Mot-clef : Pierre Boulez

crisdeparis

Des cris chantants

Cycle Boulez au Louvre Ultime concert, avant le bouquet final de l’Oiseau de feu sous la pyramide, du cycle «Le Louvre invite Pierre Boulez». Mais point de Boulez ce soir. Et pour cause, il n’a jamais écrit pour chœur a cappella. Morton Feldman partage avec le maître honoré en ces lieux le privilège d’avoir enseigné aux universités d’été de Darmstadt. Rothko Chapel, composé un an après la mort du peintre Mark ...
La musique à vif

Cycle Boulez et Pollini au Louvre, la musique à vif

Après Pierre-Laurent Aimard venu défendre avec éclat la troisième Sonate de Boulez, c’est l’immense pianiste Maurizio Pollini que recevait le Louvre ce Mercredi 26 Novembre dans le cadre de l’hommage rendu à Pierre Boulez. Et c’est sa deuxième Sonate, celle que Pollini jouait par cœur à 25 ans et dont il donnera au disque une version de référence qui était programmée à côté des viennois Schœnberg et Webern et de ...
Le feu sacré de la transgression

Cycle Boulez au Louvre, le feu sacré de la transgression

Si la jauge de l’auditorium du Louvre est évidemment trop restreinte pour accueillir des concerts aussi prestigieux que ceux qui nous sont offerts courant Novembre dans le cadre de l’hommage particulier rendu à Pierre Boulez, l’atmosphère chaleureuse qui habite le lieu et sa qualité acoustique confèrent à toutes les manifestations une dimension exceptionnelle. Soulignons tout de même que, ce mercredi 19, Pierre Boulez était à la tête de l’ensemble Intercontemporain ...
pierre-laurent_aimard2

Cycle Boulez au Louvre : le clavier bien démembré

Dans le cadre de la série de concerts «Le Louvre invite Pierre Boulez», il était tout naturel qu’une soirée soit consacrée à Elliott Carter. Non seulement parce que, comme nous avise le programme, il a été surnommé «le Boulez américain», mais aussi parce que le compositeur fêtera son centenaire le 11 décembre prochain. Pour l’occasion, le pianiste Pierre-Laurent Aimard lui a commandé une pièce (Caténaires) qui forme un diptyque (Two ...
Autopsie musicale

Staatskapelle Berlin / Pierre Boulez : Autopsie musicale

Voir diriger Pierre Boulez à Paris reste un événement, en dépit des nombreuses apparitions du compositeur sur les scènes parisiennes cette année. L'on attendait beaucoup de ce concert, qui réunissait un orchestre allemand de réputation internationale, un chef mondialement admiré dans un répertoire qui a conquis tardivement un très large public, des lieder de Gustav Mahler issus du Knaben Wunderhorn et la Symphonie n°4 d'après le recueil de poèmes populaires ...
Concertos de Bartók

Concertos de Bartók par Boulez

La musique de Bartók joue un rôle essentiel dans la musique du XXe siècle. Et ce n’est pas seulement à cause d’instruments peu employés auparavant comme solistes à l’instar des percussions, ou d’utilisation particulière, comme le côté percussif, précisément, du piano. Pas seulement également à cause d’harmonies audacieuses. Le rythme est en effet un élément capital, et notre musicien s’est montré extrêmement novateur en la matière, tout comme Stravinsky à ...
Des vaisseaux lancés vers le ciel…

Des vaisseaux lancés vers le ciel…

Festival Musica 2008 En programmant en lever de rideau Gruppen, l’une des œuvres culte de Karlheinz Stockhausen, Musica, le festival international des musiques d’aujourd’hui de Strasbourg, saluait ce génial découvreur qui aurait eu 80 ans cette année et dont plusieurs œuvres seront à l’affiche de l’édition 2008. Mais c’est à Mauricio Kagel, dont on apprenait jeudi dernier la disparition, que Jean-Dominique Marco dédiait dans son allocution d’ouverture ce festival qui, pour ...
Les territoires de l’ombre à Royaumont

