Mot-clef : Stephen Gould

Les gigantesques Gurre-Lieder de Schoenberg par Christian Thielemann

La nouvelle version des Gurre-Lieder par Christian Thielemann, outre qu'elle constitue un émouvant témoignage, puisqu'elle a été enregistrée juste avant la fermeture des salles en Allemagne, s'avère passionnante par son ...

Le Tannhäuser révolutionnaire de Tobias Kratzer

Prix Faust pour Le Crépuscule des dieux à Karlsruhe, metteur en scène d'opéra de l’année 2018 pour le journal Die Deutsche Bühne, Tobias Kratzer n’aura pas manqué, avec ce Tannhäuser, ses ...

Une Femme sans ombre mais pas sans éclat au Théâtre des Champs-Élysées

La Femme sans ombre et sans mise en scène ! Voilà qui pouvait paraître un pari osé tant on aurait pu penser qu’un tel livret ne pouvait être lisible qu’avec ...

À Bayreuth, le Tannhäuser de Tobias Kratzer dans la distance et l’innovation

Événement attendu que cette nouvelle production de Tannhäuser sur la « colline verte » dont Tobias Kratzer, toujours bien inspiré, intègre le décor à sa mise en scène, dans un aller-retour aussi ...

Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Pour marquer le jubilé de ses 150 ans, la Wiener Staatsoper propose une nouvelle production de l’un des opéras les plus marquants, créé à Vienne un siècle plus tôt. Soutenue ...

Walkyrie solitaire pour Bayreuth en 2018

Reprise seule avec une dramaturgie moins travaillée, la production de Die Walküre de Frank Castorf devient une simple scène de répertoire pour une distribution qualitative, livrée à elle-même par la ...

L’âge d’or de Bayreuth est un mythe

Après l'autorisation de réouverture en 1951, le Festival de Bayreuth des deux décennies suivantes est aujourd’hui largement considéré comme un âge d’or wagnérien. Cette perfection tant scénique que vocale, théoriquement ...

Parsifal à Baden-Baden : du beau son mais pas seulement

Avec ses sonorités ensorcelantes et la direction amoureuse de Simon Rattle, le Philharmonique de Berlin est la véritable star de Parsifal à Baden-Baden et offre un écrin de rêve à ...

Tristan et Isolde à Bayreuth : Marke et Isolde

An III pour le Nô wagnérien revu et corrigé par la très originale vision de Katharina Wagner. Une Isolde vindicative, un Tristan de première classe et un Marke bien noir ...

Reprise en demi-teintes pour le Tristan de Katharina Wagner

Pour sa deuxième année à Bayreuth, le Tristan signé Katharina Wagner peine à imposer sa rhétorique laborieuse de l'amour absolu et impossible. Certes, on ne saurait reprocher à Katharina Wagner d'avoir ...

À l’Opéra de Munich, Zubin Mehta endort les Gurre-Lieder

Une direction trop placide, un chœur placé trop loin, des solistes inégaux, cette soirée consacrée au Gurre-Lieder de Schoenberg ne restera pas dans les mémoires. Même si l’œuvre n'est plus si ...

Le Tristan de Katharina Wagner, entre sophistication et dépouillement

Surprenante Katharina Wagner. De 2007 à 2011, elle avait su contre vents et marées imposer à Bayreuth une production audacieuse des Meistersinger - tenant tête aux huées d'une partie du ...

Le Crépuscule à Munich, enfin les voix

Pour ce dernier volet du Ring, Kirill Petrenko bénéficie enfin d'une distribution de haut niveau. Si les volets précédents de ce cru 2015 du Ring de l’Opéra de Munich avaient présenté ...

Siegfried à Munich, Kirill Petrenko toujours

Retour de Siegfried à l'Opéra de Munich, où une distribution inégale ne parvient pas à gâcher le plaisir issu de l'orchestre L'avant-dernier volet de la production du Ring créée à Munich ...

Retour de Bayreuth 2014 (3)

Pour sa deuxième saison sur la Colline, le Ring de Frank Castorf rejoint assurément la liste étroite des mises en scène qui marqueront durablement le festival de Bayreuth. Là où certains ...

A Turin, un Hollandais de haut vol

Avec cette reprise de la production de l’Opéra Bastille 2010, le Teatro Regio réussit un « Hollandais » de haut vol. Haut vol musical avec un prise en main de la ...

La Femme sans ombre Salzbourg 2011, sans l’ombre de son intrigue originelle

On ne sait pas comment présenter au lecteur le spectacle proposé ici par Opus Arte et enregistré lors du festival de Salzburg 2011.  On aimerait bien dire qu’on peut y voir ...

Fin de Ring à Munich

Götterdämmerung est sans doute le plus périlleux des opéras de Wagner pour les metteurs en scène, et la dernière étape du cycle monté par Andreas Kriegenburg à Munich n’est sans ...

Le Tristan plein de fougue d’Andris Nelsons

C’est à peine éteints les derniers accords du Parsifal dirigé par Daniele Gatti, qu’un nouveau drame wagnérien venait emplir de son flux musical continu le Théâtre des Champs Elysées, puisque ...

Mahler par Gatti : saison III

Avec cette soirée, Daniele Gatti entamait la fin de son périple mahlérien, accompagné par un public nombreux, signe s'il en fallait que les auditeurs parisiens sont pleins de bonne volonté, ...

Le Chant de la terre à Liège

Orchestre Philharmonique de Liège Après deux grands concerts donnés en plein air au cœur de Liège dans le cadre des fêtes de Wallonie, l’OPL ouvrait réellement sa saison ce vendredi à ...

Le Schoenberg tellurique de David Zinman !

Festival de Montreux Toute exécution des Gurrelieder, chef d’œuvre du romantisme aux dimensions monumentales, reste un évènement tant les effectifs requis sont hors du commun : grand orchestre symphonique, large chœur ...

Le bouleversant Peter Grimes de Stephen Gould

Avec Peter Grimes, Benjamin Britten compose incontestablement l’œuvre la plus accomplie et la plus puissante de son catalogue. La montrer dans ce qu’elle enserre de sentiments diffus et confus, de folie, ...

Une ère nouvelle à La Monnaie, première partie

Changement d’ère à La Monnaie. Après les quinze ans du mandat de Bernard Foccroulle parti à Aix-en-Provence, le théâtre lyrique national belge débute une nouvelle période sous la houlette de ...

Olivier Py au Grand Théâtre, une vision de Tannhäuser …

Tout le monde a entendu parler de la mise en scène d’Olivier Py bien avant le soir de la première. Le maître d’œuvre se distingue une nouvelle fois par certains ...

Huitième de Mahler par Chung, l’Ineffable ici devient acte

Festival de Saint-Denis L’affaire s’annonçait risquée : quand on programme une intégrale Mahler, il faut bien « caser » quelque part la symphonie n°8, appartenant au genre « mastodonte symphonique » avec son orchestre pléthorique (auquel ...