Mot-clef : Andrea Hill

Opéra Ballet "Orphée et Eurydice", Christoph Willibald Von Gluck.

Orphée et Eurydice donné à Metz dans la version Berlioz

Belle mise en scène chorégraphiée pour le chef d’œuvre de Gluck, en dépit d’une interprétation musicale quelque peu en retrait. Qu’il s’agisse des mises en musique de Gluck ou de Monteverdi, la légende d’Orphée se prête à la mise en scène chorégraphiée. Autant le statisme des deux partitions que la nature mythologique du sujet appellent une stylisation visuelle et une dynamisation corporelle que la danse semble pouvoir apporter de façon quasi ...
audax

Cantates allemandes d’avant Bach par Johannes Pramsohler

Johannes Pramsohler, à la tête d'un quatuor de solistes et de l'Ensemble Diderot, rend hommage aux cantates allemandes sacrées pour une ou deux voix, violon et basse continue, écrites par des compositeurs nés avant Johann Sebastian Bach, celui qui perpétua le modèle du genre. En parlant des enregistrements consacrés aux cantates allemandes élaborées avant que les premières écritures de Bach aient vu le jour, on pense tout de suite à des projets semblables ...
ARIADNE AUF NAXOS (ARIANE A NAXOS) de Richard Strauss, mise en scene de Katie Mitchell, direction musicale Marc Albrecht au Theatrte de l'archeveche du 4 au 16 juillet 2018 dans le cadre du Festival International d'art lyrique d'Aix en provence avec l'orchestre de Paris.
Avec: Lise Davidsen (Ariadne), Eric Cutler ( Bacchus), Sabine Devieilhe (Zerbinetta), Angela Brower (Der Komponist), Huw Montague Rendall (Harlekin), Jonathan Abernethy (Brighella), Emilio Pons (Scaramuccio), David Shipley (Truffaldin), Beate Mordal (Najade), Andrea Hil (Dryade), Elena Galitskaya (Echo), Josef Wagner (Ein Musiklehrer), Rupert Charlesworth ( Ein Tanzmeister), Petter Moen (Ein Offizier), Jean-Gabriel Saint Martin(Ein Perückenmacher), Maik Solbach ( Der Haushofmeister), Sara Vemie (Ein Lakei).
 (photo by Pascal Victor/ArtComPress)

Ariane à Naxos par Katie Mitchell à Aix, vie et transfiguration

La folle inventivité de cette Ariane à Naxos, son intelligence de chaque instant, sa classieuse beauté visuelle, ainsi que la perfection de sa distribution, nous ont, à une réserve près, enchanté. Avec cette ultime production issue de la résidence aixoise de la grande metteuse en scène anglaise, Bernard Foccroulle clôt en beauté une présence de douze années à la tête d’un des festivals les plus intéressants du monde. Le sixième opéra ...
2017-06-10 08_53_50-Ariane à Nancy _ le triomphe de la bien-nommée Amber Wagner - Actualités - Ôlyri

Entre Eschyle et Fragonard, Ariadne auf Naxos à Nancy

En plaçant Ariane à Naxos entre tragédie grecque et pastorale du siècle des lumières, David Hermann réalise intelligemment l’impossible synthèse des influences disparates de cet opéra composite. Au sein d’une distribution réussie brillent tout particulièrement la somptueuse Ariane d’Amber Wagner et la fraîche et pimpante Zerbinetta de Beate Ritter. Oeuvre atypique et déroutante, Ariane à Naxos commence par un prologue qui, dans la résidence de « l’homme le plus riche de Vienne », ...
Menotti

Le Consul de Menotti, éloge de la phobie administrative

Entre Kafka et Broadway, Le Consul de Gian-Carlo Menotti (1911-2007) dénonce les mécanismes d'une administration mystérieuse et tyrannique qui réduit l'humanité au rang de victime. On a peine à croire que Le Consul de Gian-Carlo Menotti ait été en son temps un succès phénoménal, marqué par l'obtention du Prix Pulitzer 1950. C'est pourtant avec cet opéra que le compositeur (âgé de 38 ans) entra de plain-pied dans une carrière jalonnée de ...
elektra dvd

Le choc Elektra continue en DVD

Après le choc sur scène, le choc en vidéo. Diffusée sur Arte, cette Elektra mythique, dernière mise en scène de Patrice Chéreau, passe très bien du plateau à l'écran et garde entier son potentiel émotionnel. La réalisation, confiée à l'excellent Stéphane Metge, magnifie le travail scénique de Chéreau. Les caméras privilégient les vues depuis le public, les gros plans, d'habitude assez défavorables aux chanteurs, rendent ici l'émotion encore plus grande - ...
andrea hill carmen tours14

