Mot-clef : Franz Schubert

thomas_quasthoff

Thomas Quasthoff : quelle beauté, quelle intensité, quelle émotion !

Il est fort rare qu’un artiste remercie son public avant même le début du concert. Et pourtant, cela fut le cas en ce 19 novembre à la Philharmonie de Cologne. Thomas Quasthoff remercia les spectateurs d’être venus aussi nombreux. Car même en Allemagne, la patrie du lied, il est désormais peu fréquent « que plus de 1000 personnes se déplacent pour écouter un récital de lieder ». Quasthoff espérait donc ...
Adieu…  Bravo !

Alfred Brendel : Adieu… Bravo!

Lorsque Brendel monte sur la scène des Beaux-Arts, ce lundi 17 novembre, il se retrouve cerné… Par un public, une foule, dans la salle, sur la scène, devant, par-dessus, puis derrière… Partout. L’annonce d’un adieu fait salle comble… Non, Brendel fait salle comble. La dernière date d’un fidèle parcours bruxellois dont chaque étape était fêtée par ce public. Une dernière rencontre en multitude. Le pianiste s’avance, le buste penché, petits pas, ...
Fougueuse Vanessa

Fougueuse Vanessa Wagner

Après un CD justement récompensé consacré aux variations, place au concert, où une partie du programme côtoie Schubert et Debussy. Vanessa Wagner rend toute la sobriété nécessaire à Haydn dans un jeu où la pédale est toujours dosée, l’articulation nette et lisible. Les ornementations sont toujours très déliées, très libre, comme improvisées. Ce jeu droit et franc convient moins à Schubert : la Sonate en la majeur manque ainsi de lyrisme, ...
Tout Oistrakh pour EMI en boîte

Tout Oistrakh pour EMI en boîte

2008, ce n’est pas que l’année Karajan, c’est aussi l’année David Oïstrakh dont on célèbre également les 100 ans de la naissance. Tout comme Karajan, EMI célèbre cet anniversaire par l’édition d’un gros coffret économique qui reprend la totalité de ses enregistrements pour la marque au chien. En 17 disques, ce coffret en carton parcours vingt ans d’une excellence violonistique au service de la musique. Le mélomane commence ce voyage ...
Les Parisii revisitent Schubert

Les Parisii revisitent Schubert

Quoi de plus naturel pour le Quatuor Parisii que de nous offrir en cadeau leur interprétation des célèbres quatuors D810 et D804 de Franz Schubert. Même si de nombreux et excellents enregistrements de ces œuvres existent citons notamment ceux du Quatuor Alban Berg, ou du Quatuor Takacs «à couper le souffle» qui a reçu une clef ResMusica en décembre 2006, nous ne pouvons passer à côté de cette offrande. La version ...
Schubert et son double ?

Fierrabras de Schubert avec Jonas Kaufmann

L’histoire de la musique a retenu qu’entre Schubert et l’opéra ce fut un incessant malentendu. Remis aux premiers plans par une brillante production du festival de Vienne 1988 dirigée par Claudio Abbado, Fierrabras, ne s’est toujours pas imposé au répertoire des maisons d’opéras et il reste, hélas, une curiosité occasionnelle. En 2005, l’opéra de Zurich à qui l’on doit tant de réussites de premier plan, s’était payé une production de ...
Deux pianistes, quatre mains, six chefs-d’œuvre

Deux pianistes, quatre mains, six chefs-d’œuvre

Nuits musicales de Mazaugues Depuis 1984 le village de Mazaugues, ancienne « réserve de glace » de la Provence coincé dans une vallée escarpée du massif de la Sainte-Baume, accueille pendant l’été un festival qui n’a rien d’humble : François-René Duchâble est un habitué des lieux, Jean-Philippe Collard, Augustin Dumay, Paul Meyer ou Olivier Charlier ont été des invités réguliers, et pour 2008 le théâtre de verdure du Château verra passer pas ...
Un Schubert à la russe

