Archives de l’auteur : Cyril Brun

Médée

À Rouen, l’esprit de Médée plane sur les bords de scène

Avec sobriété et puissance, la dernière production de la saison de l’Opéra de Rouen met Cherubini à l’honneur et plonge le spectateur dans d’étranges profondeurs… inconnues ? Médée ! Un nom et tout est dit ! Un nom et tout s’obscurcit ! Personnage ambivalent, comme tout mythe grec. Femme qui pousse à l’extrême les traits du « beau mal », Pandora offerte aux hommes par Zeus en punition, la Médée de Cherubini se découvre bien plus ...
dumestre-2-854x1138

Un Miserere charnel et puissant de virilité par Vincent Dumestre

À la Chapelle Corneille de Rouen, Vincent Dumestre et le Poème Harmonique présentent un programme de musique sacrée, entre tradition et nouveauté. Avec un Miserere d'Allegri revisité et incarné puis un Requiem de Mozart mené tambour-battant : il y a de quoi dérouter et enchanter. Dans une expérience réussie qui mêle chœurs amateurs et chœurs professionnels, Vincent Dumestre, avec la passion simple et joyeuse qui l’anime, revisite d’une pointe de virilité ...
andrea Sanguineti

À Rouen, Andrea Sanguineti mène Mozart et Schubert d’une baguette flamboyante

Une soirée en « do majeur » enlevée, aussi tonique que tenue avec rigueur et enthousiasme par Andrea Sanguineti et les musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Rouen, pour une Chapelle Corneille comblée, malgré quelques déceptions à la flûte. À la première impulsion, il n’y a pas de doute, Andrea Sanguineti mène le concert à la baguette. Avec sobriété, conviction, rigueur et précision, le maestro joue les musiciens comme l’organiste son orgue, sans ...
passion rouen

Bach, une Passion avantageusement renouvelée à Rouen

Bach revisité avec avantage. Cela pourrait sembler un blasphème, car que peut-on ajouter au génie de Bach ? Et pourtant l’insertion de deux pièces contemporaines et les clefs de lectures choisies par Pierre Audi ont comme donné un bain de fraîcheur à la Passion selon saint Jean au Théâtre des Arts de Rouen. Connue, donnée, redonnée, maintes fois entendue… Que peut-on encore espérer de neuf avec la Passion selon saint Jean de ...
02 © Sylvie Cochet- terremoto

Le tremblement de terre très plastique du Poème Harmonique à Rouen

Pour la quatrième saison baroque de la Chapelle Corneille, Vincent Dumestre proposait Il terremoto d'Antonio Draghi. Une méditation musicale pour coller à l'actualité de Pâques qui donne au public rouennais le plaisir de belles voix, mais aussi la certaine froideur d'une interprétation très esthétique. Dans la série des Sepolcri, Il Terremoto d’Antonio Draghi tient une place d’autant plus originale dans les méditations du Vendredi Saint, que tourner autour du thème du ...
L’unique opéra de Beethoven sur la promenade des Anglais

L’unique opéra de Beethoven sur la promenade des Anglais

On se souvient que si Parsifal, donné en janvier dernier à Acropolis, avait été victime de choix incompréhensibles et insoutenables quant à sa mise en scène, la partition avait été remarquablement servie par l’orchestre dirigé avec conviction par Philippe Auguin. C’est donc avec une certaine impatience que l’on attendait l’unique représentation de l’unique opéra – quoiqu’en version concert seulement – de Beethoven. On en fut que plus déçu ! Si l’on ...
Le Philharmonique se ressaisit

Le Philharmonique se ressaisit

Orchestre Philharmonique de Nice À toute chose malheur et bon. Handicapé par une tendinite de la main droite, Mikhaïl Rudy a dû modifier son programme et remplacer le Concerto n°2 de Prokofiev, par le Concerto pour la main gauche de Ravel. Une belle pièce pour une autre belle pièce qu’il interpréta superbement, allant jusqu’à tromper l’auditeur dans la dernière partie soliste de cette œuvre, donnant en effet dans la fluidité du ...
Le retour de Wagner  à Nice

