Mot-clef : Klaus Florian Vogt

Guergana_Damianova___OnP-Rusalka-18.19--c--Guergana-Damianova-18.19---OnP--5--800px

À Bastille, intelligence et esthétisme de Rusalka par Robert Carsen

L’Opéra de Paris est bien inspiré de donner à voir une troisième fois cette extraordinaire Rusalka, une des productions les plus mémorables du metteur en scène. Et quelle distribution : Vogt, Nylund, Mattila... Rusalka, hormis sa célèbre Invocation à la Lune, est un opéra presque difficile. Unique titre de gloire lyrique de Dvořák, créée en 1901, Rusalka se caractérise par une ampleur, une opulence orchestrale qui n’est pas sans annoncer, au-delà de ...

L’âge d’or de Bayreuth est un mythe

Après l'autorisation de réouverture en 1951, le Festival de Bayreuth des deux décennies suivantes est aujourd’hui largement considéré comme un âge d’or wagnérien. Cette perfection tant scénique que vocale, théoriquement impossible à retrouver depuis, se révèle pourtant plus mythifiée qu’étudiée. De même que Stefan Zweig évoque dans Le Monde d’Hier une société viennoise nostalgique du demi-siècle précédent, une partie non négligeable de wagnériens invoque à présent un passé révolu pour Wagner ...
Zfloete__62bis

Une Flûte Enchantée d’un classicisme marmoréen à Baden-Baden

En 2011, Yannick Nézet-Séguin et Rolando Villazón initiaient avec Don Giovanni leur projet commun d’enregistrer pour Deutsche Grammophon les grands opéras de Mozart lors de concerts donnés au Festival d’Eté de Baden-Baden. Alors que vient tout juste de paraître en CD La Clemenza di Tito de l’an dernier, place cette fois à Die Zauberflöte. Pour les personnages principaux, à une exception près, la distribution réunie à Baden-Baden a su réunir ...
84709-1722-jennifer-davis-as-elsa-von-brabant--klaus-florian-vogt-as-lohengrin--c--roh--photo-by-clive-barda

Lohengrin à Londres, pour amateurs de décibels

Une nouvelle production de Lohengrin au Royal Opera, plusieurs décennies après la précédente, était un événement très attendu : aucun des paramètres du spectacle ne sont cependant à la hauteur de l’événement. La presse et les mélomanes britanniques s’en sont données à cœur joie contre la mise en scène sombre de David Alden : c’est pourtant, malgré quelques passages à vide dans les deux derniers actes, ce que le spectacle a de mieux ...
SG_Dré de Man

Siegfried Jerusalem, l’un des plus grands ténors wagnériens

Le ténor allemand Siegfried Jérusalem fait partie de ceux qui ont contribué à l'édification de l'œuvre wagnérienne. Que ce soit dans le rôle de Siegmung, Siegfried, Tristan, ou Lohengrin, sa puissante voix de heldentenor reste inoubliable. Rencontre. "Être un musicien d’importance prend du temps et nécessite une grande préparation." ResMusica : Vous apparaissez encore aujourd’hui sur les grandes scènes du monde, quelle importance cela a-t-il pour vous ? Siegfried Jerusalem : Mon dernier rôle ...

Les trois niveaux de la critique

L’art de la critique, si tant est que l’on puisse considérer comme art la tâche délicate de donner un avis sur un événement ou une œuvre, est l’un des plus complexes à valoriser et l’un des plus soumis à discussion. Si un article positif peut être utilisé à foison par l’artiste, la salle ou les programmateurs, assurant à son auteur une visibilité et une mise en valeur gratifiante de ce qu’il a écrit, ...
Les Maîtres-chanteurs de Bayreuth : dans la tête de Richard Wagner

Les Maîtres-chanteurs de Bayreuth : dans la tête de Richard Wagner

Très ambitieuse production sur trois époques que ces nouveaux Maîtres-chanteurs de Nuremberg confiés au génial Barrie Kosky : en sus de la lourde tâche d’ausculter la plus longue comédie musicale du monde, le metteur en scène australien fait passer un scanner au cerveau du compositeur. Pour une fois Wagner a décidé de faire rire pendant quatre heures trente. Mais pas que. Barrie Kosky fait la même chose, qui semble gagner son pari avant ...

