Mot-clef : Paul Gay

Le singulier Otello de Roberto Alagna à l’Opéra Bastille

Le singulier Otello de Roberto Alagna à l’Opéra Bastille

Roberto Alagna offre au public parisien son Otello qu’il avait déjà abordé, non sans témérité, à Orange en 2014. Ces représentations avaient soulevé de nombreuses réticences. Pas assez large la voix, trop lourd le rôle ! Cinq ans plus tard, la voix de Roberto Alagna semble avoir encore évolué.  Passons brièvement sur la mise en scène d’Andrei Șerban qui date de 2004 et qui se patine progressivement au fur et à mesure ...
18-19-ONP-HUGUE113_DxO.jpg

Le retour des Huguenots à l’Opéra de Paris

Enfin ! On l'avait tant désiré, tant rêvé, tant appelé de nos vœux, le chef-d’œuvre de Meyerbeer revient dans la ville de sa création, lui qui n'avait plus été donné en ces lieux depuis 1936, après plus de 1 000 représentations ! Bien sûr, les puristes hurleront aux coupures, à une mise en scène ou une distribution pas toujours adéquate, mais Les Huguenots sont bel et bien de retour à Paris ! ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-149-800

Un Werther déjà classique à Bastille avec Beczała et Garanča

Pour sa troisième reprise à Bastille, ce Werther mis en scène par Benoît Jacquot s'offre le luxe de réunir le couple Piotr Beczała - Elīna Garanča. De belles qualités de part et d'autre mais pas forcément convaincantes dans ce répertoire à la fois populaire et exigeant. L'esthétique à la fois épurée et classique des décors de Charles Edwards contraste élégamment avec la tendance habituelle à voir le chef d'œuvre de Massenet ...
le cid alagna

Alagna dans un Cid presque à la hauteur des attentes

Cette production du Cid, provenant de Marseille, dans une distribution éblouissante, était très attendue à Paris, tant les échos de sa création étaient favorables. Comme toutes les choses attendues avec ferveur, cette soirée n'a pas été tout à fait à la hauteur de nos attentes, mais peu s'en faut. La mise en scène est classique, mais pas pesante, L'action se situe à une époque indéfinie, avec des costumes qui évoluent au ...
7426_PELLEAS-ET-MELISANDE--c--ELISA-HABERER----OPERA-NATIONAL-DE-PARIS--10-

Le Pelléas de Bob Wilson, entre splendeur et immobilité

Cette reprise du Pelléas de Bob Wilson à Bastille (déjà documentée en DVD) peut se lire comme la démonstration d'une "méthode". Les convaincus adoreront cette combinaison esthétique-extatique, tandis que les sceptiques lui reprocheront son approche "copier-coller". Impossible pour les deux camps de nier cette fabuleuse machine à produire des images à la composition millimétrée et implacable. Saupoudrées d'un halo entre blanc et bleu cobalt, les personnages se découpent avec la précision ...
caterina-cornaro10

La résurrection de Caterina Cornaro de Donizetti à Montpellier

Caterina Cornaro, dernier opéra de Donizetti créé de son vivant, était jusqu’à maintenant peu connu même chez les grands mélomanes. Ecrite par un Donizetti malade, l’œuvre essuya des critiques acerbes lors de la création à Naples en janvier 1844 ; le compositeur modifie la partition, et la seconde version fut représentée à Parme en février 1845, avec un succès retentissant. Après quoi il est relégué à l’oubliette, et c’est seulement dans ...
Les Capulets et les Montaigus (saison 2007/2008)

Les Capulets et les Montaigus à Bastille

Quel extra-terrestre n'a-t-il jamais entendu parler des Capulet et des Montaigus de l'Opéra Bastille, dont voici la cinquième reprise ? Qui n'a au moins lu, faute de l'avoir vue, l'accueil favorable réservée chaque fois à la jolie mise en scène de Robert Carsen, qui n'a pas pris une ride en dix huit ans ? Et que va-t-on pouvoir écrire de neuf à son sujet, si ce n'est répéter que, toujours un peu ...
Répétition de l'opéra Barbe BleuAuditorium de Bordeauxle 8 02 2014

A Bordeaux Barbe-Bleue et Judith en héros de manga

Depuis que la scène bordelaise a son auditorium, l'Opéra national y programme chaque année une production qui ne pourrait tenir dans le Grand Théâtre. Evidemment le décor unique et fixe est de mise. Après une remarquable Salome l'an dernier, place au Château de Barbe-Bleue de Bartók dans une nouvelle production signée Juliette Deschamps. Et comme souvent avec Juliette Deschamps, la fumée et la neige sont au rendez-vous, comme une sorte d'exercice ...

