Lieu : Dijon

INBOX613unknownfilename

François-Xavier Roth et Petra Lang dans la 3e de Mahler

La nature rêvée : la Symphonie n° 3 de Mahler présentée à l’Opéra de Dijon, avec l'Orchestre Symphonique de Baden-Baden & Freiburg, dirigé par François-Xavier Roth, l’EuropaChorAkademie, le Freiburger Domsingknaben et la mezzo-soprano Petra Lang. Il faut bien l'audace du SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg pour oser s'attaquer à cette œuvre monumentale tout en en assurant l'unité. En outre, le spectacle vaut le déplacement : les attaques des huit contrebasses, les ...
hagen_q-haraldhoffmann3

Le Quatuor Hagen en méditation

Deux œuvres composées tardivement donnent forcément le sentiment d'être des sortes de testaments. Et c'est bien avec cette approche mentale que l'on reçoit l'interprétation du Quatuor Hagen : elle est loin de nous décevoir. Les musiciens nous livrent l'âme fatiguée et désabusée de Chostakovitch d'une façon poignante, et il nous laisse entrevoir l'incessant ballet de celle de Schubert, entre désespérance et rares bonheurs, mais quasi célestes. Ce programme austère séduit le public ...
Cartel-MichelSchweizer©Frédéric Desmesure

Cartel, une réflexion sur la vie d’artiste

A Dijon, dans le cadre du festival Art Danse, le spectacle Cartel de Michel Schweizer met en scène deux danseurs d'âges différents entre souvenirs et parcours du combattant. Un concepteur au langage qui se veut consensuel et humoristique. Une critique polyglotte. Une chanteuse à l'anatomie généreuse. Un défibrillateur. Deux danseurs d'âge opposés. Trois cyclistes employés à plein temps ou presque pour produire de l’électricité. Quelques canettes d'une boisson énergétique appelée Burn, ...
INBOX5322unknownfilename

Le Turc à Dijon

Un zeste de tragédie, une pincée de sérieux, une once de pirouettes, et surtout une livre de fantaisie font du Turc en Italie une recette théâtrale réjouissante, comme ici dans cette reprise dijonnaise. Le chef d'orchestre Antonello Allemandi, spécialiste de la musique rossinienne, sait mener l'action assez conventionnelle de cet opéra avec un tempo giusto sans faiblesses. L'Orchestre de Dijon a commencé par nous faire une frayeur ! L'introduction lente a ...
Les Traversees Baroques (C) Opera de Dijon Gilles Abegg IMG_5748

Les Traversées baroques en Pologne

À Dijon, un week-end en Pologne par Les Traversées baroques à la découverte de compositeurs méconnus. Les Traversées baroques nous avaient donné l'occasion de découvrir en 2009 les œuvres de Marcin Mielczewski, compositeur polonais du XVIIe siècle. Aujourd'hui, ils nous dévoilent celles de Mikołaj Zieleński qui témoignent des liens étroits qui existaient entre les cours européennes du nord et l'Italie, et celles de Kaspar Förster, originaire de Dantzig, voyageur et aventurier, ...
Orchestre symphonique de la SWR Baden-Baden und Freiburg © Oéra de Dijon Gilles Abegg IMG_9229

Schubertiades à Dijon

Une quinzaine de jours pour célébrer Schubert sous toutes les formes, c'est sans doute trop peu pour en goûter tous les charmes... Mais les Schubertiades de Dijon nous font pénétrer ce monde fait d'élans juvéniles, de voltefaces sentimentales et d'expressivité à fleur de peau. La soirée de samedi 14 novembre, réservée au chant, car privée de son volet symphonique à cause des perturbations dues aux attentats de Paris et de Saint-Denis, ...
Emmanuelle-Haim_7749r-v2 c Marianne Rosenstiehl

Emmanuelle Haïm, Patricia Petibon et les monstres anglais

À Dijon, un concert "Monstres, sorcières et magiciens" : cette évocation spirituelle du monde des êtres hors normes, maléfiques et touchants tour à tour, que l'on rencontre dans les opéras baroques anglais, est un régal pour les yeux et les oreilles. La réputation d'Emmanuelle Haïm n'est décidément pas usurpée. On retrouve avec plaisir le son rond du Concert d'Astrée, qui donne toute son énergie avec maîtrise ; le phrasé est toujours ...
Wozzeck - Ope╠üra de Dijon┬®Gilles Abegg_IMG_1798

