Mot-clef : Piotr Ilitch Tchaïkovski

melodiya_richter_mravinsky

Sviatoslav Richter face à lui-même

Datés sur la pochette de 1959 (alors que l’œuvre de Tchaïkovski a été captée l’année précédente) ces enregistrements de Sviatoslav Richter réédités par le label Melodiya font-ils « doublon » avec le même couplage – sous d’autres baguettes – disponible dans la collection « The Originals » de Deutsche Grammophon ? A la réponse négative, il faut même ajouter que la comparaison tourne à l’avantage de ces bandes alors destinées à l’Est… Question de chefs, ...
tchaikovski_oehms

Dimitri Kitaenko et le Gürzenich de Cologne, du très beau et solide Tchaïkovski

La Symphonie n° 2 « diffère considérablement des autres symphonies de Tchaïkovski et ne saurait être admise dans son cycle du fatum », prévient Michel R. Hofmann dans son volume de la fameuse collection « Solfèges » (1959), ajoutant très justement : « C’est une de ses trop rares explosions de joie, nuancée quelquefois d’élégiaque douceur, chez un musicien qui s’en est allé vagabonder à travers champs et villages russes, ...
Netrebko2

Netrebko – Iolanta conquiert Essen

« Anna Netrebko – Iolanta. » C’est ainsi que la Philharmonie de Essen annonçait depuis longtemps ce concert. Et pourtant il ne s’agissait point d’un récital, mais d’une représentation en concert de l’ultime opéra de Tchaïkovski ! Fallait-il donc craindre un one-woman-show de la diva russe, entourée pour l’occasion de partenaires médiocres et accompagnée d’un orchestre de série C ? Heureusement, ce ne fut pas le cas. Au contraire, pour ...
Grimaud_©Mat-Hennek-DG2

Hélène Grimaud et Andris Nelsons, nouveaux partenaires

A l’exception de quelques trous parmi les rangs les plus coûteux, le Théâtre des Champs-Élysées était comble pour accueillir la pianiste française Hélène Grimaud qu’allait accompagner pour le Concerto pour piano n°2 de Brahms l’illustre Orchestre Philharmonique de Vienne confié cette fois-ci à une des étoiles montantes de la direction d’orchestre, le letton Andris Nelsons, qui allait ensuite se lancer dans la Symphonie Pathétique de Tchaïkovski. Une équipe finalement assez ...
crbst_photo_20studio22

Simone Weil et Stéphanie d’Oustrac, Immortelles

Quatre femmes immortelles étaient convoquées salle Pleyel dont une seule, la philosophe engagée Simone Weil disparue en 1943, est notre contemporaine. Pour les évoquer, deux femmes d’aujourd’hui, la compositrice Florentine Mulsant et la mezzo Stéphanie d’Oustrac. De la reine à l’artiste, de l’amoureuse à la compositrice, le programme donnait à entendre et à voir ce que la femme apporte à l’humanité quand sa force et sa créativité ont enfin un ...
lpo jurowsli

Jurowski revisite Tchaïkovski

On l’a souvent noté dans ces colonnes, Vladimir Jurowski est l’un des chefs les plus attrayants du moment par ses choix de répertoire et par ses options interprétatives, parfois radicales, mais toujours intéressantes. Ce nouveau volume d’une intégrale des Symphonies de Tchaïkovski n’échappe pas à cette approche volontairement radicale et anti-démagogique de deux des Symphonies les plus célèbres du compositeur russe. Le disque est d’autant plus stimulant, qu’en matière de ...
melodya slava

Oïstrakh et Rostropovitch sur un nuage

Né dans ce qui était encore un empire au cours de la même décennie que Heifetz et Milstein, Oïstrakh est le seul d’entre eux à ne pas avoir quitté l’Union Soviétique (ce qu’on fait les deux autres dans les années 1920). S’il est souvent affublé du surnom de « Roi David », il est en réalité le véritable « Tsar » du violon russe de son temps. Et puisqu’il dérive étymologiquement du latin Caesar ...
lso gergiev

