Lieu : Dijon

The Lord with us

The Lord with us

Arsys-Bourgogne Les commémorations ont du bon ; celle de la mort de Haendel permet de vivre l’Exode comme si on y était : l’interprétation flamboyante que donne Pierre Cao d’un des oratorios les plus connus du compositeur suit le texte sacré au plus près. La dynamique et les nuances y sont au service d’un figuralisme expressif des plus percutants. Cette œuvre laisse peu de place aux soli, mais met en valeur le chœur et ...
Les Italiens à Paris : échantillons

Les Italiens à Paris : échantillons

Le Cercle de l’Harmonie, créé en 2005, propose de donner un aperçu du goût français en matière d’opéra au tournant du XIXe siècle, d’évoquer un répertoire qui fut lors de l’inauguration du Palazzetto Bru Zane à Venise qualifié de «Sources du romantisme français». La scène lyrique parisienne était alors largement occupée par des compositeurs italiens fort appréciés du public : ce programme s’appuie uniquement sur ceux dont on parle souvent sans ...
Melting Pot

Good Morning, Mr Gershwin : Melting Pot

Avec humour, avec dynamisme et conviction, les artistes de la troupe Montalvo-Hervieu nous offrent un spectacle populaire au meilleur sens du terme. Il débute sur le mode divertissant, puis nous livre ensuite un message universel : nous sommes appelés à vivre ensemble quelque soit notre couleur de peau. A travers la musique de ce compositeur juif émigré et les paroles de son frère Ira, l’Amérique des années 1930 apparaît comme un ...
Gounod baroquisé,  Molière romantique…

Gounod baroquisé, Molière romantique…

Le Médecin malgré lui Ce qui frappe d’emblée dans ce spectacle mis en scène par Sandrine Anglade, c’est son aspect dynamique et animé. En effet, dès l’ouverture orchestrale, une action évidemment muette, mais pour le moins amusante des personnages qui interviendront en chantant après la levée du rideau, accroche tout de suite le spectateur. Pour la suite, comme l’a déjà signalé à juste titre Frank Langlois dans ces mêmes colonnes, «[Sandrine Anglade] ...
LSO : VSOP

LSO : VSOP

Valery Gergiev, le retour ! A Dijon on a pu cette fois faire la différence entre la performance et le talent, entre le génie de l’équilibre et celui de la compréhension des textes musicaux. On se souvient ici du concert Mahler de 2008, concert mémorable où les musiciens et leur chef assurèrent la soirée avec des instruments d’emprunt venus de Paris ou de Lyon alors que les leurs étaient bloqués par ...
Bal pop

Bal pop

Bal de la contemporaine Ce soir, ça guinche à l’auditorium... Drôle d’endroit pour le tango, la java canaille ou le rock déchaîné ! Le lieu est peut-être branché pour le symphonique, mais pour le déhanchement populaire, c’est plus inattendu. Voici que l’arrière-scène est configurée comme une salle de bal traditionnelle. L’estrade pour les musiciens, les guéridons et les tables de bistrot, et même une buvette encadrent une piste de danse accueillante ; tout ...
Brahms, Borodine… Bravissimo !

Brahms, Borodine… Bravissimo !

Pierre Cao, grand chef connu et reconnu mondialement, principalement avec son ensemble Arsys-Bourgogne, a vraiment su toucher le public bourguignon cette année aussi bien lors de son mémorable concert de Noël qu’avec son programme sur la famille Bach. Assurément, il est plus qu’à l’aise dans le répertoire baroque, mais une fois encore, il prouve aujourd’hui qu’il ne se cantonne pas à une période donnée. Le public, venu nombreux, s’est montré ...
Noces funèbres

Noces funèbres

Tristan und Isolde Couleurs allant du gris fer au noir ; métal, tôle ondulée noire, rideaux de scène et sol miroitant évoquant l’eau glauque d’une mer obsédante, éclairages de barres de néon fluorescentes : l’aspect morbide et enveloppant des décors fait peser sur les trois actes une impression délétère et froide. Il est vrai que toute l’action peut se dérouler durant les diverses heures de la nuit, cette nuit si ardemment désirée par ...
Dijon rend enfin hommage à Pierre-Louis Dietsch

