Mot-clef : Guillaume Andrieux

Didon et Enée, remembered à Lyon

Didon et Enée, remembered à Lyon

Le Festival « Vies et Destins » de l’Opéra de Lyon affirme l’audace de la maison par des propositions étonnantes : avant L’Enchanteresse de Tchaïkovski pour la première fois en France, et Le Retour D’Ulysse sous les traits de marionnettes, voici une création nouvelle tournée vers le passé baroque, Didon et Enée, remembered. Le projet avait tout pour réussir. Un concept musical d’abord, soit un collage concocté par David Marton à partir de l’opéra Dido ...
FAUST, opéra de Charles Gounod

Le mythe de Faust revisité à l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole

Nouveau concept pour une intéressante relecture de l’opéra de Gounod par la metteure en scène Nadine Duffaut, ardemment défendue par une distribution  convaincante et d'une belle homogénéité. Les mythes ancestraux, on le sait, appellent la relecture et le Faust de Goethe revu par Gounod et ses librettistes n’échappe pas à la règle. On ne s’offusquera donc pas d’une énième transposition, bien au contraire, toute interprétation cohérente, quand elle est servie ...
aix carmen vign

À Aix, la Carmen thérapeutique de Tcherniakov

La Carmen du Festival d’Aix-en-Provence se révèle bien audacieuse : mais que pouvait-on attendre d’autre du célèbre metteur en scène Dmitri Tcherniakov qui a dernièrement conquis les Parisiens avec La Fille des Neiges ? Mieux vaut être prévenu : ce n’est pas vraiment Carmen que nous allons côtoyer durant ces trois heures de spectacle. Les espagnolades, les clichés et le clinquant hispaniques sont bien loin : c’est à des fins thérapeutiques que les héros ...
Le Téléphone © Arnaud Hussenot - Opéra de Metz

Diptyque Menotti avec Le Téléphone et Amélia va au bal

Du talent, de l’idée et un peu d’imagination, point n’est besoin de gros moyens pour proposer une soirée lyrique réussie. Le couplage de deux opéras bouffes, Le Téléphone et Amélia va au bal de Menotti, aura une fois de plus fait la démonstration de cette vérité fondamentale. L’année 2017 aura été marquée par trois anniversaires liés à la vie et à la carrière de Gian Carlo Menotti : les dix ans ...
fred6342_pelleas_suite

Serge Baudo revient diriger Pelléas à l’Opéra de Toulon

Rien de très inspirant dans la très illustrative mise en scène de René Koering, même si le plateau offre de belles surprises, c'est vers la fosse que nos oreilles se tournent. Mémoire musicale d'une époque où Karajan l'invitait à diriger Pelléas et Mélisande à la Scala, Serge Baudo offre un somptueux écrin sonore au chef d’œuvre de Debussy. Plongés pour l'essentiel dans une lumière noire, un enchaînement de décors abstraits alternent ...

Les jeunes talents nommés pour les Victoires de la musique

Le 24 février aura lieu la cérémonie des Victoires de la musique classique. La liste des nommés dans la catégorie Révélations qui récompense les jeunes talents a été annoncée par France Musique. Dans la catégorie “Révélations soliste instrumental” : Camille Berthollet, violoniste, Adrien Boisseau, altiste (Jeune Artiste ICMA 2014), Lucienne Renaudin-Vary, trompettiste. Dans la catégorie “Révélations artiste lyrique” : Guillaume Andrieux, baryton, Elsa Dreisig, soprano, Jérémy Duffau, ténor.
Roméo et Juliette 4 - Metz © Arnaud Hussenot - Metz Métropole

Metz, Roméo et Juliette s’invitent chez Tim Burton

Une distribution moyenne et une mise en scène inspirée du cinéma sont-elles suffisantes pour renouveler notre approche du chef d’œuvre de Gounod ? Jacques Mercier et l’Orchestre national de Lorraine, en tout cas, illuminent une partition aux mille beautés. Située dans un décor marqué par la quasi omniprésence d’un grand escalier en colimaçon traversant le plafond, symbole de la liberté à laquelle aspire une Juliette opprimée par le poids des injonctions ...
_DSC3775