Gergiev se freine dans Tchaïkovski

En dépit de ses dates, 1840-1897, l’atmosphère que construit Piotr Ilitch Tchaïkovski en ignore les limites du temps. Ce que l’on retient habituellement de sa musique se développe dans la sphère de la mélancolie, de la déréliction, du pathos le plus engagé et revendiqué. Certains abhorrent ses engagements, d’autres y succombent et l’adulent. Tous concourent  à la pérennité d’un catalogue exceptionnel, brillant, sincère voire souvent impudique. On ne compte plus ...
Vladimir Fedoseiev - Crédit photographique fedoseyev.com

Création française de la cantate Faust de Schnittke

Les moqueurs qui persiflent que la France musicale se complait dans une cérébralité isolée des grands courants internationaux en seront pour leurs frais, car les signes d’ouverture sont patents : il ne se sera écoulé que 29 années et 3 mois entre la création mondiale de la cantate Faust d’Alfred Schnittke en juin 1983 à Vienne, une des oeuvres les plus représentatives de son auteur, et sa création française, intervenue Salle ...
kitanko oehms

Dimitri Kitaenko met la Pathétique en conserve

Toute nouvelle gravure d’une œuvre aussi rabâchée que la Symphonie n°6 de Piotr Ilitch Tchaïkovski doit être motivée par la volonté d’apporter quelque chose de neuf à notre perception de la partition. Voilà ce qui fait malheureusement défaut à la vision de Dimitri Kitaenko qui, pour ne pas franchement démériter, n’entre pas dans la catégorie des indispensables. A la tête de l’excellent Orchestre du Gürzenich de Cologne – dont on regrettera néanmoins la ...
mariinski trifonov

Daniil Trifonov, graine de génie

Les vainqueurs (et vaincus) du Concours Tchaïkovski n’ont pas forcément pour principale qualité de faire dans la dentelle et passent souvent pour pouvoir envoyer au tapis les « poètes » du Concours Haskil à la seule force de quelques accords brutalement envoyés. Du haut de ses 20 ans, Daniil Trifonov déroge à la règle et fait souffler un vent de fraîcheur bienvenu sur un paysage pianistique saturé de techniciens venus de l’est ...
Temirkanov.02

Yuri Temirkanov joue la tradition à Montreux

Tout ce qui comporte la gotha russophone de la Riviera vaudoise était présent aux premiers rangs de l’Auditorium Stravinski pour entendre l’une des plus célèbres phalanges orchestrales russes. Entrée en fanfare avec l’impressionnante ouverture de La Grande Pâque russe de Rimski-Korsakov. Dans l’esprit de la tradition concertante russe, le chef Yuri Temirkanov s’emploie avec énergie à montrer son orchestre sous ses meilleures couleurs. Œuvre colorée, il crée autour d’elle des ...
4022143926739

Swiss Piano Trio pour douleur russe

50 minutes ! Certes un peu chiche pour un CD mais largement au-delà de la normale pour un trio à clavier. Surtout lorsque l’on connaît le peu de goût de Tchaïkovski pour l’association de la sonorité des archets avec celle du piano : « Au début je dus me faire violence pour m’habituer à un ensemble d’instruments qui déplait à mon oreille » confie-t-il à son amie Nadia von Meck ...
oehms-tchaikovski1-kitaenko

Le Tchaïkovski de parade de Dimitri Kitaenko

Le grand chef russe Dimitri Kitaenko poursuit son intégrale des Symphonies de Tchaïkovski pour le label Oehms. La barre est placée très haut pour le musicien, auteur de deux intégrales majeures des Symphonies de Prokofiev et Chostakovitch avec ce même orchestre de Cologne. Une précédente parution, consacrée la Symphonie n°5 de ce même Tchaïkovski ne nous avait pas convaincu par le côté grandiloquent, très « artiste des républiques soviétiques », de l’interprétation du ...
Ken-Ichiro Kobayashi © DR

Un chef d’orchestre venu du Japon pour le National de France

Précédé par beaucoup de rumeurs sur l’état de santé de Kurt Masur, directeur musical honoraire de l’Orchestre National de France, ce concert s’annonçait curieux à cause de la présence d’un chef d’orchestre japonais totalement inconnu en France, Ken-Ishiro Kobayashi. La carrière de ce chef, qui se déroule essentiellement dans son pays natal (Japan Philharmonic, Nagoya Philharmonic et Tokyo College of Music) et en Europe centrale (Orchestre d’Etat de Hongrie et ...
modl_hanssler