Carmen à Tours, Andrea Hill mezzo à suivre

Nul n’ignore les affinités de Jean-Yves Ossonce et de sa phalange avec le répertoire français de la seconde moitié du XIXe siècle et des deux premières décennies du XXe. Cette reprise de Carmen en administre une nouvelle preuve flagrante. La lecture orchestrale s’inscrit dans la grande tradition française combinant une parfaite maîtrise rythmique, un sens aigu de la dynamique et un souci permanent de la couleur instrumentale. Nous retiendrons en particulier ...
makropoulos 1

Reprise de l’Affaire Makropoulos à Bastille

En ce début de saison, la dernière de Nicolas Joel, l'Opéra de Paris nous proposait une reprise de l'ère Mortier (2007) : L'Affaire Makropoulos, un opéra en trois actes de Leoš Janáček. Cet opéra, l'avant-dernier du compositeur, est assez court (un peu moins de deux heures sans entracte) et pour la première de cette année la salle était – surprenamment ? - loin d'être remplie. Avant même que l'opéra ne commence, ...
ELEKTRA (Patrice CHEREAU) 2013

The Elektra-shock in Aix

The shock begins with the opening chords. The Orchestre de Paris, conducted by Esa-Pekka Salonen, explodes. Tonight, the violence contained in Strauss’ work is magnified, the orchestra gives its best, and the volume reaches a peak. Only seconds into the opera, we already know that the night will be fantastic. And fantastic it was. Beside the orchestra, which was excellent, the casting was finally worthy of an international festival. Evelyn Herlitzius ...
ELEKTRA (Patrice CHEREAU) 2013

Le choc Elektra à Aix

[caption id="attachment_81147" align="alignright" width="362"] Evelyn Hertzelius (Elektra), Mikhail Petrenko (Orest) © Pascal Victor / Artcomart[/caption] La claque commence dès les premiers accords. L'Orchestre de Paris, dirigé par Esa-Pekka Salonen, explose littéralement. La violence de l'écriture de Strauss est ce soir magnifiée, l'orchestre porté à son maximum et le volume sonore à son paroxysme. Dès les premières secondes, on sait que la soirée sera exceptionnelle. Et elle le fut. Outre l'excellence orchestrale, le ...
Olivier Greif - Les incontournables

Vaste hommage à Olivier Greif, compositeur incontournable

Le vaste coffret de 12 DVDs en hommage à Olivier Greif apporte au moins une démonstration évidente : ce sont les femmes qui vous feront découvrir et aimer sa musique. Au premier rang d’entre elles, la productrice Anne Bramard-Blagny et la documentariste Julia Blagny qui ont porté ce projet, et dont l’engagement en faveur du compositeur est d’autant plus remarquable qu’elles n’ont pas connu le musicien. Anne Bramard-Blagny a en effet ...
Valentina_Farcas

Richard Strauss à rebours, par l’Orchestre National

Bizarrement, ce beau programme nous fait remonter dans la vie de Richard Strauss : avant l'accablement de 1945, il avait atteint avec le Chevalier à la rose, en 1911, le sommet d'une carrière lancée par des poèmes symphoniques, dont Till l'espiègle en 1885. Dans les Métamorphoses, les cordes de l'Orchestre National se montrent sous leur meilleur jour : une sonorité homogène et voilée, comme il convient à ce thrène pour l'Europe (ou ...
Laura Aikin (Lulu) © Ian Patrick / Opéra national de Paris

Lulu revient dans l’arène de Bastille

Lulu est la dernière œuvre laissée inachevée d'Alban Berg ; dans le sillage de Wozzeck mais en appelant cette fois à « l'expressivité dodécaphonique », le compositeur autrichien s'empare de la « tragédie-monstre » de Wedekind pour son second opéra dans lequel il déploie des moyens sonores d'une luxuriance encore jamais atteinte. Composé entre 1928 et 1935, l'ouvrage est délaissé/abandonné en cours d'achèvement, le temps de composer le Concerto à la Mémoire d'un Ange écrit ...
Didon au croisement de l’amour et de la mort…

