Lieu : Metz

Création mondiale de François Narboni

Au bois lacté, création mondiale de François Narboni à Metz

Les créations mondiales se font rares sur les scènes lyriques françaises, et on saluera tout particulièrement la décision de l’Opéra-Théâtre de Metz de représenter Au bois lacté, le troisième opéra du jeune compositeur François Narboni. L’ouvrage, tiré de la pièce radiophonique de Dylan Thomas Under Milk Wood (1953), judicieusement sous-titrée « a Play for Voices » en anglais, est d’une grande beauté poétique autant que musicale. Le livret, adapté par ...
didier_henry

Ambroise Thomas et l’Italie

Biennale « Ambroise Thomas » À l’issue des représentations du Caïd, l’hommage à Ambroise Thomas s’est poursuivi avec ce charmant récital à deux voix donné dans le cadre intimiste de la petite salle de l’Arsenal. Ce concert fut ainsi l’occasion pour le public messin de découvrir une nouvelle facette du compositeur mis à l’honneur, grâce notamment aux très jolies mélodies italiennes visiblement inspirées de diverses compositions de Bellini ou de Donizetti, ...
Le Caïd, et la face cachée d’Ambroise Thomas

Le Caïd, et la face cachée d’Ambroise Thomas

Pour la première biennale « Ambroise Thomas », le choix de l’Opéra-Théâtre de Metz s’est porté sur un ouvrage de jeunesse, l’opéra-bouffon Le Caïd créé à l’Opéra-Comique en 1849. Premier grand triomphe du compositeur français, qui n’avait jusqu’alors connu que quelques succès d’estime, l’ouvrage devait atteindre un total de 400 représentations au tout début du XXe siècle. C’est donc un juste retour des choses que de permettre au public français ...
O Jesu, Nomen Dulce

O Jesu, Nomen Dulce

La Chapelle Rhénane Jeune équipe de chanteurs et d’instrumentistes fondée en 2001 par le ténor Benoît Haller, la Chapelle Rhénane ne cesse de progresser et de prendre de l’importance dans le monde baroque actuel. Preuve en est faite lors de cette soirée à l’Arsenal de Metz. Le programme, entièrement basé sur des compositions de Schütz, est très bien organisé, passant des Petits Concerts Spirituels aux Psaumes de David tout en piochant ...
Le Siège de Léningrad

Le Siège de Léningrad

Orchestre National de Lorraine et Jacques Mercier Dans une Leonore III toute de lustre et d’éclat, l’Orchestre National de Lorraine démontre une nouvelle fois ses progrès et l’on comprend parfaitement que son obtention du label « national » est parfaitement méritée. Après cet intense – mais court – moment musical, l’ONL attaque la « Leningrad » de Chostakovitch, écrite lors de l’entrée de l’armée nazie dans l’URSS. Le premier mouvement, particulièrement angoissant, offre à entendre ...
Une Messe bien accordée

Une Messe bien accordée

Messe en ut La cathédrale de Metz, magnifique à visiter, n’est visiblement pas adaptée à ce genre de concert, la réverbération y étant beaucoup trop importante. Malgré cela l’ONL sonne toujours admirablement bien, comme à chaque fois qu’il est dirigé par Jacques Mercier, mais l’acoustique des lieux fait que seuls les aigus émergent véritablement de la masse sonore. Des cordes graves (violoncelles et contrebasses), on n’entend pas grand-chose d’autre qu’un grondement ...
On en vendrait son âme au diable

On en vendrait son âme au diable

La Damnation de Faust Le programme indique « Concert prestige », ce qui d’emblée, une fois franchies les portes de cette magnifique salle qu’est l’Arsenal, laisse le spectateur en droit de s’attendre à une soirée exceptionnelle. Et ce soir-là, personne ne sera floué ni déçu. Dès les premiers accords de l’introduction, on se laisse happer par l’étrange beauté de cette musique, elle-même magnifiée par l’extraordinaire acoustique de la salle, acoustique parfaite qui laisse ...
Création de Trame V de Martin Matalon

Création de Trame V de Martin Matalon

L’Arsenal, résidence pour compositeurs Toujours plus conscients de la nécessité d’élargir leur répertoire, qui se réduit en amont, la musique baroque leur échappant au profit des formations spécialisées, et en aval, les compositeurs préférant écrire pour des ensembles plus flexibles, les orchestres symphoniques développent les résidences de compositeurs. Ainsi en est-il de Montpellier, Lille, Strasbourg, Rennes et Paris (du moins à l’Orchestre de Paris). A Metz, le projet est plus vaste ...