Mot-clef : Piotr Ilitch Tchaïkovski

aONEGUINE_ONR-KlaraBeck_4136_acte1

Eugène Onéguine sans cœur à Strasbourg

Malgré une distribution homogène et de belle qualité, l’Opéra national du Rhin passe à côté du lyrisme et des sentiments passionnés d’Eugène Onéguine. La faute à une direction trop clinique et réservée et surtout à une mise en scène décalée et absconse dont on peine à saisir le fil directeur. La soirée commençait pourtant plutôt bien. Durant toute la première partie, le metteur en scène Frederic Wake-Walker se contente d’un travail ...
Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Dans la version de Kenneth MacMillan, c'est toute une compagnie qui est à l'honneur autour de son étoile. Heureux balletomanes londoniens : tandis que le Royal Ballet propose un nouveau Lac des Cygnes chorégraphié et mis en scène par Liam Scarlett, l'English National Ballet propose La Belle au bois dormant dans la version de Kenneth MacMillan - une version patinée par les ans, qui manque parfois un peu de force, mais ...
Première en France du Gewandhausorchester avec Andris Nelsons son directeur musical

Première en France du Gewandhausorchester avec Andris Nelsons son directeur musical

Déjà apparu en début de saison à la Philharmonie de Paris, le Gewandhausorchester revient avec son nouveau directeur musical, Andris Nelsons. Après une courte œuvre de Thomas Larcher créée en mars à Leipzig, l’ensemble livre une Symphonie n°40 de Mozart dans laquelle la tradition germanique audible chez chaque instrumentiste est agitée par le geste plus neuf du chef, beaucoup plus enthousiasmant dans une Pathétique de Tchaïkovski d’une incroyable beauté orchestrale après ...
EmmanuelKrivineCreditPhilippe-HurlinVALIDEE_0

Emmanuel Krivine et le National irréprochables dans Saint-Saëns

Dans un programme éclectique lui associant l’inaltérable Concerto pour violon de Tchaïkovski et le confidentiel Choral n° 1 pour orgue de César Franck, la Symphonie n° 3 de Saint-Saëns constitue le moment fort de ce concert d'Emmanuel Krivine avec l'Orchestre national de France. À défaut d’originalité, Maxim Vengerov ouvre cette soirée avec une interprétation de belle facture du Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski, où le jeu, au fil des ...
600x337_yannick

Nézet-Séguin et Yuja Wang exaltés avec Rotterdam au TCE

Pour son dernier passage à Paris en tant que directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, Yannick Nézet-Séguin, avec la pianiste Yuja Wang, signe au Théâtre des Champs-Élysées une interprétation exaltée du Concerto pour piano n° 4 de Sergueï Rachmaninov qui restera le moment fort d’un concert convoquant également un Haydn subtil et un Tchaïkovski théâtral qui appelle plus de réserves. La superbe affiche réunissant le fougueux chef québécois et l’exubérante ...
The-Golden-Violin

Le premier disque d’Andrey Baranov en tant que soliste

Premier prix du Concours Reine Élisabeth en 2012, le violoniste russe Andrey Baranov, né en 1986, nous livre, pour son premier disque comme soliste, un récital en forme de carte de visite qui l’inscrit délibérément et ostensiblement dans une lignée stylistique héritée des grands compatriotes qui l’ont précédé. Accompagné par sa sœur Maria Baranova et sur une copie du Stradivarius « le Messie » ayant appartenu à David Oïstrakh, il cultive une sonorité d’une ...

Eugène Onéguine à l’Opéra de Paris, un rôle pour Mathieu Ganio

La reprise par l’Opéra de Paris du ballet Eugène Onéguine, chef-d’œuvre de John Cranko inspiré du roman en vers d’Alexandre Pouchkine, est une réussite. Cette distribution étoilée confie les rôles des protagonistes à des danseurs aguerris, qui ont mûri leur interprétation. Mathieu Ganio s’impose dans le rôle d’Onéguine et confirme son talent pour l’interprétation de ces personnages mélancoliques à forte intériorité. Créé en 1965, le ballet de John Cranko est entré ...
dg_igor_markevitch

