Mot-clef : Orchestre philharmonique de Vienne

Voilà un Beethoven haute qualité « standard » 2007

Voilà un Beethoven haute qualité « standard » 2007

Cet album au couplage original qui s’étend sur deux CD, chaque œuvre occupant entièrement une galette, a pour centre de gravité le violoniste Vadim Repin, soliste du Concerto pour violon et partenaire de Martha Argerich pour la Sonate « A Kreutzer ». Si on ajoute le Philharmonique de Vienne et Riccardo Muti, on se dit que ce bien beau programme est ici servi par des interprètes de tout premier choix, ...
Hans Knappertsbusch brucknérien hors pair

Hans Knappertsbusch brucknérien hors pair

Les diverses versions des Symphonies brucknériennes seront éternellement sujettes à d’interminables polémiques, et cela concerne tout particulièrement la Symphonie n°3 ayant subi le plus de transformations. Jugez-en donc : version 1873 originale [édition Leopold Nowak, 1977] ; version 1874 [édition Thomas Rœder non publiée] ; version 1876 Adagio seulement [édition Leopold Nowak, 1980] ; version 1877 [édition Leopold Nowak (avec coda du Scherzo), 1981] ; version 1878 [édition Fritz Œser (sans coda du Scherzo), 1950] ; ...
Le piano de Mozart et Buchbinder : superbe !

Le piano de Mozart et Buchbinder : superbe !

Le catalogue du label EuroArts a très tôt joui d’une grande crédibilité, proposant des produits alliant qualité artistique et technique. Le label fait mouche une nouvelle fois en nous proposant, sur deux DVD, six concertos pour piano de Mozart enregistrés par Rudolf Buchbinder lors de « l’année Mozart ». A cette célébration coïncidait également le soixantième anniversaire du pianiste. Ce premier volume propose les Concertos n°22, 23 et 24, tous composés par ...
Une solide cordée

Wiener Philharmoniker et Daniele Gatti, une solide cordée

Le mois d’Octobre du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles s’ouvre par la venue, très attendue, de l’orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Daniele Gatti, le futur directeur musical de l’Orchestre National de France. Cependant, le souvenir d’un décevant concert salzbourgeois par la même équipe et dans le même type de répertoire ne nous incitait gère à l’optimisme ! Pourtant hautement inspiré, Gatti méritait ce soir le titre de très ...
Noces d’automne

Noces d’automne

DGG édite en parallèle en CD et en DVD sa production phare du festival de Salzbourg 2006. Il faut dire qu’à un Idomeneo et une Clemenza di Tito prêt, ce spectacle était le seul du projet Mozart 22 où l’on pouvait entendre des stars, modeste compensation au regard des prix vertigineux pratiqués par le plus prestigieux des festivals du monde. Mais ces Nozze di Figaro sont plus celles d’Harnoncourt que ...
Mahler, selon Rattle : le coffret

Mahler selon Rattle : le coffret

Alors qu’un nouvel enregistrement de la Symphonie n°9 est annoncé pour le printemps prochain avec l’Orchestre philharmonique de Berlin, EMI réédite en un coffret hyper économique (à peine le prix de 2 disques tarif plein), l’intégralité ou presque des témoignages de son chef fétiche dans l’un des Everest de la littérature symphonique (les collectionneurs constateront l’absence du premier disque mahlérien du chef : la Symphonie n°10 à la tête du Bournemouth ...
La Flûte pour les enfants…germanistes

La Flûte pour les enfants…germanistes

Le spectacle figurant sur ce DVD est une émanation de la fameuse production salzbourgeoise autrefois mise en scène par Jean-Pierre Ponnelle, celle qui fut créée à la Felsenreitschule en 1978 et donnée au festival lors de neuf saisons consécutives. Ces représentations légendaires, notamment marquées par le choix de présenter au public l’intégralité du dialogue de Schikaneder, furent également immortalisées par une très belle version discographique jadis publiée chez RCA, et ...
Karl Böhm, brucknérien à son apogée

Karl Böhm, brucknérien à son apogée

Cette interprétation par Karl Böhm de la Symphonie n°4 « Romantique » d'Anton Bruckner n’a jamais quitté le catalogue et a fait l’objet de plusieurs rééditions en CD chez Decca (notamment dans sa série « Legends » 466374), et celle-ci, dans la série « The Originals », en constitue la plus récente qui vient de paraître. Mais pourquoi donc toutes ces rééditions d’un même enregistrement analogique de 1973, alors qu’il existe un grand nombre d’enregistrements digitaux ...
Mozart selon Bernstein