Un Schubert à la russe

Voici une musique qu’on se plaît non seulement à écouter, mais à réécouter, en y découvrant à chaque essai d’autres sensations, d’autres sentiments, d’autres constructions mentales. Impossible de chiffrer le nombre de pianistes embarqués dans l’univers schubertien depuis que le compositeur faisait découvrir sa musique pour piano à ses amis et relations. Que ce soit à domicile, à la salle de concert, à la radio ou à l’enregistrement des myriades ...
Zygel nous fait la leçon sur Schubert

Zygel nous fait la leçon sur Schubert

Jean-François Zygel nous propose ici une passionnante prestation musico-pédagogique, une de plus pour notre plus grand plaisir, consacrée cette fois à la musique de Franz Schubert. Filmé au théâtre du Châtelet l’année dernière, il est accompagné d’un quintette à cordes et d’un couple de chanteurs. Avec lui-même au piano, nos huit musiciens sont ainsi armés pour tenter de nous faire saisir l’essentiel de ce qu’est la musique de Schubert. Zygel ...
Sacré bel canto

Sacré bel canto

Festival de Saint-Denis Affluence des grands soirs, et pour cause, pour l’ouverture de la session 2008 du Festival de Saint-Denis. Riccardo Muti aux commandes de ce concert a concocté un programme dont il a le secret, fait de baroque tardif et de romantisme précoce sur lequel plane toujours l’ombre de l’opéra. Le Salve Regina de Nicola Porpora ne doit sa survie qu’à l’excellence de ses interprètes. Avec Riccardo Muti, les cordes de ...
Waltraud Meier renouvelle les Vier letzte Lieder

Waltraud Meier renouvelle les Vier letzte Lieder

Waltraud Meier est une immense artiste qui enchante un public international avec ses incarnations sidérantes des héroïnes lyriques les plus exigeantes comme Isolde et Kundry. Les français ont eu la chance de l’entendre et de la voir à Paris dans ces deux rôles. Dans ses interviews, la grande cantatrice allemande indique régulièrement son amour pour le Lied, pour elle source du chant. Ce récital vient confirmer sa parfaite maîtrise vocale, ...
Pour les inconditionnels de Barbara Hendricks

Pour les inconditionnels de Barbara Hendricks

Sur les cinq lieder que contient ce CD (!), un seul a été enregistré en 2007, les quatre autres datant de 2003. Le célèbre « Ave Maria » de Franz Schubert confirme ainsi l’irréparable usure des moyens vocaux de la grande Barbara Hendricks, à qui on ne saurait que trop conseiller de renoncer à immortaliser par le disque ses interprétations musicales. Si on a pardonné autrefois aux grands chanteurs de ...
Aldo Ciccolini

Aldo Ciccolini : si jeunesse savait…

À plus de 84 ans, Aldo Ciccolini nous fait encore la grâce de se produire en concert. Pour le plus grand plaisir du public et surtout pour celui de la transmission. Monstre sacré d’une immense humilité, il a donné en récital aux Champs Elysées une des dernières sonates de Schubert ainsi que les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Composée en 1828, l’année de la mort de Schubert, la sonate en si ...
Philippe Cassard nous révèle son ami Schubert

Philippe Cassard nous révèle son ami Schubert

A ceux qui ne voient en Schubert qu’un compositeur d’Impromptus pour jeunes filles ou qui pensent que ses Sonates sont des laboratoires à se triturer les méninges, passez votre chemin ! Philippe Cassard a tenu en haleine un Théâtre des Champs-Élysées plein à craquer lors d’un inoubliable récital. Dès les premières octaves tendues et timbrées à souhait suivies par cette phrase mémorable, unique motif mélodique de l’Impromptu n°1 D. 899, murmurée dans ...
angelika_kirchschlager

Angelika Kirchschlager & Helmut Deutsch : l’art de l’accompagnement vocal

«On oublie trop souvent que la communion qui s’installe dans le récital entre le soliste et le public repose pour beaucoup sur l’art de son accompagnateur.» Cette phrase, aux allures de maxime, figure dans la présentation du cycle «l’art de l’accompagnement vocal» proposé par le musée d’Orsay. Ce cycle, véritable fil conducteur de la programmation 2008-2009 de l’Auditorium, a pour but de rendre hommage aux accompagnateurs et de révéler au ...
Philippe Cassard transforme l’essai Schubert