Coffret Igor Markevitch bienvenu chez DG

Deutsche Grammophon réédite cinq coffrets  « Original Masters » parus au début des années 2000 (Géza Anda, Stefan Ashkenaze, Wilhelm Furtwängler, le Quatuor Janáček) et celui sous rubrique consacré à « Igor Markevitch : un véritable artiste »… comme si les quatre premiers ne l’étaient pas ! Une réédition méritée. Le chef d’orchestre – et compositeur – Igor Markevitch (1912-1983), né à Kiev, a souvent été qualifié de cérébral, ce qui est quelque peu réducteur : certes, ...
JZ7A2844

Entre folklore et tradition, Eugène Onéguine à Metz

Dans un spectacle propre, bien rôdé et bien réglé, quelques individualités vocales se détachent. Le spectacle interroge par son respect scrupuleux d’une tradition de bon aloi. Personne ne saurait contester le bon goût et la délicatesse de ce joli spectacle, situé dans un élégant décor rehaussé de toiles peintes qui représentent tour à tour les champs et les jardins du domaine campagnard de Madame Larine, puis au troisième acte, les rues ...
Filarmonica della Scala-Milan à Paris, Riccardo Chailly en majesté

Filarmonica della Scala-Milan à Paris, Riccardo Chailly en majesté

Encore un superbe concert à mettre à l’actif de Riccardo Chailly, cette fois à la tête de son nouvel Orchestre philharmonique de la Scala de Milan. Pour le chef milanais, les phalanges se suivent, mais l’excellence perdure sous sa baguette fougueuse et inspirée. On se souvient tous de ses dernières interprétations, marquées du sceau de l’évidence et de la complicité, avec l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, en ce même lieu, ...
gergiev_lso_alberto_venzago

Valery Gergiev et les Münchner Philharmoniker à la Philharmonie de Paris

Pour ce concert unique à la Philharmonie de Paris, étape de leur tournée européenne, les Münchner Philharmoniker sous la direction de leur directeur musical, Valery Gergiev, offrent au public parisien un feu d’artifice orchestral haut en couleur, dans des œuvres de Tchaïkovski et Strauss, tandis que la soprano Anja Harteros donne une lecture décevante des Wesendonck-Lieder de Wagner. C’est avec la théâtrale Fantaisie symphonique de Francesca da Rimini que Valery Gergiev ...
ldc1

Bâle : un Lac des cygnes entre deux eaux

Stijn Celis revoit et corrige pour Bâle le Lac des Cygnes qu’il avait conçu en 2006 pour Berne où il fut le directeur artistique du ballet de 2004 à 2007. Malgré quelques problèmes de lisibilité, sa vision novatrice mérite le détour. Des trois grands ballets de Tchaïkovski, le Lac des Cygnes (premier ballet dû à un « compositeur symphonique » et pour beaucoup « le ballet des ballets ») est celui dont le pouvoir émotionnel ...
Le Lac des Cygnes enthousiasmant de John Cranko à Stuttgart

Le Lac des Cygnes enthousiasmant de John Cranko à Stuttgart

Des danseurs enthousiastes, une version cohérente et une unité de style : que demander de plus ? Dans une représentation de ballet classique, il y a, tout d’abord, les danseurs ; il y a aussi, tout aussi essentiel, le ou les chorégraphes qui, par strates successives ou d’un seul jet, ont composé la pièce telle que les danseurs l’interprètent ; mais il y a aussi, tout aussi importants, ceux que le ...

Le Casse-Noisette de Kader Belarbi au Capitole

Kader Belarbi laisse libre cours à son imagination pour donner un coup de vitalité au Casse-Noisette traditionnel. S'il conserve la magie du conte de Noël tout en le transposant dans un univers aux couleurs acidulées qui parle davantage aux enfants d’aujourd’hui, l’ambition chorégraphique reste faible et la composition du ballet en demi-teinte. Casse-Noisette, c’est l’histoire d’un succès mondial non démenti. A partir de la version initiale créée par Marius Petipa en ...
Gil Shaham_(c)_Luke Ratray_3

Gil Shaham exceptionnel dans le Concerto de Tchaïkovski

Pour son retour au pupitre de l’Orchestre de Paris, Manfred Honeck propose un programme autour d’œuvres de l’Est. S'ouvrant par un Concerto pour Orchestre de Lutosławski, il se termine par une Fantaisie sur Rusalka de Dvořák arrangée par le chef lui-même. Le grand moment du concert reste cependant le Concerto pour violon de Tchaïkovski, exceptionnel sous l’archet de Gil Shaham. Composé entre 1950 et 1954 à la fin de l’ère stalinienne, ...
Mozart-Salieri-vignette

