre de la deuxième représentation de cette nouvelle production berlinoise. Pourtant, ce chef-d’œuvre d’ambiguïté ne pouvait trouver meilleur écrin que l’art kaléidoscopique de Krzysztof Warlikowski, ...
Berlin à l’heure russe

Orchestre Philharmonique de Berlin à l’heure russe avec Neeme Järvi

Neeme Järvi ne manque pas d’humour. Après s’être enquis auprès du premier violon du mot allemand signifiant «bis», c’est en bataillant ferme contre le bouquet de fleurs débordant sur sa partition qu’il a tenu à diriger le seul bis qu’autorisait la météo berlinoise : la célèbre valse des flocons du Casse-Noisette de Tchaïkovski clôture brillamment un copieux concert qui laisse pour seul regret celui de ne pas avoir pu admirer le ...
Un Enlèvement au sérail très enjoué

Un Enlèvement au sérail très enjoué au Staatsoper Berlin

L’Enlèvement au Sérail, avec sa désuète intrigue orientale, n’est sans aucun doute pas le plus facile des opéras de Mozart pour un metteur en scène : que pouvait donc en tirer un metteur en scène de théâtre comme Michael Thalheimer, peu familier de la chose lyrique ? Le spectacle qu’il propose n’est pas de ceux qui partagent les esprits et qui marquent les mémoires par ses audaces ; en toute discrétion, ce spectacle très ...
Baremboim et Trekel rendent hommage à Schumann

Baremboim et Trekel rendent hommage à Schumann

Staatsoper Berlin Daniel Barenboim et la Staatsoper unter den Linden : la symbiose est d’une intensité unique au monde entre le chef et sa maison, entre opéras, concerts symphoniques sur place et en tournée, et concerts où Barenboim intervient en tant que soliste. Cette saison, une ample série de matinées est ainsi consacrée au Lied, avec des interprètes aussi prestigieux que Magdalena Kožená ou Christine Schäfer. Le premier concert de la série, ...
Tradition, triste tradition…

Simon Boccanegra par Barenboim : Tradition, triste tradition…

Parfois, le risque est grand d’aller voir un spectacle dans sa “distribution B”… Surtout lorsqu’on lit dans toute la presse que le couple vedette – Plácido Domingo, dans le rôle titre, et Anja Harteros, dans celui d’Amelia – forme un duo d’anthologie. Mais peut-être ce succès planétaire (entre temps, le ténor a en effet chanté à nouveau Simon Boccanegra au Metropolitan Opera, dans une autre production) a-t-il été un aiguillon ...
Un compositeur retrouvé

Hermann Wolfgang von Waltershausen, un compositeur retrouvé

Oberst Chabert Parfum d’inconnu au Deutsche Oper avec cet Oberst Chabert, opéra de 1912 signé d’un compositeur dont nous n’avions pas entendu une note, Hermann Wolfgang von Waltershausen. On savait que la respectable maison berlinoise avait connu jusque-là quelques déboires dans son cycle dédié aux raretés du répertoire. Cela explique sans doute l’abandon de la mise en scène (qui, à l’origine, devait être signée du réalisateur de cinéma canadien Atom Egoyan) ...
Succession d’images saisissantes

Succession d’images saisissantes pour Carmina Burana

La signification originelle de Carmina Burana est simple. Carmina signifie «chants». Burana indique leur provenance : l’abbaye bénédictine de Beuren (Allemagne), où cet ensemble de plus de 200 textes fut redécouvert en 1803. Les poèmes et chansons (rédigés en latin principalement, mais aussi en allemand ancien et langue d’oc) datent de la période fractale qui sépare le XIIe du XIIIe siècle et embrassent différentes thématiques : satire de l’Église, parodies liturgiques, parfois ...
Hélène réhabilitée

Hélène réhabilitée

Hélène d’Egypte Dans le cadre d’un mini festival Richard Strauss, programmant en alternance cinq ouvrages du compositeur, le Deutsche Oper de Berlin a eu l’excellente idée de nous proposer une nouvelle production de Hélène d’Egypte, le plus méconnu des ouvrages straussiens de la maturité. Ni le livret, brillante construction intellectuelle signée Hofmannstahl, ni la partition dont Michael Kennedy a souligné le lyrisme radieux et l’orchestration raffinée, ne méritent en effet pareille ...
La folie des Atrides

Cassandra / Elektra, la folie des Atrides

Nous connaissons l’infortune de Vittorio Gnecchi, compositeur de Cassandra, tragédie lyrique créée à Bologne en 1905 sous la baguette d’Arturo Toscanini. Après qu’un musicologue italien eut souligné des rapprochements thématiques entre cet ouvrage et Elektra, créée quatre ans plus tard, la polémique s’engagea et Gnecchi se retrouva lui-même accusé de plagiat malgré l’antériorité de son opéra… De telles accusations ne sont plus de mise, mais il faut saluer l’initiative du ...
Répertoire, faste et Philippe Jordan

Tannhäuser : Répertoire, faste et Philippe Jordan

En marge des nombreuses nouvelles, et souvent prestigieuses productions, qui marquent la saison du plus réputé des opéras berlinois, il est toujours intéressant d’assister à une soirée de répertoire. La présente production, remonte à 1999, mais elle propose un grand nom de la mise en scène : Harry Kupfer resté célèbre pour son Ring post nucléaire à Bayreuth, puis à Berlin et Barcelone. Curieusement alors qu’il avait si brillamment réussi le ...
La religion du livre

Aida, la religion du livre

Le Deutsche Oper de Berlin consacre un mini festival à Verdi et ose une nouvelle production d’Aida. Il faut dire que la précédente, œuvre de Götz Friedrich remontait à 1982 ! Dès lors en bonne scène allemande, le Deutsche Oper a fait appel à un metteur en scène qui opère à cœur ouvert et sans anesthésie le chef-d’œuvre du compositeur italien. Frère jumeau du metteur en scène David Alden, bien (et ...
Messiaen et le gentleman anglais

Messiaen et le gentleman anglais

Berliner Philharmoniker Pour ses débuts à la tête de la philharmonie de Berlin, le chef néerlandais Reinbert de Leeuw se présentait dans un programme sans compromis qu’il affectionne tout particulièrement. Sa réputation s’étant construite à travers les musiques modernes et contemporaines, il n’était pas du genre à afficher une pièce médiatique pour rassurer l’audience. Fidélité du public à son orchestre, intérêt pour la musique contemporaine ou curiosité, le public berlinois avait ...
Sur une autre planète  via Berlin

Mariss Jansons : sur une autre planète via Berlin

Tout habitué des concerts parisiens se rendant pour la première fois à la Philharmonie de Berlin pour un concert du plus célèbre orchestre du monde ressentira sans doute quelques secousses sismiques. D’abord, et pour l’anecdote, un choc culturel car, arrivant à 19h55 pour un concert à 20h, il découvrira avec surprise un hall d’accueil désert alors que celui de Pleyel ou des Champs-Elysées grouille encore d’une foule papotant tranquillement en ...
Une Somnambule somnolente

Une Somnambule somnolente avec Annick Massis et Juan-Diego Florez

Cette production de la Sonnambula date de mars 2006. John Dew joue sur un kitch décalé : au lever de rideau nous découvrons une grosse vache peinte sur le sol et plusieurs de ses congénères peintes sur les murs. Une montagne de bande dessinée constitue l’arrière plan, tandis qu’une vache postiche attend que Lisa vienne la traire, ce que la soprano fait en marquant la mesure du chœur d’entrée. Les personnages ...