Andrea Hill, Didon au croisement de l’amour et de la mort…

C’est devant une salle comble et enthousiaste dans le magnifique théâtre à l’italienne - aux colonnes du hall et extérieures entourées de bandeaux rayés d’un goût douteux, malheureusement - qu’a été donnée la dernière représentation du célèbre Didon et Énée de Purcell à Dijon. Des didascalies présentent l’historique de la scène initiale afin de donner quelques éléments importants au spectateur pour comprendre le choix de Didon à la fin de l’œuvre. ...
Les cinq filles d’Orlamonde ont trouvé les portes

Ariane et Barbe-Bleue de Dukas, les cinq filles d’Orlamonde ont trouvé les portes

Olivier Messiaen parlait, à propos de l’unique opéra de son maître, de «chef d’œuvre incompris». Force est de constater que l’ouvrage demeure une rareté, malgré une production à l’Opéra en 2007 et deux enregistrements récents (dirigés par Bertrand de Billy et par Leon Botstein). On salue donc la programmation de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, qui avait déjà assuré le premier enregistrement de l’œuvre avec Armin Jordan. C’est au tour du ...
Le Quatuor Modigliani en quintette et trio

Le Quatuor Modigliani en quintette et trio

Après avoir interprété à plusieurs reprises en public le Quintette avec piano de Brahms et ses Deux chants pour mezzo-soprano, alto et piano, le quatuor Modigliani, le pianiste Jean-Frédéric Neuburger et la mezzo-soprano canadienne Andrea Hill en ont fait un disque, brillant mais un peu déséquilibré. Monument de la musique de chambre, le Quintette avec piano op. 34 fut maintes fois remanié par son auteur, qui en avait d’abord fait un ...
Jeux de mains …

Angela Denoke époustouflante dans Kat’a Kabanová à Bastille

Janáček est une valeur montante à l’Opéra de Paris, et il était temps ! Après L’Affaire Makropoulos et la Petite Renarde rusée plus récemment, voici donc Kát’a Kabanová, une œuvre aux qualités volontiers plus discrètes. Sorte de cousine délurée de Jenůfa, le personnage principal est une jeune femme qui, davantage mariée à sa belle-mère acariâtre qu’à son époux démissionnaire, succombe aux charmes d’un jeune héritier sous-tutelle. Tiraillée par son acte, elle avoue ...
Messieurs, mesdames, applaudissez !

Ballets Russes : Messieurs, mesdames, applaudissez !

Une salle cacochyme accueille sans chaleur cette remarquable soirée en hommage aux Ballets Russes, créés il y a cent ans par Serge de Diaghilev. Pour le centenaire des Ballets Russes, l’Opéra National de Paris se devait de nous concocter une soirée patrimoniale, mais vivante, dont il a le secret ! C’est donc à un beau programme de répertoire que les spectateurs cacochymes de l’Opéra Garnier ont eu le droit en ce froid ...
Sur un air de Berio

Le Louvre invite Umberto Eco, sur un air de Berio

Musique + Umberto Eco = Luciano Berio. Aucune œuvre commune aux deux grands – si ce n’est Thema (Omaggio a Joyce), qui ne comporte pas vraiment de texte. Pourtant ces deux là n’ont cessé de se fréquenter et de travailler ensemble, la musique de Berio étant l’illustration sonore du concept d’»œuvre ouverte» d’Eco. C’est donc fort logiquement autour de ce compositeur qu’ont été programmés les concerts du cycle «Le Louvre ...
Pop et Folk

Festival Présences 2008 / 09 : Pop et Folk

Réparti en cinq week-ends sur la saison 2008/09 (trois à Paris, un à Dijon et un à Metz) le Festival Présences «nouvelle mouture» continue à se chercher. Changement de mouture, changement de public aussi. L’affluence des années précédentes s’est tarie ce soir (et espérons le sincèrement : ce soir seulement). L’assistance est polie et bien élevée : les accueils délirants mélangés de huées réprobatrices ne sont plus. La création contemporaine ne déclencherait ...
Point de cécité pour la bonne création

Les aveugles de Xavier Dayer : point de cécité pour la bonne création

Tragédie de l’immobile, ces Aveugles de Maeterlinck sont du Samuel Beckett avant l’heure : les douze personnages errent sans but avec pour seule perspective la mort au bout du chemin. Un treizième peut voir, mais c’est un enfant en bas-âge qui ne peut donc s’exprimer. Sans foi, sans espoir, les rapports humains de ces êtres qui ne peuvent que s’entendre sont délibérément faussés. Un vide est créé que seul la conscience ...