Mot-clef : Iréne Theorin

Turandot-ph. Alfredo Tabocchini

Turandot sur un ours, à Macerata

Au Festival de Macerata dans Turandot, la mise en scène de Ricci/Forte surprend au début et s’essouffle à la fin. Reste la musique… Cinq boites, énormes, démesurées, transparentes, sont posées sur l’immense scène esplanade du Sferisterio. Dans l’une un ours blanc (à la Damien Hirst), dans une autre, moins grande, deux mariés, style gâteau de noces… Pour le metteur en scène Stefano Ricci, qui forme avec Gianni Forte, un duo, Ricci/Forte, ...
uykvh5cnid1wyydjsydr

La Philharmonie de Paris, somptueux écrin pour les Gurrelieder par Philippe Jordan

Ultime étape du cycle Schoenberg présenté par Philippe Jordan, les Gurrelieder se présentent comme un modèle inégalé de cantate profane aux contours "fin de siècle" et postromantiques. Le gigantisme de l'orchestration est à lui seul édifiant : l'effectif (virtuel) sollicite 160 choristes, 150 instrumentistes, 5 chanteurs solistes et un récitant... distribué sur un conducteur de 48 portées. Si la dimension de l'ouvrage relègue les productions mahlériennes à des formats très raisonnables, ...
Aleksandrs Antonenko (Otello), Anna Netrebko (Desdemona) © Aline Paley  (2)

Verdi and Wagner celebrated in Verbier

There was a spectacular cast for this concert, a tribute to the two-hundredth anniversary of the births of Giuseppe Verdi and Richard Wagner. Occupying the whole area from downstage to upstage, the entire Verbier Festival Orchestra along with the Collegiate Chorale left only a narrow strip of space on the forestage for the soloist to sing. As soon as Otello begins, Valery Gergiev unleashes an orchestral storm. The orchestra is superb ...
Aleksandrs Antonenko (Otello), Anna Netrebko (Desdemona) © Aline Paley  (2)

Verdi et Wagner à la fête à Verbier

Grandiose plateau pour ce concert hommage au 200e anniversaire de la naissance de Giuseppe Verdi et de Richard Wagner. Du bord au fond de la scène, le Verbier Festival Orchestra au grand complet et la Collegiate Chorale ne laissent qu’un mince filet d’espace sur le devant de scène pour les solistes qui vont s’y produire. Dès les premiers accords d’Otello, Valery Gergiev déclenche l’orage et la tempête avec un orchestre brillant ...
Turandot_sanfrancisco

San Francisco, David Hockney décape Turandot

Reprise très attendue de cette Turandot mise en situation par le peintre David Hockney, enfant chéri d'Hollywood, et dont nous avons déjà, en son temps, et ailleurs, loué l'extrême efficacité. Très attendue également pour ses éclats, sa brillance, ses éclaboussures de couleurs, intenses et brutaux dont le mordant vous agresse, vous "sonne" tel un poing en plein visage : un seul exemple, le palais de l’acte II, aux longues et ...
L’amour de loin en loin

L’amour de loin en loin

L’orchestre en résidence salle Pleyel offre ce soir un programme qui n’est pas négligeable : les Pièces op. 6 de Berg, une des œuvres les plus impressionnantes de l’École de Vienne, et le second acte de Tristan, immense duo d’amour débouchant sur une catastrophe. Si l’on considère la phénoménale densité de la partition de Berg, la clarté obtenue est très satisfaisante. La menace qui plane sur la première pièce est bien ...
Elektra avec René Pape, Waltraud Meier et Daniele Gatti

Elektra avec René Pape, Waltraud Meier et Daniele Gatti

Festival de Salzbourg Cette dernière nouvelle production des quatre années de direction de Jürgen Flimm prend place dans une édition 2010 dépourvue de scandales, mais aussi particulièrement terne dans le domaine lyrique. Richard Strauss a beau être un des confondateurs du Festival de Salzbourg, cette nouvelle production de son Elektra n’est pas vraiment un succès de billetterie, si prestigieuse qu’en soit sa distribution. Sans doute la brièveté de l’œuvre joue-t-elle à ...
Tristan, Isolde et l’inspecteur Derrick !

Tristan, Isolde et l’inspecteur Derrick !

Créée en 2005 sur la scène du festival de Bayreuth, cette production de Tristan et Isolde bénéficiait alors de l’Isolde magnifique de Nina Stemme et du Marke éblouissant de Kwangchul Youn. La mise en scène revenait au Suisse Christoph Marthaler pour ses premières armes sur la colline bavaroise. Ces débuts du scénographe helvétique sur la scène festivalière étaient, en soit, légitimes tant l’homme est un dramaturge qui compte et le ...