Philippe Cassard transforme l’essai Schubert

Encore un essai d’un musicien sur un compositeur ! Les musicographes n’ont donc plus leur place pour analyser au mieux la musique ? Curieuse coïncidence, c’est au moment même où un certain disque des Impromptus op. 90 et 142 du Schwammerl par ce même musicien sort déjà sous les éloges qu’Actes Sud en profite pour nous présenter cet essai, toute première réalisation en tant qu’auteur du pianiste Philippe Cassard. Talentueux pianiste au demeurant ...
Cassard et Schubert : 20 ans déjà …

Philippe Cassard et Schubert : 20 ans déjà…

Après un Schumann extrêmement réussi, nous retrouvons avec grand plaisir Philippe Cassard dans une nouvelle page de Schubert. Depuis son premier enregistrement paru en 1988, le style du pianiste a sensiblement mûri et sa personnalité musicale s’est agréablement développée : son jeu est spontané (pas de rubato excessifs), audacieux, et sa façon de tourner les phrases est plus recherchée, a pris de l’envergure et de la densité. Le travail d’interprétation est remarquable ...
Sonate pour violoncelle « enrhumé »…

Sonate pour violoncelle « enrhumé »…

A première vue, rien de surprenant en regardant le contenu de ce nouveau disque du label Fuga Libera : Sonate pour Arpeggione et Quintette en ut de Franz Schubert, deux œuvres parmi les plus populaires du compositeur, gâtées par une discographie déjà abondante. Mais tellement habitués que nous sommes à entendre la Sonate jouée par un violon, un violoncelle ou un alto, qu’il nous arrive d’oublier l’intention première et unique de ...
Franz, ton heure de gloire est enfin arrivée !

Franz, ton heure de gloire est enfin arrivée !

La ville de Nantes sera dans quelques semaines terre d’asile pour les Wanderer venus de toutes lointaines contrées, à l’occasion des schubertiades géantes organisées par René Martin dans le cadre de ses Folles Journées. Jamais Schubert n’aura été tant à la fête ! Ses trente et une courtes années d’existence ont suffi à garantir son immortalité auprès des générations postérieures ; celui qui a été élu compositeur préféré des Français en 2007 ...
Une sirène au violon

Une sirène au violon

Luxembourg Festival 2007 Luxembourg accueillait ce soir Viktoria Mullova et la Chambre Philharmonique, orchestre sur instruments d’époque né sous l’égide d’Emmanuel Krivine et ayant débuté à la Folle journée de Nantes en 2004. Dans sa robe sexy, zébrée, très moulante, voilant et dévoilant un corps mince, les gestes gracieux, la grande violoniste russe ressemblait à une sirène venue du froid. L’audience masculine était prête à l’envoûtement… Et toute la salle fut séduite par ...
Quand le piano devient miroir de l’âme

Quand le piano devient miroir de l’âme

Sur les vingt-deux sonates que Schubert a composées, on n’enregistre que trop souvent les plus tardives, laissant de côté bien des trésors de jeunesse. Après tant de versions de référence, quels secrets peut-on encore bien arracher de la fameuse dernière Sonate en si bémol D960, chef-d’œuvre parmi les chef -d’œuvres de la dernière année d’existence du compositeur ? Certes, il est aisé de comprendre qu’un pianiste veuille directement s’attaquer à ce qu’il ...
SWF : Les premiers enregistrements Polydor - Grammophon

Les premiers enregistrements Polydor de Furtwängler

La belle présentation de ce splendide coffret SWF associe quelques photos de Wilhelm Furtwängler à ce véritable anachronisme technique que représente le curieux montage photographique d’un microsillon à pas variable affublé d’une étiquette Polydor 78 tours ! Il est vrai cependant que si la carrière de Furtwängler fut essentiellement centrée sur l’époque du 78 tours, l’immense chef a connu non seulement les débuts de la bande magnétique, mais aussi les balbutiements ...
Unisoni … ma con molti colori

Unisoni … ma con molti colori

Les Musicales en Auxois : XIIIe édition Pour cette treizième édition des Musicales en Auxois, et en accord avec les co-directeurs artistiques de ce festival (Franck-Emmanuel Comte, directeur de l’ensemble lyonnais « le Concert de l’Hostel Dieu » et le flûtiste Patrick Rudant), l’association culturelle organisatrice (présidente Annick Riquet), conserve une formule qui a fait ses preuves : une programmation diversifiée, tant dans les répertoires (de Bach à Bartók, en passant par des musiques ...
Krzysztof Penderecki