Mozart selon Bernstein

Euroarts édite dans bandes bien connues issues du catalogue Unitel mais aussi des fonds Deutsche Grammophon puisque ces concerts ont fait l’objet de nombreuses éditions discographiques. Ces témoignages sont intéressants car ils rendent compte du Bernstein « dernière manière » faisant surgir des ombres inquiétantes des moindres notes et capables des plus incroyables nuances à la tête d’un Philharmonie de Vienne qu’il domptait comme personne. Au sommet de ces DVD, il faut ...
M22 : Così fan tutte

M22 : Così fan tutte

L’édition 2006 du Salzburger Festspiele présentait un ambitieux projet : donner toutes les œuvres scéniques de Mozart, pour l’année anniversaire de la naissance du compositeur. Et l’une des soirées majeures du festival avec les Nozze di Figaro et un Idomeneo exceptionnel aura été la production de Così fan tutte. Il est vrai que la vision de Karl-Ernst et Ursel Herrmann ne peut guère laisser indifférent. Le parti pris est simple ...
Walter Gieseking, un poète du piano

Walter Gieseking, un poète du piano

Naxos Historical vient de publier le troisième et dernier volume d’une superbe réédition de tous les enregistrements de concertos accomplis par Walter Gieseking dans les années 30. En fait l’admirable ingénieur du son Ward Marston y a même inclus une gravure rare du Concerto en la mineur de Schumann réalisée avec la complicité de Karl Böhm durant la guerre entre 1940 et 1942, qui fut uniquement publiée en Allemagne. Le fait ...
Triple dernière pour une géniale inachevée

Triple dernière pour une géniale inachevée

Voilà un DVD propre à attiser la curiosité de tout mélomane brucknérien, ou tout admirateur de l’art de Leonard Bernstein, et qui mérite qu’on y jette une oreille attentive. On y trouve en effet une des très rares incursions de ce chef dans l’œuvre de Bruckner, puisqu’il semble n’avoir interprété que deux des neufs symphonies, la 6 et la 9. L’intéressante notice nous rappelle que Bernstein, qui avait enregistré la ...
Le Chevalier à la rose

Le Chevalier à la rose

Il est peut-être né en Bavière mais c’est bien l’art de l’Autrichien Mozart que Richard Strauss habite après s’être abreuvé aux sources du post-romantisme. Non sans succès d’ailleurs ! Avec l’écriture du Chevalier à la rose (1911) il abandonne les satisfactions d’une auto-glorification pour décider de se complaire au sein d’un art, à ses yeux immortel et porteur de valeurs éternelles. Des succès innombrables accompagnèrent la métamorphose qui aujourd’hui encore rendent compte ...
Le piano de Bartók bien martelé selon Edith Farnadi

Le piano de Bartók bien martelé selon Edith Farnadi

On ne compte pas moins de huit cents ! pièces pour piano de Béla Bartók. A ce titre il reste un créateur pas forcément bien connu même si son œuvre fut mieux accueillie en France que dans son propre pays. Compositeur prolixe dont Pierre Citron dans son Bartók (1963) évoque la technique pianistique de la sorte : « La force de son jeu n’est pas dans le poids d’une main qui frappe les ...
Un document pour Bernstein

Un document pour Bernstein

Quel dommage que Leonard Bernstein n’ait jamais affronté en entier la Salome de Richard Strauss et le Mefistofele d’Arrigo Boito, ni sur scène ni au studio. Les extraits enregistrés à Paris et Vienne en 1977 et 1978 donnent envie d’en écouter plus. Le charisme unique de Bernstein transcende les deux orchestres. Sa musicalité, son intensité vibrante, sa recherche continuelle de couleurs et de sentiments (sans pourtant sombrer dans le maniérisme) font ...
Barbirolli ,une réédition bienvenue pour Brahms

