Mot-clef : Saimir Pirgu

Vannina Santoni prend le rôle de La Traviata au Théâtre des Champs-Élysées

Vannina Santoni prend le rôle de La Traviata au Théâtre des Champs-Élysées

Premier opéra mis en scène au Théâtre des Champs-Élysées cette saison, La Traviata dans un décor hospitalier offre une prise de rôle d’importance à la jeune française Vannina Santoni, en plus de bénéficier du bel Alfredo de Saimir Pirgu et de l’excellent Chœur de Radio France. L’image de lits d’hôpital est souvent vue dans les mises en scène moderne et dessine une scénographie quelque peu monotone. Cette proposition de Deborah Warner ...
Keenlyside+-+Credit+Robert+Workman

Rigoletto mis en espace avec un casting de luxe à Luxembourg

Donnée en version de concert, cette production du chef d’œuvre de Verdi remet sur le tapis la pertinence de la mise en espace. Distribution de luxe avec en tête d’affiche Simon Keenlyside, Ekaterina Siurina et Saimir Pirgu. La mise en espace des versions de concert serait-elle l’avenir de l’opéra ? On peut se poser la question après la représentation d’un des ouvrages les plus théâtralement accomplis de Verdi, donné dans le ...
15_08_07_SCALA_SAIMIR_PIGRU__c__Paul_Scala5

Saimir Pirgu dans l’intimité du Châtelet

Entendre des tubes de l'opéra italien et français par l'un des meilleurs ténors du monde dans l'intimité du foyer du Châtelet, tel était le programme de la soirée avec Saimir Pirgu. Un régal pour les lyricomanes... et pour les autres. Pour entendre ses airs favoris de ténor dans d'excellentes conditions, il y a les enregistrements mythiques d'autrefois, les grands récitals aux places coûteuses et recherchées des ténors dans la force de l'âge, et ...
????????????????????????????????????

Vocalité et spiritualité avec le Requiem de Verdi à Luxembourg

Plateau quelque peu inégal pour une interprétation surtout dominée par le chœur et l’orchestre. La vision spirituelle de la partition l’emporte sur sa composante théâtrale. C’est par le choix du Requiem de Verdi que la Philharmonie de Luxembourg a choisi d’inaugurer cette année le traditionnel week-end pascal. Choix largement assumé par Gustavo Gimeno et l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, dont les options prises contribuent fortement à accentuer la spiritualité d’une œuvre due ...
pirgu saimir

Un récital bien décevant de Saimir Pirgu

Ce disque banal et passe-partout déçoit d'autant plus qu'on attendait beaucoup de Saimir Pirgu. On avait beaucoup aimé l'entretien que nous avait accordé le beau Saimir Pirgu en 2013, on avait découvert à cette occasion une personnalité charmeuse, attachante, intelligente, et passionnée par la musique. On avait également apprécié les fois où on l'avait entendu sur scène et on garde par exemple un excellent souvenir de son Rinuccio dans Il trittico à l'Opéra Bastille. ...
krolroger_opusarte

Le Roi Roger séduit par Saimir Pirgu

De cette production londonienne du Roi Roger, de bonne facture mais qui n'échappe que partiellement à l'excès de focalisation sur l'homosexualité dont on marque trop souvent cet opéra, l'atout maître est le ténor Saimir Pirgu, qui n'a pas à forcer son talent pour jouer le séduisant perturbateur. Créé sur scène en 1926 à Varsovie, à Londres en 1975,  le Roi Roger reste un opéra rare. Ce n'est qu'en 2009 qu'il sera donné sur scène en France, à Bastille, dans ...
© Bernd Uhlig

À Berlin, une Traviata sans entracte et sans entrain

Beaucoup de grandes maisons préfèrent jouer les grands classiques indéfiniment dans des productions peu stimulantes mais amorties, pour concentrer leurs efforts sur des projets plus originaux qui font parler d'elles. La Staatsoper Berlin, toujours dans son domicile provisoire au Schiller-Theater (jusqu'en octobre 2017 au moins), avait à son répertoire une production très correcte de 2003, celle créée à Aix par Peter Mussbach (1 DVD Bel Air) ; elle ose pourtant une ...
Capture d’écran 2015-11-26 à 17.52.26

A Toulouse, Ludovic Tézier illumine un Rigoletto très classique

Reprise du très "classique" Rigoletto de Nicolas Joel au Théâtre du Capitole de Toulouse. Les qualités du plateau vocal rattrapent en grande partie les conventions de la mise en scène et la direction enthousiaste et désordonnée de Daniel Oren. Habillé à la mode "Renaissance" par un Nicolas Joël alors directeur du Théâtre du Capitole, ce Rigoletto est une valeur sûre. Évidemment, le réalisme et la convention des toiles peintes vouent aux ...
Saimir Pirgu_une

