Mot-clef : Philippe Giraudeau

Éblouissante Iphigénie en Tauride au Théâtre des Champs-Élysées

Éblouissante Iphigénie en Tauride au Théâtre des Champs-Élysées

C'est à une réussite absolue que nous a convié le Théâtre des Champs-Élysées, pour cette Iphigénie en Tauride glaçante, qui titille les nerfs du spectateur jusqu'à l'insoutenable. La mise en scène provient du Lyric Opera of Chicago, mais Robert Carsen a fait le déplacement à Paris pour en assurer la reprise, et lui, ainsi que son équipe, ont fait l'objet d'une véritable ovation au moment des saluts. Décors et costumes sont ...
Guergana_Damianova___OnP-Rusalka-18.19--c--Guergana-Damianova-18.19---OnP--5--800px

À Bastille, intelligence et esthétisme de Rusalka par Robert Carsen

L’Opéra de Paris est bien inspiré de donner à voir une troisième fois cette extraordinaire Rusalka, une des productions les plus mémorables du metteur en scène. Et quelle distribution : Vogt, Nylund, Mattila... Rusalka, hormis sa célèbre Invocation à la Lune, est un opéra presque difficile. Unique titre de gloire lyrique de Dvořák, créée en 1901, Rusalka se caractérise par une ampleur, une opulence orchestrale qui n’est pas sans annoncer, au-delà de ...
Traviata - Marina Rebeka

Une Traviata en grande forme à l’Opéra de Paris

L’annonce de la défection d’Anna Netrebko, qui devait faire ses adieux au rôle, avait déjà échaudé le public. Quand l’annonceur est venu expliquer que Plácido Domingo était souffrant, le public parisien a manifesté si bruyamment son mécontentement qu’une partie de l’assistance n’a pas compris que l’idole maintenait sa participation. Une ambiance à tirer au couteau a donc ouvert cet après-midi hivernal à l’Opéra Bastille. Trois heures plus tard, ce fut ...
Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Il existe parfois des circonstances heureuses, comme par exemple de devoir reculer une représentation de La Traviata pour cause de grêve, et d'assister ainsi à la première in loco de la merveilleuse Sonya Yoncheva ! En effet, la soprano avait dû déclarer forfait lors des premières représentations suite au décès de son père, puis les mouvements sociaux ont engendré une version de concert avec une titulaire de dernière minute. Enfin, après ces ...
geneve rigoletto

A Genève, Rigoletto ou la défaite de la femme

Pendant l’ouverture, le rideau s’entrouvre et Rigoletto, en clown triste, apparaît tirant à lui un linceul. Il lève le drap et, dans un rire sarcastique brandit la poupée gonflable que le suaire contenait. La scène alors se découvre sur l’arène et les gradins d’un cirque rouge sang où la fête se déchaine. Dans un rythme endiablé, des acrobates (formidables) sautent, cabriolent, jaillissent devant une foule de bourgeois blasés et envinés. ...
Dialogues-des-Car

Dialogues des Carmélites par Carsen et Rattle à Covent Garden

Créés à Amsterdam en 1997, les Dialogues des Carmélites signés Robert Carsen s’imposent sur les plus grandes scènes lyriques comme une production de référence (lire nos chroniques à Amsterdam en 2008 et à la Scala en 2004). Cette soirée londonienne a, s’il le fallait encore, confirmé toutes les qualités de ce brillant spectacle : une mise en scène forte, imposant au regard du spectateur un plateau vide et austère. Une mise ...
20130925 STRASBOURG

De la Maison des Morts à Strasbourg : Trop beau pour être vrai

Avec De la Maison des Morts, le metteur en scène Robert Carsen et le directeur de l’Opéra du Rhin Marc Clémeur parviennent au terme de leur cycle Janáček, initié à Anvers il y a quatorze ans avec Jenufa. Intégralement repris à Strasbourg et complété par L’Affaire Makropoulos et l’actuelle Maison des Morts, ce cycle aura ainsi présenté en cinq saisons et dans des conditions exemplaires les cinq opéras majeurs de ...
20130206 STRASBOURG

Robert Carsen revisite la Petite Renarde Rusée à Strasbourg

L’Opéra national du Rhin poursuit son cycle Janáček mis en scène par Robert Carsen et dirigé par Friedemann Layer avec la Petite Renarde Rusée. Le metteur en scène canadien avait déjà abordé cette œuvre pour l’Opéra des Flandres en 2001 mais, la production ayant été détruite, c’est une nouvelle vision qu’il nous en propose, reprenant certains éléments et en modifiant de nombreux autres. La Nature est l’élément central du dispositif scénique ...
© GTG/Yunus Durukan

