Mot-clef : Benjamin Britten

Fin de saison féerique

Fin de saison féerique à Nancy avec le songe d’une nuit d’été

Quelle œuvre extraordinaire et atypique que ce Songe d’une Nuit d’Eté de Benjamin Britten ! Un univers onirique, où fées, nobles athéniens et manants se côtoient, une intrigue foisonnante, où l’on se perd avec délices (et pourtant notablement réduite par rapport à la pièce de Shakespeare) avec notamment la représentation pirandellienne au 3ème acte d’une pochade comique sur l’histoire de Pyrame et Thisbé, une partition d’une rare complexité et néanmoins immédiatement ...
Britten trouve là d’ardents défenseurs

Britten trouve là d’ardents défenseurs

La valeur n’attend pas le nombre des années dit l’adage populaire. Dans le cas de Benjamin Britten, cela semble convenir au propos. Avec sa Simple Symphony pour cordes, composée à l’âge de 21 ans (1934), Britten par le biais de quatre brefs mouvements lance une musique séduisante avec déjà des combinaisons thématiques et harmoniques sommaires non dénuées d’aménagements personnels. La Bourrée tumultueuse laisse entendre deux thèmes simultanément suivis d’un Pizzicato joyeux, ...
Robert Carsen, poésie en vert et bleu

Robert Carsen, poésie en vert et bleu pour Le Songe d’une Nuit d’Eté

Occupant l’entier de la scène un lit aux draps verts avec deux immenses oreillers blancs sur un fond de nuit bleue troué d’un quartier de lune, voilà l’univers imposé par Robert Carsen dans cette production poétique du Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten, reprise à l’Opéra de Lyon quatorze ans après sa création sur cette même scène. Le livret shakespearien revu par Benjamin Britten et Peter Pears offre un ...
British composers conduct

British composers conduct

La récente renaissance de la musique anglaise, généralement fixée au XIXe siècle, à partir de l’époque de Charles Villiers Stanford (1852-1924) et Edward Elgar (1857-1934), ne s’est jamais interrompue jusqu’à nos jours, et il est vraiment regrettable que, hormis quelques rares noms, ce véritable foisonnement ne soit guère connu sur le continent. Bien sûr, tout ne porte pas la marque du génie, mais, à une époque où l’on ressuscite le ...
Mon royaume pour Karajan !

Mon royaume pour Karajan !

160 CD, plus de 1000 heures de musique, EMI voit les choses en grand pour les 100 ans de Herbert von Karajan, rejetant assez loin DGG qui bien que « label officiel » du sorcier de la baguette se contente de rééditions réchauffées limitant son intégrale (plus de 250Cd) au marché japonais. Bien évidement, l’édition d’une telle somme comporte indéniablement des hauts et des bas, mais elle permet de retracer ...
Olivier Py : entre sacré et exhibitionnisme.

Olivier Py : entre sacré et exhibitionnisme.

Curlew River Un escalier noir, des pèlerins en pantalon noir et redingote noire sur leurs torses nus, un passeur en soutane noire, une Folle en robe noire. Des lumières crues. L’immuable univers noir et blanc d’Olivier Py écrase une fois de plus une œuvre où le metteur en scène à la mode se veut d’imposer son univers. Après ses Wagnériades genevoises, Olivier Py se régale à cette parabole d’église. Pas tant ...
75 ans du LPO en coffret

75 ans du LPO en coffret

Le London Philharmonic célèbre cette saison ses 75 ans. La vénérable institution fondée en 1932 par Thomas Beecham offre donc aux collectionneurs deux coffrets de 4 CD tirés de ses enregistrements et de ses concerts. Ces deux box regroupent la période 1958-2007 alors qu’un premier coffret, édité précédemment, proposait des témoignages couvrant les origines de la phalange. Ce premier coffret comporte un disque de musique anglaise déjà disponible sous la ...
Dans le fog londonien

Jeffrey Tate dans le fog londonien

Vide…. La Salle Pleyel, pour une des rares venues en France de Jeffrey Tate, était quasi vide. Ah ! Le programme n’est pas porteur : musique anglaise bien peu connue de ce coté de la Manche, concert strictement symphonique, sans grand nom de soliste à qui se raccrocher. Et pourtant… Etait-ce bien l’Orchestre de Paris que nous étions venus écouter ce soir ? Celui-ci était devenu méconnaissable : rondeur du son, homogénéité des pupitres, qualité ...
Bouleversant War Requiem

