Mot-clef : Camilla Nylund

Concert des 150 ans du Wiener Staatsoper

Concert des 150 ans du Wiener Staatsoper

Le Wiener Staatsoper fête ses 150 ans avec plusieurs productions et un grand concert en extérieur, auquel sont conviés des invités de marque, dont Nina Stemme, Tomasz Konieczny, Ferruccio Furlanetto, Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak, Benjamin Bernheim ou Sonya Yoncheva. Alors que Paris souffle les 350 bougies de l’institution, Vienne fête cette saison le jubilé des 150 ans de la création du Wiener Staatsoper en tant que tel, érigé sur le ...
Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Pour marquer le jubilé de ses 150 ans, la Wiener Staatsoper propose une nouvelle production de l’un des opéras les plus marquants, créé à Vienne un siècle plus tôt. Soutenue dans sa version intégrale par Christian Thielemann et l’Orchester der Wiener Staatsoper, Die Frau ohne Schatten de Richard Strauss profite d’une solide distribution. Le 10 octobre 1919, Franz Schalk crée au Wiener Staatsoper le nouvel opéra de Richard Strauss sur un ...
Guergana_Damianova___OnP-Rusalka-18.19--c--Guergana-Damianova-18.19---OnP--5--800px

À Bastille, intelligence et esthétisme de Rusalka par Robert Carsen

L’Opéra de Paris est bien inspiré de donner à voir une troisième fois cette extraordinaire Rusalka, une des productions les plus mémorables du metteur en scène. Et quelle distribution : Vogt, Nylund, Mattila... Rusalka, hormis sa célèbre Invocation à la Lune, est un opéra presque difficile. Unique titre de gloire lyrique de Dvořák, créée en 1901, Rusalka se caractérise par une ampleur, une opulence orchestrale qui n’est pas sans annoncer, au-delà de ...
Capriccio Frankfurt Nylund Reiter

Capriccio de Brigitte Fassbaender à l’Oper Frankfurt

Passée du chant à la mise en scène depuis Ariadne auf naxos en 2013, Brigitte Fassbaender revient à l’Oper Frankfurt pour Capriccio, avec une production au décor noble qui met en valeur une distribution homogène mais dont se détache la superbe Gräfin de Camilla Nylund. Brigitte Fassbaender était un Clairon d’importance dans les années 80-90, elle met aujourd’hui en scène le dernier opéra composé par Richard Strauss en l’intégrant dans la ...
wozzeck oper am rhein skovhus kuncio

Wozzeck par injection létale à Düsseldorf avec l’incroyable Bo Skovhus

Pour sa nouvelle production de Wozzeck, l’Oper am Rhein de Düsseldorf a fait appel à Stefan Herheim, qui transpose l’action dans une chambre d’exécution des États-Unis. Bo Skovhus livre à nouveau une prestation scénique exceptionnelle dans le rôle-titre, le reste de la distribution étant vocalement porté par la magnifique Marie de Camilla Nylund et le Capitaine de Matthias Klink. En transportant l’exécution de Johann Christian Woyzeck, mort par pendaison sur la ...
Walküre 2017 Feuer

La Walkyrie à Bayreuth : Wotan en Russie

En 2002, l’Opéra de Stuttgart avait fait appel à quatre metteurs en scène différents pour une même Tétralogie avec un résultat des plus mouvants en terme de linéarité. Bayreuth a fait appel au seul Frank Castorf, qui diffracte les quatre volets du Ring en quatre scénarios distincts au service d’une même ligne directrice. Reçue sans sourciller, cette Walkyrie, qui sera curieusement reprise isolément en 2018 sous la direction de Plácido ...
dts2

Une Tote Stadt de référence à Vienne

Le Staatsoper de Vienne entérine la fascination de Die Tote Stadt en offrant au chef-d’œuvre de Korngold une partie musicale digne de l'âge d'or (Vogt/Nylund/Mikko Franck) et l'intelligence esthétique de Willy Decker. Grand soir. C'est dorénavant indéniable : plus on voit Die Tote Stadt et plus on l'aime. Les réticences initiales ("du sous-Strauss, de la musique de film, de la musique hollywoodienne…") des années où parut le coffret Leinsdorf chez RCA tombent ...
NYLUND_Camilla

Cycle Korngold à la Maison de la Radio

Le temps d'un week-end, Radio-France consacre un cycle à Erich Wolfgang Korngold, l'enfant prodige viennois exilé à Hollywood. La Ville morte a conquis depuis quelques décennies sa place dans le répertoire lyrique. Korngold est cependant toujours regardé avec condescendance : on ne voit en lui qu'un compositeur de musique de films, en ignorant que la première partie de sa carrière compte bien d'autres œuvres que cet opéra. Mais ce qui compte, ...
rusalka lyon