Barbirolli ,une réédition bienvenue pour Brahms

Dans le monde souvent saturé de l’édition discographique, parfois une réédition sortie par un petit label se distingue des autres disques parus au même moment. C’est le cas de ce coffret consacré aux œuvres orchestrales majeures de Johannes Brahms. Les quatre symphonies ont été composées pendant le dernier tiers de la vie du compositeur dans un laps de temps relativement restreint (1876-1885). Œuvres de la maturité, elles marquent l’apogée du style ...
Boulez dirige Mahler

Boulez dirige la Résurrection de Mahler

Après la Symphonie n°3 gravée en mars 2003 et ses critiques mitigées, Boulez continue son avancée dans Mahler et s’attaque à un des grands piliers du compositeur autrichien : sa Symphonie n°2 dite « Résurrection » en ut mineur. Alors que les versions de référence ne manquent pas (Klemperer 1962 : Philharmonia, Schwarkopf, Rössl-Majdan EMI ; Bernstein 1963 : New York Philarmonic, Venora, Tourel, Sony, ou encore la version très appréciée de Zubin Mehta avec le Wiener ...
La plus belle des Flûtes enchantées

La plus belle des Flûtes enchantées

Salzburger Festspiele 2006 Cette Flûte enchantée est importée du Nederlandse Opera d’Amsterdam, alors que Salzbourg avait pourtant vu l’année dernière la création d’une nouvelle production, signée par Graham Vick. N’ayant pas vu cette mise en scène très controversée, nous ne nous prononcerons pas sur l’opportunité de la remiser aussi vite aux archives. Sa remplaçante est conçue par Pierre Audi, qui réalise un spectacle très réussi, en évitant les travers du regie-theater ...
Grâce et légèreté pour Così fan tutte

Grâce et légèreté pour Così fan tutte

Salzburger Festspiele 2006 Au lendemain du médiocre Don Giovanni du tandem Kusej-Harding, ce Così fan Tutte fait figure de baume au cœur, avec une mise en scène, une direction musicale et une distribution évoluant à un niveau infiniment meilleur. On connaît bien l’optique générale et l’habituelle qualité des mises en scène de Karl-Ernst et Ursel Herrmann : des spectacles minutieux, poétiques et élégants, à l’esthétique un peu distante, mais toujours respectueux des ...
Don Giovanni, l’envie d’être ailleurs

Salzburger Festspiele 2006 : Don Giovanni, l’envie d’être ailleurs

Première ce soir de la reprise de la production 2002 de Don Giovanni, qui révéla à l’époque au public international Anna Netrebko, et échec assez cuisant pour un spectacle raté et ennuyeux. La mise en scène est de Martin Kušej, le directeur artistique de la branche théâtrale du Festival. Il signe un spectacle dont le manque d’idée directrice et d’intentions clairement cernables laisse pantois. Le décor est d’un minimalisme ...
Un Cosi un peu trop sage

Cosi un peu trop sage par Muti à Salzbourg en 1983

Cet enregistrement de Cosi fan tutte, écho des débuts mozartiens de Riccardo Muti à Salzbourg en 1983, n’est pas tout à fait inconnu, car il exista un temps en CD sous étiquette EMI. La production n’avait cependant pas connu les honneurs de la vidéo, les images en sont donc inédites. Vingt-trois ans plus tard, était-il nécessaire de ressusciter en DVD une interprétation dont la version audio a depuis longtemps disparu des ...
Traviata,  rien que pour les oreilles et les yeux …

La Traviata par Netrebko, Villazon, Hampson, un régal !

En ces temps de discours soporifiques et consternants qui assimilent l’opéra à un genre du passé qu’il serait indispensable d’éclairer de similis certitudes contemporaines, ce DVD est un véritable régal ! En effet, il propose tout ce qu’on avoue aimer à l’opéra : du luxe et de la classe. On retrouve pour notre plus grand plaisir : deux stars du chant, un grand chef d’orchestre et une belle mise en scène, contemporaine ...
Horst Stein, dans la moyenne pour la VIe de Bruckner

Horst Stein, dans la moyenne pour la VIe de Bruckner

Dans les années 1960-1970, Decca décida d’enregistrer une intégrale des symphonies de Bruckner avec le même orchestre, le Philharmonique de Vienne, mais en le confiant à plusieurs chefs différents. Se succédèrent donc au pupitre, Zubin Mehta (9), Georg Solti (7 et 8), Claudio Abbado (1) Karl Böhm (3 et 4), Horst Stein (2 et 6), et Lorin Maazel (5). Le résultat est assez disparate, et il aurait certainement été préférable ...
Vestige d’une glorieuse époque pour Don Giovanni