Dijon rend enfin hommage à Pierre-Louis Dietsch

Aimez-vous Dietsch ? Question imparable pour briller en société. En revanche à Dijon on redécouvre Pierre-Louis Dietsch, musicien bien oublié qui a donné son nom à une venelle de cette bonne ville. Sandrine Abello et l’association «Ars Nemausa» qu’elle a créée en 2007 réunissent pour lui rendre hommage des chœurs d’amateurs d’une agglomération où la pratique chorale et instrumentale reste très importante à l’échelle française. Ce compositeur dijonnais a fait, comme beaucoup de ...
Brumes nordiques ensoleillées

Brumes nordiques ensoleillées

L’énergique ensemble «Les Dissonances », actuellement en résidence à Dijon, termine lumineusement (!) sa saison à l’auditorium avec un concert intitulé «Visions du Nord». Quatre compositeurs nordiques sont en effet au programme, dont Grieg et Sibelius, bien connus du grand public respectivement pour Peer Gynt et la Valse triste, ainsi que deux compositeurs contemporains. Le concert débute par la Suite Holberg dans le style ancien de Grieg, qui, effectivement, est conçue ...
L’amour amer

L’amour amer

Lucia di Lammermoor «Convaincante», tel est le qualificatif qui vient à l’esprit au sortir de cette représentation du plus connu des opéras de Donizetti ; «homogène», c’est celui que l’on peut ajouter en parlant de la distribution et «de qualité» si l’on évoque le travail musical de Claude Schnitzler et de Sandrine Abello, responsable des études vocales. En fait, la mise en scène sobre contribue à mettre l’accent sur la prestation des chanteurs : ...
Au temps des Combattimenti de Monteverdi…

Au temps des Combattimenti de Monteverdi…

Ensemble Gilles Binchois et ensemble 415 Une belle salle - la chapelle du lycée Carnot - propice à un concert de musique baroque de qualité pour un public nombreux… L’ensemble Gilles Binchois et l’ensemble 415 se réunissaient autour des madrigaux de Monteverdi, dont le fameux «Combattimento di Tancredi e Clorinda» du VIIIe livre qui composait à lui seul la seconde partie. Il s’agissait du premier concert de musique baroque présenté dans ...
Kathakali : Quand l’Occident regarde l’Orient, coloré et chatoyant…

Kathakali : Quand l’Occident regarde l’Orient, coloré et chatoyant…

Lavanasura Vadham Un son de flûte exotique en coulisses… Entrée de quatre percussionnistes disposés par binômes à gauche et à droite de la scène, légèrement en retrait. Torses nus, vêtus d’un pantalon blanc. Les deux à gauche jouent du maddalam (tambour horizontal), et du cenda (tambour vertical). Ceux de droite de petites percussions en cuivre. Eux-seuls chanteront également. Ils commencent des ostinati rythmiques sur lesquels apparaissent des porteurs d’un long tapis ...
Premières armes

Premières armes

Le Concert d’Astrée Qui gagnera la bataille avec l’Ange ? Certainement pas le méchant Lucifer, retranché furieusement dans son orgueil ! Qui pleure d’une façon si touchante et se lamente sur le mort de Jésus de Nazareth ? Marie-Madeleine et Marie Cleophe éplorées. Quant à Jean, il sait si bien comprendre cette mère que lui a confiée le Sauveur ! Mais le miracle a lieu : même si Marie-Madeleine ne peut toucher celui qu’elle aperçoit à la porte ...
Toulouse sur la Moscova

Toulouse sur la Moscova

Orchestre National du Capitole de Toulouse Qui bouderait son plaisir pour un concert symphonique à l’auditorium ? Cette salle magnifie vraiment ce genre de prestation, spectacle autant pour les yeux que pour les oreilles ! L’éclat velouté des cuivres, l’espièglerie des bois, la nervosité des violons, le lyrisme des violoncelles, le dynamisme des contrebasses, la précision de la caisse claire et le charisme du chef : tous ces ingrédients permettent de concocter une recette musicale ...
Danser, vivre et mourir en noir et blanc

b.c., janvier 1545, Fontainebleau : Danser, vivre et mourir en noir et blanc

Christian Rizzo, dans b. c., janvier 1545, Fontainebleau retrouve Julie Guibert, avec qui il travailla en 2004 en compagnie du Ballet de l’Opéra de Lyon, dans sa chorégraphie Ni fleurs, ni Ford mustang. Il rapporte lui-même qu’il fut impressionné par «son incroyable intelligence physique du plateau». Aussi lui confie-t-il aujourd’hui le difficile rôle de danseuse soliste dans une œuvre hermétique et conceptuelle. Le décor entièrement blanc aveugle quelque peu le spectateur ...
Une réalité songeante …

