Mot-clef : Yves Saelens

Pavillon d'Or

Le Pavillon d’or de Mayuzumi au Festival Arsmondo de Strasbourg

Il aura lieu désormais chaque année au sortir de l'hiver durant plus d'un mois. Le Festival Arsmondo lancé par l'Opéra du Rhin et sa directrice Eva Kleinitz se veut une manifestation pluridisciplinaire qui appelle d'autres horizons culturels. S'inscrit au cœur de cette première édition consacrée au Japon la création française de l'opéra Le Pavillon d'or de Toshiro Mayuzumi, d'après le roman éponyme de Yukio Mishima. Toshiro Mayuzumi et Yukio Mishima se ...
FOXIE_Vincent Le Texier (Harašta ), Lenneke Ruiten (Bystrouška_Foxie) @B. Uhlig _ De Munt La Monnaie

La Renarde de Janáček à Bruxelles, une jeunesse mature

Juvénile mais pas infantile : les forces vives de la Monnaie proposent une version stimulante à défaut d'être parfaite du chef-d’œuvre de Janáček. Foxie! C'est sous ce nom que la Monnaie présente sa nouvelle production de l'antépénultième opéra de Janáček - les titres donnés dans les différentes langues d'Europe de l'Ouest ne rendent pas plus justice à celui donné par Janáček, Les aventures de la renarde Fine-Oreille. L'anglais, qui sait, est ...
caterina-cornaro10

La résurrection de Caterina Cornaro de Donizetti à Montpellier

Caterina Cornaro, dernier opéra de Donizetti créé de son vivant, était jusqu’à maintenant peu connu même chez les grands mélomanes. Ecrite par un Donizetti malade, l’œuvre essuya des critiques acerbes lors de la création à Naples en janvier 1844 ; le compositeur modifie la partition, et la seconde version fut représentée à Parme en février 1845, avec un succès retentissant. Après quoi il est relégué à l’oubliette, et c’est seulement dans ...
Don Giovanni Opéra de Tours  10 oct 2013  Fr Berthon  8835 (3)

Don Giovanni à Tours : Tassis Christoyannis, libertin magnifique

Quelques mois après un impressionnant Germont à Nantes, Tassis Christoyannis signe une nouvelle prestation de haut vol en incarnant Don Giovanni dans la nouvelle production proposée par les Opéras de Tours et de Reims. Vocalement irréprochable, titulaire d’un diplôme supérieur ès mezza voce, il dévore Finch'han del vino avec une facilité déconcertante (quel souffle !)  avant d’aborder la sérénade avec un luxe de nuances qui la rendra mémorable. Scéniquement, il domine ...
Davin, 2013-07 Marc Ginot

Festival de Radio France et Montpellier, des concerts et l’opéra

Le temps passant, le Festival de Radio France et Montpellier (en 2014, il fêtera ses trente ans) demeure un roc du service public de la culture. Plus de cent-cinquante concerts, dont seule une vingtaine est payante, riche d’une programmation artistique éclectique, ambitieuse et déployée dans tout le Languedoc-Roussillon. Les fondations en sont connues : les formations musicales de Radio France (orchestres, chœur et maîtrise) y sont de permanents résidents ; les œuvres ...
accord_friedericke

Une réalisation discographique peu utile

Lors du festival de Montpellier 2009, l’idée de produire cet ouvrage de Franz Lehár peu connu du public français était sans doute tout à fait louable. À en juger par les applaudissements fort nourris, le public présent dans la salle a de toute évidence rendu grâce à René Koering d’avoir remis à l’affiche cette assez jolie partition, orchestrée avec goût et raffinement, et sans doute plus ambitieuse sur le plan ...
L’unique opéra de Bernard Herrmann