Mozart et Salieri : une œuvre rare à l’Opéra de Lyon

Dans l'intimité d'une salle où manquent un certain nombre de vacanciers, l'Opéra de Lyon reprend sa production de 2010 d'une œuvre surprenante : le Mozart et Salieri de Nikolaï Rimski-Korsakov. Avant d'être un opéra, Mozart et Salieri est l'une des quatre Petites Tragédies de Pouchkine : un bref dialogue en vers, écrit en 1830, qui montre combien sont anciennes et tenaces les fantasmagories autour de la rivalité supposée des deux compositeurs. L'action de ...
CD Bychkov Tchaikovski Manfred

Suite de l’intégrale Tchaïkovski par Bychkov et la Philharmonie tchèque

Nommé cette semaine directeur musical de l’Orchestre Philharmonique Tchèque pour succéder à Jiří Bělohlávek, Semyon Bychkov poursuit avec cette formation pour Decca une intégrale de l’œuvre symphonique de Tchaïkovski. Après une Pathétique intéressante, il livre la plus rare mais néanmoins passionnante Symphonie Manfred. Comme pour la Symphonie n°6 inaugurale au sein du Tchaikovsky Project (lire notre entretien), le chef russe et le Philharmonique Tchèque entrent dans l’ouvrage inspiré de Byron avec un son ...
Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Jossi Wieler, directeur de l'Opéra de Stuttgart, propose un des meilleurs spectacles de son mandat, avec l'aide précieuse d'une irremplaçable artiste de la scène, Anna Viebrock. Pouchkine revu par Dostoievski : c'est en quelque sorte ainsi que Jossi Wieler et Sergio Morabito présentent La Dame de Pique de Tchaïkovski, cette course à l'abîme où les tourments intérieurs des personnages - et pas seulement Hermann - sont si obsédants qu'ils masquent les éléments ...

Les Joyaux de Balanchine scintillent au Palais Garnier

Le triptyque Joyaux de George Balanchine revient dans la production signée Christian Lacroix, pour un feu d’artifice étincelant du Ballet de l’Opéra de Paris. Ce n’est qu’en 2000 que la trilogie des Joyaux de Balanchine a fait son entrée au grand complet au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris. L’origine de ces pièces remonte pourtant à 1967, période à laquelle en se promenant devant les bijoutiers de la 5e avenue ...
tchaikovski_quatuor_novus

Une lecture du Quatuor Novus incompatible avec l’esprit de Tchaïkovski

Deux partitions illustres de Tchaïkovski, le Quatuor à cordes n° 1 en ré majeur et le Sextuor à cordes en ré majeur « Souvenir de Florence », exigent sans doute, avant que l’on ne s’y confronte, une compréhension de la psychologie du maître russe. Renforcer à l’excès le pathos de ce grand compositeur paraît moins préjudiciable que d’effacer ou d’occulter au maximum le climat pathétique émanant de cette âme tourmentée. C’est ce qui ...
Edgar moreau

Jeunesse et mélancolie à la Philharmonie de Paris avec Edgar Moreau et Lahav Shani

Rentré avec la Sixième de Mahler dirigée par son nouveau directeur musical Daniel Harding, l’Orchestre de Paris propose, pour son second concert de la saison, une autre très grande Sixième, celle de Tchaïkovski, magnifiquement portée par un jeune chef déjà impressionnant de maturité : Lahav Shani, le prochain directeur du Philharmonique de Rotterdam. Mais avant cela, l’opulence sonore dégagée de l’ensemble impressionne dès l’Ouverture de Guerre et Paix. La pièce dure ...
Nemanja Radulovic

Le jeu rafraichissant de Nemanja Radulović dans le Concerto pour violon de Tchaïkovski

Lorsque l’on songe aux réactions engendrées par la création du Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski en décembre 1881 par Adolf Brodsky sous la direction de Hans Richter, on ne peut que s’interroger sur le fabuleux destin de cet authentique chef-d’œuvre. Ce que d’aucuns qualifiaient de « musique impossible à jouer » ou de « musique nauséabonde » s’est hissée au sommet de l’art musical et a charmé depuis des décennies des myriades d’auditeurs. ...
CincinnatiSymphonyOrchestra-AnnavanKooij-7847