Une réalité songeante …

La vie est rêve L’Association Bourguignonne Culturelle (ABC) continue son exploration théâtrale en offrant aux Dijonnais un rêve éveillé ou plutôt une réalité onirique avec la fameuse pièce La Vie est un songe traduite ici par La Vie est Rêve dans la version du metteur en scène et scénographe Pierre Diependaële. Ce dernier porte en effet en haute estime cette œuvre de Calderon : «La Vie est Rêve est une des pièces ...
Ballet en temps de carême

Pitié ! d’Alain Plater, ballet en temps de carême

Là, tout n’est que désarroi, folie, torture et émoi... Susciter la compassion du spectateur, voilà ce que recherche Alain Platel : il faut souffrir avec les interprètes qui souffrent eux-mêmes dans leur corps pour comprendre ce qu’est la pitié. Sur la trame du déroulement de la Passion selon saint Matthieu de Bach, des danseurs agités de convulsions semblent improviser en solo, en duo, ou bien exécutent une chorégraphie torturée. Le décor évoque ...
Minimum syndical orchestral ...

Minimum syndical orchestral …

Les Contes d'Hoffmann Habituellement une partie du public quitte la salle par mécontentement pendant le spectacle ou disparaît à l’entracte. Mais aujourd’hui, à Dijon, les choses sont bien différentes. Environ un quart des spectateurs se lève et part avant que l’opéra ait commencé, laissant quelques trous béants pour un spectacle qui devait tourner initialement à guichet fermé. Pourquoi ? Pour comprendre, il faut revenir à l’entrée du théâtre, là où tout commence. Des ...
Variations anglaises : citations et hommages

Variations anglaises : citations et hommages

Les Dissonances Le collectif Les Dissonances en résidence à Dijon nous permet de découvrir avec le plus grand plaisir des œuvres inconnues en France comme celle de Michael Tippett, ou de savourer à nouveau les variations de Britten sur un thème de son maître Frank Bridge. Ces jeunes musiciens possèdent l’art de faire «passer» auprès du public ce répertoire en dégageant une formidable énergie car ils se dépensent sans compter ; chacun ...
Un pianisme grisailleux

Olivier Chauzu, un pianisme grisailleux

Un beau programme donné vendredi dernier au Grand Théâtre de Dijon, avec la magnifique Waldstein beethovenienne entourée de deux pièces françaises : la première de Fauré (Nocturne n°13 en si mineur op. 119) et la seconde, après l’entracte, de Dukas : la Sonate en mi bémol mineur. N’oublions pas qu’Olivier Chauzu vient d’enregistrer l’intégrale de l’œuvre pour piano de ce compositeur connu du grand public principalement pour l’Apprenti sorcier. Donc au départ, ...
Histoires tragiques d’opéras

Altre Stelle, quand Juliette Deschamps retrouve Anna Caterina Antonacci

Quand Juliette Deschamps retrouve Anna Caterina Antonacci après leur première collaboration en 2007 autour de Monteverdi, c’est assurément pour le plaisir des spectateurs ! Et après la première mondiale au Grand Théâtre du Luxembourg le 7 décembre 2008, c’est au tour de Dijon de présenter la première française dans le cadre de son auditorium à la sonorité si homogène. Le thème choisi est celui des amours tragiques à travers divers extraits ...
david_grimal

David Grimal, Marathon man

Voici dévoilée la troisième facette du violoniste David Grimal, en résidence à l’Auditorium de Dijon : il a d’abord participé à un concert avec l’ensemble Les Dissonances, puis à un concert de sonates avec Georges Pludermacher, et il présente maintenant en deux soirées les sonates et partitas de Bach. L’effectif s’amenuise, mais la difficulté augmente même si l’enjeu reste identique : il s’agit d’emmener le public dans des «territoires difficiles d’accès» avec ...
Ah ! L’Amérique… Y’Avé América !