Bouleversant War Requiem au Beethovenfest

Le War Requiem de Benjamin Britten fut créé en 1962, à Coventry. Ce fut un grand plaidoyer contre la guerre et pour la réconciliation des peuples. 45 ans après, l’œuvre est toujours aussi fascinante, toujours aussi bouleversante. Quel coup de génie de rapprocher le texte latin du Requiem et les poèmes de Wilfried Owen, écrits pendant la Grande Guerre ! Et quelle composition magistrale réunissant à la fois un grand orchestre ...
Prétentieux rendez-vous

Camille chante Britten, prétentieux rendez-vous

Dernière étape d’une tournée dans la France des églises et des chapelles, le splendide lieu de l’Abbaye de Bonmont crée en 1053 par les moines cisterciens accueillait la chanteuse de rock française Camille pour sa vision de la Ceremony of Carols de Benjamin Britten. Dans les interviews que la chanteuse française avait données avant sa tournée, elle clamait à tous vents sa non-croyance. Dès lors, on peut se demander le pourquoi ...
Requiem pour une acoustique

Requiem pour une acoustique

Festival de Saint-Denis « J’espère que cela fera réfléchir un peu les gens ». Au lendemain de la création triomphale le 30 mai 1962 de son War Requiem, Benjamin Britten était loin de se douter que son œuvre magistrale n’influencerait en rien le destin de la planète. Les déchirants poèmes de Wilfried Owen mêlés au texte de la messe des morts n’ont su toucher que les pacifistes convaincus. Las, le message de paix du ...
The rape of Lucretia

The rape of Lucretia par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris

Pour la deuxième fois de la saison, les chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris ont eu l’occasion de fouler les planches d’une scène parisienne. Après une soirée consacrée à Massenet, Ambroise Thomas et Charles Gounod qui nous avait laissée assez dubitative sur les qualités intrinsèques de ces jeunes voix, place à Benjamin Britten et au Viol de Lucrèce. Le choix est judicieux, puisque l’œuvre est le premier essai du ...
Objets inanimés avez-vous donc une âme ?

Discographie sélective de Mstislav Rostropovitch

Hommage Le legs discographique laissé par l’interprète et le chef d’orchestre que fut Rostropovitch est d’une richesse sans précédent. Il s’étend sur plus de cinquante ans et compte près de soixante-dix enregistrements réalisés d’abord en Union Soviétique pour Melodyia puis principalement chez EMI et Universal (Deutsch Grammophon, Philips et Decca). On ne compte pas moins de six enregistrements officiels du Concerto de Dvorak et trois versions de celui de Schumann. Il ...
Rostropovitch : Compil’poil Anniversaire

Rostropovitch : Compil’poil Anniversaire

Après tant de succès et une si riche carrière, le temps du bilan est arrivé pour Mstislav Rostropovitch. Désormais octogénaire, ayant rangé son violoncelle depuis 2005 et entrepris à son tour la direction orchestrale, les récompenses et la reconnaissance internationale s’accumulent sans cesse et viennent enrichir une renommée trônant à son zénith depuis de nombreuses décennies. EMI Classics, pour fêter tout cela, propose un coffret de trois copieux CDs composés d’œuvres, ...
N’y cherchez pas le Pavarotti nouveau

N’y cherchez pas le Pavarotti nouveau

Le Petit Ramoneur de Benjamin Britten Devant un parterre de progéniture piaillante, le panachage des voix haut perchées crée une ambiance inhabituellement bruyante dans ces lieux austères généralement réservés aux conversations feutrées précédant les grandes œuvres du répertoire lyrique. Le chroniqueur de service barbu et barbon se demande ce qu’il est venu faire dans ce poulailler et si ce tintamarre de suraigus cessera pendant la représentation. Tout à coup, comme par ...
Troisième partie : Dimitri en son siècle

