Mot-clef : Alain Vernhes

Image de une

Alexandre Duhamel, un baryton aujourd’hui épanoui

Il voulait devenir chanteur de variété, puis ténor pour chansons napolitaines. Alexandre Duhamel est finalement devenu un baryton en train de se construire une solide réputation dans le répertoire français. « C'est un travail psychologique pour accepter l'idée que l'on n'est pas ténor. » ResMusica : Après des envies de variété, votre apprentissage du lyrique a débuté dans la tessiture de ténor avant que votre professeur ne vous incite à devenir baryton. Comme ...
L'Aiglon -Carine Séchaye (Duc de Reichstadt) ©  François Berthon

Tours : l’Aiglon royal

En 2004, Renée Auphan, alors directrice de l’Opéra de Marseille, avait remis à l’affiche L’Aiglon de Honegger et Ibert dans une remarquable mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser, qui n’avait malheureusement pas connu de reprises jusqu’à cette année. Les Opéras de Lausanne et de Tours ont eu l’excellente idée de s’associer pour donner une nouvelle vie à ce spectacle, Renée Auphan en assurant désormais la régie. On ne ...
werther_villazon_dgg

Rolando Villazón, un Werther extraverti

Il y a seulement dix ans, la parution d'un nouvel enregistrement de Werther nous aurait comblé, tant la discographie, dominée par la version EMI (Plasson, Kraus, Troyanos) pourtant bien froide, était maigre. Les temps changent, et les maisons de disque se sont de nouveau intéressées à certains titres de Jules Massenet, nous proposant, en CD comme en DVD, Cendrillon ou Don Quichotte. Pour l’œuvre qui nous intéresse aujourd’hui, nous disposons ...
Dialogues des carmélites chez les Ingalls

Dialogues des carmélites chez les Ingalls

Ah il aime ça, la foule et les réactualisations, Dmitri Tcherniakov. Auteur de mises en scènes sulfureuses et dépoussiérantes, ayant suscité l’admiration générale (Eugène Onéguine, Wozzeck, La Khovanchtchina, Lady Macbeth de Mzensk) ou le rejet presque total (Macbeth) en passant par des avis plus que divergents (Don Giovanni), le voici qu’il s’attaque au monument lyrique français du XXe siècle, Dialogues des carmélites, dans une production du Staatsoper de Munich. Une fois ...
Mais, où est donc… Werther ?

Première mise en scène de Rolando Villazón, mais où est donc… Werther ?

Première mise en scène de Rolando Villazón ! Depuis son absence forcée (et espérons temporaire) de la scène lyrique, le ténor, interprète de maintes productions triomphales, s’essaye à la mise en scène d’opéra. Largement médiatisée, l’attente était grande en ce soir de première. Un drapé de toile légère en guise de rideau explose brusquement dès les premiers accords tragiques de l’ouverture découvrant un univers d’une blancheur immaculée. Tout est blanc. La table, ...
L’irrésistible Werther de Jonas Kaufmann

L’irrésistible Werther de Jonas Kaufmann

Voici l’un des grands succès, sinon «le» succès, de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. Dès le début, la position des caméras nous frappe. Certaines d’entre elles, soigneusement installées par le cinéaste derrière les décors et dans les coulisses, filment les chanteurs attendant avec plus ou moins de tension leur entrée sur scène, entourés parfois d’une partie du personnel du back stage. Ce caractère «live» (le DVD est basé ...
Bénédicte Tauran, formidable fille de Mme Angot

Bénédicte Tauran, formidable fille de Mme Angot

De la soixantaine d’opéras composés par Charles Lecocq, seule La Fille de Mme Angot survit encore. Probablement grâce au seul charme de sa musique parce qu’au-delà de l’imbroglio amoureux, l’intrigue se révèle d’une faiblesse crasse. A noter toutefois qu’en toile de fond La Fille de Mme Angot dévoile des aspects politiques de la période du Directoire qui se prêteraient parfaitement à sa transposition à notre époque. Ce n’est pourtant pas ...
La Mireille de Garnier en DVD

La Mireille de Garnier en DVD

On trouvera sur ce DVD le reflet de la mise en scène de Nicolas Joël donnée pour l’ouverture de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. L’ouvrage de Gounod, autrefois un des piliers de l’Opéra-comique, faisait ainsi, plutôt tardivement, sa grande rentrée au Palais Garnier… Il ne fait aucun doute que cette mise en scène de grand-papa aurait satisfait les abonnés de la salle Favart dans les années 1950 et 60, ...
Fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico à l’Opéra de Paris, fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico de Puccini, objet lyrique non identifié, trois opéras dissemblables qui pourtant ne peuvent se passer l’un l’autre, est très rarement monté dans son intégralité. Réunir les forces nécessaires - 37 rôles dont bien peu peuvent être tenus par le même interprète, un chœur mixte, un chœur d’enfants, un orchestre symphonique – est un tel tour de force qu’on comprend aisément que chacun des trois actes connaisse sa vie ...
Don Carlo à Orange, cru 1984 !