Saimir Pirgu, le ténor violoniste avec les pieds sur terre

A l’occasion de sa prise de rôle dans La Clémence de Titus au Palais Garnier, Saimir Pirgu, naturel, galant et plein d’esprit, fait le point sur sa carrière, pour ResMusica. « On dit souvent "con comme un ténor", mais je pense ne pas être si… ténor, puisque j’étais violoniste auparavant !» ResMusica : Vous êtes né en Albanie il y a trente deux ans, et vous avez commencé par le violon. Comment cela ...
clemenza2

Stéphanie d’Oustrac illumine Garnier dans La Clemenza

Cette production de La Clémence de Titus avait déjà été présentée à l'Opéra National de Paris en 1997 : on retrouvait ainsi le metteur en scène Willy Decker et John Macfarlane pour les décors et costumes. Pas de grande surprise donc, pour cette reprise qui réunissait une distribution étonnamment variée. Épurée de ses enjeux politiques dans la version de Mazzolà, l'histoire se veut intemporelle et c'est précisément l'impression qui nous est ...
antonacci-lemieux4

Antonacci, Lemieux, grandes voix pour Petite messe

Après avoir fait entendre la version originale de la Petite messe solennelle pour piano et harmonium de Rossini en 2010 avec Anna Bonitatibus et Désirée Rancatore, le Théâtre des Champs-Elysées accueillait cette fois la version pour orchestre dans sa version pour orchestre de 1867 (voir notre précédente chronique sur l’histoire peu banale de cette œuvre). A l’affiche,  un duo vocal féminin qui s’annonçait de choc, tant les personnalités d’Anna Caterina ...
Fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico à l’Opéra de Paris, fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico de Puccini, objet lyrique non identifié, trois opéras dissemblables qui pourtant ne peuvent se passer l’un l’autre, est très rarement monté dans son intégralité. Réunir les forces nécessaires - 37 rôles dont bien peu peuvent être tenus par le même interprète, un chœur mixte, un chœur d’enfants, un orchestre symphonique – est un tel tour de force qu’on comprend aisément que chacun des trois actes connaisse sa vie ...
L’épreuve du feu

Nathalie Manfrino et Saimir Pirgu, l’épreuve du feu

L’épreuve du feu, comme le titre le programme de la Salle Pleyel, c’est le premier grand récital à Paris pour de jeunes chanteurs déjà connus, à qui manque encore la consécration dans la capitale. Ils se sont mis à deux pour la surmonter : Nathalie Manfrino, le sourire le plus craquant du monde lyrique, radieuse dans ses robes Azzaro, et Saimir Pirgu, beau et basané comme seul un jeune ténor charismatique ...
Carnicer, ou l’espagnol rossiniste

Ramón Carnicer, ou l’espagnol rossiniste

 L’éditeur italien Dynamic présente l’opéra de Ramón Carnicer Elena y Costantino, sans doute l’une des œuvres les plus marquantes du compositeur catalan. A une époque où la musique de Rossini s’impose partout en modèle incontournable, au point de devenir, sinon un style musical, du moins une véritable mode, l’opéra de Carnicer est représenté pour la première fois au théâtre Santa Cruz de Barcelone en 1821. Dans ce drame héroïco-comique en deux ...
Le dramaturge et son double

Cyrano de Bergerac, le dramaturge et son double

Long est le chemin qui sépare la création parisienne en 1936 de l’opéra de Franco Alfano, Cyrano de Bergerac, d’après la pièce de Rostand, de sa reprise dans la capitale aujourd’hui. Grands amateurs de raretés, Roberto Alagna et Plácido Domingo l’ont remis à l’honneur, le premier l’exhumant à Montpellier (représentations dont témoignent les intégrales audio et vidéo, chez Deutsche Grammophon) et Monte-Carlo, le second le promenant sur les plus prestigieuses ...
Défilé de stars

Défilé de stars au IIe gala lyrique contre le sida à Cologne

Ce qui, à Berlin, est une tradition depuis de nombreuses années, semble aussi s’établir durablement dans la vie culturelle à Cologne : un grand gala lyrique annuel au bénéfice de la fondation allemande contre le sida (Deutsche AIDS-Stiftung). Evénement à la fois musical et mondain, retransmis à la télévision et suivi d’un grand dîner et d’un bal sur la scène même du théâtre de l’opéra, ce concert permet aux mélomanes de ...