Le problématique Marchand de Venise à Saint-Étienne 

Le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn, une programmation rare, une nouvelle fois grâce à l'Opéra de Saint-Étienne, mais une œuvre peu viable. Est-il possible de nos jours de monter le Marchand de Venise ? La pièce de Shakespeare réutilisait pour son personnage principal la figure légendaire du Juif animé par la haine des chrétiens, même si, au cours de la pièce, l'auteur humanise son personnage et le rend émouvant. Le ...
Les caprices de Marianne - Opéra de Tours févr 2015 © François Berthon  0342

Eblouissante Marianne de Zuzana Markova à Tours

Lancée à Reims en octobre 2014, la tournée des Caprices de Marianne produite par le Centre Français de Promotion Lyrique a désormais pris son rythme de croisière et fait étape pour trois représentations à l'Opéra de Tours. Nous ne reviendrons pas en détail sur les circonstances de cette production, ni sur la mise en scène, qui ont été minutieusement décrites par Resmusica (cf. notre chronique), sinon pour souligner la fluidité, la lisibilité et ...
+3la-vie-parisienne_onr_photo-akaiser_45331418502222

La Vie parisienne entraîne Strasbourg dans son tourbillon

L’Opéra national du Rhin sacrifie à la tradition des fêtes de fin d’année avec une nouvelle production de La Vie parisienne de l’inusable Offenbach. Et toujours fidèle aux jeunes talents qu’il a contribués à découvrir, Marc Clémeur en confie la réalisation scénique à son compatriote Waut Koeken, déjà en charge in loco de Aladin et la lampe magique, L’Enlèvement au sérail ou, pour rester dans l’univers de l’opérette, La Chauve-souris. Le ...
balcon2

Jean Genet, Péter Eötvös et Le Balcon au Théâtre de l’Athénée

Le Grand Balcon, c'est la Maison de Madame Irma, un bordel de luxe où les « visiteurs » - elle s'interdit de les appeler ses clients – ne viennent pas seulement assouvir leurs pulsions sexuelles mais sont là pour interpréter des personnages publics – l'Evêque, le Juge, le Général – en bref pour jouir du pouvoir sans en assumer la fonction: « être au Bordel, c'est refuser le monde », dit Madame Irma. Dans ...
la chatte offenbach

Une déambulation féline métamorphose l’œuvre d’Offenbach

Après Patience de Sullivan et Gilbert en 2011, Cendrillon de Pauline Viardot en 2010, L’Amour masqué d’André Messager en 2009, ou encore le spectacle « Cabaret du Chat Noir » en 2008, Le musée d’Orsay poursuit ses représentations de pièces « légères » avec La Chatte métamorphosée en femme, aujourd’hui très rare sur les scènes. L’histoire est celle d’un jeune homme, Guido, amoureux de sa chatte, qui voit son animal transformé en une jeune femme ...
Winterreise _athénée12

Des cœurs en hiver, au théâtre de l’Athénée

Le Voyage d'hiver est l'une des expressions les plus abouties de la solitude. L'ancienne fiancée du Voyageur n'est qu'une évocation, le Joueur de vielle une ultime rencontre. Quel intérêt, alors, d'en proposer une version dramatisée faisant apparaître ces trois personnages ? L'exercice paraît d'autant plus périlleux que la partie musicale fait l'objet d'un pari équivalent : le cycle est partagé entre un soprano et deux barytons, et l'accompagnement est arrangé ...
enfants2_bdx

Terribles enfants à Bordeaux

Après une première production hexagonale au Théâtre de l’Athénée en 2009, Les Enfants terribles de Glass d’après Cocteau investissent le sud-ouest (au point de déborder en Espagne). Le sujet est connu, la forme est légère (trois pianos, quatre chanteurs, trois lieux d’action), l’objet lyrique idéal, adaptable à toute scène. Quant à la musique de Philip Glass, elle reste fidèle à elle-même. Resituons ces Enfants terribles : Cocteau a élaboré dans son court ...