Lieu : Lyon

Peter Stein, rendez-vous théâtral raté

Peter Stein, rendez-vous théâtral raté à Lyon

Mazeppa Reprenant la production de janvier 2006, on regrette d’emblée que Peter Stein n’ait pas exploité cette opportunité pour d’améliorer un discours scénique sans inventivité. Même s’il choisit de montrer ses personnages dans le contexte de la bataille de Poltava dans Ukraine du 18e siècle, comme l’imagine le poème de Pouchkine, les décors et les scènes sont pauvres. Seuls les costumes sont finement colorés. Alors que le metteur en scène retrouve une ...
Nelson Freire joue Schumann

Nelson Freire joue Schumann

Orchestre National de Lyon Il y avait la foule des grands soirs en ce jeudi d’avril pour applaudir Nelson Freire dans le Concerto pour piano de Schumann. Dès les premières mesures de l’impétueux premier mouvement, Freire nous immerge dans un univers à la poésie sonore impalpable. Tout est clair-obscur, liquidité, délicatesse et confidence dans ce pianisme qui ne martèle point, ne cogne jamais, fuit le démonstratif et l’autosatisfaction. Fluidité du discours, ...
Chopin par un Maître du genre

Chopin par Krystian Zimerman, Maître du genre

Après une escale à Dijon le 23 mars dernier, Krystian Zimerman poursuivait cette fois- ci sa tournée européenne «Chopin» à Lyon. Plus d’une fois pendant ce concert, nous aurons l’impression de voyager dans le temps, d’être les invités privilégiés d’un artiste d’exception, comme au XIXe siècle quand les musiciens se produisaient devant une poignée de convives triés sur le volet. Comment ne pas évoquer les soirées organisées dans les Salons du ...
After Life, Michel van der Aa

After Life de Michel Van Der Aa, l’éternité et un souvenir

Même en y mettant la meilleure volonté du monde, il est parfois difficile de comprendre le public ! Atteints de «bravoïte» aigüe lors de la création d’une bien monotone et bavarde Emilie de Kaija Saariaho, les spectateurs lyonnais ont fait la fine bouche (applaudissements timides, deux rappels seulement et quelques huées) devant cet After Life saisissant d’intelligence, d’audace et de sensibilité ; l’un des spectacles phares de la Biennale Musique en Scènes ...
lyonemilie2010

Emilie de Kaija Saariaho, la beauté sans l’émotion ?

Le printemps 2010 est, en terre lyonnaise, placé sous les bienheureux auspices de l’évènement musical avec la Biennale Musique en scène. Succédant à la visite historique du Philharmonique de Vienne (commentaires acerbes ça et là sur la baguette peu inspirée de Maazel), la création du nouvel opus de Kaija Saariaho, Emilie, sur un livret d’Amin Maalouf, a ouvert la nouvelle édition de la Biennale «Musique en scène». Cette coproduction européenne ...
lawrence_foster_09

Tant qu’il y aura l’Amérique

Orchestre National de Lyon Alors qu’un beau disque Messiaen sort chez Naxos, L’ONL nous proposait en ces jours de l’Avent un programme 100% américain. A l’exception de la rare Sérénade pour cordes de Bernstein, le concert affichait trois tubes du répertoire pour orchestre. Programme de fête avec un père Noël qui a roulé sa bosse un peu partout dans le monde, Lawrence Foster -auteur d’une intégrale remarquée des concertos de Beethoven ...
Mention Honorable

Mention Honorable

Orchestre National de Lyon Curieusement intitulé «Couleurs du Nord» (Nielsen, Grieg mais aussi Dvořák étaient au programme), ce concert de l’Orchestre National de Lyon, quinze jours après une superbe Sixième de Mahler sous la direction de Simone Young, n’a pas atteint le même niveau d’excellence. Avec un pianiste dont la maîtrise technique n’est plus à démontrer – Lars Vogt - et un chef d’orchestre qui a fait des prodiges au Danemark ...
Enchanteresses Saisons

Enchanteresses Saisons

Orchestre Révolutionnaire et Romantique C’est une standing ovation qui a salué le retour en terre lyonnaise de John Eliot Gardiner, directeur musical de l’Opéra de 1983 à 1988, au terme de cette interprétation mémorable des Saisons de Haydn. Hormis un passage par Ambronay (« Bach Cantata Pilgrimage » avec The English Baroque Soloists), le chef anglais s’était fait plutôt rare dans la région alors que nul n’a oublié les superbes Chabrier, Gluck et ...
Belle entrée en Mahler