Une journée Penderecki à Prades

Festival Pablo Casals 2007 S’ouvrant par une conférence donnée par Krzysztof Penderecki au cinéma Le Lido, la journée du Jeudi 9 Août rendait un hommage appuyé au compositeur polonais familier du Festival de Prades. Lors du premier concert sous la voûte romane du Prieuré de Marcevol, l’éminent violoncelliste finlandais Artos Noras interprétait six mouvements du Divertimento pour violoncelle (qui en comporte neuf) et dont trois d’entre eux étaient donnés cet après-midi ...
Impressions soleil couchant

Impressions soleil couchant avec le Quatuor Ysaÿe

Habitué du festival de Perros-Guirec, le Quatuor Ysaÿe a rendu cet été sa quatrième visite à la station balnéaire bretonne. Ce festival, créé par Catherine Collard en 1985, se consacre au répertoire de musique de chambre, tandis que ses « voisins » trégorrois de Lannion et de Tréguier explorent l’orgue et les œuvres pour chœur ou pour orchestre. Le Palais des congrès de Perros-Guirec, bunker des années 1970 dissimulé sous une luxuriante ...
Messe en forme de Requiem

Messe en forme de Requiem

Si Kurt Masur est le directeur adulé de l’Orchestre National de France, il occupe également, jusqu’au début de la saison prochaine, le poste de chef principal de l’Orchestre Philharmonique de Londres, formation qui célébrera bientôt ses 75 ans. Le label autoproduit de la phalange britannique nous amène le reflet un concert donné en juillet 2004 dans le cadre de la saison des Proms. Il s’agit du troisième témoignage, enregistré pour ...
Cravate ou nœud papillon ?

Baiba & Lauma Skride : Cravate ou nœud papillon ?

Lauréate du concours musical Reine Elisabeth 2001, la jeune Baiba Skride semble faire une belle carrière en Allemagne, où elle enregistre pour la filiale locale de la célèbre firme Sony. C’est d’ailleurs son quatrième album pour Sony et le premier avec sa propre sœur comme accompagnatrice. Belle destinée familiale car la mère de ces deux jeunes femmes, Liga Skride est elle-même pianiste. Elle avait fait sensation en accompagnant sa fille ...
Jean-Marc Geidel : Il y a la musique, et il y a Schubert

Jean-Marc Geidel : Il y a la musique, et il y a Schubert

Médecin généraliste de profession, Jean-Marc Geidel entretient depuis des années une intense complicité avec Franz Schubert. Avec son roman Le Voyage inachevé, paru en 2006 et tout juste réédité chez l’Harmattan, il embarque ses lecteurs pour une traversée bouleversante d’émotions à la rencontre de Schubert, au son de l’avant dernière sonate pour piano, du dernier quatuor à cordes. Mais surtout, du fameux Quintette en ut… « Je suis encore dans Schubert… » ResMusica : ...
La perfection inachevée

La perfection inachevée

Les frères Capuçon et Franck Braley Certaines œuvres du répertoire sont la promesse de moments intenses d’émotion musicale, d’instants magiques de complicité intime, de sensations immédiates au-delà des notes. Certains interprètes, réputés à la fois pour leur jeu en tant que solistes mais également pour leur complémentarité lorsqu’ils sont en trio, s’annoncent comme la garantie d’œuvres sublimées. En programmant les Trios opus 99 et 100 de Schubert par les frères Capuçon ...
Le pot de terre, de fer…de chablis

Le pot de terre, de fer…de chablis

Camerata de Bourgogne Heureux Dijonnais, à qui l’éventail des sorties culturelles du vendredi soir offre un large choix ! Et bien avisé le public qui aura arrêté le sien à ce concert donné en l’ancienne église des Dominicains ; un lieu particulièrement cher aux chambristes, musiciens et amateurs. Même qu’on eût souhaité, pour le bonheur des uns et des autres, affluence plus massive de ces derniers ; car outre l’attrait représenté par la notoriété ...