Don Carlo à Orange, cru 1984 !

Sur le plan vocal, on pouvait difficilement faire mieux en ce milieu des années 1980, et chacun des solistes réunis pour ce beau soir de juillet 1984 sur le plateau du Théâtre antique d’Orange atteint des sommets d’émotion musicale. Giacomo Aragall, en cette époque qui précédait encore l’engouement planétaire pour les «Trois ténors», surclasse aisément, par l’élégance de ses phrasés et le charme latin de son ténor essentiellement lyrique mais ...
Routine et reprises…

Les Contes d’Hoffmann à Bastille, routine et reprises…

C’est un véritable bonheur que de retrouver cette splendide production des Contes d’Hoffmann, une des plus réussies de Robert Carsen pour l’Opéra de Paris. Créée en mars 2000, elle n’a pas pris une ride malgré ses dix ans, et fonctionne toujours aussi bien : pour qui ne l’a jamais vue, le numéro de la poupée nymphomane fait toujours autant rire, et le même murmure d’admiration accueille l’ouverture du rideau de l’acte ...
Comme au cinéma

Thaïs comme au cinéma avec Fleming et Hampson

On se doute avant même de glisser le DVD dans son lecteur que cette Thaïs sera à l’opéra l’équivalent du blockbuster au cinéma : un solide travail à l’américaine, soigné, avec une mise en scène esthétique bien sage, et des stars à la pelle. Et en effet, rien n’y manque : jolis décors dans des couleurs crues, costumes luxueux, et une direction d’acteurs classique, sans la moindre trace de ringardise, ce qui ...
Enfin Werther !

Enfin Werther !

 Enfin Werther ! Non que l’œuvre soit peu donnée à Paris – on a pu l’entendre sur la même scène il y a moins d’un an – mais rarement dans un tel souci de cohérence et de vérité de l’œuvre. Enfin un jeune poète beau et élancé – et une Charlotte au diapason, superbement costumée par Christian Gasc –, enfin un ténor sacrifiant les éclats de voix garants d’un succès facile ...
Ecorché vif

Werther écorché vif à l’Opéra de Paris

L’Opéra de Paris avait pour cette production de Werther de Jules Massenet (qui nous vient du Bayerische Staatsoper de Munich) prévu de donner en alternance les deux versions, pour ténor (1892) et pour baryton (1900). Le forfait de Rolando Villazón était à prévoir. C’est donc Ludovic Tézier qui a assuré la première de cette série. Autant dire que les spectateurs n’ont absolument rien perdu. Werther baryton ajoute à la profondeur et ...
Espagnolades

Espagnolades

L'heure espagnole Maurice Ravel et Manuel de Falla pour un même concert. Le rapprochement s’imposait : lorsqu’il arriva à Paris, de Falla rencontra rapidement Ravel et devint son ami. De plus, la référence à l’Espagne s’impose chez l’un et l’autre. De Falla fut parmi les premiers à admirer la Rapsodie espagnole qu’écrivait alors Ravel et faisait découvrir à ce dernier son drame lyrique, La vida breve. La genèse de L’Amour sorcier fut mouvementée. ...
« Paris, Paris, splendeur de mes désirs »

« Paris, Paris, splendeur de mes désirs »

Louise Aujourd’hui disparue de notre paysage culturel, Louise fut un des piliers du répertoire d’opéra-comique dans la première moitié du XXe siècle où elle atteignit le millier de représentations. L’ouvrage, par-delà certains aspects datés, est particulièrement intéressant en ce qu’il illustre le naturalisme en musique. « C’est Zola en musique », résumait Paul Morand. L’argument était particulièrement audacieux pour l’époque (la jeune Louise et le poète Julien s’aiment sans la légitimation ...
Vade retro !

Vade retro !