Vestige d’une glorieuse époque pour Don Giovanni

Membran continue sa série de rééditions soignées de grands enregistrements tombés dans le domaine public avec cette fois le Don Giovanni par Josef Krips, un album d’origine Decca, capté en 1955 en prévision du bicentenaire de la naissance de Mozart. Heureuse époque que celle-là : en quelques années Hans Rosbaud, Ferenc Fricsay, Carlo Maria Giulini, Whilhelm Furtwängler, Dimitri Mitropoulos (ces deux derniers en public) laissaient leur témoignage dans cet opéra avec ...
Christoph von Dohnányi Le maître dans son jardin

Christoph von Dohnányi : Le maître dans son jardin

La filiale australienne de Decca via la collection Eloquence met enfin à disposition d’un large public quatre enregistrements majeurs de l’une des plus fines baguettes de notre époque dans son répertoire de prédilection. Le chef d’orchestre Christoph von Dohnányì a établi sa réputation sur sa fidélité aux intentions des compositeurs. Si dans le répertoire classique et romantique, ce respect du texte nuit parfois à la tension de ses interprétations, elle ...
Contrastes appuyés

Orchestre philharmonique de Vienne – Thielemann, contrastes appuyés

La présidence de l’Autriche au conseil de l’Union Européenne nous permet de recevoir à Bruxelles une institution mythique, l’Orchestre Philharmonique de Vienne. C’est là une parfaite occasion pour le mélomane de pouvoir se forger son opinion sur Christian Thielemann, chef si controversé dans nos régions alors que nos voisins germanophones en ont fait leur nouvelle coqueluche et l’accueillent avec enthousiasme au festival de Bayreuth, n’hésitant pas à confier au chef ...
Le retour d’une légende : Hans Knappertsbusch

Le retour d’une légende : Hans Knappertsbusch

Chef d’orchestre entré dans la légende pour ses interprétations des opéras de Wagner, caractère fantasque qui détestait les répétitions, interprète des lenteurs les plus extrêmes, Hans Knappertsbusch (1888-1965) allias « Kna » avait une personnalité entière, peu portée sur le compromis ou l’hypocrisie, dont le sens de l’humour se révélait souvent aussi inattendu que désopilant. Le legs discographique du maestro reste essentiellement centré sur le corpus lyrique wagnérien, et ses prestations symphoniques ...
Un conte de fées pour petits et grands

Hänsel und Gretel version Solti, un conte de fées pour petits et grands

Qui ne connaît Hänsel und Gretel, cette délicieuse féerie d’Engelbert Humperdinck, popularisée par la version pionnière étincelante de Karajan chez EMI-Columbia (1953), qui avait pour atouts les deux Elisabeth (Grümmer et Schwarzkopf) dans les rôles-titre ? Cette version magistrale vient de connaître un transfert admirable de pureté sonore par Mark Obert-Thorn chez Naxos (chroniqué sur ResMusica), tout en admettant bien évidemment qu’elle ne puisse techniquement concurrencer les versions postérieures réalisées en ...
naxos_furt_fidelio

Fidelio ou un résumé de l’art de Furtwängler

A l’évocation de l’association entre Walter Legge, légendaire producteur de la maison EMI et Wilhelm Furtwängler, chef d’orchestre tout aussi légendaire, nous pensons à deux grands enregistrements, Tristan et Isolde de Richard Wagner ainsi que Fidelio de Ludwig Van Beethoven. Dans sa volonté de nous faire (re)-découvrir de grands opéras à un prix abordable, Naxos nous gratifie d’une version restaurée de l’unique opéra de Beethoven enregistré par Wilhelm Furtwängler en ...
Leonard Bernstein dirige Gustav Mahler

Leonard Bernstein dirige Gustav Mahler

Est-il encore besoin de présenter ces enregistrements archi-célèbres qui ont constitué, au cours des années 80, des références impérissables en matière d’interprétation mahlérienne? Si ces disques ne sont plus à présenter, il est par contre évident qu’il faut les écouter, encore et encore, car ils n’ont rien perdu de leur impact. C’est une aubaine pour le discophile que Deutsche Grammophon ait eu la bonne idée de ressortir cette intégrale captée en ...