À Glyndebourne, Ravel entre trivialité et féerie

Cela fait partie des énigmes de la musique classique : les deux œuvres lyriques de Ravel sont presque systématiquement réunies dans un même spectacle. Pourquoi diable ? Leur durée respective n'excède pas l'heure, certes ; mais quel autre point commun trouver entre l'Heure espagnole, ce vaudeville parodique aux vers de mirliton, et l'Enfant et les Sortilèges, dont l’inventivité poétique et musicale surprend à chaque nouvelle audition ? Non, décidément, ni la mise en scène ...
natalie_dessay_manon0112

Une production de Manon indigne de l’Opéra de Paris

À l’heure où l’Opéra de Paris se félicite des bons chiffres pour 2011 concernant le taux de remplissage, les recettes de billetterie, la Grande Boutique présente en ce début d’année 2012 Manon (1884) de Massenet à l’occasion du centenaire de la mort du compositeur stéphanois, un choix certainement judicieux commercialement parlant, mais guère audacieux. Pour cette nouvelle production, la mise en scène a été confié à la cinéaste (entre autres) ...
faust1_onp_11

A l’Opéra Bastille : un Faust en devenir ?

Paris aime Faust, et Paris aime Roberto Alagna. Pour Nicolas Joël, c’était donc à la fois créer l’événement et s’exposer à de dangereuses comparaisons avec la production chérie de Jorge Lavelli - qui, reconnaissons le, commençait fortement à sentir le kitsch des seventies - que d’en proposer une nouvelle mise en scène, ce dont joue admirablement l’excellent programme de salle. Effectivement, les places se sont très vite arrachées, et probablement vendues ...
Saint Francois d'Assise Munich4

Saint-François à Munich, musicalement exceptionnel et scéniquement indigent

Créé il y a près de trente ans, Saint François d’Assise est sans doute la meilleure preuve que l’opéra contemporain n’est pas condamné à rester lettre morte une fois sa création passée : alors même qu’il est sans doute l’œuvre la plus complexe de tout le répertoire, il n’en finit plus d’enchaîner les nouvelles productions dont chacune fait l’événement. Kent Nagano, qui avait assisté Seiji Ozawa lors de la création de ...
Une distribution parfaite

Distribution parfaite pour Les Dialogues des Carmélites

Son nom n’apparaît pas dans le programme. Et pourtant, Raymond Duffaut est l’acteur principal de la réussite de cette production des Dialogues des Carmélites. Conseiller artistique de l’Opéra-Théâtre d’Avignon depuis de nombreuses années, sa connaissance de l’opéra est indiscutable. Son expérience de la chose lyrique, son goût et sa perception des voix, son autorité en la matière ont trouvé ici son à-propos. En s’imposant un choix de solistes de langue ...
Etrange Yvonne

Etrange Yvonne de Philippe Bœsmans

Cet enregistrement témoigne de la création du dernier opéra de Philippe Boesmans, qui s’est d’ores et déjà imposé comme un grand compositeur lyrique contemporain, associé à ses deux librettistes Luc Bondy et Marie-Louise Bishofberger. Après Schnitzler, Shakespeare et Strindberg (Julie), c’est au tour du célèbre dramaturge et romancier polonais Witold Gombrowicz d’être adapté par cette fine équipe, dont le choix s’est porté sur cette étrange Yvonne, la première pièce de ...
Molière chanté en langue allemande

Die Schuler der Frauen de Rolf Liebermann, Molière chanté en allemand

L’Ecole des femmes Molière chanté, et en allemand ! Rolf Liebermann – dont nous fêtons le centenaire de la naissance – et Heinrich Strobel, plutôt que de traduire simplement, ont préféré rendre hommage au plus connu des écrivains de notre langue. Dans cette Ecole des femmes, pardon, Schule der Frauen, Molière est en scène et commente l’adaptation de son œuvre jusqu’à y prendre part (car le chanteur prévu pour le rôle d’Alain ...
Janáček en version familiale

La petite renarde rusée, Janáček en version familiale

La petite renarde rusée, un opéra familial ? On pourrait le penser, vu la moyenne d’âge du public, venu en masse suivre cette histoire d’animaux aux prises avec le monde des humains et le monde tout court. Pourtant cette fable n’en est pas à un anthropomorphisme près, notamment du point de vue de la problématique de l’éveil sexuel et du rapport homme/ femme. Témoin la scène troublante ou le garde-chasse-baryton caresse le ...
A fond de cale

Billy Budd à fond de cale

Compositeur inclassable, Benjamin Britten reste encore mal aimé de ce côté-ci de la Manche. Son langage musical s’est forgé à l’écart des courants de la modernité sans pour autant se confondre avec un folklore et un sentimentalisme de pacotille. Sa musique, alliage complexe entre Berg, Purcell ou Debussy est révélatrice d’une des identités les plus originales du siècle précédent. Contrairement à la plupart de ses contemporains, il s’intéressa au genre ...
Laurent Petitgirard transporte Berlioz…