Les territoires de l’ombre à Royaumont

Avant les « leçons de ténèbres » chantées aux alentours de minuit selon l’ordonnance du cycle des Heures, le réfectoire des moines de l’abbaye de Royaumont plongé dans l’obscurité ce Samedi 13 Septembre accueillait un concert/création tant sonore que scénique liant très intimement le parcours musical de l’ensemble Cairn à la création lumineuse de Bertrand Couders. Pour cet éloge de l’ombre, les compositeurs Jérôme Combier et Gilles Schuehmacher s’étaient inspirés des Leçons ...
Pièces historiques

Des Béjart historiques par le Ballet du Rhin

Depuis sa mort le 22 novembre 2007, Maurice Béjart a rejoint le panthéon de la danse. La valeur de ce programme Béjart proposé par le Ballet du Rhin et composé de pièces historiques, n’en est que plus grande. Dans Le marteau sans maître, créé en 1973 à la Scala de Milan sur une partition de Pierre Boulez et des poèmes de René Char, projette ses préoccupations métaphysiques et son goût pour ...
In memoriam Claude Pompidou

Pierre Boulez in memoriam Claude Pompidou

Festival Agora C’est dans l’Espace de projection de l’IRCAM qu’elle avait inauguré elle-même que Pierre Boulez tenait à rendre hommage à Madame Claude Pompidou décédée il y a tout juste un an, le 7 juillet 2007. Et c’est dans cet endroit « empreint de sa présence, nous rappelant sa passion pour l’art et la musique de notre temps » précise le compositeur qu’Alain Damiens interprétait le Dialogue de l’ombre double, la ...
L’imagination fertile de Paul Klee

L’imagination fertile de Paul Klee vue par Pierre Boulez

Déjà édité en 1989, Le pays fertile de Pierre Boulez, cette réédition s’est enrichie de nombreuses photos et gravures de Paul Klee, qui montrent de façon très immédiate la relation profonde qui peut s’établir entre la peinture et la musique. Sorte de « déclaration d’amour » de son auteur vers le peintre, ce livre met en évidence tout la grandeur de l’inspiration de Klee dont les multiples intuitions se révèlent ...
Boulez, Mozart et l’évidence

Système métrique

London Symphony Orchestra Après un concert Berg/Mozart avec son ensemble intercontemporain, Pierre Boulez clôt sa résidence au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles par deux concerts exigeants et prestigieux avec le London Symphony Orchestra. Les deux généreux programmes étaient, comme toujours avec Boulez, excellemment conçus avec la mise en perspective de deux pièces presque contemporaines de Schœnberg, deux partitions de Bartók et des œuvres contemporaines : une pièce du maître et une autre ...
Mozart-Berg : le plus facile à réussir n’est pas forcément celui qu’on croit …

Mozart-Berg : le plus facile à réussir n’est pas forcément celui qu’on croit …

Ensemble InterContemporain L’Ensemble InterContemporain a parfaitement bien porté son nom ce soir, joignant Mozart à Berg, juxtaposant le classicisme intemporel de la fin du XVIIIe siècle à la modernité désormais classique du XXe, et en faisant entendre deux des plus belles œuvres pour instruments à vents du répertoire. En outre entendre Pierre Boulez diriger la Sérénade « Gran Partita » de Mozart constituait un intérêt tout particulier, sachant qu’il ne s’agit ...
Histoires de sax aux XXe et XXIe siècles

Histoires de sax aux XXe et XXIe siècles

Premier Lauréat du Concours International Adolphe Sax de Dinant en 1994 où il a aussi obtenu le Prix de la Meilleure Interprétation de l’Œuvre Contemporaine, Vincent David (né en 1974) offre ici un panorama varié du répertoire pour saxophone des XXe et XXIe siècle. Entouré de ses principaux partenaires de musique de chambre et de proches amis musiciens, il invite l’auditeur curieux à la découverte de recherches timbriques et de ...
Boulez, Mozart et l’évidence

Boulez, Mozart et l’évidence

Ensemble Intercontemporain En ouverture d’un mini-cycle Pierre Boulez, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles accueillait maître Pierre dans un programme, pour moitié, bien peu « boulézien ». En effet, Mozart, n’est pas le répertoire que l’on associe le plus naturellement à l’art du Sage de Montbrison. Cela étant, en tout bon chef d’orchestre et directeur musical de grandes phalanges, Boulez s’est toujours frotté au répertoire classique ; les discophiles maniaques du chef ...
Une résurrection sensationnelle…