Belle entrée en Mahler avec Simone Young

Orchestre National de Lyon Alors que la polémique consécutive à l’arrivée de Laurent Langlois à la direction de l’ONL et ses démêlés avec Jun Märkl commencent à s’essouffler, tout en ayant laissé des traces indélébiles, l’Auditorium Maurice Ravel créait l’évènement en invitant la chef d’orchestre Simone Young, quatre ans après un programme Verdi-Respighi qui avait marqué les mémoires. Pour cette deuxième invitation, Simone Young avait choisi la plus aboutie sans doute des ...
Quatuors de demain

Quatuors de demain au Concours International de Musique de chambre de Lyon

Concours International de Musique de chambre de Lyon. 6ème année. Session quatuor à cordes. Lyon, du 26 au 29 octobre 2009. Directeur général : Joël Nicod. 26 octobre : épreuves éliminatoires au CNSMD de Lyon ; 28 octobre : demi-finale Salle Molière ; 29 octobre : finale, même lieu et concert des lauréats à 20h30 présenté par Frédéric Lodéon. Jury : Ruben Aharonian, violoniste, Quatuor Borodine, Russie ; Miguel da Silva, altiste, Quatuor Ysaye, France ; Bernard Gregor-Smith, violoncelliste, Quatuor ...
Cuisante banalité

Don Giovanni à Lyon, cuisante banalité

Le dernier Don Giovanni vu à Lyon date déjà d’il y a onze ans ! Il s’agissait d’une reprise de la désormais célèbre production de Peter Brook qui avait inauguré l’ère Lissner au festival d’Aix-en-Provence 1998. Ayant fait illusion dans la cité du Roy René, sous l’œil complaisant des médias, le travail minimaliste et sans grande force dramaturgique du metteur en scène anglais ne nous avait guère convaincu ; la direction brutale ...
La race des seigneurs

Bruno Leonardo Gelber, la race des seigneurs

«Vous serez mon dernier élève mais le meilleur» : Marguerite Long ne s’y était pas trompée, en plaçant tous ses espoirs en Bruno Leonardo Gelber, il y a de cela 40 ans. Beethoven, Schumann et Chopin sous ses doigts, c’est la promesse d’un voyage musical sans esbroufe ; la musique, rien que la musique mais toute la musique. Un constat tout d’abord source de regrets : comment expliquer qu’un concert donné le vendredi soir, par ...
Forza Italia!

Forza Italia!

Orchestre National de Lyon Dès les premières mesures de l’ouverture de La Forza del Destino, enlevée avec un brio étourdissant par Jun Märkl, le ton est donné : le concert d’ouverture de la saison de l’ONL, battant pavillon italien, sera d’une haute qualité musicale. Avec au menu Verdi mais aussi Tchaïkovsky, Prokofiev, Paganini et Rota : abondance de mets pour un orchestre qui tient une forme olympique! Ce n’est pas les spectateurs des ...
Requiem pour une sainte

Requiem pour une sainte

La Traviata Après une Lulu superbement montée par Peter Stein et un Britten (Mort à Venise) en tous points fascinants, il incombait à La Traviata, ce « must» indémodable, de conclure une saison d’une qualité exceptionnelle. Pour l’occasion, la billetterie a été submergée de demandes, ce qui a persuadé la direction de programmer une représentation supplémentaire, à laquelle nous avons assisté. Annoncée avant même la première comme un accomplissement majeur ...
Un spectacle total

Le Joueur de Prokofiev à Lyon, spectacle total

Vingt-sept rôles chantés, quinze figurants, vingt choristes, soit une soixantaine de personnages sur scène. Et tout ce beau monde qui se démène comme de beaux diables comme dans une «vraie» vie. A voir, ce gérant d’hôtel, marchant comme un échassier, attentif à tout pour la bonne marche de son établissement. A voir, ce groom du casino traversant le hall, la tête basse, aux mains deux valises remplies de billets de banque. ...
Le feu à l’Opéra de Lyon

