Mot-clef : Vincent Le Texier

Une Juive mémorable

Une Juive mémorable à Stuttgart

La Juive Nous en rêvions depuis longtemps, plus exactement depuis que l'œuvre est réapparue timidement sur les scènes ces dernières années. Malheureusement La Juive que nous avons eu l'occasion de voir à Vienne, Venise et Paris était coupée. Ces productions nous avaient mis l'eau à la bouche avec le désir d'en entendre plus. De même que Bilbao a osé il y a dix ans des Huguenots scéniques presque dans leur intégralité, ...
Mini scandale au Stadttheater de Berne

Mini scandale au Stadttheater de Berne

Wozzeck Mini scandale au Stadttheater de Berne. La représentation est commencée depuis une vingtaine de minutes quand, tout à coup, la musique s’arrête. Avec le décor d’un grand mur s’élevant et se rabaissant à chaque nouvelle scène, on croit la mécanique élévatrice bloquée. Que nenni ! Le chef d’orchestre suisse Roman Brogli-Sacher posant sa baguette, quitte soudain son pupitre pour rejoindre sa loge. Un malaise ? Une chute ? Un oubli ? Un téléphone urgent ? Rien de tout cela. ...
Un escalier pour rêver

Cendrillon de Massenet, un escalier pour rêver

Au milieu d’une scène entièrement plongée dans le noir, un grand escalier s’enroulant majestueusement de la scène aux cintres, voilà bien un décor pour amener les spectateurs de cette Cendrillon dans le rêve. Dans ce décor unique des quatre actes de l’opéra, il faut tout le talent du metteur en scène Johannes Erath pour que l’ennui ne s’installe pas parmi le public. Parce qu’il faut bien reconnaître qu’en dépit de ...
Fausse bonne idée

Fausse bonne idée

La belle Maguelone mise en scène La Belle Maguelone mise en scène ! Une fausse bonne idée, mal réalisée … Un cycle de lieder, c’est de la poésie, pas du théâtre, une suite de moments de grâce quand il s’agit de Schubert, de Schumann, de Wolf ou de Strauss. Le cycle de romances La Belle Maguelone de Johannes Brahms entre exactement dans ce cadre ! Mais le piège, c’est qu’il raconte une histoire, ...
De la difficulté de monter le Grand Opéra

De la difficulté de monter le Grand Opéra

La Juive à la Fenice Nous avions assisté en juin dernier à Liège à une version des Huguenots réduite à 2 heures 30 de musique (en enlevant les entractes lire la chronique de notre collaborateur Richard Letawe). En septembre nous avons entendu à Vienne un Guillaume Tell dépassant légèrement les 3 heures. L’admirateur de Grand Opéra est pris entre la joie de se voir proposer une œuvre rarement jouée et la ...
Salomé

Salomé dans la cale d’un vaisseau…

Nouvelle escale d’une production mémorable qui a déjà hissé pavillon à Saint-Etienne, dans une distribution légèrement différente. Lire à ce propos la chronique de notre consœur Catherine Scholler. La saison 2004/2005 de l’opéra de Nice finit donc en beauté. Avant l’été, il reste Turandot au palais Nikaïa à la mi-juin (critique à suivre sur Resmusica). Dans le splendide écrin de la salle de l’Opéra, le premier chef-d’œuvre de Richard Strauss ...
Salomé monte en paquebot

Salomé monte en paquebot

Salomé en version française L’intérêt supplémentaire de cette Salomé, dont il y a en ce moment inflation (voir les articles de Pierre-Jean Tribot à Anvers, Andreas Laska à Cologne, en attendant celui de Philippe-Alexandre Pham à Nice) était de proposer la version française sur le texte original d’Oscar Wilde, corrigé de la main même de Richard Strauss pour l’adapter à cette nouvelle prosodie. Sans révolutionner la structure de l’œuvre, cette version y ...
Jean-Philippe Rameau en DVD