Irina Chostakovitch : Dimitri en son siècle

D’un naturel réservé, Dimitri Chostakovitch n’en était pas moins en contact direct avec toute la vie culturelle de son temps. Pour le meilleur, car il fut servi par les plus grands musiciens du siècle, et pour le pire quand il devait se soumettre aux diktats des commandes officielles. Dans le troisième et dernier volet de son entretien pour ResMusica, Irina Chostakovitch nous parle des grandes rencontres avec les artistes de ...
Britten,  le coup de poing dans l’estomac, acte II

Britten par Paavo Järvi, le coup de poing dans l’estomac, acte II

Au fur et à mesure des disques, l’association du chef d’orchestre Paavo Järvi avec son orchestre de Cincinnati pour le label Telarc s’impose avec le couple Jonathan Nott-Bamberger Symphoniker comme l’un des rares tandems discographiques capable de pulvériser la discographie d’une œuvre. À la suite d’un précédent disque renversant consacré aux Concertos pour orchestre de Lutosławski et Bartòk, le tandem livre ici un album idéal de musique anglaise. Le style Järvi ...
Alto à l’anglaise

Alto à l’anglaise par Tatjana Masurenko

Les évolutions du marché du disque ne cessent de nous étonner. Alors que le disque de musique orchestrale ou concertante semble s’écouler avec difficulté, cet album édité par un label allemand nous propose une affiche très internationale pour servir des partitions pour alto et orchestre de compositeurs britanniques. Le programme s’articule autour de deux « classiques » de la littérature soliste pour alto et orchestre du Royaume-Uni : le Concerto de Walton et le ...
Le passage par la case Silvestri

Le passage par la case Silvestri

Le label BBC Legends nous propose un intéressant portrait de Constantin Silvestri. Ce généreux double album est d’autant plus précieux que la discographie officielle de ce chef est sinistrée : alors qu’il est l’auteur d’enregistrements légendaires de musique russe, EMI se borne à éditer épisodiquement ses accompagnements de concerto. Caractère bien trempé, Constantin Silvestri était d’une exigence redoutable avec ses musiciens. S’étant passablement heurté avec les solistes de la Philharmonie de Bucarest, ...
Peter Grimes L’expérience et la rigueur

Peter Grimes par Colin Davis, l’expérience et la rigueur

Le label LSO live permet au chef d’orchestre Sir Colin Davis de remettre sur le métier différents opéras qu’il avait gravés au cours de sa longue carrière. Dans le cas de Peter Grimes, tout comme dans celui des Troyens d’Hector Berlioz, la situation était passablement compliquée car le maestro était déjà l’auteur de versions définitives de ces œuvres. Et tout comme le récent enregistrement des Troyens surpasse la précédente version, ...
Concerti con molti stromenti

Concerti con molti stromenti

VIIIe Festival Juventus Organisé pour la huitième fois dans la ville de Cambrai, le Festival Juventus en est cet été à sa seizième édition. Depuis sa première édition en 1991, Juventus a désigné comme lauréats environ quatre-vingt jeunes musiciens européens pratiquant tout type d’instrument, et issus de différents courants d’interprétation. Ces jeunes musiciens sont suivis à leur insu, et invités en résidence à Cambrai pour la durée du festival. Parmi les ...
La beauté du son. Panacée ?

La beauté du son. Panacée ?

Orchestre de la Suisse Romande Si la Spring Symphony de Benjamin Britten est rarement jouée, elle le doit principalement à l’imposant matériel orchestral et vocal nécessaire à son exécution et d’autre part, à la complexité de son écriture musicale. Une partition pleine d’idées et de détails pas toujours charmeurs à l’oreille et dont la ligne mélodique aux rythmes divers et entrechoqués s’échappe pour finalement se rassembler dans le modernisme d’une œuvre ...
Une soirée magique

Une soirée magique

L’OPL à Bruxelles Les apparitions annuelles d’Armin Jordan au pupitre de l’Orchestre Philharmonique de Liège sont des événements de plus en plus attendus, car leur entente produit des concerts à chaque fois mémorables. Il y a douze mois, ils illuminaient une soirée au programme français admirablement composé, réussite qu’ils renouvelaient, toujours dans la musique française, il y a quelques jours à Liège, avec la complicité du pianiste Philippe Cassard. La soirée commence ...
L’opéra du doute

The Turn of the Screw, l’opéra du doute

Henry James est sans doute l’écrivain qui a saisi dans toute la complexité de l’être, ce qui appartient aux vivants et ce qui revient aux morts. Dans le Tour d’écrou, le titre en lui-même suggère la main diabolique qui noue le destin. Le vieux manoir de Bly rappelle l’atmosphère étrange de la campagne anglaise, propice aux revenants qui hantent les lieux. On plonge dans cette ambiance troublante dès l’arrivée de ...
Miracle d’une nuit d’été !