Le retour de Wagner à Nice

Parsifal On a pu parler de la folie de Wagner et plus particulièrement de la folie Parsifal. Nietszche, après cet ultime opéra s’est écrié avec effroi «horreur Wagner est devenu chrétien». Et de fait, cet opéra est incontestablement l’aboutissement de ce que Richard Wagner considérait depuis quelque temps comme sa mission, inaugurer un nouveau christianisme dont l’Art, son art serait capable de conduire l’humanité au salut. Un christianisme épuré de ce ...
Une Carmen de salon

Une Carmen de salon

Les décors étaient beaux et imposants, la mise en scène fut très classique, à la fois sans surprise et pourtant très fraîche. Le reste fut approximatif voire décevant. Les chœurs surtout, très peu ensembles, les dictions rapides étaient toutes dissolues, particulièrement les voix de femmes. Les plus grands airs, furent tous largement escamotés, tantôt par les chœurs, incapables d’articuler, tantôt par des solistes sans voix. La seule voix réellement présente ...
Un grand moment d’humour et de qualité

Les lumières dans la ville à Toulon

Les lumières dans la ville Ce samedi soir l’opéra était méconnaissable. Une ruche en émoi habitait les arcades dorées de la grande salle. Beaucoup de jeunes et notamment de jeunes enfants se sont installés comme au cinéma. L’ambiance, de fait, était bien celle du cinéma, tranquille, détendue. Il ne manquait que les popcorn pour passer une bonne soirée. Et ce fut en effet une excellente soirée. Le public a ri abondamment des ...
Psyché, ou l’amour multiforme

Psyché, ou l’amour multiforme

Il faut prendre un peu de recul pour finalement bien entrer dans l’intention de ce Psyché d’un nouveau genre. À la fois neuf dans sa création et en même temps bien dans l’esprit du temps des deux auteurs retenus. Finalement tout s’agence bien, se répond bien, même si parfois l’histoire théâtrale semble doublée par la reprise musicale. Une répétition qu’on eut pu peut-être éviter en choisissant d’alterner et non de ...
Une soirée haute en couleur !

Picasso et la danse, une soirée haute en couleur !

De fait, rarement l’expression « haute en couleur » fut autant à propos. Une soirée colorée, une soirée bigarrée, une soirée multicolore fut offerte au public niçois vendredi soir. Des costumes et des décors d’après des maquettes de Picasso, une parade des quatre coins de la planète, une troupe de danseurs aux visages de l’Europe et un flamenco endiablé couleurs sang hidalgo, voila ce qui servit de cadre aux jeunes ...
sebastien_billard_opn09

Jusqu’où iront-ils ?

Ouf, nous avons évité le pire ! Après la catastrophique prestation de mercredi dernier au château de Valerose, l’orchestre semble s’être ressaisi. Mercredi en effet, la prestation du philharmonique de Nice ne fut rien de moins que le concert de l’harmonie municipale du village. Jouer aussi mal un répertoire donné l’année précédente – la Symphonie n°6 de Beethoven – est simplement inadmissible ; c’est ni plus ni moins que se moquer du ...
Il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Manon Lescaut à Nice, il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Ce devait être le concert de rentrée de l’opéra, un concert de la nouvelle équipe, un concert pour montrer que les choses continuent, un concert pour faire taire les murmures nés des soubresauts de la fin de l’année dernière et ce fut un massacre, une pantomime du ridicule. La mise en scène encore signée Paul-Emile Fourny n’avait rien d’original, si ce n’est sa platitude et son incohérence avec le texte ...
Penderecki par Penderecki

Penderecki par Penderecki au Festival de Musique sacrée de Nice

L’orchestre est là. La salle attend, fébrile, l’entrée de Krzysztof Penderecki. Et c’est Marco Guidarini qui fend l’orchestre pour venir en personne accueillir et présenter le maestro polonais. Avec émotion et admiration, le maître italien a souhaité souligner l’à propos de la présence de l’ami du pape Jean-Paul II dans le cadre du festival de musique sacrée de Nice. Au programme un double Te Deum. Composés à près d’un siècle ...
Quand l’art et la technique ne se comprennent pas !

Quand l’art et la technique ne se comprennent pas !