Le feu à l’Opéra de Lyon

Porgy and Bess Pendant près de trois heures, l’Opéra de Lyon vit le feu, l’énergie, la danse, l’éclatement vocal, la vie avec cette formidable production de Porgy and Bess de Gershwin. Nouveau venu dans le monde de la mise en scène d’opéra, le couple José Montalvo/Dominique Hervieu fait exploser l’œuvre de Gershwin dans une débauche communicative de dynamisme relayée par une lecture admirable des drames à la fois festifs et misérables ...
Robert Carsen, poésie en vert et bleu

Robert Carsen, poésie en vert et bleu pour Le Songe d’une Nuit d’Eté

Occupant l’entier de la scène un lit aux draps verts avec deux immenses oreillers blancs sur un fond de nuit bleue troué d’un quartier de lune, voilà l’univers imposé par Robert Carsen dans cette production poétique du Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten, reprise à l’Opéra de Lyon quatorze ans après sa création sur cette même scène. Le livret shakespearien revu par Benjamin Britten et Peter Pears offre un ...
Les musiques de l’âme

Hanjo de Toshio Hosokawa, les musiques de l’âme

Avec Hanjo, nous sommes loin des opéras aux intrigues amoureuses et historiques des siècles précédents. Le poète Yukio Mishima, inspirateur du livret, fonde son argumentation littéraire sur les tourments de l’âme, les questionnements de la pensée. Écrivain du nô moderne, il propose un voyage dans l’intime de ses héros. Plus que sur l’action, il s’attarde sur la réflexion. L’attente est le sentiment qui domine Hanjo. Hanako, une geisha, attend l’homme avec ...
L’épure du rêve

Lady Sarashina de Péter Eötvös, l’épure du rêve

Le compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös est l’invité d’honneur de la biennale de Musiques en Scène qui se déroule à Lyon du 4 au 20 Mars. Associé au directeur artistique James Giraudon pour la programmation de cette quatrième édition, Péter Eötvös rend un hommage appuyé à Karlheinz Stockhausen - dont il fut d’abord le copiste (!) puis le pianiste et le percussionniste – en programmant l’essentiel de sa ...
Le Livre d’Heures de Stockhausen

Le Livre d’Heures de Stockhausen

Biennale Musiques en scène 2008 Le rendez-vous auquel nous conviait la Biennale de Musiques en Scène ce dimanche 9 mars à 11h30 dans le décor luxueux du Grand amphithéâtre de l’Université de Lyon II avait un air de rituel, surtout lorsque les deux interprètes sont arrivées sur scène, mains jointes, et tout de blanc vêtues, pour donner en création française la « Deuxième heure » de Klang, le nouveau cycle des ...
Olivier Py : entre sacré et exhibitionnisme.

Olivier Py : entre sacré et exhibitionnisme.

Curlew River Un escalier noir, des pèlerins en pantalon noir et redingote noire sur leurs torses nus, un passeur en soutane noire, une Folle en robe noire. Des lumières crues. L’immuable univers noir et blanc d’Olivier Py écrase une fois de plus une œuvre où le metteur en scène à la mode se veut d’imposer son univers. Après ses Wagnériades genevoises, Olivier Py se régale à cette parabole d’église. Pas tant ...
Auditorium en feu !

Auditorium en feu !

Orchestre National de Lyon Un beau programme en perspective à l’auditorium de Lyon ce soir ! Du symphonique en présence de grands solistes, tels Alexandre Tharaud ou le médiatique Thierry Escaich. Inspirée de La Primavera de Botticelli, Printemps, la suite symphonique composée par Debussy à Rome en 1887 (notons qu’en raison d’une histoire « complexe », l’orchestration est à mettre au crédit d’Henri Büsser sous la supervision de Debussy), arbore de beaux paysages fantastiques ...
Peter Stein tire la mauvaise carte

La Dame de Pique : Peter Stein tire la mauvaise carte

Troisième volet des opéras de Tchaïkovski après Mazeppa, Eugène Onéguine, avec La Dame de Pique, le monde scénique de Peter Stein semble s’essouffler. Si sa direction d’acteurs reste remarquable, elle ne suffit malheureusement pas à sauver le spectacle d’un certain inconfort. L’intrigue se déroulant dans des lieux aussi disparates qu’une chambre de jeune fille, un jardin, un salon de bal ou qu’un tripot demande une adaptation scénographique difficile. Les fréquents ...
Laurent Pelly : délirant !