Jean-Philippe Rameau en DVD par Christie et Minkowski

Ces deux enregistrements marquent l’arrivée du compositeur dijonnais sur le support DVD. Arrivée en force puisque ces deux titres, reflets de deux représentations à l’Opéra de Paris, sont mises en scène par deux emblèmes de l’ère d’Hugues Gall à la tête de cet établissement, Laurent Pelly et Robert Carsen. On ne s’étonnera pas d’y trouver à la baguette, les deux chefs spécialistes du moment, William Christie pour Les Boréades et ...
Sous les Ombres de Richard Strauss

Sous les Ombres de Richard Strauss

Festival de Montpellier et Radio-France 2004 Le Membre de l’Ane… C’est ainsi que notre collègue du quotidien local la Marseillaise a intitulé son article sur cette production du festival de Montpellier. On n’aurait su mieux trouver. En tous cas, qu’a donc voulu nous prouver René Kœring ? De l’ultime opus lyrique du vieux compositeur bavarois, écrit pour la fête de fin d’année du collège de son petit-fils, le maître des lieux en livre ...
Vocalité atone, magie sonore

Vocalité atone, magie sonore

« La Frontière », opéra de voyage de Philippe Manoury Composé dans le cadre d’une résidence Carré Saint-Vincent à Orléans, le troisième ouvrage scénique de Philippe Manoury (1952) adopte la forme opéra de chambre. Après 60e parallèle créé en 1998 au Théâtre du Châtelet, lui-même fruit d’une résidence à l’Orchestre de Paris, et K… en 2001 à l’Opéra de Paris, deux partitions à l’orchestre luxuriant agrémenté de l’informatique « en temps réel », ...
Le Festival Philharmonic sur les fonts baptismaux

Le Festival Philharmonic sur les fonts baptismaux

Inauguration d’un nouvel orchestre symphonique en Région Rhône-Alpes Que rêver de mieux pour un journaliste musical que d’assister à la création d’un nouvel orchestre symphonique ?… Il en est tant qui disparaissent, qu’il ne peut que se féliciter de voir émerger un tel outil de diffusion. Surtout né de l’initiative d’un chef d’orchestre et d’un jeune administrateur dont l’utopie n’a d’égaux que le pragmatisme et la volonté d’imposer leur nouvelle phalange avec ...
« L’Amour des trois oranges » de Serge Prokofiev.

« L’Amour des trois oranges » de Sergueï Prokofiev

Introduction Comme un grand nombre de mélomanes je suppose, je ne connaissais de l’opéra L’Amour des trois Oranges que la fameuse Marche du même nom. Il est vrai que les opéras de Prokofiev sont assez rarement représentés et enregistrés. La seule exception notable est Guerre et paix donné à la Bastille en 2000 et qui était ainsi le seul opéra de Prokofiev que j’avais entendu jusque là. La sortie DVD de ...

La Scuola di Don Alfonso

Cosi fan tutte Alors même que le Grand Théâtre de Bordeaux est un somptueux écrin pour la création de Mozart, rarement Cosi fan tutte aura sonné aussi sèchement, aussi compact, aussi peu nuancé. Chef symphonique inspiré, Yutaka Sado ne maîtrise pas l’espace propre au théâtre lyrique, sa course frénétique suscitant même de sérieux décalages. Côté orchestre, les vents, particulièrement les cuivres, sont trop proéminents et la registration du clavecin étrangement indigente. ...

Platée, réjouissante allégorie de l’opéra

Platée Il est des soirées dont on se souvient parce que tout s’est déroulé à la perfection, au point que l’on en oublie le quotidien, notamment ses préjugés, tant le spectacle est réussi, tout semblant couler de source. Telle a été la première de la reprise de Platée de Jean-Philippe Rameau au Palais Garnier dans la production donnée pour la première fois en avril 1999. Cet ouvrage, créé à La Grande ...