Prise de rôle réussie pour Boris Grappe dans Wozzeck

Boris Grappe réussit sa prise de rôle en Wozzeck et l’Orchestre de la SWR Baden-Baden und Freiburg qui vit ses derniers mois comme orchestre indépendant fait preuve de ses grandes qualités dans une production attendue à Dijon. Monter un opéra hors du commun, dérangeant par son langage musical, sa structure, son propos « social » et psychanalytique, et sa noirceur fatale, cela relève d'une sorte de défi ! Il semble que le ...
quatuor Bennewitz

Résistance par les Arts, un devoir de mémoire

En mettant l’accent sur la vitalité littéraire et musicale des artistes tchèques touchés par la barbarie nazie, l’Auditorium de Dijon conclut le Festival « Résistance par les Arts »,à la fois par un devoir de mémoire et par un formidable espoir en ce que l’homme peut imaginer de meilleur. Durant ces trois derniers spectacles, on est fasciné par la qualité musicale des œuvres proposées : qu’elles l'aient été dans des circonstances coercitives ou ...
IMG_7068  Der Kaiser von Atlantis   Gilles Abegg Opéra de Dijon

Der Kaiser von Atlantis à Dijon

Après Brundibár, opéra pour enfants de Hans Krása, le Festival « Résistance par les Arts » nous gâte en proposant Der Kaiser von Atlantis de Viktor Ullmann. Celui-ci, tchèque et juif comme lui, est emprisonné à Terezin et sera comme lui gazé à Auschwitz. Si Krása se sert du conte et de la fraîcheur enfantine pour faire la nique à la barbarie des nazis, Ullmann, tout en s’appuyant sur la ...
barbierdeseville_0799-®Fr+®d+®ric Iovino

A Dijon, Un Barbiere di qualità !

« Comme une explosion, comme un coup de canon, comme un tumulte général » : c’est le texte même de l’air de la calomnie qui illustre le mieux le tempo de la représentation de ce Barbier de Séville sauce moutarde! Avec les chanteurs survoltés, avec l’orchestre incisif, avec les mouvements incessants sur scène, on retrouve l’esprit de la commedia dell’arte, et son caractère à la fois bouffon et familier. « Figaro qua, ...
IMG_4299 Brundibar Minoterie © Gilles Abegg Opéra de Dijon 2015

Brundibár à Dijon ou le triomphe de la vie

Un petit bijou à la fraîcheur réjouissante ! Voila l’impression que l’on garde de cette nouvelle production. On y retrouve le plaisir des contes, mais la mise en scène n'oublie pas les terribles circonstances dans lesquelles Brundibár a été représenté. Hans Krása est un parfait représentant de la culture foisonnante de l’Europe centrale de l’entre-deux guerres : en effet, il fut l’élève d’Alexander von Zemlinsky mais aussi celui d’Albert Roussel, et vécut à ...
Michele Noiret c Sergine Laloux

Michèle Noiret entre flash-back et re-création

Contrastes dansés à Dijon avec Daniel Dobbels et Michèle Noiret. Le solo "Palimpseste" est le résultat d’une longue histoire : créé en 1997 sur une pièce de Karlheinz Stockhausen et chorégraphié sur des idées contraignantes du musicien, il est repensé pour le film de Thierry Knauff, Solo, en 2004. Dix années plus tard, Michèle Noiret se pose la question : est-il possible de refaire le chemin inverse, est-il possible de ...
Entre les ecrans du temps(C) Laurent Philippe

Daniel Dobbels à la recherche du temps perdu

La danse peut-elle traduire ce qui imprègne les lieux de mémoire ?  Avec Entre les écrans du temps pour neuf danseurs, le chorégraphe Daniel Dobbels tente de traduire le passé et de s’approprier, par le geste et par un film projeté sur grand écran, la mémoire du palais de Chaillot. Les voix de deux figures emblématiques de ce lieu dont on découvre la beauté, celle de Jean Vilar et celle de Maria ...
Katia Kabanova ©Gilles Abegg - Opera de Dijon 3