Rusalka selon Stefan Herheim : fluctuat et mergitur

Dans ce « conte lyrique » qu’est Rusalka, Dvořák alterna formes fixes et fantaisie vagabonde. Par-dessus tout, il se laissa envahir par ce merveilleux à l’égard duquel le metteur-en-scène doit avoir la foi du charbonnier. Hélas, Stefan Herheim demeure un morne mécréant. Libre au dramaturge de ne pas représenter les contes littéraires sur lesquels Jaroslav Kvapil bâtit ce livret (Undine de Friedrich de La Motte-Fouqué et La petite sirène de Christian Andersen) ; encore ...
hollander2

Retour de Bayreuth 2014 (2)

Ring mis à part, c’est au Fliegende Holländer de Jan Philipp Gloger que revient la palme du spectacle le plus récemment monté sur la Colline. Malheureusement aussi, c’est le spectacle le moins intéressant de cette année. Que dire de ce décor de Christof Hetzer qui d’emblée dit et surligne ce que la mise en scène dit également de manière très évidente ? Notre Hollandais est un être déprimé et visiblement ...
09_Der Rosenkavalier © Vlaamse Opera - Annemie Augustijns

Le Chevalier à la rose à Luxembourg, du privé au public

Connu pour ses incarnations dans les films de Quentin Tarantino, Roman Polanski et Terry Gilliam, l’acteur autrichien Christoph Waltz s’est également mis récemment à la mise en scène d’opéra, comme cela est le cas avec cette nouvelle production du Rosenkavalier donnée à Anvers et à Gand en décembre et janvier derniers, reprise en février à Luxembourg pour notre plus grand bonheur. Dépouillée de son contexte et de ses ornementations rococos, ...
Camilla Nylund (Rusalka)© Grand Théâtre de Genève

Rusalka à Genève, adieu poésie !

Après Salzbourg et Londres où cette production avait été reçue avec plus ou moins d’enthousiasme (plutôt moins que plus), Rusalka fait halte au Grand Théâtre de Genève. Certains critiques ayant jugé sulfureuse cette mise en scène, on s’attendait à un véritable scandale dans la cité de Calvin. Or, les amateurs de bronca ont été bien déçus de ne pas pouvoir manifester comme ils l’avaient fait dans les mises en scène ...
Gustav_Froeding

Gustav Fröding, un poète maudit source d’inspiration musicale

Gustav Fröding (1860-1911) « Retranche de moi, ô mon Dieu, cette branche desséchée Qui jamais plus ne portera de fleurs, ni de fruits… » Gustav Fröding Les poètes de tous les temps et de tous les horizons ont toujours inspiré les musiciens. Impressionnés par ces mots appliqués en solitaire sur le papier, confidents silencieux et pas toujours bienveillants, ces derniers couchèrent sur des portées en attente, les sentiments, impressions et climats que leur dictait le ...
Rusalka Wieler ROH_0312_une3

Rusalka à Londres, une nymphe pour aujourd’hui

Plus d’un siècle après sa création, il était temps que Rusalka entre enfin au répertoire du Royal Opera, d’autant plus que cela fait maintenant une quinzaine d’années que ce chef-d’œuvre longtemps ignoré en Europe occidentale conquiert les unes après les autres toutes les grandes scènes du continent. Pour cette création, le nouveau responsable de la programmation lyrique Kasper Holten n’a pas choisi de créer une nouvelle production, mais d’acheter celle ...
La force de l’Histoire

La Khovanschina, la force de l’Histoire

Évènement du festival d’opéra de Munich, de juillet 2007, cette production bavaroise de la Khovanschina de Modest Moussorgski, fait une apparition remarquée et attendue sur DVD. Si, l’œuvre en elle-même possède un impact saisissant par sa trame historique et sa force dramatique, la mise en scène du Russe Dimitri Tcherniakov accentue cette violence théâtrale et actualise l’action avec une évidence et un brio trop rares ! Séparant la scène en plusieurs espaces (un ...
Fade Salomé

Fade Salomé

En 1905 Freud avait déjà écrit l’Etude sur l’hystérie, L’interprétation des rêves et Trois essais sur la théorie sexuelle. Le terme de psychanalyse est créé. Comment ne pas en prendre compte face à Salomé d’Oscar Wilde / Richard Strauss ? Une jeune fille érotomane, une vieille dame aigrie, un vieil homme impuissant et pédéraste, un mystique halluciné, … Non, Lev Dodin prend tout au premier degré. Salomé est une jeune fille capricieuse, Jokanaan ...
Camilla Nylund sauve la mise

