Mot-clef : Thomas Dolié

Photo-Grégory-Forestier-624x413

Phèdre de Jean-Baptiste Lemoyne à l’Arsenal de Metz

Créée l’année dernière aux Bouffes du Nord, cette version très « XVIIIe siècle » de la tragédie de Racine fait honneur à tout le travail de redécouverte de la fondation Palazetto Bru Zane. Confiée, dans l’adaptation de Benoît Dratwicki, à quatre chanteurs et à dix instrumentistes, la partition de Jean-Baptiste Lemoyne atteint une épure que souligne encore la densité du beau livret de François-Benoît Hoffmann, l’auteur de la Médée de Cherubini. ...
Ville morte 1

Quand le Capitole met la ville morte en boîte, c’est la musique qui y gagne

Entrée au répertoire dans une mise en scène qui avait fait des émules en 2010 à Nancy, puis en 2015 à Nantes et de nouveau à Nancy la même année, Die Tote Stadt au Théâtre du Capitole puise sa force dans un duo de haut vol porté par un orchestre « maison ». La force esthétique et l’intelligente lecture du metteur en scène Philippe Himmelmann, travail soutenu par une direction d’acteurs particulièrement ...
Rinaldo à Besançon, l’enchanteresse Croisade de la Co[opéra]tive

Rinaldo à Besançon, l’enchanteresse Croisade de la Co[opéra]tive

Bonne pioche pour la Co[opéra]tive : le style de Claire Dancoisne fait des merveilles dans l’opéra baroque. Avec la grâce d’une poignée d’excellents chanteurs, dont une fracassante révélation, et un orchestre sorti de sa réserve, la réussite est au rendez-vous. Assister à la première mise en scène d’opéra d’un metteur en scène de théâtre est toujours un moment captivant. C’est cette invite au glissement des genres que Loïc Boissier, directeur de ...
SAMDP

L’immoralité décomplexée de la S.A.D.M.P.

Enregistré dans la foulée du concert avignonnais de mars 2015, La Société Anonyme des Messieurs Prudents de Louis Beyts, ressuscité en 2006 par l'intelligente production des Brigands, sort de l'anonymat discographique grâce à d'excellents chanteurs français. Comédie musicale, titre la jaquette. Opérette, lit-on encore çà et là. Opéra-bouffe annonçait, en novembre 1931, l'affiche de la création. Guitry, ébloui par Moineau, premier éclat de Beyts, en mars de la même année, offrit ...
Phedre_Gregory Forestier1

Phèdre aux Bouffes du Nord, ou la vérité dramatique de Lemoyne

Cette résurrection de Phèdre du célèbre librettiste François-Benoit Hoffmann et du compositeur Jean-Baptiste Lemoyne est incontestablement une grande réussite pour le Palazzetto Bru Zane. Au-delà d’une redécouverte plus de 230 ans après sa création au Château de Fontainebleau, on peut parler d’une recréation tant le travail d’adaptation du directeur artistique du Centre de Musique Baroque de Versailles, Benoît Dratwicki, est décisif dans l’efficacité dramatique de cette production. Autour du Concert de ...
Dubugnon Arcanes Gabel Gubisch

Œuvres de Richard Dubugnon par l’Orchestre National de France

Présentant trois œuvres composées entre 1999 et 2003, le nouvel album Naxos consacré au compositeur naturalisé français Richard Dubugnon reprend d’abord cinq des vingt-deux pièces de ses Arcanes Symphoniques, puis donne deux premières mondiales, le Triptyque, et Le Songe Salinas. L’Orchestre National de France ou ses solistes sont présents dans tous les enregistrements, et dirigés par trois chefs différents. Basées sur le jeu de Tarot, et recherchant une variété de couleurs, ...
minkp

Une frustrante Armide à la Philharmonie de Paris

On avait tellement idolâtré cette Armide de Gluck enregistrée sous le label Archiv en 1996, déjà par Marc Minkowski, qu'on attendait avec une impatience frétillante sa revisitation, vingt ans après, par le toujours sémillant chef et les nouvelles forces vives du chant français. Hélas, la réalisation n'était pas à la hauteur de nos attentes. Bien sûr, comparer un enregistrement à un concert, et les impressions d'une mélomane un peu verte à ...
le-concert-spirituel_603x380

Persée de Lully réécrit pour Marie-Antoinette

Le Persée de Lully ne sort peut-être pas tout à fait indemne de la réécriture par Dauvergne, Rebel et Bernard de Bury. La nouvelle version de 1770, conçue pour le mariage du Dauphin et de Marie-Antoinette, n’en est pas moins représentative du nouveau goût français à une période charnière de l’histoire de la musique. Le clou de la journée « Autour de Lully » présentée par l’Arsenal de Metz – concert ...
DUG_8338RDugovic