Wuthering Heights, l’unique opéra de Bernard Herrmann

Festival des découvertes, Montpellier réservait cette année une belle surprise avec ce Wuthering Heights de Bernard Herrmann, compositeur exclusivement connu pour ses musiques de film. La genèse de l'ouvrage est elle-même chaotique. Le compositeur y a consacré 8 ans, désespérant de prouver au monde qu'il ne faisait pas que de la musique pour l'image. Mais Lucille Flechter, épouse d'Herrmann, n'a rien d'une scénariste d'Orson Welles ou Alfred Hitchcock... Son adaptation de ...
Passions romaines

La Clémence de Titus : Passions romaines

Alain Garichot avait présenté en 1998, à Nancy, une Clémence de Titus caractérisée par son dépouillement scénique ainsi que par une direction d’acteurs très fouillée. Il l’a remise sur le métier l’an passé à Rouen dans des conditions matérielles améliorées. Le dispositif subsiste avec son escalier monumental et ses accessoires distillés au compte-gouttes. Il revient cette fois encore aux savants éclairages de Marc Delamézière de sculpter ce large espace. Les ...
L’opéra bouffe selon Haydn

L’Infedeltà delusa, l’opéra bouffe selon Haydn

Bicentenaire de la mort de Joseph Haydn, la nouvelle année devrait être propice à la mise en valeur d’une partie de sa création encore méconnue : ses opéras. Ainsi, le théâtre de Sceaux remonte L’Infedeltà delusa (l‘Infidélité déjouée) donnée au Festival d’Aix-en-Provence en juillet dernier. Plantée dans un cadre champêtre, cette burletta per musica créée en 1773, met en scène un paysan (Filippo) imposant à sa fille (Sandrina) un mariage d’argent (Nanni) ...
Espagnolades

Espagnolades

L'heure espagnole Maurice Ravel et Manuel de Falla pour un même concert. Le rapprochement s’imposait : lorsqu’il arriva à Paris, de Falla rencontra rapidement Ravel et devint son ami. De plus, la référence à l’Espagne s’impose chez l’un et l’autre. De Falla fut parmi les premiers à admirer la Rapsodie espagnole qu’écrivait alors Ravel et faisait découvrir à ce dernier son drame lyrique, La vida breve. La genèse de L’Amour sorcier fut mouvementée. ...
Le cor romantique

Le cor romantique

Les récitals d’œuvres pour cor et piano sont des plus rares et quand ils sont enregistrés sur cor naturel, ils sont encore plus difficiles à dénicher. Corniste belge émérite et invité assidu des grandes formations baroques dont l’orchestre des Champs-Elysées de Philippe Herreweghe, Luc Bergé explore pour Fuga Libera les facettes du cor romantique avec comme fil conducteur deux chefs d’œuvres incontestables de l’instrument : la sonate de Beethoven et l’Adagio ...
Seule contre tous

Seule contre tous

Lucia di Lammermoor La version française revue par Donizetti en 1839 pour le théâtre de la Renaissance à Paris a connu un regain d’intérêt à Lyon puis Paris en 2002. Mais cette version fait figure de rareté face au poids écrasant sur les scènes de la Lucia di Lammermoor italienne. Dans la version française Lucie est le seul rôle féminin : Alisa a disparu. Le rôle du traître Gilbert est plus développé ...
Fin convaincante du cycle Fellini

Fin convaincante du cycle Fellini

Vlaamse Opera En dépit de moyens financiers modestes et d’assez sérieux problèmes de budget, le Vlaamse Opera d’Anvers et Gand propose chaque année à ses spectateurs des créations mondiales ou des premières en Belgique. Il y a trois ans, nous avions été des plus séduits par le Richard III du compositeur italien Giorgio Battistelli. Cette année, et en clôture d’un très original cycle Fellini entamé il y a quelques saisons, le ...
Werther d’hiver

Werther d’hiver

Théâtre Royal de La Monnaie Pour les fêtes, le théâtre de La Monnaie s’offre un Werther de Massenet. Bonne idée car ce répertoire français n’était pas trop en vogue sous le mandat de Bernard Foccroulle, l’ancien directeur du théâtre national. Voulant multiplier les soirées, Peter de Caluwe au lieu de faire appel à deux distributions a décidé de confronter les versions pour ténor et baryton. Considérant qu’une nouvelle production ne s’imposait ...
Une « Flûte » originale