Hydrogen Jukebox de Philipp Glass : Ah! L’Amérique… Y’Avé América!

Une petite table sur laquelle trône une vieille machine à écrire, avec à ses pieds, un crâne à la référence shakespearienne inévitable. Quatre fauteuils verts. Deux écrans de chaque côté de la scène permettant la diffusion de courts films muets complémentaires au spectacle. Des projecteurs de lumière. Un arrière-plan constitué de trois glaces entourées d’ampoules, rappelant les loges d’artistes. Un grand panneau en aluminium d’où ressort un croissant de lune ...
Quatre archets romantiques jusqu’à la pointe…

Quatre archets romantiques jusqu’à la pointe…

Le Quatuor Talich propose ce soir à Dijon un répertoire qu’il connaît bien et auquel il a consacré entre 2001 et 2004 un enregistrement de référence chez Calliope : les quatuors de Mendelssohn. Bien sûr, ce n’est pas l’intégrale, mais trois pièces emblématiques de l’évolution stylistique du compositeur qui sont interprétées ici. L’écriture pour quatuor reste à cet égard éminemment éloquente. Le concert débute par le quatuor à cordes en mi bémol ...
Un extraterrestre

Grigory Sokolov, un extraterrestre

Après avoir assisté à un récital de Grigory Sokolov, on comprend aisément que celui-ci ait ses groupies qui guettent fiévreusement ses moindres concerts. Il est difficile de brosser meilleur panégyrique de ce pianiste d’exception après l’article écrit suite à la soirée dijonnaise mémorable du 2 décembre 2004. Il est vrai aussi que le physique du pianiste russe, sa tenue vestimentaire, sa froideur affectée en font déjà un être surprenant pour ...
Entre ciel et oiseau

Entre ciel et oiseau

Carolyn Carlson : Hidden Si l’on vous dit que le spectacle se déroule dans une boîte noire, dans laquelle s’ouvre une fenêtre sur un ciel où passent des nuages tantôt gris, tantôt rouges, sur un ciel où semble frémir l’aube ou bien s’abandonner le crépuscule... Si l’on précise que les quatre danseurs sont vêtus pour nous apparaître comme des lémures ou bien comme des guerriers japonais, et parfois comme des oiseaux... ...
Dancing in the blue

Blue Lady (revisited) : Dancing in the blue

«Mes ballets sont comme des pages blanches. Ils ne racontent pas une histoire. A chacun d’y mettre la sienne. Je pourrais écrire un livre avec les interprétations différentes que le public m’a offertes de mon solo Blue Lady, que j’ai dansé en tournée pendant treize ans. L’essentiel, pour moi, est d’avoir ouvert le cœur. Etre familier des spectacles de danse aide évidemment à entrer dans l’esprit d’un ballet. Mais, si ...
Absolutely fabulous !

Blanche-Neige par Angelin Preljocaj : Absolutely fabulous !

Etonnant, incroyable, inouï, hallucinant, stupéfiant, magique, merveilleux, féerique, enchanteur… absolutely fabulous ! Les mots manquent pour évoquer le spectacle d'Angelin Preljocaj qui tient en haleine et fait rêver à la fois. Tout y est travaillé et pensé pour offrir un conte onirique qui permet plusieurs niveaux de lecture, comme le Blanche-Neige initial des frères Grimm. Et ici une interprétation visuelle freudienne ou à la manière de Bettelheim avec des costumes très ...
La carte du Tendre

La carte du Tendre

(After) The Fairy Queen «Love dœsn’t look with eyes but with mind», l’amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l’imagination. Cette phrase de Shakespeare pourrait exactement s’appliquer à cette interprétation du Mask de Purcell. Emmanuelle Haïm et son équipe nous proposent d’entreprendre un voyage initiatique au pays des sentiments, entre beaucoup de rêves et un peu de réalité. Un pays où la Danse et la Musique sont considérées comme ...