Songe surréaliste à Genève

Rarement monté sur les scènes lyriques, Juliette ou la clé des songes de Bohuslav Martinů pose son rêve éveillé sur le plateau du Grand Théâtre de Genève. Si le compositeur tchèque ne jouit pas de la popularité de ses compatriotes Dvořák, Janáček et Smetana, sa musique reste parmi les plus intéressantes du répertoire de la première moitié du XXe siècle. A l’image de celle qu’il propose dans cet opéra, ode ...
Bartoli est Sémélé

Cecilia Bartoli est Sémélé

Encensée par la critique (dont notre confrère Jacques Schmitt), fêtée par le public, la prise de rôle de Cecilia Bartoli en Sémélé à l’Opéra de Zurich en janvier 2007 a fait figure d’événement. Decca nous offre de revivre ces représentations initiales, reprises en janvier dernier avec un même enthousiasme. Pour servir d’écrin à la cantatrice romaine, l’Opéra de Zurich a fait venir l’inusable et bien connue production de Robert Carsen, créée ...
Ni taureau, ni humain, et tellement contemporain

The Minautor de Harrison Birtwistle, ni taureau, ni humain, et tellement contemporain

Avec The Minautor, l’année 2008 a engendré non un monstre mais un chef d’œuvre. Le dernier opéra de Harrison Birtwistle, sur un livret de David Harsent, est une éclatante réussite made in Covent Garden, qui nous réconcilie avec la vision contemporaine de la scène londonienne, mise à mal par le déplorable 1984 de Lorin Maazel. De l’histoire d’Astérion, beau-fils de Minos, librettiste et compositeur n’en ont retenu que la violence ...
Robert Carsen sublime Salomé

Robert Carsen sublime Salomé

Teatro Regio de Turin C’est un tonnerre d’applaudissements qui salue l’extraordinaire Salomé de Richard Strauss du Teatro Regio. Des applaudissements et des bravos qui s’adressent indifféremment aux chanteurs ou au chef d’orchestre jusqu’au moment où apparaît le véritable héros de la soirée : le metteur en scène canadien Robert Carsen. Alors, le public lui offre un triomphe. Un triomphe largement mérité. Sa conception de Salomé est un chef d’œuvre d’intelligence, d’humour et d’ironie. ...
Pour une nouvelle lecture de Trovatore

Pour une nouvelle lecture de Trovatore

Il Trovatore, d’après El Trobador de Garzia Gutierrez est le deuxième opéra de la trilogie verdienne, dite populaire qui comprend Rigoletto et Traviata. Le livret est le fruit d’un travail de Cammarano et de Leone Emanuele Bardare, qui à la mort du précieux collaborateur de Verdi, se charge de le remanier afin de le faire passer la censure autrichienne. C’est pourquoi apparemment il manque d’unité et de clarté. ...
Un monde en noir pour une sombre Iphigénie

Un monde en noir pour une sombre Iphigénie

Iphigénie en Tauride Dès le levé de rideau, le ton est donné. Le décor de Tobias Hoheisel angoisse, oppresse et entraîne le spectateur aux frontières de la claustrophobie. La scène, rétrécie en une improbable boîte couleur ébène, est habillée de plaques d’ardoises aussi sombres que les robes et costumes noirs des personnages, tous uniformes. Seules éclaircies dans cet environnement obscur, les graffitis «Agamemnon» et «Clytemnestre» tracés à la craie blanche sur ...
Le Chevalier à la rose

Le Chevalier à la rose

Il est peut-être né en Bavière mais c’est bien l’art de l’Autrichien Mozart que Richard Strauss habite après s’être abreuvé aux sources du post-romantisme. Non sans succès d’ailleurs ! Avec l’écriture du Chevalier à la rose (1911) il abandonne les satisfactions d’une auto-glorification pour décider de se complaire au sein d’un art, à ses yeux immortel et porteur de valeurs éternelles. Des succès innombrables accompagnèrent la métamorphose qui aujourd’hui encore rendent compte ...
La Traviata du riche

La Traviata du riche

Novembre 2004, réouverture de la Fenice de Venise avec un spectacle qui se veut prestigieux et sélect dont le prix des places avoisinait les 1000 euros. Retour sur le passé car le célèbre opéra de Verdi fut créé en mars 1853 dans l’auguste théâtre de la lagune. Pour cette occasion, la direction propose la version originale de l’œuvre dont le manuscrit a été retrouvé dans les archives du théâtre. Forcément, ...
ute_lemper-450x198

Le Voyage d’hiver d’Ute Lemper

Elle nous prend par la main et nous emmène sur les chemins de la vie. Un voyage dont on ne sort pas indemne mais duquel l’amour triomphe. Voyage d’une nomade qui pose ses valises ça et là, au bord d’un feu de gitans jusqu’au lit de la gloire, pour finir seule, loin de tous les feux, y compris de ceux de la guerre et de ses horreurs. Du folklore hongrois à ...