Le Cincinnati Symphony Orchestra et Louis Langrée à Paris

Cela fait presque dix ans que le Cincinnati Symphony n’était plus passé par la France. La dernière fois c'était en 2008 à la Salle Pleyel, avec à sa tête le futur chef de l’Orchestre de Paris, Paavo Järvi. Au retour d’une longue tournée européenne, l'orchestre ouvre la première saison complète de la Seine Musicale. Le chef français Louis Langrée, son directeur musical depuis 2013 (lire notre entretien), est à ...
Il y a 110 ans, la mort de l’humaniste engagé Edvard Grieg

Il y a 110 ans, la mort de l’humaniste engagé Edvard Grieg

Il y a 110 ans, le 4 septembre 1907 à Bergen, disparaissait Edvard Grieg, le musicien le plus célèbre de Scandinavie. Dans la revue mensuelle Musica n° 62 de novembre 1907, le musicographe Louis Schneider consacra un bel hommage au compositeur défunt : « Grieg est une intéressante personnalité de la musique moderne. On peut le classer parmi les premiers après des maîtres tels que Beethoven, Mozart, Schubert et Schumann : c’est un descendant ...
À Montreux, Lorenzo Viotti en peintre des sons

À Montreux, Lorenzo Viotti en peintre des sons

En 2013, le chef suisse Lorenzo Viotti remportait à 23 ans (!) le Concours international de direction d’orchestre de Cadaquès. L’an dernier, il remplaçait brillamment Marc Minkowski lors du Festival de Verbier après avoir dirigé un Viva la Mamma ! à l’Opéra de Lyon. C’est devant un programme imposant qu’on le retrouve aujourd’hui devant l’European Philharmonic of Switzerland, un orchestre issu des rangs du Gustav Mahler Jungendorchester créé par Claudio ...
Verbier Festival 2017

Eugène Onéguine en clôture du Verbier Festival

Au dernier jour du Verbier Festival, la partition de l’opéra Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski avec les élèves de l’Académie de chant et le Verbier Festival Junior Orchestra s’avère au-dessus des moyens interprétatifs malgré l’évident enthousiasme des musiciens. L’an dernier, en dépit de l’extrême limitation d’un orchestre d’une dizaine de musiciens, l’académie de chant du festival avait donné un passionnant et dynamique Don Giovanni de Mozart dans le confinement de ...
The Eglise (c) Aline Paley

Trois jours à Verbier avec les grands interprètes de notre temps

En contrepoint des soirées symphoniques ou opératiques, le Verbier Festival se flatte de proposer à son public une programmation chambriste soignée et abondante. Aperçu, en un week-end et huit concerts, d’un tourbillon de talents éprouvés et de gloires montantes. Il en va du Festival de Verbier comme d’un luxueux cocktail : réunissez, dans un alpage suisse de votre choix, les meilleurs ingrédients du moment — stars déjà mondialement acclamées, jeunes prodiges, ...
Grande-sonate-Les-saisons

Nikolai Lugansky rend justice aux opus 37 de Tchaïkovski

Nikolai Lugansky s’attaque à deux partitions majeures de Tchaïkovski et signe l’un de ses meilleurs disques. Il insuffle une véritable émotion aux deux opus 37 du maître russe, avec d’abord une magnifique Grande Sonate, puis la suite Les Saisons, dont la plus connue des pièces, la Barcarolle, est un sommet de justesse et de poésie, dans un toucher sensible. Si l’on aime cette musique, difficile de ne pas succomber dès la ...
Moonkyung Lee Tchaikovski

Moonkyung Lee et le LSO ardemment romantiques dans Tchaïkovski

Bien loin de certaines interprétations imprégnées d’un romantisme sirupeux, la violoniste coréenne Moonkyung Lee nous livre ici une vision particulièrement ardente du Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski, magnifiée par l’accompagnement orchestral superlatif du LSO, sous la baguette magistrale du chef croate Miran Vaupotić. Pour compléter cette intégrale des œuvres pour violon et orchestre du compositeur russe, et rajouter encore à notre plaisir, s’y ajoutent, dans des registres bien ...
Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Dans le cadre du week-end Nuits d’été, Radio-France invite en l’auditorium 104 de la maison de la Radio, Yevgeny Sudbin, pianiste rare à la scène en nos contrées, technicien accompli doublé d'une personnalité musicale aussi forte qu'attachante. Le programme de ce soir peut se prêter à plusieurs grilles de lecture : la prédilection pour la pièce narrative, l’exploration de la forme brève, l’évocation de l’atmosphère nocturne au fil des âges, ou l’éternel retour à l’âme ...