Kát’a Kabanová à travers l’orage

Éclats somptueux de l’orchestre et cruauté des personnages, fulgurance de l’action et sensation d’un destin en marche, pression sociale et très vif sentiment du péché chez l’héroïne Kát’a Kabanová, telles sont les impressions que donne, à l’Auditorium de Dijon, cette soirée tchèque aux forts accents tchekhoviens. Le chef d’orchestre tchéco-norvégien Štefan Veselka tire de cet orchestre des sonorités remarquablement efficaces pour faire comprendre le sens du texte, il accentue le style ...
M. Beate Kielland c Veronica Mela

Anima Eterna Brugge présente Ariane à Naxos de Haydn

A Dijon, Anima Eterna Brugge nous offre un panorama intéressant de la transition entre classicisme et premier romantisme, avec une mention particulière pour la mezzo-soprano Marianne Beate Kielland. Un joli programme fin de siècle, ce n’est pas si courant dans les salles de concert : avec cette perle rare qu’est la cantate Ariane à Naxos, la Symphonie n°104 dite « Londres » de Haydn et la Symphonie n° 2 de Beethoven. Les qualités de cet ...
Les Traversees Baroques - Opera Dijon(C)Gilles Abegg

Les Traversées baroques chantent Noël

La saison tchèque bat son plein à Dijon : c’est l’occasion de découvrir des compositeurs totalement inconnus qui se sont battus littéralement pour la reconnaissance de leur nation. Ainsi, Kryštof  Harant, noble et valeureux guerrier frondeur du tout début du XVIIe siècle, se fait décapiter lors de la répression impériale en 1621. Adam Michna, une génération plus tard, semble être devenu le compositeur favori des Jésuites de Prague. Enfin, après ces incursions ...
nadj

Josef Nadj à Dijon : paysage inconnu ?

Deux danseurs, deux musiciens sortis de la nuit noire de la scène : tout un symbole ! Josef Nadj aime cette non-couleur qui était celle de son précédent spectacle, « Les Corbeaux » : teinte du mystère des profondeurs, teinte de la nuit qui favorise les fantasmes et l’introspection. Coup de projecteur aussi sur le couple, sur le double, sur les rapports forts qui doivent s’établir entre les musiciens et les danseurs, entre ceux qui improvisent, donc ...
ODB(C)Atelier Marge Design

La rentrée de l’Orchestre Dijon Bourgogne

L’orchestre Dijon Bourgogne fait sa rentrée avec des oeuvres de Beethoven et de Schubert. L’Orchestre Dijon Bourgogne fait sa rentrée après bien des vicissitudes qui ont failli lui coûter la vie, et il la fait dans deux œuvres qu'il n’avait pas encore abordé. La quatrième symphonie de Ludwig van Beethoven est interprétée d’une façon bouillante et contrastée par Gergely Madaras. Dès l’introduction adagio du premier mouvement, il tente des oppositions de nuances ...
Castor & Pollux_Opéra de Dijon©Gilles Abegg_IMG_0261

Castor & Pollux dépoussièré par Haïm et Kosky

Avec Castor & Pollux proposé par l'Opéra de Dijon, c’est véritablement dans l’atmosphère d’une tragédie antique pleine de sang et de fureur que nous plongent Barrie Kosky et Emmanuelle Haïm. Car, contrairement à ce que l’on peut croire, la musique de Rameau s’y prête. Ces deux-là s’entendent à merveille pour utiliser à leurs fins sa nervosité, sa dynamique trop souvent édulcorée par des interprétations sucrées. Ils s’accordent magnifiquement pour nous donner ...
nozze dijon

Une folle soirée à Dijon

Mettre en scène Le Nozze di Figaro est une gageure : cet opéra faisant partie de la liste des  ouvrages lyriques les plus connus et les plus appréciés du public, on est forcément tenté de chercher une porte d’entrée pour une mise en évidence originale d’un sens nouveau à donner au propos théâtral. Richard Brunel place donc l’action dans un cabinet d’avocats des années cinquante, et tente de faire comprendre que ...
finta1

Dijon, La Finta Giardiniera enchantée

« Viva pur la Giardiniera …Viva amore que fa tutti rallegrar ! Vive la jardinière, vive l’amour qui rend tout le monde heureux ! ». Le texte du dernier ensemble vocal traduit exactement l’état d’esprit dans lequel on se trouve à la fin de la soirée : on a retrouvé son optimisme et sa jeunesse d’esprit, regonflé par le dynamisme, l’humour, la bonne humeur de cette équipe d’artistes tellement « au top » de leur forme ...
Gergely Madaras