Benjamin Britten, miracle d’une nuit d’été !

Le Songe d’une nuit d’été, chef-d’œuvre de William Shakespeare, a inspiré Britten et le ténor Peter Pears en 1960. Au final, le compositeur anglais lègue un ouvrage lyrique parsemé d’humour, d’amours, de magie et dont la partition révèle une multitude de procédés d’écriture : le rôle masculin central d’Obéron est confié à un contre-ténor, maintes tessitures se repèrent dans la distribution, des séries dodécaphoniques servent parfois de matériel thématique, une instrumentation ...
Une pêche miraculeuse

Une pêche miraculeuse

Peter Grimes L’Opéra de Zürich propose une nouvelle production de Peter Grimes sous la régie de David Pountney, un habitué des murs zurichois. Le chef-d’œuvre lyrique de Britten se rattache de près aux origines communes du compositeur et de George Crabbe, auteur de la nouvelle inspiratrice du livret. Tous deux sont enracinés dans le Suffolk anglais. La Mer du Nord est donc l’élément central de l’œuvre. Un élément inquiétant, hostile, impitoyable, ...
Concert marin

Concert marin avec Pascal Rophé

Avant d’aborder ce compte rendu, présentons une intéressante initiative de l’Orchestre Philharmonique de Liège : sa série « écouter la musique ». Elle propose, pour certains concerts, de venir, généralement la veille du concert, assister à une table ronde réunissant le chef d’orchestre, le soliste du jour, et très souvent un journaliste, Jean-Pierre Rousseau -directeur de l’orchestre tenant le -rôle de modérateur. Ce mercredi 14 décembre, la Salle Philharmonique accueillait ainsi Pascal Rophé, ...
Le Chœur de Radio France suit la voix de Dieu

Le Chœur de Radio France suit la voix de Dieu

Chœur de Radio France Paris. Radio-France, Salle Olivier-Messiaen. 26-XI-2005. Benjamin Britten (1913-1976) : Choral Dances from Gloriana ; I lov’d a lass ; Lift Boy ; Hymn to St Cecilia. Franck Bridge (1879-1941) : Music, when soft voices die. Elizabeth Maconchy (1907-1994) : Nocturnal. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Tree Shakespeare Songs. Arnold Bax (1883-1953) : Mater ora Filium. Nathalie Steinberg, piano. Chœur de Radio France, direction : Stephen Betteridge. 27-XI-2005. Aaron Copland (1900-1990) : Quatre Motets pour chœur ...
The Turn of the screw (Le Tour d’écrou)

The Turn of the screw vu par Luc Bondy, intense bonheur musical et dramatique

Cette production enregistrée au Théâtre du Jeu de Paume lors du Festival d’Aix-en-Provence 2001 est une réussite totale. Elle a été ovationnée et a rencontré un immense succès dans sa tournée parisienne. Elle est devenue une production de référence de l’œuvre de Britten. Grâce à la qualité de la réalisation de Vincent Bataillon, ce DVD restitue magnifiquement l’atmosphère envoûtante et spectrale de l’œuvre. Il fait partie des plus belles productions ...
Œuvres orchestrales de Britten

Œuvres orchestrales de Britten par Steuart Bedford

Avec cette nouvelle livraison et toujours à prix modique (jadis publiée par Collins Classics) le label Naxos complète son exploration des œuvres orchestrales de Benjamin Britten. Les Variations sur un Thème de Frank Bridge, op. 10, datent de 1937 et résultent d’une commande à destination du festival de Salzbourg. L’élève emprunta au maître vénéré un thème trouvé dans le second volet des Trois Idylles pour quatuor à cordes (1911). La ...