Martha Mödl, portrait d’une légende

« Portrait d’une légende », c’est le titre que le label Profil Hänssler a choisi pour son hommage à Martha Mödl lors de son centième anniversaire. Et qui mériterait mieux cette épithète que la légendaire héroïne du Nouveau Bayreuth ? Plus ou moins autodidacte, elle entame sa carrière juste après la Deuxième Guerre Mondiale. Véritable mezzo par la couleur et l’extension de sa voix, elle affronte pourtant vite des emplois de soprano. Et ...
sinopoli2

Giuseppe Sinopoli, l’incompris

Décédé tragiquement, à l’âge de 55 ans, au pupitre, lors d’une représentation d’Aïda à Berlin, le chef d’orchestre-compositeur Giuseppe Sinopoli, commençait seulement à être reconnu par la critique internationale. Différentes rééditions rendent enfin justice à cet interprète au parcours et aux options interprétatives aussi singulières que souvent pertinentes. Natif de Venise, en 1946, Sinopoli étudie la musique au Conservatoire Benedetto Marcello, et en particulier la composition avec Ernesto Rubin de ...
emi_guido_cantelli

Guido Cantelli, destin coupé net

Par un destin troublant de similitude, deux artistes EMI pratiquement contemporains nous furent tragiquement enlevés dans la fleur de l’âge : le corniste anglais Dennis Brain (1921-1957) et le chef d’orchestre italien Guido Cantelli (1920-1956), le premier dans un accident de voiture, le second dans un accident d’avion à l’aéroport d’Orly. Les deux se connaissaient et s’appréciaient mutuellement : c’est d’ailleurs le légendaire corniste que nous pouvons entendre dans les solos de ...
tchaikovski_svetlanov_melodya

Tchaïkovski et Liadov par Svetlanov : sans concurrence !

Si dans la mythologie du mélomane, le Ring de Wagner c’est Georg Solti et les Sonates de Beethoven, c’est Alfred Brendel, les ballets de Tchaïkovski, c’est : Evgeny Svetlanov ! Dans les années 1970-1980, dans le cadre de son anthologie de la musique russe pour Melodya, le géant des podiums se confronta aux trois ballets de Tchaïkovski. Evidement l’impact est saisissant car Svetlanov dirige dans une optique ultra-théâtrale mais aussi symphonique. Le ...
onyx_tchaikovski_ehnes

James Ehnes transcende Tchaïkovski

Nouveau disque et nouveau miracle de James Ehnes : un album 100% dédié aux pièces violonistiques de Piotr Ilitch Tchaïkovski ! Tube des tubes, tarte à la crème des violonistes, cheval de bataille des concours : le Concerto de Tchaïkovski est mis au programme de la plupart des albums « débuts » des violonistes du moment ! Depuis un an, on a pu pointer : Sokolov (Virgin), Chen (Sony), Kamio (RCA), Benedetti (Decca), sans oublier Korcia (Naïve) ...
damedepique_bastille2

Vladimir Galouzine est le sel de la Dame de Pique à la Bastille

Après un lumineux Eugène Onéguine, l'opéra de Paris présente l'une de ses productions préférées: la  Dame de pique de Tchaïkovski, mise en scène par Lev Dodin. Une production, donnée quatre fois depuis 1999, qui, hormis sa distribution, n'a pourtant rien d'exceptionnel. Tchaïkovski a remanié la nouvelle de Pouchkine de façon a en redessiner des personnages, à recadrer des scènes et des émotions mais cette production a jugé judicieux de ranimer un ...
oehsm_kitaenko

Tchaïkovski, artiste du peuple !