Aïda à Nikaïa C’était l’événement musical le plus attendu de Nice, les spots publicitaires de l’aéroport, les bus aux couleurs d’Aïda, une grosse production quasi cinématographique et ce fut une déception qui fut au rendez-vous ! Pas une déception musicale car la qualité était là comme à chaque prestation de l’orchestre de Nice et de son chef Marco Guidarini. Les chanteurs tant solistes que choristes se sont tous distingués par la beauté et ...
Mozart pour finir l’année

Mozart pour finir l’année

Cosí fan tutte Cosí fan tutte, si célèbre et si souvent joué, n’en reste pas moins une œuvre aussi complexe que le thème qu’elle traite. Contradictions, suggestions quasi subliminales, il y a peut-être quelque chose de féminin dans la composition même de l’œuvre. Raconter une histoire en espérant que le public en comprenne une autre. Dire une chose avec des mots et suggérer l’inverse par la musique. Affirmer par le jeu ...
La Grande Russie triomphe sur la promenade des Anglais

La Grande Russie triomphe sur la promenade des Anglais

Orchestre Philharmonique de Nice   Ovationné, pas moins de cinq rappels, et presque la larme à l’œil d’émotion, Marco Guidarini a triomphé pour cette soirée russe à l’Opéra de Nice. Si la municipalité niçoise semble remettre en cause la présence du chef italien, il est évident que ce n’est pas un avis partagé par le public reconnaissant de l’immense travail accompli par Marco Guidarini à la tête d’un orchestre qu’il a résolument ...
Concert exceptionnel avec Nathalie Stutzmann

Concert exceptionnel avec Nathalie Stutzmann

Orchestre Philharmonique de Nice Incontestablement le minutieux travail de Schubert, par cinq fois repris, méritait mieux, nettement mieux. Ce Chant des esprits sur les eaux, pourtant d’une puissance évocatrice éminemment romantique, pâtit de la faiblesse des ténors aux aigus difficiles et peu justes. S’il y eut globalement beaucoup de douceur dans le jeu et une belle finesse des cordes basses notamment sur leurs doubles croches, l’interprétation manquait d’unité entre l’orchestre et ...
Récital des nouveaux talents du CNIPAL

Récital des nouveaux talents du CNIPAL

CNIPAL Après la Dame de Pique à Monaco, avant la soirée russe à Nice, Toulon se met également à l’heure russe, avec la programmation de la dernière «Heure exquise» de la saison. Toujours conduits et accompagnés par Nino Pavlenichvili, Sophie Desmars, Alec Avedissian et Mamuka Lomidze ont rivalisé de talents autour de mélodies russes. Le jeune baryton Alec Avedissian ouvrit le concert avec des mélodies de Tchaïkovski. D’une voix d’abord sèche, ...
Un Orphée et Eurydice très romantique…

Un Orphée et Eurydice très romantique…

Orphée et Eurydice Peut-être est-ce la sempiternelle référence à Gluck réformateur de l’opéra qui pousse les metteurs en scène à une mise en scène toujours contemporaine de cette pièce. À croire qu’Orphée et Eurydice est devenu un manifeste des temps toujours modernes. Pourtant à y regarder de plus près, il semble que ce soit le manifeste d’une esthétique et non d’un esprit de nouveauté. Et dans cette perspective, peut-être serait-on avisé de ...
Une soirée de charme de plus chez Chagall

Une soirée de charme de plus chez Chagall

Solistes de l’Orchestre Philharmonique de Nice Il sera dit que cette saison, Chagall aura inspiré les musiciens du Philharmonique de Nice. Les soirées qui se sont succédées à intervalle régulier dans l’auditorium du Musée auront vu se produire par petits ensembles les musiciens de l’orchestre dans un répertoire de chambre dont la qualité ne s’est jamais démentie. Et le quintette de ce soir ne déroge pas à la règle. Loin s’en ...
Indiscrétion féminine au salon Campra !

Claire Bodin : Indiscrétion féminine au salon Campra !