Brahms, un Requiem bourguignon à Dijon

Les deux formations chorales réunies pour la deuxième fois sur la scène de l’Auditorium ont visiblement eu beaucoup de plaisir à interpréter cette œuvre si monumentale et si germanique. L’engagement de chacun est évident, et on comprend qu’il en soit ainsi : chanter Ein deutsches Requiem compte dans la vie d’un choriste, car l’aspect profond de cet opus de Brahms fait appel à toute une palette de challenges. Disons tout de ...
Andreas_Staier_photo_Josep_Molina 2 1

Bach par Staier : un Everest par la face nord

Cette année, la « Bachfest » dijonnaise offre d’emblée à ses aficionados le plaisir d’entendre un chef d’œuvre impressionnant du Kantor de Leipzig : une heure et vingt minutes de variations sur le même schéma harmonique que sont les fameuses variations dites « Goldberg », du nom de l’élève de Jean-Sébastien Bach qui les joua maintes fois à son maître insomniaque. L’honneur de son interprétation revient au méticuleux et réfléchi Andreas Staier, et sa prestation ...
IMG_7451 c Gilles Abegg Opéra de Dijon

Peer Gynt à Dijon : l’intégrale

Qui peut se vanter de connaître la pièce d'Ibsen avec son complément musical ? Bien peu de spectateurs, en vérité, ont eu l'occasion de voir ce spectacle dans son entier car si on connait bien les suites d'orchestre  du même nom  composées par Grieg, on n'a guère l'occasion de les replacer dans leur contexte. Dans le cadre de cette saison sur les « musiques du Nord », la curiosité est satisfaite : ...
grimal

David Grimal immergé dans les concertos de Mozart

David Grimal prouve encore une fois son attirance pour les défis : après l’intégrale des symphonies de Beethoven avec l’ensemble Les Dissonances, après celle de ses sonates pour piano et violon, il s’attaque à celle des concertos de Mozart. Il pense qu’après avoir beaucoup joué ces œuvres dans sa jeunesse, il est temps pour lui de jeter sur elles le regard d’un homme mûr qui peut y trouver maintenant le résultat ...
rousset

Le général Rousset ouvre le feu ramiste à Dijon

Sollicité à la dernière minute pour ce concert Rameau qui ouvre la saison, dédiée comme il se doit au musicien dijonnais qu’est Jean-Philippe Rameau, Christophe Rousset nous fait l’honneur de dévier de sa trajectoire de Paris à Bordeaux, où il va diriger Les Indes galantes. Une soirée pour découvrir des pages instrumentales connues et moins connues, tirées de ses opéras, pages qui furent en leur temps déjà très appréciées. En effet, ...
pellegrina2

La Pellegrina à Dijon

Florence, 1589 : nous voilà plongés dans l’atmosphère fébrile de la préparation du mariage de Ferdinand de Médicis avec Isabelle de Lorraine, nièce préférée de la reine Catherine de Médicis. Désireux de redorer le blason de la famille, un peu terni par les frasques de son frère, le Duc de Toscane désire une fête somptueuse qui marque cet événement : elle va durer plusieurs jours, et on pourra y entendre ...
Andreas Staier - Opéra Dijon©Gilles Abegg

Voyage au bout de la nuit avec Andreas Staier et Georg Nigl

Dès les premières mesures de Gute Nacht (bonne nuit), Andreas Staier, au pianoforte Friedrich Hippe de 1820, nous entraîne dans une marche inéluctable, colonne vertébrale de ces vingt-quatre Lieder ; Georg Nigl y joint bientôt sa magnifique voix de baryton, et ce voyage à deux nous conduit vers la solitude de la mort. On a la gorge serrée d’émotion : l’angoisse, la révolte, puis l’abandon à la destinée, l’attente trompeuse, ...
Sous leurs pieds le paradis DR

Visions d’Orient par Radhouane El Meddeb

Déroutant, mais envoûtant, original, enrichissant, plein de sensibilité, tel apparait ce spectacle bourré de paradoxes. Radhouane El Meddeb et son complice Thomas Lebrun vont s’appuyer sur un poème chanté par Oum Kalthoum pour chanter les mères, les sœurs, les passionarias du monde arabe ; ils vont élaborer ce solo dansé par Radhouane, le franco-tunisien, en mettant en commun son expérience des choses vécues pour le premier, et ses interrogations et ...