Laurent Petitgirard transporte Berlioz…

L’enfance du Christ S’il est une œuvre insolite, presque incongrue dans l’œuvre de Berlioz c’est bien L’Enfance du Christ. Le sujet est déjà surprenant pour cet athée revendiqué et affirmé. Du reste il semble comme s’excuser de le traiter, en masquant sa paternité derrière un prétendu manuscrit du XVIIe siècle retrouvé, mais aussi en le présentant comme une belle histoire pour ses nièces. De fait même extrait du contexte berliozien, cette ...
Tragédie burlesque

Yvonne, princesse de Bourgogne : tragédie burlesque

Très attendue cette Yvonne, princesse de Bourgogne, et pour plusieurs raisons : création annuelle de l’Opéra National de Paris, nouvelle œuvre lyrique de Philippe Boesmans – la première sur un sujet comique, plateau exceptionnel (Luc Bondy et Richard Peduzzi, Yann Beuron, Mireille Delunsch, Paul Gay, …) ainsi que l’ombre de Witold Gombrowicz, auteur de la pièce de théâtre qui sert de support à ce nouvel opéra. Le sujet est d’un cynisme effroyable : ...
La lumière sans la flamme

Fidelio à Garnier, la lumière sans la flamme

Voilà un opéra auquel on ne donnera pas son âge ! Qui croirait que Fidelio remonte à une époque déjà vieille de deux siècles, lors même que ni son argument ni sa musique n’ont perdu la moindre étincelle de leur brûlante actualité ? À ce défi dramatique d’une si rare qualité, le public était en droit d’attendre une réponse scénique mariant l’exigence à la finesse, la pertinence à l’originalité. Du plateau du premier acte, ...
Rusons sur la production

Rusons sur la production

La petite renarde rusée Un champ de tournesols sortis d’un magasin d’ameublement, une voie de chemin de fer qui traverse la scène, des enfants en tenue stylisée d’insectes… Nous avions déjà vu ça quelque part : au Théâtre des Champs-Elysées il y a exactement six ans. André Engel a repris sa mise en scène produite par Lyon et le TCE pour la servir à Bastille, moyennant quelques aménagements et surtout la mention ...
Un Don Carlo en demi-teintes

Un Don Carlo en demi-teintes

Don Carlo Difficile de résumer la complexe intrigue de don Carlo… religion, consanguinité, trahison et pouvoir restant les grandes lignes directrices du drame. De son avatar français, destiné par Verdi à l’Opéra de Paris, l’acte de Fontainebleau a disparu, dans la présente production aux mérites pour le moins inégaux. Si la mise en scène de Graham Vick soignée, dépouillée, se signale surtout par son statisme, on ne pourra adresser le même ...
Toute la poésie de la Sonnambula sans aucune faiblesse

Toute la poésie de la Sonnambula avec Natalie Dessay

La Sonnambula est un opéra si délicat et si plein de pièges que la réussite de cet enregistrement mérite d’être saluée. Il ne s’agit pas d’un simple enregistrement mais de l’expérience de concerts donnés à Paris et Lyon. Les moyens utilisés sont exceptionnels et mis au service de la redécouverte de la partition la plus subtile de Bellini. Certains morceaux, pourtant très connus, sonnent comme jamais. La version critique d’Alessandro Roccataglia ...
Plus théâtral que musical

Plus théâtral que musical

Don Giovanni Cette production déjà chroniquée en 2005 retrouve les faveurs du public avec une nouvelle distribution. La belle mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman n’a pas pris une ride. Les magnifiques décors de forêts et de cieux expressifs d’Emmanuel Peduzzi sont magnifiés par les lumières subtiles de Jean Kalman. Avec simplicité et élégance, les arbres changent et les cieux colorés expriment les états émotionnels des personnages. Le plus bel effet ...
Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Roi d’Ys Cette exceptionnelle ouverture de saison était très attendue et pas seulement au Capitole de Toulouse… Le Roi d’Ys ressorti des limbes de l’oubli se révèle être un ouvrage très dramatique véritable chef-d’œuvre de concision, débordant de splendeurs musicales. Le futur directeur des opéras de Paris y signait une de ses dernières mises en scène. À son habitude il a parfaitement respecté l’esprit de l’œuvre et avec délicatesse et efficacité ...
Au château de Barbe-Bleue

Au château de Barbe-Bleue

Pelléas et Mélisande Le drame lyrique de Maeterlinck / Debussy évoque, pour beaucoup d’entre nous, aujourd’hui, par la douceur même de sa poésie, les harmonies secrètes par lesquelles on accède à un monde mystérieux. Pour d’autres, il demeure un univers auquel se refuse leur sensibilité. C’est que la formule musicale voulue par le compositeur illustre un monde de prétérition, de non-dit, voire de silence quasi absolu : une musique tout en jeux ...