Une « Flûte » originale

Opéra National de Montpellier Il fallait avant tout un spectacle grand public qui fonctionne. La production de la Flûte enchantée, donnée en ouverture de saison à Montpellier, a pour première qualité un travail esthétique toujours très soigné, léché même, pour l’homme de scène qu’est Jean-Paul Scarpitta. Il apprivoise habilement le grand espace scénique qu’offre le Corum. Ainsi l’on voit alterner de grands tableaux qui utilisent tout l’espace avec une scénographie sobre ...
Le frisson lyrique

Le frisson lyrique

Jenufa Une salle d’opéra à moitié vide, quelle tristesse ! Alors que le Grand Théâtre de Luxembourg n’accueille qu’une demi-douzaine de productions lyriques par saison, pour un nombre total de représentations assez réduit, voir ce public si clairsemé, ces rangées désertées, ces balcons vides, est désolant. D’abord pour les artistes, pour lesquels il est toujours plus motivant de se produire face à une salle pleine, pour l’ambiance ensuite, car le grand frisson ...
Le choc des contraires ?

Luc Brewaeys, le choc des contraires ?

Etrange affiche à La Monnaie avec une création du grand compositeur belge Luc Brewaeys couplée à une inattendue opérette d’Offenbach. Compositeur hautement réputé de symphonies (pour l’instant au nombre de huit alors qu’une neuvième est en préparation), le créateur se confronte pour la seconde fois au genre lyrique après sa tragédie lyrique Antigone (1991). Ce nouvel opéra est tiré de la pièce de Pirandello : L’Uomo Dal fiore in Bocca. ...
Le livre de la jungle

Le livre de la jungle de Charles Koechlin à Lille

Festival Inde[s] Depuis le 14 octobre, la ville de Lille vit au rythme de l’Inde. Parades, expositions, spectacles dansés vont se succéder pendant trois mois dans la métropole nordiste. L’Orchestre National de Lille prendra une large part à ces festivités en profitant de l’occasion pour programmer quelques œuvres rares et ambitieuses ayant un rapport avec le sous-continent indien, telles que la Lyrische symphonie de Zemlinski, ou la Turangalîlâ-symphonie de Messiaen. Le premier ...
La Flûte Enchantée

La Flûte Enchantée, Mozart à grande vitesse à La Monnaie

A l’occasion de l’ouverture de sa saison 2005-2006, et vu le succès retentissant de cette production en avril dernier, La Monnaie a décidé de reprogrammer « La Flûte enchantée », pour cinq représentations. Ce n’est plus René Jacobs mais Piers Maxim à la baguette qui assure la relève, dans la version très inspirée et controversée que son prédécesseur a laissée. Pour la mise en scène, nous retrouvons William Kentridge, qui avait imprimé sa ...
Peter Schreier chante et dirige

Peter Schreier chante et dirige

Le cumul des passions En invitant Peter Schreier à venir le diriger dans la Passion selon Saint Jean, l’Orchestre National de Lille conviait à son pupitre un des représentants les plus éminents de la tradition « Est-Allemande » de l’interprétation de Bach, illustrée avant lui par des chefs tels que Rudolf Mauersberger, Martin Flämig ou Gunther Ramin. A cette tradition accordant une importance première au texte, au drame et à la foi religieuse, ...

Fiancée de Lammermoor, sur les ailes du Chant

A quoi reconnaît-on un événement ? Si c’est la remise dans une perspective historique et musicologique, aussi moderne que rigoureuse, d’une œuvre - et d’une manière de composer - qui appartiennent à l’histoire de Paris et de l’Europe ; alors le Châtelet, au service de l’Opéra de Lyon, a bien offert à la capitale un événement. Rien, peut-être, n’a plus marqué la vie lyrique de la première moitié du XIX° siècle que l’influence, ...