Une résurrection sensationnelle…

Alors que Pierre Boulez vient récemment de conclure son intégrale Mahler pour Deutsche Grammophon par une grandiose Symphonie « des Mille », Euroarts publie un enregistrement DVD d’un concert mémorable donné par le chef français à la Philharmonie de Berlin, le 26 mars 2005, à l’occasion de ses 80 ans. Programme symbolique lors ce dimanche pascal, avec la puissante Symphonie n°2 « Ressurrection » de Mahler, interprétée par la ...
Fin de l’intégrale Mahler de Pierre Boulez

Fin de l’intégrale Mahler de Pierre Boulez

Avec ce double album se clôt l’intégrale des symphonies de Gustav Mahler sous la direction de Pierre Boulez pour le label jaune. Commencé en 1996 à Vienne avec une somptueuse symphonie n°6, ce parcours se termine ici par cette interprétation de la gigantesque symphonie n°8. Longtemps resté en suspend pour des questions financières, cet enregistrement a été rendu possible par le festival Mahler proposé par les Festtage 2007 du Staatsoper ...
pierre_boulez_20071202

Du Spirituel dans l’art

Autour de Pierre Boulez Outre la chance d’écouter du « Boulez par Boulez », ce concert permettait d’entendre différemment l’Art de la fugue à travers les visions de trois compositeurs, chacune des instrumentations renvoyant à la formation d’une œuvre de Boulez jouée dans la soirée. La transcription de Georges Benjamin fut essentiellement portée par les cors qui ont su, à l’instar des cordes, trouver leur place et donner du sens à cette ...
Karlheinz Stockhausen : le découvreur d’inouï

Karlheinz Stockhausen (1928-2007) : le découvreur d’inouï

« Nous sommes juste au début d’une nouvelle musique qui représente l’esprit d’une nouvelle conscience du cosmos, qui n’est plus une musique qui reflète seulement la situation de l’homme comme individu sur cette terre mais comme un esprit qui s’est ouvert pour la première fois dans son existence à toutes les lois de l’univers ». Cette déclaration de Karlheinz Stockhausen au début d’une carrière qui allait l’amener à tester tous ...
Itinéraire boulézien en trois « éclats »

Itinéraire boulézien en trois « éclats »

« Du Spirituel dans l’art », cycle Boulez Dans le cadre de la thématique « du spirituel dans l’art, autour de Pierre Boulez » qui se poursuit jusqu’au dimanche 16 décembre, l’Orchestre de Paris s’était déplacé – la chose est assez rare - dans la salle des concerts de la Cité de la Musique, cet espace modulable offrant, mieux que la salle Pleyel, sa souple conformité à toutes les expériences sonores, ...
L’imaginaire musical dans toute sa démesure

Karlheinz Stockhausen, l’imaginaire musical dans toute sa démesure

Karlheinz Stockhausen est mort subrepticement mercredi 5 décembre, dans sa quatre-vingtième année, à Kürten, près de Cologne, région où il est né en 1928 et où il vivait, en pleine nature, entouré de ses proches, en quasi autarcie. La Fondation qui porte son nom a annoncé la nouvelle de son décès avec deux jours de retard. Cadet de la génération dite de l’Ecole de Darmstadt, aux côtés des Maderna, Nono, Berio, ...
Poésie et spiritualité à la Cité de la Musique

« Du spirituel dans l’art », cycle Boulez à la Cité de la Musique

C’est davantage le thème, « du spirituel dans l’art », décliné par la Cité de la Musique en dix manifestations – mêlant concerts et forum – qui réunissait ce vendredi soir 30 novembre Monteverdi et Boulez que la confrontation hasardeuse de deux démarches face à la mise en musique d’un texte qui semblent bien divergentes voire totalement opposées chez les deux compositeurs. Mais il y a chez tous deux la ...
boulez-c_Harald_Hoffmann_DG

Pierre Boulez : Le « prestige », cela ne s’invente pas en un jour

Quatre grandes institutions musicales parisiennes, l’Orchestre de Paris, qui célèbre ses quarante ans, l’Ensemble Intercontemporain, qui a fêté ses trente ans la saison dernière, la Salle Pleyel et la Cité de la musique, se sont associées pour présenter un mois durant un cycle Pierre Boulez, l’homme à qui ils doivent tous beaucoup, à des titres divers. Tandis que paraît chez Deutsche Grammophon l’ultime maillon de son intégrale des Symphonies de ...
pierre_boulez2