La Vie Parisienne vûe par Laurent Pelly : délirant !

Le décor d’une gare d’aujourd’hui. Deux amants (et amis) attendent leur ex-maîtresse. Dans un joli désordre, quelques passagers pressés passent et repassent, la valise en main, se dirigeant vers les quais pendant que des haut-parleurs diffusent des avertissements sur le retard d’un train, la prudence recommandée vis-à-vis des pick-pockets. Puis le mouvement s’accélère, de plus en plus de gens occupent le plateau. On s’entasse entre les allées de labyrinthes dressés ...
Un superbe Trio qu’on aurait bien voulu entendre…

Un superbe Trio qu’on aurait bien voulu entendre…

Trio Guarneri Chaque année l’Auditorium de Lyon intègre dans une programmation déjà riche et diverse une série de concerts prestigieux placés sous l’appelation « les grands interprètes », où sont invités des artistes tels Hilary Hahn, Arcadi Volodos ou Alfred Brendel. Le concert de ce soir était lui assuré par trois autres grands interprètes que sont Ivan Klansky, Cenek Pavlik et Marek Jerie, membres du Trio Guarneri de Prague, dans un ...
argerich_dutoit

Martha Argerich à l’Opéra de Lyon : « Entrez, c’est fermé ! »

UBS Verbier Festival Orchestra Annoncé depuis des semaines, tout a été fait pour que le concert de Charles Dutoit, Martha Argerich et l’UBS Verbier Festival Orchestra passe pour l’évènement musical de l’automne à Lyon. Et c’est l’Opéra de Serge Dorny qui s’offrait le luxe d’une telle affiche, pris d’assaut l’espace d’une soirée prestigieuse par la clientèle de la fameuse banque suisse. Créé en 2000, l’UBS Verbier Festival Orchestra se compose des meilleurs ...
Marin Alsop inspirée par la Symphonie de « Son Monde »…

Marin Alsop inspirée par la Symphonie de « Son Monde »…

Orchestre Symphonique de Bournemouth L’auditorium de Lyon accueillait en ce mercredi hivernal l’un des plus vieux et des tout meilleurs orchestres britanniques : le Bournemouth Symphony Orchestra. Programme varié où le très demandé Paul Lewis était convié pour interpréter le Concerto pour piano n°5 de Beethoven, avant que l’on n’assiste à la prestation majestueuse de la chef américaine Marin Alsop dans une puissante Symphonie n°9 de Dvorak. Mais en ouverture de concert, priorité ...
Wagner humanisé

Wagner humanisé

Siegfried Si Richard Wagner avait vu le troisième acte de Siegfried tel que mis en scène par François Girard, décoré par Michael Levine et éclairé par David Finn, il aurait sans doute renoncé à publier les deux premiers actes. Soustraire le troisième volet de la légende des Nibelungen pour présenter Siegfried comme un opéra en soi est un tour de force que le metteur en scène canadien réussit parfaitement. Racontant l’intrigue ...
Motets de Bach : un concert de bravoure …

Motets de Bach : un concert de bravoure …

Le Concert de l’Hostel Dieu En 15 ans l’ensemble baroque lyonnais Le Concert de l’Hostel Dieu s’est fait une réputation grandissante dans le paysage musical rhônalpin, avec à sa tête un directeur musical fascinant d’éclectisme ; cette nouvelle saison s’annonce en effet sans doute comme la plus ambitieuse de toutes, non pas sur le plan des moyens musicaux à mettre en place, mais sur le plan des stratégies de diffusion à adopter, ...
Une schubertiade peu enthousiasmante

Stephan Genz & Michel Dalberto : une schubertiade peu enthousiasmante

Piano à Lyon Pour l’entame de sa troisième saison, Piano à Lyon invitait vendredi soir dans l’intimité de la Salle Molière le pianiste Michel Dalberto et le baryton Stephan Genz pour un concert 100% Schubert. Lancé il y a trois ans par son directeur artistique Jérôme Chabannes, les deux premières saisons de récitals ont connu un vif succès auprès des mélomanes de la région, avec des soirées prestigieuses illuminées par quelques ...