Un concert pour le G20 à l’Elbphilharmonie de Hambourg

Les participants au sommet du G20, organisé à Hambourg aujourd'hui et demain, assisteront en fin d'après-midi à un concert à l'Elbphilharmonie. Clin  d’œil européen : c'est la Neuvième Symphonie de Beethoven qui sera au programme. Kent Nagano dirigera l'Orchestre Philharmonique de Hambourg et les chanteurs Christiane Karg, Okka du Damerau, Klaus Florian Vogt et Franz-Josef Selig. Juste avant, le nouveau bâtiment emblématique de Hambourg servira de cadre à une photographie de ...
Tannhäuser à Munich : Wagner par Petrenko, Dieu par Castellucci

Tannhäuser à Munich : Wagner par Petrenko, Dieu par Castellucci

Noblesse oblige, pour Tannhäuser l'Opéra de Munich combine une mise en scène complexe et passionnante de Romeo Castellucci avec une réalisation musicale de très haut vol par Kirill Petrenko. Il y a bien des formes de modernité théâtrale, et la scène lyrique d'aujourd'hui sait accueillir les esthétiques les plus diverses. En invitant pour la première fois Romeo Castellucci, l'Opéra de Munich place sa nouvelle production de Tannhäuser dans une perspective moins ...
1. opera sauvetage

L’effet de mode de l’opéra sauvetage ou comment inspirer Beethoven

Le 26 mars, jour des 190 ans de la mort du plus connu des musiciens romantiques, nous donne l’occasion de nous pencher sur les origines de son unique opéra, Fidelio, composé entre 1805 et 1814. L’opéra sauvetage s’est développé rapidement en France durant la Révolution française, principalement dans l’opéra-comique, puis est assez vite passé de mode sous l’Empire après que le grand opéra se le fut approprié. Ce type d’ouvrage ...
dts2

Une Tote Stadt de référence à Vienne

Le Staatsoper de Vienne entérine la fascination de Die Tote Stadt en offrant au chef-d’œuvre de Korngold une partie musicale digne de l'âge d'or (Vogt/Nylund/Mikko Franck) et l'intelligence esthétique de Willy Decker. Grand soir. C'est dorénavant indéniable : plus on voit Die Tote Stadt et plus on l'aime. Les réticences initiales ("du sous-Strauss, de la musique de film, de la musique hollywoodienne…") des années où parut le coffret Leinsdorf chez RCA tombent ...
bayreuth 2016_parsifal1

Très classique et consensuelle nouvelle production de Parsifal à Bayreuth

Confiée à Uwe Eric Laufenberg, la mise en scène de cette nouvelle production de Parsifal joue la carte esthétique du consensus et du compromis entre modernité et tradition. Maudit Parsifal… Pour succéder à la remarquable production Herheim/Gatti, il avait été question d'inviter le sulfureux plasticien Jonathan Meese, dont la radicalité fut jugée excessive par certains et conduisit à son éviction. Deuxième écueil : l'annonce du départ d'Andris Nelsons à ...
NYLUND_Camilla

Cycle Korngold à la Maison de la Radio

Le temps d'un week-end, Radio-France consacre un cycle à Erich Wolfgang Korngold, l'enfant prodige viennois exilé à Hollywood. La Ville morte a conquis depuis quelques décennies sa place dans le répertoire lyrique. Korngold est cependant toujours regardé avec condescendance : on ne voit en lui qu'un compositeur de musique de films, en ignorant que la première partie de sa carrière compte bien d'autres œuvres que cet opéra. Mais ce qui compte, ...
Capture d’écran 2015-09-02 à 23.06.57

Lohengrin, baptême du feu d’Alain Altinoglu à Bayreuth

Dernière année sur la Colline pour ce qu'il est désormais convenu d'appeler "le Lohengrin des rats" imaginé par Hans Neuenfels. Après six années de présence, il reste encore quelques huées à l'issue de la représentation, mais les applaudissements finissent par l'emporter. Cette dernière soirée est marquée par le niveau très élevé du plateau et les débuts très remarqués du tout nouveau directeur musical de la Monnaie, Alain Altinoglu. La force du ...
Nelsons Andris b © Marco Borggreve