La Symphonie n°5 de Tchaïkovski est bien malheureuse en ce moment ! Après Manfred Honeck à Pittsburg (Oehms), qui jouait de l’orchestre jusqu’à la nausée, et après la crasse impéritie de Tugan Sokhiev à Toulouse, voilà une lecture bodybuildée, appuyée et décevante, en provenance de Cologne. Pourtant, sur le papier, l’équipe artistique composée de l’orchestre du Gürzenich de Cologne et du chef russe Dimitri Kitaenko avait tout pour séduire ! On doit à ...
brilliant_tchaikovski_edition

Pratiquement tout Tchaïkovski en 60 CDs

Brilliant Classics nous a habitués à ses célèbres boîtes de CDs imposantes souvent dévolues à la quasi-intégrale de l’œuvre de compositeurs connus ; le label se devait d’en consacrer une à Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893), et, sans jeu de mots, il y a brillamment réussi ! Il serait évidemment fastidieux de commenter en détail chacune des interprétations offertes ici : à peu de choses près, tout Tchaïkovski s’y trouve, et ...
oneguine1_paris1211_une

Onéguine au Palais Garnier : Je t’aime moi non plus

Eugène Onéguine, manifeste de la littérature romantique, fut chorégraphié en 1965 par John Cranko pour le Ballet de Stuttgart. Le ballet est entré au répertoire de l’Opéra de Paris en 2009. Cette pièce en trois actes constitue assurément l’une des plus belles réussites du chorégraphe sud-africain. Son Onéguine, qui joue sur les thèmes de la passion tourmentée, de l’honneur et des regrets, n’a pas pris une ride. La distribution de ce ...
Casse Noisette_Bolshoi_belair1

Casse-Noisette du Bolshoi : conte et vivacité

Sur la vague des retransmissions en cinéma de ses grands ballets, le Bolchoï débute une série de DVD issues de captations « sur le vif » avec un ballet emblématique et qui sort à point nommé : un Casse Noisette qui pérennise la chorégraphie de Grigorovich, après les versions des années 1980. Ce n’est pas la version la plus excitante qui soit de ce ballet ; le style est assez ...
naive_tchaikovski_sokhiev

Les limites du système Sokhiev

Avec méticulosité, le jeune Tugan Sokhiev poursuit ses explorations du répertoire russe avec son orchestre de Toulouse. Venant après un disque Rachmaninov/Prokofiev  prometteur,   ce volume pose des questions sur la pertinence artistique des choix discographiques de ce tandem. En dépit de sa difficulté, la Symphonie n°5 de Tchaïkovski, ne cesse de titiller les chefs et les orchestres. Depuis quatre ans, de nombreuses versions sont venues s’ajouter à la pléthore déjà disponible : ...
Vasily_Petrenko_2

Musiques boréales avec Vasily Petrenko

Une soirée certainement exotique, mais d'un exotisme particulier, venu du Nord : exit les cocotiers et le sable blanc, c'est le vent balayant les steppes glacées qui nous attendait avec ce programme de musiques scandinave et russe, servies par l'orchestre philharmonique d'Oslo et l’excellent Vasily Petrenko. L'oeuvre du compositeur norvégien Rolf Wallin qui ouvrait le programme, Act, était intéressante à plus d'un titre. Agréable à écouter sans pour autant tomber dans ...
onyx_karabits

Kirill Karabits : un jeune homme décidé

Les orchestres britanniques ont su attirer à leur tête un nombre exceptionnel de talents ! Outre les grosses machines londoniennes avec Gergiev, Salonen et Jurowski, les phalanges des provinces ne cèdent en rien en termes de compétence artistique. Andris Nelsons à Birmingham, Vasily Petrenko à Liverpool ou Kirill Karabits à Bournemouth témoignent de cette faculté à attirer les musiciens d’exception. Orchestre peu médiatique mais d’une grande solidité, le Bournemouth Symphony Orchestra peut ...
Gergiev_pleyel2811_vign

Gergiev et le London Symphony Orchestra : rendez-vous annuel

Habitués de la salle Pleyel où ils donnent plusieurs concerts chaque année, Valery Gergiev et le London Symphony Orchestra nous revenaient pour deux soirées articulées chacune autour d’une symphonie de Chostakovitch, reprenant ainsi, après la « parenthèse » Mahler de l’an passé, la suite des deux concerts de novembre 2009. Ils partageaient l’affiche avec deux artistes à forte personnalité musicale dont on peut attendre des interprétations engagées et personnelles, au ...
onp_cendrillon_une

Une Cendrillon à demi-convaincante

« Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu’on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait, de son côté, une jeune fille d’une douceur et d’une bonté sans exemple… » On s’abstiendra de raconter la suite de l’intrigue, tant le conte de Charles Perrault a marqué l’imaginaire ...