Camilla Nylund sauve la mise

Gürzenich-Orchester Köln Les grands noms se sont fait rares ces derniers temps à l’opéra de Cologne - avec une notable exception : Camilla Nylund. Après avoir été successivement Salomé, Elsa et Elisabeth - et avant d’endosser le costume de la comtesse dans Capriccio à la fin du mois - la soprano finlandaise a fait escale au bord du Rhin pour un «Gala Richard Strauss». Gala ? Un mot un peu grand pour un concert ...
Le mystère de l’amour reste entier

Le mystère de l’amour reste entier

Salome Pour sa nouvelle production de Salome, le Capitole a confié la réalisation scénique à Pet Halmen espérant entretenir le parfum de scandale entourant la partition que la pièce d’Oscar Wilde a inspiré à Richard Strauss. De scandale il n’y a pas eu et celui qui avait toutes les cartes en main, cumulant décors, costumes, lumières, chorégraphie et mise en scène, se révèle au final plus décevant qu’irritant. En revanche au niveau ...
Répertoire, faste et Philippe Jordan

Tannhäuser : Répertoire, faste et Philippe Jordan

En marge des nombreuses nouvelles, et souvent prestigieuses productions, qui marquent la saison du plus réputé des opéras berlinois, il est toujours intéressant d’assister à une soirée de répertoire. La présente production, remonte à 1999, mais elle propose un grand nom de la mise en scène : Harry Kupfer resté célèbre pour son Ring post nucléaire à Bayreuth, puis à Berlin et Barcelone. Curieusement alors qu’il avait si brillamment réussi le ...
Mozart selon Strauss, abondance de luxe ?

Mozart selon Strauss, abondance de luxe ?

Dans le cadre du projet Mozart 22 du festival de Salzbourg 2006, Peter Ruzicka, l’ancien intendant du prestigieux festival, avait souhaité inclure la version d’Idomeneo du compositeur Richard Strauss. Sans être saugrenue, cette idée rendait hommage au travail du maître allemand à une époque où les opéras du divin Wolfgang n’étaient pas ou peu joués, mais aussi au rôle du créateur dans la fondation de la manifestation. Tout compte fait, ...
Moments magiques

Fête des belles voix à l’Opéra de Cologne

Fête des belles voix – c’est le titre du gala annuel de l’association des Amis de l’Opéra de Cologne. Le principe est toujours le même. Une star internationale est invitée à se présenter aux côtés d’un ou de plusieurs membres de la troupe de l’Opéra de Cologne. En outre, les «Amis» discernent la «médaille Offenbach» pour saluer l’évolution personnelle et artistique d’un jeune chanteur au sein de cette troupe. Cette ...
Première mise en scène de Klaus Maria Brandauer

Lohengrin, première mise en scène de Klaus Maria Brandauer

C’est désormais sûr : l’opéra de Cologne est en train de devenir un haut lieu wagnérien. Après l’aventure du «Ring en deux jours» en avril dernier, la saison 2006/2007 a été ouverte par une nouvelle production de Lohengrin très attendue, puisque le célèbre acteur autrichien Klaus Maria Brandauer s’est mesuré pour la première fois à la mise en scène d’un opéra. Mais, disons-le d’emblée, la réussite était surtout musicale. Markus Stenz au ...
Un no man’s land pour Mozart

Un no man’s land pour Mozart

Così fan tutte L’Opéra de Zurich redonne sa production de Così fan tutte dirigée en son temps par Nikolaus Harnoncourt. Le jeune chef italien Robin Ticciati était au pupitre pour cette soirée du 28 janvier, alors que le programme imprimé de la saison annonçait le légendaire Harnoncourt. Dès lors très attendu, Robin Ticciati s’est révélé prodigieusement inspiré au pupitre de l’orchestre de l’Opernhaus. Maniant sa baguette avec souplesse et précision, il ...
Salomé, où est ta sensualité ?

Salomé, où est ta sensualité ?

C’est devenu une vraie mode en Allemagne de confier des productions d’opéra à des metteurs en scène venant du film et du théâtre, qui ne cessent de proclamer haut et fort qu’ils n’ont aucune culture lyrique. L’exemple le plus flagrant des dernières semaines a certainement été le Rigoletto sur la Planète des Singes à Munich. Un Rigoletto de Dörris Dörrie et non plus celui de Giuseppe Verdi et Francesco Maria ...