Les Noces de la Co(opéra)tive à Besançon : Mariage heureux

Époque oblige : le 15 avril 2014, Besançon, Quimper, Dunkerque et Compiègne ont fondé la bien nommée Co(opéra)tive, collectif de théâtres s'engageant à initier dès 2015 une programmation lyrique. Les Noces de Figaro est le premier titre. Le cahier des charges de la Co(opéra)tive préconise entre autres le choix de metteurs en scène venus du théâtre sans nécessaire grande expérience de l'opéra. C'est le cas du metteur en scène bulgare Galin Stoev, ...
Danaïdes

Les Danaïdes de Salieri, enfin la version de référence

Dirigé par un Christophe Rousset des grands jours, les Danaïdes, opéra de Salieri, convaincra plus d’un mélomane du génie musical et théâtral d’un des compositeurs les plus sous-estimés de notre époque. Présenté au public parisien de 1784 comme un opéra de Gluck écrit en collaboration avec son jeune élève, l’ouvrage d’Antonio Salieri les Danaïdes fut un des grands succès de la scène lyrique française jusque dans les années 1820. En 1858, ...
Hervé Niquet

La dynamique du 31e Festival de Saint-Riquier Baie de Somme

Le festival de Saint-Riquier confirme un dynamisme et une convivialité rarement atteints, sous la direction artistique d’Hervé Niquet. L’introduction des « heures sonnées », tous les jours et toutes les heures de 10 h à 15 h et après le concert du soir, fait revivre l’activité musicale de l’abbatiale d’autrefois, car Hervé Niquet souhaite que ce lieu soit avant tout un espace de vie spirituelle. Ainsi, à chaque heure, pendant une dizaine de ...
Fortunio- Acte I bis -Charly Jurine

Un délicieux Fortunio à Saint-Étienne

Après Ciboulette l’an dernier, dans ces même lieux et à l’Opéra Comique, la parution des CD de l'Amour masqué et de la belle excentrique, l’humeur du moment serait-elle à la redécouverte d’un certain répertoire léger du début du XX° siècle ? Ce serait heureux, tant cette musique, celle d’André Messager en particulier, est à la fois savante, subtile, pétillante et poétique. Fortunio, que nous avions découvert à l’Opéra Comique en 2009, ne ...
platee-onr-2014-photo-alain-kaiser_dsc76761402666244

La Platée géniale de Mariame Clément ressort de l’aquarium à l’Opéra du Rhin

 Voici la Platée que l'on aimerait posséder en DVD !! Il y a tant à voir dans l'approche supra-intelligente de Mariame Clément qu'aussitôt la représentation terminée, l'envie de recommencer l'impossible voyage nous emplit de regret. Naît même l'envie de changer de métier afin d'être sur scène avec les heureux élus de cette aventure. C'est dire combien s'avère justifiée la reprise de ce magnifique spectacle créé en 2010 à l'Opéra du ...
lolo_ferrari6

Lolo Ferrari, création mondiale à Rouen

Un opéra sur le destin de la bimbo Lolo Ferrari mis en musique par Michel Fourgon... Non, l'Opéra de Rouen Haute-Normandie n'a pas fait de poisson d'avril en avance. Et c'est très sérieusement que l'équipe exécutive de cette création, venue de Belgique francophone, s'est attelée à adapter pour l'art lyrique le destin d'Eve Vallois, jeune fille de la bonne société de La Baule, devenue Lolo Ferrari, danseuse, chanteuse, star du ...
Trop propre et trop joli

Dido and Aeneas au TCE, trop propre et trop joli

Le théâtre des Champs-Élysées avait décidé d’offrir une surprise à ses spectateurs venus entendre la célébrissime Didon et Enée. En première partie était en effet programmé une rareté, une musique que Purcell composa en 1690 pour accompagner la comédie de John Dryden, Amphitrion, or the two sosias, inspirée de la pièce de Molière. Hors le plaisir de la découverte, et tout particulièrement celui d’un adorable duo grivois, il faut cependant ...
La découverte d’une Cléopâtre !

La découverte d’une Cléopâtre !

Giulio Cesare Ce concert enthousiasmant ne cherche pas à rivaliser avec la version très complète dirigée in loco par René Jacobs en 1991. Les coupes, assez larges, sont comme toujours discutables. Elles permettent ainsi l’économie de deux rôles : Curio et Nireno qui disparaissent. Certains da capo ont été coupés et bien des airs omis. C’est à ce prix que cette version a avancé sans répits et sans trop d’incohérences, dirigée de ...
Amusant, charmant, séduisant

Fra Diavolo, amusant, charmant, séduisant

Que plus personne ne dise que l’opéra-comique français est démodé et qu’il est impossible de la mettre en scène en ce début du XXIe siècle ! Le charme de ces œuvres opère toujours – à une condition près : que le metteur en scène ne tente pas de couper les cheveux en quatre et de voir derrière ces pièces plus qu’il n’y a. Dans cette coproduction de l’Opéra Royal de Wallonie et ...
Féerie nocturne

Féerie nocturne

Le Songe d’une nuit d’été Après l’Opéra National de Lorraine, le Théâtre de Caen, coproducteur du spectacle, accueille cette jubilatoire vision du Songe d’une nuit d’été. Le faible temps alloué aux maîtres d’œuvre de ce spectacle, après le forfait tardif d’Omar Porras, augmente d’autant leurs mérites. Il n’y a en effet pas le moindre temps mort dans ce travail qui assure une grande lisibilité à l’intrigue, tout en introduisant une grande ...
Quel Swing !