Héroïsme et demi-teinte avec Klaus Florian Vogt et Andris Nelsons

Reprenant le format récital vocal – symphonie utilisé en 2012 avec Jonas Kaufmann, Andris Nelsons se fait d’abord accompagnateur du ténor Klaus Florian Vogt, pour des Wagner très "Heldentenor", avant de se retrouver seul face à son orchestre de Birmingham pour un Dvořák en demi-teinte. Pas plus que Daniel Barenboïm quelques semaines plus tôt, Andris Nelsons ne réussit à totalement convaincre dans un "Enchantement du Vendredi Saint" joué en ouverture du ...
4

Les Wiener Philharmoniker à Luxembourg avec le Chant de la terre

Un concert des Wiener Philharmoniker hors les murs est toujours un événement. Et lorsque figure au programme Le Chant de la terre, l’événement ne peut être qu’exceptionnel. Avant l’audition de la célèbre partition de Mahler, le public de la Philharmonie de Luxembourg aura toutefois découvert une œuvre pour orchestre créée en 2013, commandée en 2010 par les Wiener Philharmoniker à Olga Neuwirth, à l’occasion justement de la mort du grand musicien ...
bayreuth2014

Retour de Bayreuth 2014 (3)

Là où certains esprits étroits ont cru percevoir l’occasion de vilipender un énième avatar du Regietheater, il faut reconnaître l’évidence d’un travail d’orfèvre qui fait jaillir toujours plus de détails à chaque représentation. Cette prolifération bouillonnante irrite et bouscule – n’oublions pas que la proposition de Castorf vient après le très pâle et anecdotique Torsten Dorst… L’ironie triomphante dont se réclame le metteur en scène est-allemand est à puiser dans ...
hollander2

Retour de Bayreuth 2014 (2)

Ring mis à part, c’est au Fliegende Holländer de Jan Philipp Gloger que revient la palme du spectacle le plus récemment monté sur la Colline. Malheureusement aussi, c’est le spectacle le moins intéressant de cette année. Que dire de ce décor de Christof Hetzer qui d’emblée dit et surligne ce que la mise en scène dit également de manière très évidente ? Notre Hollandais est un être déprimé et visiblement ...
damnation1

A Berlin, la Damnation de Faust est un opéra

D’abord, tout est de sa faute : Berlioz lui-même n’a jamais été très clair quant à sa Damnation de Faust. La première fois qu’il l’évoque, il parle de son « grand opéra de Faust (opéra de concert en 4 actes). » Mais dès la création de ce dernier sous forme de concert en décembre 1846, il envisageait déjà une adaptation scénique qui n’eut hélas jamais lieu de son vivant. Munis de ...
Lohengrin.01

Le somptueux Lohengrin de Marek Janowski

Nouveau volet de sa gigantesque fresque wagnérienne, ce Lohengrin marque une nouvelle pierre au monument musical que Marek Janowski construit dans la commémoration du deux-centième anniversaire de la naissance de Richard Wagner. Comme dans ses précédents volumes (Der Fliegende Holländer), Parsifal, Die Meistersinger von Nürnberg et Tannhaüser), les enregistrements du chef allemand sont issus des concerts qu’il donne de mois en mois dans la salle de la Philarmonie de Berlin. Outre ...
Walkyrie Munich 2012 - Mayer, Dalayman

La Walkyrie sous la baguette de Kent Nagano

L’approche strictement narrative choisie par les maîtres d’œuvre du nouveau Ring de l’Opéra de Munich, qui fonctionnait parfaitement dans L’Or du Rhin, allait-elle pouvoir rendre justice aux longues plages de récits et de combats intérieurs de La Walkyrie ? La Walkyrie, comme L’Or du Rhin d’ailleurs, a été créée bien avant Bayreuth au Nationaltheater, et si on n’y trouve pas le son d’orchestre exclusif de la fosse d’orchestre de Bayreuth, l’expérience ...
L’Ondine prisonnière de l’aquarium

Rusalka à Munich : l’Ondine prisonnière de l’aquarium

Ni cet excès d’honneur, ni cette indignité : comme on pouvait s’y attendre, l’équipe de mise en scène a reçu des huées assez violentes ; comme on pouvait s’y attendre, les chanteurs de cette nouvelle production de Rusalka d'Antonín Dvořák ont été ovationnés. De ces deux réactions, aucune ne paraît justifiée par le niveau de cette première. Il est toujours gratifiant pour un chanteur d’être à l’affiche d’un opéra rare, surtout quand il ...
Des incarnations de haut niveau

Incarnations de haut niveau pour le Vaisseau Fantôme à Bastille

Der Fliegende Holländer Cette soirée consacrée au Vaisseau fantôme, 137ième représentation de l’œuvre à l’Opéra de Paris et 24ième dans cette mise en scène signée Willy Decker (régisseur du Eugène Onégine également à Bastille) n’était donc pas une nouveauté mais la reprise d’un spectacle créé en 2000 avec une autre distribution. Et c’est justement celle-ci qui faisait l’attrait principal de cette reprise avec des artistes de haut niveau international. Mais commençons par ...
Lulu à Londres !