Faust Le Faust de Gounod reste à l’évidence un des deux opéras français du XIXe siècle qui attirent le plus le public. S’il est vrai que mettre en scène la légende réécrite par Gœthe n’est pas une partie facile, sur les cinq actes écrits par les librettistes Barbier et Carré, trois auraient sans doute suffi ; d’autant que les auteurs ont choisi la solution d’une action continue, au contraire de Berlioz dans ...
La Damnation de Faust par Jean-Claude Casadesus

La Damnation de Faust par Jean-Claude Casadesus

Après la Symphonie fantastique, les Nuits d’été, les cantates pour le Prix de Rome et l’Enfance du Christ, la discographie berliozienne de l’Orchestre National de Lille s’étoffe avec cette nouvelle version de la Damnation de Faust parue chez Naxos, qui réunit une distribution de premier ordre. Faust est un rôle difficile, dans lequel Michael Myers est presque idéal : le timbre n’est pas très beau, un peu gris, mais il capte ...
Offenbach ou les « Comptes » d’Hoffmann

Offenbach ou les « Comptes » d’Hoffmann

Avec ce coffret DVD, l’Opéra de Paris propose une de ses productions les plus réussies, reprises plusieurs fois avec des distributions toutes plus alléchantes les unes que les autres, dans la splendide mise en scène de Robert Carsen. Celui-ci, comme souvent, prend appui sur une idée forte, un angle de vue généralement inhabituel, et le décline à l’infini, dans toute sa cohérence. Cette fois, il situe l’action dans le théâtre ...
Prise de rôle souveraine pour Ludovic Tézier

Prise de rôle souveraine pour Ludovic Tézier

Manon de Jules Massenet Genève présente en guise de clôture à la saison 2003-2004 Manon de Jules Massenet. Le célèbre ouvrage de l’abbé Prévost, qui a également inspiré des opéras à Puccini et Auber y est présenté avec des récitatifs chantés remplaçant les dialogues parlés. Signalons que cette option, rarement retenue, n’est nullement arbitraire puisqu’il s’agit en l’occurrence d’une version qu’a signée Massenet lui-même. Rattaché au genre de l’opéra-comique qui vit ...

Double Bill à l’Opéra de Paris

Maurice Ravel/Giacomo Puccini Le spectacle Ravel/Puccini que vient de présenter l’Opéra de Paris au Palais Garnier console de bien des ratages vus sur les deux scènes de ce théâtre national. Ces deux œuvres en un acte, datant du début du siècle dernier, ont en commun leur effet comique. L’une, sur un livret de Franc-Nohain, est située à Tolède au XVIIIe siècle dans une boutique d’horloger, à qui Ravel a donné le ...
L’Enfance des Troyens

L’Enfance du Christ par Casadesus : L’Enfance des Troyens

Berlioz détestait qu’on lui fête son anniversaire. Mais aurait-il vraiment tenu rigueur à Jean-Claude Casadesus et l’Orchestre National de Lille d’être venu à Paris pour célébrer ses deux cents ans ? Peut-être, pour leur choix d’interpréter L’Enfance du Christ. En effet, sa « trilogie sacrée » avait, lors de sa création parisienne en 1854, reçu un succès qu’il avait considéré « spontané, très grand, et même calomnieux pour mes compositions antérieures ». Mais, à l’écoute ...
Guillaume Tell victime d’un trait américain

Guillaume Tell victime d’un trait américain

Bruno Campanella / Francesca Zambello Voilà près de trois quarts de siècle que Guillaume Tell de Rossini avait disparu de l’affiche de l’Opéra de Paris pourtant commanditaire de l’ouvrage. Le compositeur italien, qui, avec cette partition, ouvrait la voie au grand opéra à la française, genre dans lequel allaient s’illustrer les Meyerbeer, Halévy, Auber, et jusqu’à Verdi avec Don Carlos, signait avec Guillaume Tell son dernier opéra. Jouée cinquante-six fois dans ...

Bohuslav Martinů « Juliette ou la clé des songes »

Marc Albrecht / Richard Jones Ecrit sur un livret en langue française adapté par le compositeur lui-même d’une comédie de Georges Neveux, écrivain français proche du mouvement surréaliste, traduit en tchèque, toujours par le compositeur, en vue de la création à l’Opéra National de Prague en 1938, Juliette ou la Clé des songes de Bohuslav Martinů vient de faire son entrée à l’Opéra de Paris dans une version française adaptée du ...