Festival de Sablé-sur-Sarthe : Quel Swing !

«Oh rage, oh désespoir !...» ! Comment commencer, que dire sans risquer d’oublier un artiste, ou un programme, qui tous à leur manière nous ont offert un enchantement… baroque ? Et d’abord, l’Académie ! Car tout le monde ne le sait peut être pas, mais la grande jeunesse de ce festival c’est d’abord d’être un lieu de rencontres toutes générations confondues de musiciens baroques et où vous pouvez si vous le souhaitez le temps d’un ...
« N’est-ce pas, c’est amusant ? » en disait Ravel

« N’est-ce pas, c’est amusant ? » en disait Ravel

L’Enfant et les sortilèges De l’Enfant et les sortilèges, opéra ou « fantaisie lyrique » de Ravel, à l’orchestre imposant, Didier Puntos a réalisé une transcription chambriste pour quatre musiciens. Il parvient à conserver au moins pour partie la diversité des timbres de la partition de Ravel – une véritable gageure ! Le piano à quatre mains et les accents âpres ou doux, toujours hautement évocateurs, des flûtes et du violoncelle recréent avec peu ...
Un maillon fort du baroque français

Pirame et Thisbé, maillon fort du baroque français

Angers Nantes Opéra Au terme d’un prologue allégorique, pendant lequel Vénus et la Gloire débattent de la compatibilité de l’amour et du devoir pour finalement proclamer « Régnons d’intelligence », nous sommes plongés dans la tragédie de Pirame et Thisbé, deux jeunes gens qui s’aiment depuis toujours. Ninus, roi de Babylone et fils de Sémiramis, tombe malheureusement amoureux de Thisbé et délaisse Zoraïde. Celle-ci n’est autre que la fille du grand magicien Zoroastre, ...
Pamina et… Papageno !

Pamina et… Papageno !

La Flûte enchantée Lorsque Mozart composa Die Zauberflöte sur un livret d’Emmanuel Johann Schikaneder, qui appartenait à la même loge que lui, la franc-maçonnerie était un sujet qui piquait d’autant plus la curiosité des contemporains que l’impératrice Marie-Thérèse en interdisait la pratique. Schikaneder s’inspira alors fortement du cérémonial maçonnique pour les épreuves que subissent Tamino et Pamina afin de devenir des initiés. Robert Fortune, metteur en scène de la production avignonnaise, ...
Le faste du Merveilleux

Le faste du Merveilleux

Festival de Radio France et Montpellier 2006 L’édition 2006 du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon qui s’ouvrait ce mercredi 12 juillet par l’éblouissante Sémélé de Marin Marais nous permettra cette année, entre autres chef-d’œuvres déjà confirmés, de découvrir des partitions encore inconnues comme cet opéra perdu puis retrouvé qu’est Fiesque de Lalo chanté par le couple Alagna/Georghiu. Fidèle à sa politique de découvreur, René Kœring, grand ordonnateur des ...
Torpeur persistante d’une belle endormie

Torpeur persistante d’une belle endormie

Les Boréades de Jean-Philippe Rameau En clôture de sa saison, l’Opéra du Rhin offrait à Emmanuelle Haïm le soin de conduire « sa » version des Boréades, opéra du dernier Rameau, lequel décéda pendant les répétitions (1764). Depuis, la version au disque (Erato) signée John Eliot Gardiner (qui a créé l’œuvre dans sa version scénique en 1982 au Festival d’Aix-en-Provence), puis récemment, la lecture de William Christie présentée à l’Opéra Garnier (lire la ...
Vents, debout ! Vents, arrière !

Vents, debout ! Vents, arrière !

Les Boréades Lorsqu’en 1982, John Eliot Gardiner — loué soit-il — exhume la partition des Boréades (mémorable création au festival d’Aix), le public, stupéfait et ravi, découvre enfin à la scène l’un des chefs-d’œuvre (le dernier) de Jean-Philippe Rameau. Et rappelons, pour mémoire, que c’est l’Opéra de Lyon, déjà, en coproduction, qui présentait à son tour la pièce, l’année suivante, avec la même distribution qu’à Aix et les mêmes artisans-directeurs : Gardiner ...