« Du spirituel dans l’art », cycle Boulez : sommets du XXe siècle

En 19 jours et 9 concerts Cité-Pleyel (l’organisme qui gère la Cité de la Musique et la Salle Pleyel) invite ce monstre sacré qu’est Pierre Boulez pour une véritable « carte blanche » allant de Monteverdi à nos jours. Départ tonitruant avec l’Orchestre de Paris dans un programme proposant quatre « visages » essentiels de la musique symphonique du XXe siècle. Ouvrir un concert par la Passacaille de Webern est risqué. Dans le programme de ...
Concerts en téléchargement, la saison II, épisode n°1

Concerts en téléchargement, la saison II, épisode n°1

Si la fournée printanière des concerts en téléchargement de DGG nous a valu l’arrivée d’un seul titre, la série automnale s’avère pléthorique avec quinze titres dont la parution s’étalera jusqu’à mi-novembre. L’amateur peut ainsi retrouver les fidèles philharmonies de New-York, de Los Angeles, le philharmonia de Londres et des nouveaux comme le BBC Symphony Orchestra et le City of Birmingham Symphony Orchestra ainsi que, fait majeur, l’arrivée de concerts de musique ...
Siete il benvenuto Maestro !

Siete il benvenuto Maestro Daniele Gatti !

Certains collègues critiques musicaux ont cru bon de se lamenter sur les difficultés de se rendre au concert en temps de grève. Mais pourquoi écrit-on une chronique ? pour causer du concert entendu ou des conditions de transport ? Mouvement social ou non, le TCE était pourtant comble ce soir. Comme quoi, avec un peu de bonne volonté, se rendre au concert n’est pas impossible, même dans des temps sociaux troublés. Et il y avait ...
Un programme encore plus homogène qu’éclectique

Un programme encore plus homogène qu’éclectique

Festival d’Automne 2007 Des compositeurs nés dans les années 60-70, le premier orchestre à se consacrer au répertoire des XXe et XXIe siècles, Pierre Boulez à la direction : le Festival d’Automne offrait au public parisien un programme pêchu, illustre et ténu. Organisé comme un échange de bons procédés, les grands noms (Varèse et Boulez) étaient bien entendus d’autant plus importants, qu’ils prêtaient de leur prestige à des compositeurs plus jeunes : Mark ...
La déshumanisation en marche

La déshumanisation en marche

Festival d’Aix-en-Provence 2007 La production-phare de l’édition 2007 du Festival d’Aix-en-Provence a tenu ses promesses. Opéra « masculin » sur les thèmes de la déshumanisation par l’incarcération et l’enfermement, sans réels premiers rôles, il n’était pas évident d’en faire un « produit d’appel » face aux titres bien plus « populaires » proposés en même temps (Orfeo, l’Enlèvement au Sérail, les Noces de Figaro, la Walkyrie). Pari gagné, mais il est vrai qu’avec le tandem Chéreau/Boulez ...
Un auditorium des hauteurs…

Boulez dirige le Philharmonique de Berlin à Aix

Inauguré à Aix en Provence le 29 Juin 2007 avec La Walkyrie de Wagner qui ouvrait le Festival, le Grand-Théâtre de Provence profile son architecture imposante conçue par l’architecte italien Vittorio Gregotti entre la ville moderne et le centre historique, et offre désormais un luxueux appareil de diffusion : une salle de 1350 places, tout en carmin et noir, accueillant pour six concerts et quatre représentations de La Walkyrie, le prestigieux ...
Le retour intimiste

Les Talens Lyriques – Christophe Rousset, le retour intimiste

Curieuse Cité de la Musique, ou plutôt curieux public. Alors que la salle peinait à se remplir pour des concerts tout autant prestigieux (Orchestra of the Age of Enlightenment et Franz Brüggen dans les dernières symphonies de Haydn, Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam et Ingo Metzmacher dans un programme post-romantique), la venue d’Hilary Summers, si rare en France, et des Talents Lyriques dans un opéra de près de quatre heures en ...