Il semble qu’avec Claire Bodin et son ensemble, les Bijoux indiscrets de Diderot aient trouvé une nouvelle forme d’expression ! Quelques jours avant Les Puritains, nous ne nous étendrons pas davantage sur la comparaison, si ce n’est pour saluer l’heureuse initiative et son trait d’humour ! Donner la parole aux femmes, est devenu un lieu commun, un rien dépassé. Mais donner la parole aux femmes qui de leur vivant ne l’ont pas eu ...
Les Puritains en grande pompes

Les Puritains en grande pompes

I Puritani Donner Les Puritains en pleine terre de marins pourrait presque paraître une provocation de nature à relancer la guerre des grandes écoles militaires ! La galette des Saint-Cyriens (extraite de l’opéra) en face des anciens de l’École navale… mais la qualité globale de la représentation, ouf, permet d’oublier l’affront ! Et de fait ce fut peut-être la plus belle soirée de la saison toulonnaise. Très vite on pouvait apprécier la cohésion de ...
Haydn / Bender, La création avortée

Haydn / Bender, La création avortée

Orchestre Régional de Cannes Le chaos originel ! C’est malheureusement ce qui convient le mieux à cette Création avortée de l’Orchestre Régional de Cannes. On aurait peut-être pu gloser sur l’interprétation pré-romantique ou classique de cette œuvre particulière du maître d’Esterhazy, s’il y avait pu reconnaître des choix clairs d’interprétation, mais l’uniformité de jeu ne laisse guère de doute. L’orchestre et les chœurs se sont contentés d’aligner des notes sans aucune unité. Certes ...
Un ballet pour enfants…inégal

Un ballet d’Erik Margouet pour enfants…inégal

Barbie s’invite à l’opéra Réunir dans une même soirée pour enfants la petite musique de nuit, la symphonie des jouets et la boîte à joujoux était de fait une bonne idée que les enfants ont semble-t-il apprécié. Le calme qui régnait dans la salle pendant tout le spectacle montre à l’évidence que le jeune public a été conquis et qu’Erick Margouet et Emmanuel Leduq-Barôme ont atteint le but qu’ils s’étaient fixés. ...
Du bon et du moins bon…

Du bon et du moins bon…

Lakmé Après les Pêcheurs de perles à Toulon, la Côte d’Azur poursuit son voyage romantique aux Indes avec la seconde œuvre majeure du genre, Lakmé. L’Opéra de Nice accueillait pour l’occasion une grande distribution qui pourtant se révéla très inégale. On attendait beaucoup Léonardo Capalbo, d’ordinaire si brillant, mais il n’arriva réellement qu’au troisième acte, visiblement très handicapé par la prononciation française. Couvert souvent par l’orchestre, le public niçois ne put se ...
Récital des nouveaux talents du CNIPAL

Récital des nouveaux talents du CNIPAL

Ce mardi soir dans le cadre de l’heure exquise, les salons dorés de l’opéra de Toulon accueillaient les nouveaux talents du Centre National d’Artistes Lyriques (CNIPAL). Quatre jeunes talents d’origine et de formation diverses se sont produits devant un public assez nombreux et enchanté. Au programme, les grands airs du répertoire, adaptés au quatuor vocal. Conçue, comme un programme complet, à la fois scénique et vocal, cette soirée fut l’occasion ...
Jérémie Rhorer ressuscite Haydn

Jérémie Rhorer ressuscite Haydn

L’infedeltà delusa Le contraste est toujours aussi saisissant, une telle qualité, une si grande rhétorique musicale pour un sujet aussi léger, pour une burletta. Oui mais c’est Haydn et le maître d’Esterhazy ne sait pas faire dans l’à peu près musical. Et il est un fait que dans cette Infedelà delusa, la partie orchestrale se suffirait à elle-même, comme une symphonie de plus. Ce serait toutefois appauvrir non seulement l’intention, ...
Marco Guidarini

Guidarini dirige Haydn

Orchestre Philharmonique de Nice Il faut bien reconnaître que passer en une même soirée de Mozart à Poulenc pour revenir à Haydn requiert tout de même une gymnastique psycho acoustique qui, de prime abord, ne va pas de soi. Tout directeur artistique sait toutefois combien il est difficile de programmer et de placer le répertoire du XXe siècle, et que pour jouer des auteurs contemporains et remplir la salle, il vaut ...