A Londres, Agneta Eichenholz s’impose en grande Lulu

Toute production de Lulu reste un événement car, en dépit de la place de cet opéra dans l’Histoire de la musique, cette œuvre n’est pas si fréquente au répertoire des saisons d’opéras. Outre la difficulté vertigineuse des aigus et de l’endurance du rôle titre, la distribution à réunir ne doit comporter aucunes faiblesses et l’orchestre de Berg soumet les musiciens à des exigences redoutables. Il faut des chanteurs de génie, ...
La force de l’Histoire

La Khovanschina, la force de l’Histoire

Évènement du festival d’opéra de Munich, de juillet 2007, cette production bavaroise de la Khovanschina de Modest Moussorgski, fait une apparition remarquée et attendue sur DVD. Si, l’œuvre en elle-même possède un impact saisissant par sa trame historique et sa force dramatique, la mise en scène du Russe Dimitri Tcherniakov accentue cette violence théâtrale et actualise l’action avec une évidence et un brio trop rares ! Séparant la scène en plusieurs espaces (un ...
Albert Dohmen, le Dieu de Wagner.

Albert Dohmen, le Dieu de Wagner

Parsifal Au tombé du rideau, le public ne semble pas outrageusement enthousiaste vue la relative brièveté de ses applaudissements. Pourtant la production de ce Parsifal est superbe, les chanteurs magnifiques, l’orchestre et les chœurs somptueux, les décors et les costumes très beaux. Alors ? Alors, peut-être qu’un opéra de cinq heures en milieu de semaine, c’est long ? Trop long pour peut-être avoir encore assez d’énergie pour applaudir à tout rompre ? Si avec son «Trop de ...
Fin de cycle en forme de feu d’artifice

Fin de cycle Beethoven par Paavo Järvi en forme de feu d’artifice

Avec cet album, Paavo Järvi boucle son intégrale des symphonies de Beethoven avec ses philharmonistes de chambre de Brême. Une intégrale qui apparaît comme la somme majeure des années 2000 par l’énergie déployée par le chef et son analyse du texte musical. Dans une optique «chambriste», cela déménage sec ! C’est moins radical que van Immersel (Zig Zag) mais plus décapant qu’Osmo Vanskä (Bis) pour ne citer que deux autres interprétations ...
Ewig… Ewig…

Ewig… Ewig…

Le principal orchestre de la Belle Province, après une période d’instabilité (2002-2006), a retrouvé de sa superbe et a tenu à le faire savoir par une tournée européenne avec Le chant de la Terre de Mahler récemment enregistré. L’Orchestre Symphonique de Montréal est un idéal compromis entre la France et l’Amérique. De l’Hexagone il a retenu des couleurs claires, un engagement musical évident et ce petit grain sonore si caractéristiques. Du ...
Un Mahler de réflexion

Un Mahler de réflexion

Intéressante et curieuse parution ! Ce disque marque le retour à l’avant plan de l’Orchestre Symphonique de Montréal depuis ses glorieuses années Decca sous la baguette de Charles Dutoit ! C’est également le premier disque de Nagano avec cette formation dont il est directeur musical depuis septembre 2006. Nagano dans Mahler est capable du meilleur comme du pire, si l’on peut oublier très facilement sa Symphonie n°3 (Teldec) et son Klagende Lied ...
Coup d’essai, coup de maître(s) ?

Katharina Wagner à Bayreuth, coup d’essai, coup de maître(s) ?

Festival de Bayreuth 2008 Montée en 2007 cette production des Maîtres chanteurs caractérisait les débuts de la jeune Katharina Wagner en tant que scénographe au festival de Bayreuth dirigé (jusqu’à cette année) par son vieux père Wolfgang Wagner. Incontestablement ce travail secoue les habitudes et provoque, lors des derniers accords, une véritable bronca du public d’où l’on peine à entendre quelques timides «bravos». Pourtant, cette mise en scène est une incontestable réussite. ...